Aller au contenu

Une entreprise française veut offrir de l'eau potable à tous les Africains


Invité 187

Messages recommandés

Invité 187
Invités, Posté(e)
Invité 187
Invité 187 Invités 0 message
Posté(e)

Une entreprise française veut offrir de l'eau potable à tous les Africains

L'objectif est ambitieux, les chiffres donnent le tournis. Une campagne de financement participatif, lancée sur la toute jeune plateforme It's about my Africa mercredi 20 janvier, veut collecter des fonds pour offrir un accès à l'eau potable à quelque 120 millions d'Africains qui en sont aujourd'hui dépourvus. Pour parvenir à ses fins, la plateforme s'est associée à l'entreprise toulousaine Sunwaterlife, qui a développé Aqualink, un système de purification de l'eau pour la rendre potable.

Ce dispositif, autonome et mobile, traite et purifie l'eau douce polluée, «quelle que soit sa source», promet l'entreprise. Différents filtres permettent de la débarrasser des éléments responsables de certaines maladies comme le choléra. L'alimentation électrique de la pompe est assurée par des panneaux photovoltaïques, rendant le dispositif complètement autonome. L'entreprise, déjà présente en Afrique, est un partenaire de choix pour It's about my Africa. «Sunwaterlife possède son propre réseau de partenaires sur le continent africain, afin de gérer l'installation des dispositifs mais aussi leur entretien et le suivi des pompes», explique Thomas Kacou, fondateur de la plateforme de financement participatif dédiée aux projets à destination de l'Afrique.

Un milliard d'euros pour régler le problème de l'eau potable en Afrique

...

XVMfb1b7de6-bfa1-11e5-b862-b7a77e82ae94.jpg

LIEN

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 875 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Une entreprise française veut offrir de l'eau potable à tous les Africains

L'objectif est ambitieux, les chiffres donnent le tournis. Une campagne de financement participatif, lancée sur la toute jeune plateforme It's about my Africa mercredi 20 janvier, veut collecter des fonds pour offrir un accès à l'eau potable à quelque 120 millions d'Africains qui en sont aujourd'hui dépourvus. Pour parvenir à ses fins, la plateforme s'est associée à l'entreprise toulousaine Sunwaterlife, qui a développé Aqualink, un système de purification de l'eau pour la rendre potable.

Ce dispositif, autonome et mobile, traite et purifie l'eau douce polluée, «quelle que soit sa source», promet l'entreprise. Différents filtres permettent de la débarrasser des éléments responsables de certaines maladies comme le choléra. L'alimentation électrique de la pompe est assurée par des panneaux photovoltaïques, rendant le dispositif complètement autonome. L'entreprise, déjà présente en Afrique, est un partenaire de choix pour It's about my Africa. «Sunwaterlife possède son propre réseau de partenaires sur le continent africain, afin de gérer l'installation des dispositifs mais aussi leur entretien et le suivi des pompes», explique Thomas Kacou, fondateur de la plateforme de financement participatif dédiée aux projets à destination de l'Afrique.

Un milliard d'euros pour régler le problème de l'eau potable en Afrique

...

XVMfb1b7de6-bfa1-11e5-b862-b7a77e82ae94.jpg

LIEN

Belle initiative .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 41 660 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)

On ne peut qu'approuver :bo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
AGDAL Membre 137 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Si cette campagne se termine comme celle des éoliennes et panneaux phothovoltaïques ,Il va ,encore , y avoir des gens qui vont perdre leur l'argent et leurs illusions.

Les arnaques se multiplient

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, je mords, 56ans Posté(e)
chupa-chupi Membre 2 726 messages
56ans‚ je mords,
Posté(e)

l'osmose inverse, les pompes, les panneaux solaires impliquent toute une industrie polluante et coûteuse pour un truc qui ne fonctionne pas la nuit.

on obtiendra un équivalent avec un procédé beaucoup moins cher, moins gourmand en pièces de rechange, moins polluant.

Le Filtre à sable biologique.

le seul hic c'est de devoir attendre 3 semaines pour une colonisation bactérienne naturelle.

mais qui est plus intéressant sur le coût, la durée, l'impact écologique et énergétique à la fabrication.

l'idée est bien mais le choix du matériel semble incompatible avec le but recherché.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Merci pour eux .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

il faut en profiter pour faire le point sur le combat de Borloo ,autre initiative qui va nécessiter comme celle ci encore des tonnes de compétences et de bonnes volontés ...

« J’ai réuni les conditions pour faire passer le taux d’électrification du continent de 30 % à 80 % d’ici à 2025 », assure-t-il sous les hauts plafonds de sa fondation Energies pour l’Afrique, abritée dans le 8e arrondissement de Paris. Ce rêve, il l’avait autrefois caressé avec son ami Meles Zenawi, l’ancien premier ministre éthiopien mort en 2012, chef de file des pays africains au sommet de Copenhague sur le climat, trois ans auparavant.

L’objectif relève pourtant du miracle sur ce continent de plus d’un milliard d’habitants – le double d’ici à 2050 –, où la production totale d’énergie est inférieure à celle de l’Espagne. Si rien n’est fait, l’Afrique, qui subit de plein fouet les effets du changement climatique, sera l’unique région de la planète où le nombre de personnes privées d’accès à l’électricité devrait augmenter, selon l’Agence internationale de l’énergie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×