Aller au contenu

US Open : Magistral Pouille !


Michael Westen

Messages recommandés

31ans Posté(e)
Michael Westen Membre 3 589 messages
Iceman‚ 31ans
Posté(e)

Au terme des 5 sets et après plus de 4h de jeu, le jeune français a fini par terrasser Rafael Nadal (6-1, 2-6, 6-4, 3-6, 7-6) pour aller à nouveau en quarts de finale d’un Grand Chelem, 3 mois après Wimbledon. Il y rencontrera Gaël Monfils, ce qui nous assure donc un français en demie-finale jeudi.

Qui hier soir aurait cru, honnêtement, que Lucas Pouille pourrait battre Nadal ? Le mettre en difficulté par moments, certes. Lui prendre un set, éventuellement. Mais le battre ? Pas moi en tout cas. Surtout quand on regarde les faits : Pouille, tête de série numéro 24 du tournoi, avait déjà beaucoup donné lors des 2 tours précédents, en gagnant à chaque fois en 5 sets, après des heures passées sur le court. Face à un Nadal certes pas impérial, mais largement à son niveau de numéro 5 mondial.

C’est pourtant le français qui domine le début de match. Quelques jolis coups gagnants, quelques fautes directes de l’espagnol… et Pouille qui prend le large dans le premier set. Surprenant, mais pas non plus catastrophique pour Nadal, d’ailleurs, beaucoup de spécialistes estiment qu’il n’est pas encore rentré dans son match, et malgré l’énorme niveau de jeu du français à ce moment, ne se projettent pas encore vers un exploit. Avec raison.

Rafael Nadal, c’est le genre de joueur contre lequel chaque point gagné est forcément plus facile que le prochain. En grand chelem, vous avez beau gagner un set face à lui, le seul fait de savoir qu’il en reste deux à gagner pour remporter le match est épuisant mentalement, et physiquement. Et après avoir perdu le 1er set 6-1, Nadal gagne le second set, sans trop de difficultés.

Le troisième set est, comme toujours, déterminant, soit Pouille le remporte et l’exploit devient possible, presque probable. Soit Nadal prend les devants, et comme souvent, tue les espoirs de l’adversaire et de tous ses supporters. Et Lucas Pouille continue de rivaliser avec l’espagnol, point après point. Quand le français remporte ce troisième set, le match a des allures de choc, une tension insoutenable, un public chaud bouillant, qui ne sait plus vraiment s’il doit soutenir Nadal ou encourager l’exploit.

Dans le quatrième set, Nadal hausse considérablement son niveau de jeu, comme tous les champions, il sait le faire dans les moments cruciaux, pour rester dans le match. Il remporte le set sans sourciller, et on se dit alors que ça va être compliqué, très compliqué, pour Pouille. Battre Nadal, c’est déjà difficile. Battre Nadal quand celui-ci est au top de sa forme, c’est extrêmement difficile. Mais battre Nadal en 5 sets, c’est bien simple, aucun français ne l’avait jamais fait.

228 matchs en Grand Chelem, 30 défaites. Et « seulement » 7 en 5 sets. Le combat physique qu’il impose à son adversaire finit souvent, inexorablement, par payer après des heures de jeu et au moment de conclure le match. Il est presque minuit en France, Lucas Pouille paraît bien plus usé que Nadal, il se fait breaker d’entrée de set, et Nadal enchaîne les coups gagnants pour faire la course en tête dans ce dernier set. C’est à ce moment que beaucoup, moi y compris, ont pensé que c’était terminé et sont partis se coucher, en se disant que la fin était écrite, Nadal allait s’en sortir.

Mais Pouille débreake, revient à hauteur de l’espagnol (4-4) et je suis sûr que même là, j’aurai vibré devant le match mais je n’aurai pas réellement cru aux chances du français. Et pourtant, il a fini par gagner, après 3 balles de matchs sauvées par Nadal. (qui, en forme, prouvait encore qu’il est probablement le joueur le plus difficile à achever…)

Le plus grand exploit de la (jeune) carrière de Lucas Pouille. Une nouvelle déception pour Nadal qui n’aura fait aucun quart de finale en grand chelem cette année, une première pour lui depuis 2004. L’année de ses premiers exploits.

En quarts, Pouille affrontera Monfils. Tsonga est lui aussi en quarts de finale, il sera opposé à Novak Djokovic.

6094185_9e1a0b422ff7e37553ac7b9aa3d3e90c03f9e313_1000x625.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Posté(e)
Enchantant Membre 10 904 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Bonjour Michael,

Tous les sportifs,connus ou pas, ont une phase ascensionnelle de leur discipline sportive au cours de leur carrière et en conséquence de leur classement.

Borg en son temps,avait complètement fatigué le public a toujours gagner a son époque.

Nadal, Federer, et leur immense carrière, sont des super champions de tennis, confrontés à cette loi inéluctable, applicable à tous, celle du déclin et ceci est observable, non seulement chez les sportifs.whistling1.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
46ans Posté(e)
Bart_Sylvain Membre 1 696 messages
Serial profiler‚ 46ans
Posté(e)

Le plus grand exploit de la (jeune) carrière de Lucas Pouille. Une nouvelle déception pour Nadal qui n’aura fait aucun quart de finale en grand chelem cette année, une première pour lui depuis 2004. L’année de ses premiers exploits.

Bravo à Pouille ! (d'autant plus que j'en ai marre de Nadal ...)

Et bravo à Michael pour tes narrations, toujours aussi captivantes :bo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines après...
31ans Posté(e)
Michael Westen Membre 3 589 messages
Iceman‚ 31ans
Posté(e)

Cet après-midi, Pouille a remporté le premier tournoi de sa carrière : celui de Metz, en battant Dominic Thiem en finale.

J'aime vraiment bien ce gars, 22 ans, la tête sur les épaules, en progression constante, de réelles ambitions. Et je l'ai entendu à la radio après sa victoire, super sympa, détendu, pas du tout de melon... Va falloir suivre ce petit. :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×