Aller au contenu

Paul B. Preciado : «Hier, le lieu de la lutte était l’usine, aujourd’hui c’est le corps»


Messages recommandés

fx. Membre 2 158 messages
Faux positif‚ 46ans
Posté(e)

1142051-preciado_libe_defjpg.jpg?modifie

Le philosophe et chroniqueur de «Libération» se demande comment créer une nouvelle grammaire du désir après le mouvement #MeToo.

 

...

Pourquoi est-ce aussi une remise en cause du désir hétérosexuel masculin ?

Le désir hétérosexuel masculin s’est construit historiquement sur la possession et la violence. Le désir n’est pas naturel, il est construit, culturel, il se nourrit de l’asymétrie du pouvoir entre les hommes et les femmes : il est donc interrogeable et critiquable. On pourrait même dire que les hommes et les femmes ne sont rien d’autre que les fictions politiques qui résultent de cette asymétrie. Critiquer cette construction, c’est déclencher une crise politique, sexuelle et institutionnelle majeure et s’interroger : dans l’hétérosexualité, qui a le droit de désirer ? Les hommes oui, les femmes non. Selon les codes amoureux, même s’ils sont en train de changer, une femme qui désire et séduit est une salope. La séduction repose encore aujourd’hui sur l’asymétrie du pouvoir. Comment construit-on un désir qui ne reproduit plus cette inégalité face au pouvoir ? La question politique centrale est : peut-on désirer autrement ? Peut-on apprendre à désirer en dehors des normes de genre et des asymétries politiques ?

...

http://www.liberation.fr/debats/2018/07/20/paul-b-preciado-hier-le-lieu-de-la-lutte-etait-l-usine-aujourd-hui-c-est-le-corps_1667833

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
stvi Membre 14 381 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)

"Ce qui caractérise la position des hommes dans nos sociétés technopatriarcales et hétérocentrées, c’est que la souveraineté masculine est définie par l’usage des techniques de violence (contre les femmes, contre les enfants, contre les hommes non blancs, contre les animaux, contre la planète dans son ensemble). Nous pourrions dire, en lisant Max Weber avec Judith Butler, que la masculinité est à la société ce que l’Etat est à la nation : le détenteur et l’usager légitime de la violence. Mais il n’y a rien de naturel ici. Cette violence masculine s’exprime socialement sous forme de domination, économiquement sous forme de privilèges, sexuellement sous la forme de l’agression et du viol. "

là je vois mieux où tu veux en venir ....

ce parallèle entre la sexualité " porno et la violence dans les rapports sociaux peut se comprendre de plusieurs façons ...

un abruti qui tabasse sa femme ,aura aussi des rapports sociaux compliqués ...un producteur de cinéma ,ou un petit chef pourra user de sa position dominante ...

je vois au contraire dans notre société ,des personnes intelligentes qui ne considèrent pas leur femme comme une pute ,leurs enfants comme des punchingball ,et les hommes non blancs comme d'autres hommes respectables ,alors que dans les classes populaires ,ou pour des religieux là on sera plus dans la citation...

c'est donc plutôt une histoire d'intelligence et de savoir vivre en société ,qu'une histoire de pouvoir ...;

non vraiment ,il n'y a pas de relation directe entre violence et argent ....Peut être que l'argent permet d'acheter des relations sexuelles ,chose que ne peut pas faire celui qui n'en a pas ....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 2 942 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

L'ennui avec la queue des males, c'est qu'elle est encore nécessaire pour faire des enfants. Mais aussi, ces hormones conquérantes, dont il ne faut pas abuser (comme tout), sont fort utiles pour faire face à un environnement redevenant agressif.

J'observe la nuisance des parfums et autres cosmétiques ; je dénonce l'attitude désinvolte face à l'atrocité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kilitout Membre 385 messages
Forumeur survitaminé‚ 47ans
Posté(e)
Le 24/07/2018 à 21:56, fx. a dit :

1142051-preciado_libe_defjpg.jpg?modifie

Le philosophe et chroniqueur de «Libération» se demande comment créer une nouvelle grammaire du désir après le mouvement #MeToo.

 

...

Pourquoi est-ce aussi une remise en cause du désir hétérosexuel masculin ?

Le désir hétérosexuel masculin s’est construit historiquement sur la possession et la violence. Le désir n’est pas naturel, il est construit, culturel, il se nourrit de l’asymétrie du pouvoir entre les hommes et les femmes : il est donc interrogeable et critiquable. On pourrait même dire que les hommes et les femmes ne sont rien d’autre que les fictions politiques qui résultent de cette asymétrie. Critiquer cette construction, c’est déclencher une crise politique, sexuelle et institutionnelle majeure et s’interroger : dans l’hétérosexualité, qui a le droit de désirer ? Les hommes oui, les femmes non. Selon les codes amoureux, même s’ils sont en train de changer, une femme qui désire et séduit est une salope. La séduction repose encore aujourd’hui sur l’asymétrie du pouvoir. Comment construit-on un désir qui ne reproduit plus cette inégalité face au pouvoir ? La question politique centrale est : peut-on désirer autrement ? Peut-on apprendre à désirer en dehors des normes de genre et des asymétries politiques ?

...

http://www.liberation.fr/debats/2018/07/20/paul-b-preciado-hier-le-lieu-de-la-lutte-etait-l-usine-aujourd-hui-c-est-le-corps_1667833

 

Dans le monde actuel, le problème n'est aucunement le désir mais la SATISFACTION du désir/ toutes sortes de désirs et particulièrement (ref/ votre message) le désir de l'autre (comprendre: "désirer autrui") et donc, l'APPROPRIATION de TOUT ce qui fait cet autre pour SATISFAIRE des envies/pulsions PERSOS /égoïstes/ égotiques. Nuance!

Conclusion: NIET!.... SANS consentement mutuel!!  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité