Le Cran et le Mrap lancent la guerre des dictionnaires


Phob Animateur 45 569 messages
Newser‚
Posté(e)
france.jpg

Le Cran et le Mrap lancent la guerre des dictionnaires


Mardi 05 septembre - 21:17

Le Cran et le Mrap demandent le retrait du Petit Robert 2007. Motif de leur colère : les définitions...





Le Cran et le Mrap demandent le retrait du Petit Robert 2007. Motif de leur colère : les définitions des termes "colonisation" et "coloniser" du célèbre dictionnaire "cautionnent et justifient la colonisation".






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: TF1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Un article interessant soulignant les dérives outrancières du MRAP :

Le MRAP devrait avoir honte Par Philippe Bilger, sa biographie

Cet article a été rédigé par un reporter d'AgoraVox, le journal média citoyen qui vous donne la parole.

Le ministère de l'Immigration et de l'iIdentité nationale serait, pour le MRAP, toujours aussi bien inspiré, "le ministère de la honte". Il continuerait les politiques de Vichy et n'aurait qu'une obsession, choisir les bons immigrés et exclure les mauvais.

A supposer même que l'ambition du ministère confié à Brice Hortefeux puisse être celle-ci, seules les âmes infiniment délicates pourraient en être choquées. D'autant plus que le ministre a rappelé que c'est avec "fermeté et humanisme" qu'il accomplirait sa mission.

Je pourrais me contenter de répondre à cette absurde philippique que tout ce qui est excessif est insignifiant. Ce serait traiter à la légère un sujet grave.

Ce ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale n'est pas arrivé dans notre espace politique comme un intrus, en catimini. On sait quelle polémique est née quand Nicolas Sarkozy a évoqué pour la première fois ce problème. La démocratie n'a pas été prise à revers et au contraire la transparence a régné. Personne, ayant voté au second tour pour Nicolas Sarkozy, ne peut soutenir que la composition gouvernementale, sur ce plan, a étonné. Il y a donc une majorité tout de même impressionnante de citoyens qui ont avalisé cette politique et ce qui l'inspire. Dans ces conditions, si on a le droit évidemment de vilipender ce qui a été légitimé, il me semble qu'on doit le faire avec toute la modestie républicaine requise. Une démarche contraire, donc, à celle que le MRAP a adoptée. Comment ne pas percevoir que cette agression constitue la manifestation d'un mépris du peuple, la traduction triste d'une mise entre parenthèses de l'élection présidentielle, le constat amer d'une insupportable défaite ? Mais qu'on ne s'y trompe pas, en dépit du leurre agité par le MRAP, ce n'est pas l'humanisme qui a été vaincu le 6 mai, c'est une certaine conception de la gauche.

Le MRAP, au lieu de s'enfermer dans cette autarcie si peu lucide, aurait dû au contraire admettre que le seul barrage contre les dangers objectifs qu'il lui arrive d'évoquer se trouve dans une politique d'immigration et d'intégration à la fois vigoureuse et équilibrée. Une démocratie qui saurait se défendre sans se renier. Suivre le MRAP, c'est à coup sûr faire le lit de ce que notre communauté nationale récuse. Un extrémisme sans solution ni avenir. Ce n'est pas heureusement le choix majoritaire du 6 mai.

Le MRAP, plus profondément, ne sait plus sur quel esprit danser. Rendu inutile sur sa droite, dégoûté par sa gauche, il s'acharne, il s'échine à demeurer dans le jeu, avec force protestations vides de sens et la volonté de créer l'illusion de périls en réalité imaginaires. Alors, comme il n'a plus rien à dire, il le dit mal, il l'affirme avec grossièreté. Moins la cause est bonne, plus la forme est outrancière. Le ministère de la honte ! Derrière cette enflure, on sent la nostalgie, le regret, l'envie du créateur frustré. Levez-vous, orages désirés ! Le problème est que le MRAP a le désir mais qu'il n'y pas d'orages en vue, sinon ceux que l'élucubration théâtralement indignée cherche à susciter. Le MRAP va se faire un torticolis à force de regarder le présent en se tournant vers le passé. L'invocation lancinante de Vichy, ce n'est pas non plus précisément l'avenir. Mais que deviendrait donc le MRAP sans les catastrophes qu'il maintient en vie, aussi usées soient-elles dans les mémoires, en pratiquant la respiration artificielle ?

Alors, qui devrait avoir honte, vraiment ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NabulsiJorej Membre 737 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

Simplicius, je te remercie au nom de tout le forum pour avoir su avec la volonté qui est la tienne, toujours dépourvue d'arrières pensées, déterrer un sujet aussi délicat.

Le MRAP à raison!

Ce ministère est scandaleux et devrait tous nous indigner. Le président de la République (puisque nous apprécions encore cette république et que Sarkozy n'a pas encore changé ce régime) a créé ce ministère qui traite entre autres de l'immigration et de l'identité nationale à des fins électoralistes. M. Sarkozy sait flatter les bas instincts en sous entendant de la manière la plus provocatrice que l'identité d'une nation s'identifie en fonction de l'immigration. L'identité nationale peut donc être altérée dans son rapport avec l'étranger qui doit donc être rigoureusement contrôlé et choisi de facto. Plaire aux électeurs extrêmes est une chose mais ses 53% ne sont pas un chèque en blanc pour permettre à ce ministère de violer les principes de notre république et les droits de l'homme a forsiori. M. Sarkozy nous offre une France nationaliste avec tous les dangers qui en découlent...

Le MRAP, le CRAN ont donc raison de s'indigner qu'un président élu à un instant T avec des méthodes digne d'une propagande rouge ne sache pas défendre les principes fondateurs du rassemblement républicain avec autant d'aplomb qu'il ne cherche à créer un parti unique tout aussi écarlate.

Modifié par NabulsiJorej

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Chère nabulsi, je ne suis pas d'accord.

La France se fonde, depuis la période de la Constituante, autour de la Nation unitaire. Il est clairement manifeste que l'absorbtion de vagues d'immigration (qu'il s'agisse des Italiens ou Polonais du début XXe siècle ou des Marocains actuels) passe par l'intégration au sein du creuset national. Or on ne peut intégrer si on n'explique pas ce qu'est l'âme du pays et ses pratiques fondamentales. Donc il n'y a rien de vichyste là dedans.

Au contraire, Vichy c'était : "Vous avez beau être Français depuis des générations et parfois avoir servi dans l'armée, vous demeurerez à jamais des Juifs devant être extirpés de la Nation".

La logique communautariste est donc une logique d'exclusion et de suspicion, la logique unitaire, une logique rassembleuse.

Et l'intégration s'est faite en tout temps. Le grand compositeur d'origine italienne Lulli n'a cherché qu'à devenir Français et a tenu à remplacer le "i" de son patronyme par un "y" pour se franciser davantage. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Pour ma part, je l'attend sur tous les sujets qui vont tomber dans les prochains mois (et les prochaines années), mais l'argument du "une majorité de français a voté en connaissance de cause" pour légitimer toutes les mesures de Sarko me parait bien évidemment perfide.

Cela sous-entend que chaque électeur qui a voté pour Sarko soutient 100% des mesures de son programme, et qu'aucune d'entre elles ne se doit d'être discuter.

D'un point de vue anecdotique, c'est vrai : le programme de Sarko était clair et catégorique sur pas mal de sujets, et, contrairement à Royal qui pronait un dialogue autour des problèmes (avec certes une orientation claire), Sarkozy présentait une série de mesures et de politiques arrêtées, et demandait quasiment un blanc-seing pour l'ensemble de son programme.

Mais d'un point de vue moral et démocratique, le procédé me paraissait choquant, encore aujourd'hui.

Donc, qu'on ne soit pas d'accord avec le MRAP c'est une chose, qu'on pense qu'un ministère de l'immigration est naturel, soit, mais qu'on juge les positions du MRAP illégitimes devant les résultats électoraux, là, non. C'est en quelque sorte remettre en cause le principe de contrepouvoir, ou nier la réalité qui consiste à dire que si Sarkozy a attiré 53% d'électeur sur un programme, il n'attirerait pas forcément ces mêmes 53% sur chacune de ses mesures prises indépendament.

Et que 47% n'ont pas voté pour lui, non plus.

La démarche du MRAP ne me paraît donc pas inappropriée, bien au contraire : c'est fou ça tout de même. On va reprocher à un organisme dont le but est de lutter contre le racisme et de militer pour le rapprochement des peuples, d'être conforme à sa raison d'être en dénonçant ce qui ne va pas, selon lui, en ce sens, ou ce que s'y oppose clairement.

Certes, les français ont voté. Et alors ?

Les associations et les organismes partisans de certaines causes ne doivent pas se renier pour plaire à un grouvernement, ou aux électeurs : ils sont là pour assumer leur rôle en toute conscience.

Cette réflexion malsaine me parait rééllement dangereuse, et surtout une insulte à la démocratie, à l'intelligence : depuis quand, lorsqu'une majorité s'est exprimé, doit on se renier, et ne surtout plus penser autrement ou s'inscrire en contradicteur si on le juge nécessaire ?

Quelle est cette pauvre vision ?

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NabulsiJorej Membre 737 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)
La logique communautariste est donc une logique d'exclusion et de suspicion, la logique unitaire, une logique rassembleuse.

Et l'intégration s'est faite en tout temps. Le grand compositeur d'origine italienne Lulli n'a cherché qu'à devenir Français et a tenu à remplacer le "i" de son patronyme par un "y" pour se franciser davantage. :o

C'est justement de logique communautariste dont Mr Sarkozy s'abreuve. N'est ce pas lui qui a déclaré en off que les français d'origine sub-saharienne ne s'intégraient pas aussi bien que ceux d'origine maghrébine et que les turcs d'origine ne s'intégraient pas du tout. Notre président est le maître de la division par tous les moyens de manière générale et par le biais de la communauté en particulier.

L'intégration en France fonctionne, peut-être pas aussi bien que les nationalistes, dont M. Sarkozy assoiffé de pouvoir a fait soudainement parti, le souhaitent, mais ce n'est pas à celle-ci qui échoue souvent faute de relance économique de servir de fer de lance à une politique peu importe laquelle.

Modifié par NabulsiJorej

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Sarkozy a pu parfois céder à la démagogie communautariste ! J'ai pour ma part toujours été en opposition avec cette dérive.

Mais ce ministère n'est pas dans cette logique puisqu'il s'inscrit au contraire dans une logique de définition de l'identité nationale pour mieux diriger l'intégration.

Donc parler de vichysme comme le fait le MRAP est aussi faux qu'absurde.

Mais cela ne m'étonne pas du MRAP qui a depuis longtemps quitté le combat de l'antiracisme pour promouvoir au contraire la vision d'une Société éclatée, terreau sans lequel cette association n'aurait plus aucune raison d'être. Le syndrôme du pompier pyromane.

http://www.atheisme.org/mrap-islam.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NabulsiJorej Membre 737 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)
La démarche du MRAP ne me paraît donc pas inappropriée, bien au contraire : c'est fou ça tout de même. On va reprocher à un organisme dont le but est de lutter contre le racisme et de militer pour le rapprochement des peuples, d'être conforme à sa raison d'être en dénonçant ce qui ne va pas, selon lui, en ce sens, ou ce que s'y oppose clairement.

Tout à fait juste!

Attaquer le MRAP au nom d'une dictature de la majorité aussi soudaine qu'anti-démocratique (paradoxalement d'ailleurs) est le signe d'une étroitesse d'esprit manifeste. Il y a comme un arrière gout de pensée unique derrière les popos de M. Bilger. Inquiétant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Voici ce qu'explique Bilger qui contrairement à ce que Pheldwyn et Nabulsi veulent faire croire n'ordonne pas au MRAP de cesser toute critique :

"Dans ces conditions, si on a le droit évidemment de vilipender ce qui a été légitimé, il me semble qu'on doit le faire avec toute la modestie républicaine requise."

Maintenant, oui il est absurde de dire qu'une politique parfaitement cohérente et de surcroit approuvée par le vote est "vichyste". Car le vichysme, c'est le contraire du respect du suffrage et des méthodes quasi dictatoriales. A force de dévaloriser les mots, on les rend inefficaces et on ouvre un boulevard à ceux qui un jour pourraient tout à fait être vichystes. A force de crier au loup, on connait le sort de M. Seguin.

Mais comment s'étonner d'un tel comportement de la part de ceux qui hurlent déjà au racisme dès que quelqu'un critique l'islam ? Les tartuffes peuplent le MRAP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NabulsiJorej Membre 737 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)
Mais cela ne m'étonne pas du MRAP qui a depuis longtemps quitté le combat de l'antiracisme pour promouvoir au contraire la vision d'une Société éclatée, terreau sans lequel cette association n'aurait plus aucune raison d'être. Le syndrôme du pompier pyromane.

Tu dis société éclatée, je dis société de diversité.

Tu sous-entend immuabilité, je dis modernité.

La société française ne peut pas éternellement avoir pour modèle une supposée bien heureuse France des années 30... elle évolue et son identité se modifiera comme celle de toutes les autres nations par interaction et par le seul fait de le mise en avant de sa diversité. Qu'apporte une société uniforme qui n'a d'ailleurs jamais vraiment existé? Quel est le but de la défense de cette société idéalisée qui n'a elle non plus jamais existé? La France est à prendre telle qu'elle est, pas telle qu'on la voudrait. Ce dont ont besoin les idéalistes nationalistes c'est d'un simple retour à la réalité et d'une résignation pleine d'humilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Vraiment ? Eh bien je conteste cela ! La Société est le produit d'une histoire et d'un système philosophico-juridique !

La diversité que tu prônes a toujours mené les Empires multinationaux à la guerre civile. Les exemples historiques sont pléthore !

Il revient à l'Etat d'imposer un moule commun qui à travers des différences mineures formera une Nation unitaire !

C'est d'ailleurs ce que font la plupart des pays étrangers ! Je ne connais aucun pays de la Ligue arabe, par exemple, qui explique que son identité est dépendante des modes et qu'il renonce aux fondements qui le soutiennent depuis des siècles !

La Nation n'a pas d'existence a priori en France : c'est une construction étatique, produit d'une volonté politique. Il est plus que légitime que l'Etat défende sa création !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 727 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
:o pour moi la , le Mrap est a la ramasse ( passez moi l'expression ) et cours derriere les plus extremistes pour se donner l'illusion d'etre encore en phase avec la societé :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Qu'on me pardonne, mais le sujet de ce topic ne me semblait pas être le MRAP et ses dérives, mais la définition officielle à apporter aux mots "coloniser" et "colonisation", surtout via un célèbre dictionnaire.

En l'occurence, si je respecte les propos de Simplicius, il me semble qu'il ne s'agit que de contre-feux allumés afin de ne pas répondre à la question initiale.

--

S'il tient à parler du problème de la Nation au travers de l'histoire française, de ses multiples définitions (droit historique; contrat social rousseauiste (jacobin); Volksgeist herderienne; thèse de Renan... etc...), que l'on ouvre un autre topic qui soit spécifiquement consacré à ce sujet.

Et s'il tient également à nous parler du MRAP malgré tout, encore une fois, autant ouvrir un topic dessus.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
:o pour moi la , le Mrap est a la ramasse ( passez moi l'expression ) et cours derriere les plus extremistes pour se donner l'illusion d'etre encore en phase avec la societé :o

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant