De l'importance des mythes !

Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Ce topic est relatif aux mythes, à leur sens et donc leur importance pour l'Homme. Actuellement, un mythe est synonyme d'un mensonge, d'un conte à dormir debout.

En grec, cependant, un muthos était une parole, un récit avant d'en venir à désigner une légende, ce que désignait aussi le mot logos qui prendrait lui, avec le temps, une connotation rationnelle. Le mythe faisait signe, avait sens et désignait une réalité mystérieuse, malaisée à cerner qui englobait les dieux, les origines du monde, la vie, l'amour, la mort et l'après mort... Le mythe permettait d'expliquer les mystères du monde. Les philosophes grecs, loin de se détourner des mythes, ont tenté d'en percer le sens profond.

Théagène de Rhégium, au VIe siècle, voit dans la guerre que se font les dieux dans les récits homériques, la lutte à laquelle se livrent les éléments du cosmos. Les mythes hésiodiques, quant à eux, permettent à Anaxagore d'identifier à Zeus ce Noûs, Intelligence qui assure la cohésion des parties du grand Tout qu'est le monde.

Paul Veyne dans Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes et Lucien Jerphagnon dans Les dieux ne sont jamais loin ont magnifiquement expliqué comment les mythes permettaient la philosophie et non ne s'opposait à elle. Dès lors, la dépréciation contemporaine pour les mythes et la perte de leur sens peut être préjudiciable à la recherche de la sagesse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

quelle est ta question? (que veux tu que je t'enseigne, petit scarabée?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Accordez-vous de l'importance aux mythes et si oui, parvenez-vous à décrypter le sens de certains ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
colerepopulaire Membre 1 504 messages
libre penseur‚ 39ans
Posté(e)

Pour le mythe : liberté, égalité, fraternité, a quelle définition doit on le raprocher ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 235 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) les mythes , ils ont evidemment une grandes importances , meme si on y crois pas , ils nous renseignes ( enseignes ) sur la pensé et la philosophie de leurs créateur et sur leur manieres de vivre ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
siegfried Membre 1 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

comme la fait remarquer usagi les mythes sont une belle parabole pour demontrer comment vivait nos ancetres,connaitre leur sapprehensions sur le monde , l univers .

puis je me plais a plonger dans ces mythes que je trouve poetique, epique et au combien plus proche de nous qu un dieu unique , cynique , grand horloger de l univers que nul n a vu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Même si nous avons perdu le sens de certains, les mythes peuvent être intemporels. Sisyphe par exemple est universel et presque éternel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

les mythes ont leur importance ils etaient en quelque sorte la religion de l'epoque (ou du moins leurs paraboles refletaient une certaine philosophie)...le Christ s'exprimait en paraboles aussi.il faut croire que pour certaines choses on ne peut que voiler la verité pour la dire indirectement.

arriver à les dechiffrer? certains oui, mais je ne les connais pas tous.disons qu'il y a une morale derriere chaque histoire

Modifié par raph33

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
siegfried Membre 1 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)
Même si nous avons perdu le sens de certains, les mythes peuvent être intemporels. Sisyphe par exemple est universel et presque éternel !

oedipe , le mythe de pandore ds la recherche de la perfection ect ect

ce qui me fait le plus marrer ds la vie de tout les jours c est par exemple les gens qui ont une clio et qui ne savent meme pas ce que ca veut dire ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

;););) Faire de la Muse de l'Histoire une vulgaire voiture !

les mythes ont leur importance ils etaient en quelque sorte la religion de l'epoque (ou du moins leurs paraboles refletaient une certaine philosophie)...le Christ s'exprimait en paraboles aussi.il faut croire que pour certaines choses on ne peut que voiler la verité pour la dire indirectement.

arriver à les dechiffrer? certains oui, mais je ne les connais pas tous.disons qu'il y a une morale derriere chaque histoire

Les mythes homériques et hésiodiques servaient à la fois la religion, bien évidemment mais permettaient aussi la recherche de sens. C'est pourquoi on ne peut pas dire que les Grecs croyaient mordicus à leurs mythes, disons qu'ils les plaçaient sur un autre plan. Même si les manifestations de superstition étaient légion. Mais mythe et raison ne faisaient en fait qu'un !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
siegfried Membre 1 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

oui ca faisait plus partis du folklore on a jamais tue ni detruit des civilisations au nom de odin ou de zeus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

La religion gréco-romaine était à la fois interprétation du monde (donc encouragement à la connaissance comme déjà dit) et religion patriotique. On ne prétendait pas détenir les seuls vrais dieux. En cela, elle était sublime ! Les religions du Livre furent une régression ! D'ailleurs, à l'époque héllénistique, nombre de juifs préférèrent renoncer à leur culte et s'hélléniser et ce au grand scandale des orthodoxes !

Lire Histoires grecques de Maurice Sartre (paru il y a peu) à ce propos !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)
;););) Faire de la Muse de l'Histoire une vulgaire voiture !
les mythes ont leur importance ils etaient en quelque sorte la religion de l'epoque (ou du moins leurs paraboles refletaient une certaine philosophie)...le Christ s'exprimait en paraboles aussi.il faut croire que pour certaines choses on ne peut que voiler la verité pour la dire indirectement.

arriver à les dechiffrer? certains oui, mais je ne les connais pas tous.disons qu'il y a une morale derriere chaque histoire

Les mythes homériques et hésiodiques servaient à la fois la religion, bien évidemment mais permettaient aussi la recherche de sens. C'est pourquoi on ne peut pas dire que les Grecs croyaient mordicus à leurs mythes, disons qu'ils les plaçaient sur un autre plan. Même si les manifestations de superstition étaient légion. Mais mythe et raison ne faisaient en fait qu'un !

bah, la religion si on prend pas tout au pied de la lettre et qu'on sait lire entre les lignes (ce que faisaient tres bien les Kabbalistes) est aussi une recherche de sens et non pas un truc auquel on doit croire aveuglément.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Il est parfaitement vrai qu'il existe une tradition de recherche du Sens (de l'Esprit) des Ecritures. Hélas, elle est contrebalancée par les adeptes de la Lettre !

Le calife Omar ne voyait aucun inconvénient à brûler la bibliothèque d'Alexandrie car si les livres contredisaient le Coran, ils étaient diaboliques, s'ils le confirmaient, ils étaient inutiles. A l'opposé, Averroès estimait que partout où la raison est en mesure d'apporter des preuves démonstratrices, c'est à elle que revient la parole. Quand la raison semble s'opposer au texte, il convient de chercher la vérité profonde sous le sens apparent des mots. C'est la théorie de "la double vérité" !

A Paris, Siger de Brabant et les maîtres de la Sorbonne avaient cette façon de voir ! Ils furent condamnés, hélas, sous l'accusation de soutenir l'existence de 2 vérités contraires. C'est le règne du tout théologique qui l'emportait sur celui de l'interprétation. Cette dérive insupportable (et générale tant dans l'islam que dans la chrétienté) était absolument étrangère aux hommes de l'Antiquité païenne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

merci, maître, pour cet enseignement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Un ami de Cicéron, Marcus Varron a développé une théorie de la "théologie tripartite" qui distinguait 3 nivaux de conscience des dieux :

- les dieux chantés par les poètes, théologie mythique et fabuleuse

- les dieux officiels, protecteurs de l'Etat

- les dieux discutés comme entités philosophiques dont discutent les savants à propos du monde et de ses lois, de l'homme et de ses devoirs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
siegfried Membre 1 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

Aussi, l'amateur de mythes est philosophe en quelque sorte, car le mythe est composé de merveilles."

Aristote

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

c'est un sage en tout cas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Les mythes ont tous un sens, superficiel mais aussi profond, adressé pour l'un aux enfants pour l'autres aux adultes (avertis), cela peut être plus ou moins généralisé a tous les mythes, a noté que les deux sens vont dans le même sens seul la profondeur philosophique de leur enseignement diffère. A la base les mythes et religions ont pour but d'éclairer le non philosophe/savant sur le monde, de façon simple et compréhensible au plus large sens. Toutes les religions dans leur sens premier visent a l'élévation de "l'âme" le problème (comme le fait remarque Gandhi a propos du christianisme) est que les religions dont le but était a la base philosophique sont enrôlé par les puissances (les états) dans le but de servir leur propres intérêts, prenons le simple exemple du christianisme (lire Gandhi), son message de paix et d'élévation a était mis au service de l'empire romains par les empereurs afin de rendre le peuple toujours plus fidel. C'est pourquoi il n'y eu pas de guerres au nom de divinités dans les cultes polythéistes. Ont peut se battre pour un dieux dont le message a était transformé par les puissants, mais pas pour une pléiade de dieux dont le message est transmis oralement et dont chaque conteur a son propre récit.

Conclusion pour ceux qui n'ont pus déchiffré les méandres de mon écriture, le message des mythes vise "toujours" à l'élévation de l'homme, son humanisation par la compréhension du monde. En revanches avec l'évolution des "medias" c est a dire de la diffusion par l écrit des cultes, il y a création d une religion inaltérable et dont la lecture est censé être unique, c'est pourquoi les diverses puissances (états, empereurs, rois...) se sont appropriés les grandes religions monothéistes (diffusion moins confuse) afin de servir leurs propres intérêts.

Cette vision des mythes et personnel et j invite chacun a la critiquer (de même que mon écriture).

Et oui je me répète dans plusieurs postes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Mama mia!!! Billykid!!!! Mais c'est un mythe en personne que tu viens de reveiller en citant Mazarino!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant