Aller au contenu

contes philosophiques chretiens


Messages recommandés

fidel castor Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 47ans
Posté(e)

trois textes qui se completent (d'auteurs differents)

"les dinosaures ont disparu

puis pompei

ils ont crucifié le christ

charlemagne est mort

il y a eu inquisition

la peste noire

ils ont brulé jeanne d'arc

executé galilée

exterminé les natifs americains

le genocide armenien

puis la 1 ere guerre mondiale

hitler a ete elu democratiquement

la shoa

ils ont assassiné martin luther king

kennedy

balavoine est mort

coluche aussi

le massacre du rwanda

le 11 septembre

la crise

mais aujourd'hui je te rencontre"

_______________________________________________________________

"Salutation moi c'est Peter Pan, je suis intemporel et incorporel, je vivais pleinement depuis un temps immémorial, en offrant aux enfants perdus l'amour d'un frère et préservant leur innocence d'une cruautée ambiante mais tout d'un cou, en plein vol...paf, clochette à plus de poussière d'or... La chute du pays imaginaire fût si rude que je me relevais dans un environnememt enfeerique complétement sonné, et affreusement choqué. Depuis ma seule obsession et de rejoindre mon pays, celui de la poésie, de l'insouciance, et de l'amour.

J'ai quand mème mème un certain interet pour ce peuple, que j'observe depuis ma chute, et qui, après une analyse minutieuse me parait généralement doté d'un égo démoniaque, d'une attirance perverse pour l'absolu et la chaire, et d'un rejet de son enfant qui sommeille.

Dans ce monde, je suis blasé, j'ai perdu toute émotion et tout mes projets, clochette n'a pas survécu, et mes espoirs de retrouvé mon pays s'amenuisent de jour en jour. J'écouté la chanson 21th century schizoid man, tout les matins qui permet d'etre plus tolérant envers moi même dans ce monde de chiottes."

_________________________________________________________________

"bonjour

j'ai vu ton monde

le monde des hommes

je l'ai trouvé incroyablement riche culturellement et terriblement barbare

j'ai vu les hommes

réactions primaires souvent destructrices

fantasmes dégueulasses

pulsions pas géniales non plus

mais leur amour...

leurs désir...

leur créativité ...

leur émerveillement et bien d'autres choses sont magnifiques

ils sont torturés entre deux choix

soit être gravement perturbés par leur essence vitale

soit apprendre a la comprendre

chemin extrêmement douloureux

car cela leur demande de se découvrir leur ténèbres compris

et d'apprendre a s'aimer ainsi

imparfait

de plus en plus laids

de moins en moins fort

avec le temps car tous frappés par cette maladie mortelle qu'es la vieillesse

ils en pleurent souvent la nuit ou quand ils sont seul face a eux même

je les entends

et j'aimerai leur dire que ce qu'ils voient perçoivent et ressentent n'est pas toute la vérité

que notre monde

le leur et le miens co existe et se complètent

seulement peu d'entre eux nous voient mes sœurs et moi

les enfants parfois et quelques grands

ils nous donne de nombreux noms

ma muse

ma capricieuse inspiration

ma fée

ma folie

mon amour

et bien d'autres encore

aujourd'hui si tu arrive a m’écouter

si tu arrive a me lire

n’oublie pas ce que je viens de te murmurer

cela t'aidera a m'entendre plus souvent"

regarde

Dans le village de mon conte, il y avait un homme très très riche qui possédait tout, absolument tout. Il avait un fils et tout les dimanche soir ils montaient tout les deux en haut de la colline qui surplombait le village et ils regardait le coucher de soleil, la ville la foret, les champs de blé et l'horizon la bas loin. Le riche disait alors à son fils :

-Regarde mon fils, regarde la ville, la foret, les champs de blés et l'horizon, là bas loin. Un jour, tout ça, ce sera à toi.

Et dans ce village, il y a aussi un homme pauvre qui n'a absolument rien. Lui aussi, il a un fils et tout les dimanche soir ils monte tout les deux en haut de la colline qui surplombez le village et ils regarde le coucher de soleil, la ville la foret, les champs de blé et l'horizon la bas loin. Il dit alors a son fils :

- Regarde

l'ame du monde va me sauver

Il a plus des cordes dans les montagnes et la rivière commence a inonder les berges; tout les habitant partent se refugier dans les hauteurs sauf un homme qui croyait profondément en L'âme du monde. un homme du village vient lui demandai

-mais pourquoi ne part donc tu pas avec nous ;tu vas te faire emporté si tu reste ici

-J'ai foi en L'âme du monde mon ami; elle me protègera.

Et l'homme partit. L'eau continua de monter et l'homme du se refugié sur son toit. Deus sauveteurs arrivèrent alors

-sauté a l'eau, dirent ils, avant que la rivière monte et vous emporte, on vous aideras a atteindre la terre ferme

-Non,L'âme du monde veille sur moi et me protégera.

Les deux hommes partirent.

L'eau est maintenant tellement haute que l'homme est dedans jusque au genou. Un batelier passa alors et lui dit

-Vite montez vous allez vous faire emporté

-Non hurla l'homme, L'âme du monde me protège et elle va m'envoyé un miracle

Le batelier partit et quelque minute plus tard l'homme fut emporté et noyé

En arrivant au Paradis(ou l'équivalent)il alla voir L'âme du monde

-pourquoi ne ma tu pas sauvé j'avais foi en toi? Où étais les miracles

-Mais, mon fils, je t'ai envoyé ce que tu voulais

-Alors ou étais les anges dans le ciel, la lumière divine ? Où ? Qu'as tu dont envoyer pour me sauver ?

-Je t'ai envoyé un homme ,deux sauveteur et un batelier ; que voulais tu de plus.

Modifié par fidel castor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité elaine
Invité elaine Invités 0 message
Posté(e)
l'ame du monde va me sauver

Il a plus des cordes dans les montagnes et la rivière commence a inonder les berges; tout les habitant partent se refugier dans les hauteurs sauf un homme qui croyait profondément en L'âme du monde. un homme du village vient lui demandai

-mais pourquoi ne part donc tu pas avec nous ;tu vas te faire emporté si tu reste ici

-J'ai foi en L'âme du monde mon ami; elle me protègera.

Et l'homme partit. L'eau continua de monter et l'homme du se refugié sur son toit. Deus sauveteurs arrivèrent alors

-sauté a l'eau, dirent ils, avant que la rivière monte et vous emporte, on vous aideras a atteindre la terre ferme

-Non,L'âme du monde veille sur moi et me protégera.

Les deux hommes partirent.

L'eau est maintenant tellement haute que l'homme est dedans jusque au genou. Un batelier passa alors et lui dit

-Vite montez vous allez vous faire emporté

-Non hurla l'homme, L'âme du monde me protège et elle va m'envoyé un miracle

Le batelier partit et quelque minute plus tard l'homme fut emporté et noyé

En arrivant au Paradis(ou l'équivalent)il alla voir L'âme du monde

-pourquoi ne ma tu pas sauvé j'avais foi en toi? Où étais les miracles

-Mais, mon fils, je t'ai envoyé ce que tu voulais

-Alors ou étais les anges dans le ciel, la lumière divine ? Où ? Qu'as tu dont envoyer pour me sauver ?

-Je t'ai envoyé un homme ,deux sauveteur et un batelier ; que voulais tu de plus.

Je connais cette histoire en allemand mais l´ame du monde c´est Dieu dans mon histoire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fidel castor Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 47ans
Posté(e)

Je connais cette histoire en allemand mais l´ame du monde c´est Dieu dans mon histoire

c'est pour cela que ce fil s'appelle "conte philosophique chretien" :sleep:

en fait un conte n'as jamais d'auteur...seulement des gens qui les transmettent de façon personnel plus ou moins modifier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fidel castor Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 47ans
Posté(e)

Histoire de Noël - La poupée

http://www.tresorsonore.com/fiche-8727.html

Dans un magasin je me suis retrouvée dans l'allée des jouets.

Du coin de l'oeil, j'ai remarqué un petit bonhomme d'environ 5 ans,

qui tenait une jolie petite poupée contre lui...

Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui.

Je me demandais à qui était destinée la poupée. Puis, le petit garçon se retourna

vers la dame près de lui: " Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous?"

La dame lui répondit avec un peu d'impatience:

"tu sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter " .

Puis sa tante lui demanda de rester là, et de l'attendre quelques minutes.

Puis elle partit rapidement.

Le petit garçon tenait toujours la poupée

dans ses mains. Finalement, je me suis dirigée vers lui, et lui ai demandé

à qui il voulait donner la poupée.

" C'est la poupée que ma petite soeur désirait plus que tout pour Noël

Elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait

"Je lui dis alors qu'il allait peut-être lui apporter."

Il me répondit tristement: " Non, le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite soeur se trouve

maintenant... "

"Il faut que je donne la poupée à ma maman pour qu'elle la lui apporte"

Il avait les yeux tellement tristes en disant cela.

"Elle est partie rejoindre Jésus. Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi,

alors j'ai pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite soeur "

Mon coeur s'est presque arrêté de battre.

Le petit garçon a levé les yeux vers moi et m'a dit:

" J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite.

Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin "

Puis il m'a montré une photo de lui prise dans le magasin, sur laquelle il tenait

la poupée en me disant: "Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme ça,

elle ne m'oubliera pas. J'aime ma maman et j'aimerai qu'elle ne me quitte pas,

mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite soeur"

Puis il baissa la tête et resta silencieux. Je fouillais dans mon sac à mains,

et j'en sorti une liasse de billets et je demandais au petit garçon:

"Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs? "

"OK", dit-il, "Il faut que j'en ai assez" .

Je glissai mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter.

Il y en avait amplement pour la poupée et même plus. Doucement, le petit garçon murmura:

"Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous".

Puis il me regarda et dit: "J'avais demandé à Jésus de

s'arranger pour que j'ai assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse

l'apporter à ma soeur. Il a entendu ma prière. Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter

une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas lui demander. Mais il m'a donné assez de sous

pour acheter la poupée et la rose blanche. Vous savez, ma maman aime tellement les roses blanches..."

Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignai en poussant mon panier.

Je terminai mon magasinage dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel

je l'avais commencé.

Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon. Puis, je me suis rappelée un article paru

dans le journal quelques jours auparavant, qui parlait d'un conducteur en état d' ivresse

qui avait frappé une voiture dans laquelle se trouvait une jeune femme et sa fille.

La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée.

La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur.

Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon? Deux jours plus tard, je lus dans le journal

que la jeune femme était morte. Je ne pus m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches

et me rendre au salon mortuaire où était exposée la jeune dame.

Elle était là,

tenant une jolie rose blanche dans sa main,

avec la poupée et la photo du petit garçon dans le magasin.

J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours.

L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa soeur était tellement grand,

tellement incroyable. Et en une fraction de seconde, un conducteur ivre lui a tout enlevé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×