Aller au contenu

la piste des larmes


le merle

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 223 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour

nous somme en 1866 ,pendant la conquête de l'ouest américain . une vingtaines de chariots bâchés conduits par 80 pionniers hommes femmes enfants arrivent à fort laramie , état du wyoming . 80 personnes qui espèrent atteindre l'orégon pour refaire leurs vie et assurer un avenir pour leurs enfants .

cela fait 3 mois qu'ils sont partis du missouri .3000 kilomètres de pistes à peine tracés , 6 mois de voyage avec de nombreux dangers dont ils

ignoraient l'existence , tempêtes de neige , hors la lois ,tribus indiennes hostiles , traversée de rivières en crue et autres risques qu'ils ont prit pour une autres vie plus humaine dans une région que l'on dit de cocagne ... Lorégon .

fort laramie est une halte obligé pour acheter des vivres et reprendre des forces , du courage et de l'espoir pour continuer sur la piste des larmes qui à dèja tuée une dizaines de ces gens courageux dont 3 enfants en bas âges .

Patt carson ,un homme de 45 ans ,ancien scout éclaireur de la cavalerie et guide du convois de chariots se dirige vers le bureau du commandent du fort , le capitaine Rogers .

la sentinelle le laisse passer et , il entre dans le bureau très rustique et se présente au garde à vous .

- ancien sergent scout du 3ièm de cavalerie mon capitaine , vous me reconnaissez ?

l'homme qui est assis derrière le bureau lève la tête et le dévisage un instant .

- bien sur sergent , je vous reconnais ,vous avez été sous mes ordres il y à quelques années dèja .que me vaut votre visite?

- et bien , je conduit un convois de chariots vers l'orégon ,j'ai 80 personnes , hommes femmes et enfants sous m'à responsabilité et nous allons traverser une région dangereuse ou des bandes d'indiens hostiles pourraient nous créer des ennuis .

le capitaine se lève et se dirige vers une carte de la région collée au mur .

- oui ,c'est pas trop le moment de quitter le fort pour s'aventurer sur cette piste .

- nous n'avons pas le choix mon capitaine ,les gens du convois ne peuvent pas attendre et ...

- bon , je vais vous donner une escorte de cavalerie mais ,ils n'iront pas plus loin que 30 kilomètres sur la piste , après,ce sera à vos risques et périls car le chef sioux REd cloud à signé un traité de paix , mais des bande de guerriers ne sont pas d'accord et reste sur le sentier de la guerre .

patt rejoint le convois et réunis tous le monde .

- nous allons avoir une escorte sur trente kilomètres et après , nous serons seul .je ne peut vous cacher qu'il y à de gros risques et , ceux qui veulent abandonner et rester à fort laramie , y trouveront de vert pâturages dans la région et pourrons y construire leurs maison en toute sécurité sous la protection de l'armée .

- ceux qui veulent rester ici , levez la main .

près de 60 personnes lèvent la main .

- bien , il reste vingt personnes hommes femmes et enfants et cinq chariots que je conduirait en orégon si la chance est avec nous .

les cinq chariots escortés par trente cavaliers militaires s'engage sur la piste .puis ,après une trentaine de kilomètres , font demi-tour , mission accomplie .

l'une des famille du convois est éplorée , leurs petite fille de 12 ans vient de mourrir de tuberculose .il faut l'enterrer au bord de la piste .la mère refuse d'abandonner la petite croix de bois sous laquelle son enfants est enterrée .

c'est avec les nombreuses supplication de son mari et des femmes du convois qu'il arrivent à l'arracher de la petite tombe qui disparaitra bien vite sous la poussière de la piste et du temps qui passe.

il fait très chaud aujourd'hui ,le convois de cinq chariots avance péniblement sur la piste quand soudain , une fumé s'élève d'une colline à 500 mètres environs .

Patt carson à compris aussitôt ,c'est un signal ,une attaque d'indiens sioux ou autre peut-être ?

il arrête le convois et fait mettre les chariots en cercle .

il crie d'une voix forte .

- les enfants à plat ventre dans les chariots , les hommes derrière les roues et les femmes à coté d'eux , elles rechargeront leurs fusils . je ne veux voir personne debout pour ne pas servir de cible .

tout le monde s'exécute car ils savent que Patt est un ancien soldat qui à fait les guerres indiennes .

pendant une heure , il ne se passe rien puis , soudain , à deux cent mètres , plusieurs indiens à cheval apparaissent ,ils ont le visage couvert de peintures de guerres . ils sont bientôt une centaine armés d'arcs et de lances .

l'un deux , semble être leurs chef , il arbore sur sa tète une magnifique coiffure de plumes d'aigles .

patt lance un ordre .

- laissez les s'approcher , ne tirez que quand je vous le dirait .

tout le monde à le coeur qui bat la chamade ,les hommes sont crispés sur leurs armes .ils savent que la vie de leurs femmes et de leurs enfants dépendra de leurs courage .

le chef sioux lève un bras et le rabat , c'est alors une ruée sauvage et des hurlements alors que les guerriers fonce vers les malheureux assiégés .

quand ils arrivent à 50 mètres , patt fait ouvrir le feu .plusieurs guerriers mordent la poussière puis , les autres reflue vers leurs chef sauf un ?

un guerrier est resté à 50 mètres , debout ,il à une longue écharpe rouge autour de la taille ,l'un des bout est fixé dans le sol par une lance ? il défi les visages pâles .

patt à compris tout de suite .cet indien doit faire partis d'un clan de guerriers courageux ,il risque de se faire tuer mais,il ne quittera cette position que lorsqu'un autre guerrier de son clan viendra retirer la lance qui maintient l'écharpe

au sol . c'est un grand acte de courage qui sera raconté le soir à la veillé dans sa tribus .

cela veut dire aussi , qu'il va y avoir une deuxième charge . cette fois ci ,leur chef conduit la charge , il reçois une balle dans l'épaule .les indiens rompe le combat et disparaissent dans les collines boisées .

l'indien à été délivré par un guerrier qui à arraché la lance , il à sauté en croupe de son sauveur dans un dernier geste de défis .

patt se rend compte qu'il y à quatre blessés , trois hommes et une femme mais , les blessures ne sont pas graves aucun enfants n'est blessés .

le convois reprend la piste . trois mois après , tout le monde est épuisé .le convois de cinq chariots débouche sur une plaine verdoyante , ils aperçoivent une maison en bois et un homme qui dirige une charrue sur un champs à moitié labouré .

patt se dirige au galop ver lui .

- bonjours ,est-ce que l'orégon est encore loin ?

l'homme arrète sa charrue , s'essuie le front d'une main et regarde patt avec un léger sourire .

- l'orégon ...l'orégon ,mais vous êtes en orégon monsieur ...vous êtes en orégon .

c'est l'explosion de joie général , dans le convois , tout le monde s'embrasse les larmes aux yeux , enfin leurs calvaire est terminé , ils ont réussis ils vont pouvoir vivre enfin comme des êtres humains .mais , un peut à l'écart , une femme pleure à chaude larmes , elle pense à sa petite fille de douze ans morte sur la piste et qui ne connaitra jamais ce beau pays .ce voyage dangereux , elle l'avais entrepris pour elle , pour qu'elle si marie et est des enfants mais , son destin était de s'endormir pour l'éternité sur la piste des larmes , parmi les fleurs et l'herbes sauvage avec pour seul compagnon le vent des plaines verdoyantes .

c'est une fiction .

bonne soirée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 77 209 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Une belle époque je crois si on oublie le mal fait aux indiens.

Mais l'aventure avec un grand A , c'est certain.

Même pour une fiction.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chien Fou forumeur, 88ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 25 564 messages
88ans‚ Chien Fou forumeur,
Posté(e)

J'ai bien aimé l'écrit.

Une histoire d'immigration d'une autre époque en sommes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 223 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Une belle époque je crois si on oublie le mal fait aux indiens.

Mais l'aventure avec un grand A , c'est certain.

Même pour une fiction.

bonjour

oui , une belle époque mais dure et cruel pour d'autres comme pour chaque époques d'ailleurs .

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 223 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

J'ai bien aimé l'écrit.

Une histoire d'immigration d'une autre époque en sommes.

bonjour

en fait ,cette petite histoire est extraite d'un roman que j'ai écrit il y à de nombreuses années .dans le roman , l'histoire commence bien avant et raconte l'aventure d'une famille qui , ayant vendue tout ses pauvres biens , achète un chariot et des mules et tout ce qui est utile pour ce grand voyage et se joint à un convois de plus de cent chariots en route pour l'orégon .

j'ai ici , énormément écourté cette histoire ou , dans le roman , il se passe beaucoup de choses et ou je dévoile ce qui ce passait comme , le bois des roues des chariots qui se rétractent et se déboites à cause de la chaleur dans la traversée d'un désert ce qui les rend inutilisable ou le conseil du vendeur des mules, d'en acheter huit au lieu de six car , il vont en perdre en cour de route et , il faut qu'il leurs en reste assez pour tirer leurs lourd chariot dans les montées , car les mules sont plus forte et plus résistante que des chevaux .

et aussi d'acheter un chariot au bord relevé à l'avant et à l'arrière pour la traversée à gué des rivières en crue et les montée et les descentes de la piste dans la montagne .et aussi , emporter des haricots secs , du lard salé , de la farine et d'autres vivres ainsi que des clous , marteau , scie ,fil de fer , un tonneau de graisse pour graisser les essieux du chariot ,un tonneau d'eau , des outils de jardinages , une hache , un matela et des couvertures et de nombreuses autres choses .

ce qui faisait que , certains étaient obligés d'abandonner sur la piste , des meubles et autre car , leurs chariot trop chargé , épuisait leurs chevaux d'atelage .

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chien Fou forumeur, 88ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 25 564 messages
88ans‚ Chien Fou forumeur,
Posté(e)

Ou là, une super histoire dis donc, cela devait être captivant , on commence et on lit le roman avec avidité.

Dans mon enfance on me parlait d'un ancêtre qui était horloger, et qui lors de la conquête de l'or était partit aux Etat Unis faire fortune, il avait laissé sa femme et ses trois enfants, en Suisse, il devait les faire venir aux USA, ou rentrer les poches pleines. Mais jamais il ne le revirent, c'était le cow boy horloger. Par la suite son fils un de mes grand père maternel, fit des recherches auprès du gouvernement américain, il appris qu'il avait été tué par une balle perdue lors d'une rixe dans un saloon entre chercheur d'or très éméchés. C'était l'époque ou on avait trouvé de l'or dans les montagnes noires, et ou les guerres indiennes firent rage, l'époque de little big horn.

C'était une toute autre époque, et ou c'était la survie qui était la règle, ou c'était très dur aussi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 223 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour

oui , ce roman avait interessé . la maison d'édition m'avait dit que l'histoire avait plus à leurs comité de lecture et ils me demandaient dans écrire une autre dans le même genre .mais , j'ai refusé parce que cela ne me plaisais pas .

quand à moi , j'avais une grand mère qui parlait toujours de sa soeur partie en amérique du nord en 1890 et des poussières .

elle ne donna jamais de nouvelle et à due , comme des dizaines de milliers de personnes à cette époque parties pour faire fortune ou vivre une autre vie làbas , disparaître dans l'anonymat le plus complet ?

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×