Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Tampons bios et coupes menstruelles n’empêchent pas le syndrome du choc toxique


Messages recommandés

Nephalion Modérateur 31168 messages
A ghost in the shell‚ 45ans
Posté(e)
Tampons bios et coupes menstruelles n’empêchent pas le syndrome du choc toxique

Tampons bios et coupes menstruelles n’empêchent pas le syndrome du choc toxique


  TAMPA | Les tampons hygiéniques en coton bio sont souvent présentés comme étant plus sûrs que les classiques, mais ils ne sont en fait pas plus efficaces pour empêcher le syndrome du choc toxique, selon une étude publiée vendredi.


  

Les coupes menstruelles peuvent elles aussi augmenter le risque de choc toxique et les femmes les utilisant doivent les faire bouillir entre chaque utilisation, selon le journal de la Société américaine de microbiologie, « Applied and Environmental Microbiology ».

 



Suite de l'article...


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Oui cela parait logique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 11664 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 57ans
Posté(e)

Certes, un tampon tout autant bio qu' il soit ne prémunira au grand jamais du syndrome phobique du choc infusé par l' une des plus grandes des confusions... :sleep:

giphy.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

Yep en effet... :/

Dès que tu mets quelque chose dans ton vagin, tu prends le risque d'un SCT.

Après, clairement, éviter de se mettre des tampons avec des traces de dérivés halogénés, du chlore, glyphosate, ..  --> C'est toujours mieux, ou juste "moins pire" pour les plus pessimistes.

A mon sens, le meilleur moyen de s'en prémunir est de reconnaître les "symptômes" du choc toxique pour ainsi conditionner le réflexe d'enlever sa protection interne au plus tôt. Également, éviter de garder longtemps une protection interne si on en utilise une ou utiliser des protections externes. Si on choisit une protection interne de type tampon, ne pas choisir les plus absorbants. 
Pour les plus écolos d'entre nous, il y a des serviettes hygiéniques et culottes lavables qui sont faites pour être réutilisées. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×