Rendez-vous au Manoir de Gravetye, West Sussex

Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Marishka

Marishka parvient à éviter la tentacule qui s'enroule dans le vide avec un sifflement strident avant de se remettre à tournoyer dans les airs. Instinctivement, elle enchaîne aussitôt une série de roulades attendant le bon créneau pour se redresser et tenter une nouvelle frappe. Les tentacules s'écrasent sur le sol avec une force et bruit impressionnants et Marishka sent la peur l'envahir alors que la créature se rapproche lentement rétrécissant encore plus son champ de man¿uvre. Elle roule une nouvelle fois et se retrouve nez à nez avec le pied de la table de chevet que la tentacule écrase d'un seul coup faisant voler des éclats de bois. Marishka ferme les yeux pour éviter les projectiles et quand elle les rouvre, la tentacule se dirige droit vers sa gorge...alors qu'elle s'apprête à l'esquiver, elle réalise avec effroi qu'elle est entravée et n'a pas eu le temps d'éviter la seconde tentacule qui lui a attrapé le pied et la tire vers le poulpe. Son c¿ur bat la chamade et ses yeux se remplissent de larmes d'impuissance...un voile recouvre ses pensées et elle entend alors la voix grave et posée de son Bushi qui vient lui rappeler « on doit vaincre la vigueur par la souplesse en sachant utiliser la force adverse tout en préservant la sienne; on ne peut pas vaincre lorsque l'on a l'intention de déployer sa force sur la force adverse ». Sa vision se brouille et une force incroyable lui comprime le cou, lui arrachant un hoquet de douleur. Elle est soulevée du sol et une bouche immense s'ouvre sur le visage dément de Fletcher¿

(1D4+1D100 +Jet de santé mentale)

Lucien

Lucien entame son ascension sans trop de difficulté bien que totalement en aveugle, la pale lueur du briquet ayant rapidement disparu. L'air se fait plus lourd et un mélange de métal rouillé, de moisissure et d'urine lui soulèvent spasmodiquement le coeur, rendant sa progression plus lente. Lucien reste concentré sur le ronronnement qui devient de plus en plus proche. Alors que sa main se referme une nouvelle fois pour le hisser le long du câble, il entend un feulement et sent un mouvement tout prés de lui.

(2D100)

OTTO

Les images des tranchées l'envahissent soudain ,sa main pris d'un tremblement spasmodique pousse la poignée en projetant la porte contre le mur laissant à ses cotés un cratére obscure et rugissant s'ouvrir à lui .......
La vision du corps allongé sur le sol ravive des souvenirs qu'Otto ne parvient toujours pas à museler, pris de vertige, il se rattrape sur sa canne, et respire un grand coup avant de se diriger vers la femme qui repose au pied du lit¿un bruit retient son intention.

(1D4 pour découvrir qui est allongé)

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

1 D4 = 3

1 D100 = 46

jet de san = 59

valà ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

@Marishka

Tu rates ton D100 et ne parviens pas à éviter la morsure, tu perds donc 3PV. Tu rates également ton jet de santé mentale (pour rappel POUVOIR*5 = 35 pour toi) et perds 1 pt de santé mentale. Tu es prise d'hallucination psychosomatique et tu as l'impression de ne plus sentir tes membres inférieurs...tu sens que tu vas perdre connaissance si tu ne fais rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

[hors sujet : ;) aïeuuuuuh]

"Rhaaaaa" émit la gorge de Marishka toujours enserrée par la tentaculte géante. Les idées de la jeune femme devenaient de moins en moins claires, elle sentait la panique l'envahir...

Sa main droite tenait toujours mollement son sabre qui pendait comme un appendice inutile.

AU travers du brouillard qui lui envahissait la tête, la pensée de son maître se fraya un chemin jusqu'à sa conscience... "Utiliser la force de l'ennemi, ne pas résister vainement"... "Facile à dire" grogna-t-elle en fermant les yeux "cette saleté poulpe m'a mordu, je n'en reviens pas !... Je ne vais tout de même pas me laisser boulotter par une sorte de calamar sans sauce"

Elle ouvrit soudain les yeux, le regard tout à coup plus brillant ! "mais oui ! POurquoi pas !" se dit-elle en remontant sa main droite au niveau de sa poitrine, tournant la pointe du sabre vers la bestiole, elle plaqua fermement la lame contre elle. "allez fletcher poulpe !" s'écria-t-elle d'une voix étranglée " qu'est-ce que tu attends ? Boulotte moi donc ! Tu as donc peur que la cervelle de Marishka soit indigeste ? Finissons-en !"

ET Elle cessa de lutter pour s'éloigner de la tête hideuse du poulpe pour au contraire se précipiter vers elle, la tête la première ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Otto retourne délicatement le corps de celle qui git par terre et manque de tomber à la renverse quand Zerline se redresse dans un sursaut en baragouinant d'une voix qui empeste l'alcool "mes richelieux, je veux mes richelieux, saleté de rats avec leurs ptites mains et leurs ptits yeux vicieux va, ah mais vous les aurez jamais, non monsieur jamais" et elle s'écroule en ronflant. Otto soupire de soulagement mais à l'étage les bruits de lutte continuent, il s'est trompé d'étage. Il se dirige vers l'ascenseur qui ne fonctionne pas et va pour prendre l'escalier mais il lui semble entendre des bruits provenant de l'ascenseur. Il lui faut choisir.( ;) et pendant ce temps là...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

"Hum decidement cette soirée est des plus etranges .......quelqu'un doit rester coincé à l'interieur de l'ascenseur du fait de la panne de courant .....nous verrons cela plus tard ."se dit Otto alors qu'il commence à gravir les premieres marches de l'escalier son arme toujours à la main .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Marishka lâche son arme et se laisse emporter par les bras de la créature qui esquisse un sourire à la fois torve et concupiscent en constatant que sa proie a abandonné toute résistance. Avec une rapidité déconcertante il la tire vers lui. Marishka sent alors avec dégoût son corps se presser contre la masse informe de Fletcher qui l'enserre avec force de ses trois membranes. Elle sent le souffle chaud et humide de la créature sur son visage qui déglutit avec un bruit proche du gémissement de plaisir avant de pencher la tête en dégageant une rangée de dents jaunâtres et gâtées vers ses flancs. Attendant la dernière seconde pour réagir, Marishka lui assène alors un coup désespéré derrière la nuque. Fletcher pousse un cri rauque et propulse Marishka à travers la pièce. Elle vient heurter le mur avant de retomber. Sa vision s'obscurcit et elle perd connaissance.

Otto est à l'étage. La succession de cris qu'il entend lui indique clairement la chambre. La crosse bien en main, il ouvre la porte avec la plus grande précaution. Il trouve alors Marishka étendue au sol, un filet de sang perlant de son front, un homme est penché au dessus d'elle. Un rapide coup d'¿il lui révèle la table de chevet brisée, le lit renversé et des traces évidentes de lutte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Otto pointe son pistolet en direction de l'homme pret à tirer (le chien est redressé et la securité enlevée du moins si il y en a une ) d'une voix impérative il lui somme de se reculer : "Reculez vous , doucement , les mains en l'air au moindre geste suspect de votre part je vous abat "................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

L'homme sursaute et se retourne vers Otto qui reconnait alors Fletcher (le maladroit au parapluie de la gare Victoria) qui lève aussitot les bras. Mais trop hauts malheureusement car son geste vient décrocher le cadre qui décorait le mur au dessus de Marishka et qui retombe à ses pieds avec milles petits éclats de verre et un long couinement de Fletcher. Sans baisser son arme, Otto réitere calmement son ordre. Fletcher se redresse précautionneusement et explique qu'il a entendu des cris, qu'il est entré, que la jeune femme s'est jetée sur lui avec un sabre, qu'il a essayé de la calmer mais qu'elle était vraiment difficile à maitriser (*sur ce il lui montre avec une grimace une entaille qu'elle lui a fait dans le bras*), et que finalement il est parvenu à l'immobiliser mais que dans la chute elle s'est cognée la tete..il essayait de la réanimer quand Otto a surgi...lui aussi armé..."mais que se passe-t-il ici tout le monde est armé ou quoi?" finit-il par conclure en s'étranglant à moitié et en se prenant la tete dans les mains..

Hyades

« Je meurs de faim, une part de pudding et une tasse de thé me feront le plus grand bien » Constance s'arrêta devant la porte et fait remarquer: « Quel drôle de nom et quelle étrange enseigne ! ». Le jeune homme lèva alors les yeux et lit « L'homme qui court », comme à son habitude lorsqu' il a un mauvais pressentiment, Hyades sent sa paupière battre légèrement en détaillant le dessin : un homme aux yeux hagards, les vêtements lacérés et tachés de sang semble effectivement courir. Il ajouta pour se détendre : « est-ce vraiment un pub ou un abattoir ? » puis il poussa la porte. L'intérieur de la taverne était si sombre et enfumée que tout d'abord Hyades ne distingua rien du tout, à part un relent de saucisse et de mauvais tabac. Il fronça le nez et avança de quelques pas, suivi de près par constance. Peu à peu la pièce lui apparut : sans fenêtre, elle n'était éclairée par quelques petites lampes à gaz qui pendaient du plafond de lambris sombre. Le zinc n'avait sans doute pas était astiqué depuis des mois et avait pris une teinte grisâtre peu engageante. Les vieilles tables de bois brun ne l'étaient guère plus mais au moins y seraient-ils un peu plus tranquille. En scrutant la salle à la recherche d'une table libre, le regard du jeune fut attiré par une grande carte affichée tout au fond de la salle. Etrangement c'était la partie la mieux éclairée du pub, 3 lampes fixées au mur permettaient de distinguer sans mal les nombreuses couleurs de la carte. En s'approchant un peu Hyades put lire : « Carte géologique de la réserve d'Eltdown ».

- Vous êtes une de ses speces de fureteurs qui remuent la terre, c'est ça ? vous êtes v'nus pour les tessons ? ça c'est sur asteure je mettrai ma main à couper qu'z'êtes pas d'ici en tous cas¿*et l'homme éclate de rire*

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Otto reste circonspect en regardant le champ de bataille qu'est devenue cette chambre .Ce n'est pas tant la table de nuit brisée que le lit retourné qui nourrissent sa suspicion ."Comment diable cette bagarre a t'elle pu dégenerer avec une telle violence ?" ne cesse t'il de se demander alors meme que le canon de son luger reste obstinement pointé en direction de Flecher .

-"Hum bon , je vous prie de ne pas bouger jusqu'au reveil de cette dame , je ne puis decement pas vous laisser libre de vos mouvements tant que toute la lumiere n'a pas été faite sur cet incident "

D'une voix forte Otto apelle à l'aide (le canon toujours pointé sur Fletcher )

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

« Chimbote ! Ce long voyage, embarqué sur le Borda. Que de bons souvenirs sur ce voilier-école ! Le commandant souriait à chaque fois qu'il me voyait penché, face à la mer, vomissant petits-déjeuners, et tous ces repas que je ne pouvais plus supporter ; il était gentil ce commandant. Vingt-cinq jours d'escale à Chimbote¿ le Pérou¿. Mais bien sûr ! Ce feulement me rappelle cette sortie en forêt amazonienne, un magnifique jaguar allongé près d'un arbre poussait cet étrange cri ; il était blessé je crois, nous ne pouvions rien pour lui. Mais il est impossible qu'une espèce de ce genre se trouve dans cet endroit, qui plus est en Angleterre ! Toute cette histoire me fait sûrement délirer, ça doit être un chat, d'ailleurs cette odeur si âcre me rappelle la litière de Dracula, le chat de Raymond, surtout quand il oublie de la changer¿ »

2D100 : 50 et 48

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Zeline a bien entendu des cris, (elle est saoule mais pas sourde,) les allées venues d'Otto, un ascenceur qui grince..... Mais comme personne ne vient la secouer BIZZZ BIZZZ elle se rendort.... Pas cent ans quand même!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant