Aller au contenu

J'ai rencontré une jolie blonde Parisienne du forum.


lactance77

Messages recommandés

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Elle à la bouche cerise et les jambes vives comme des truites.. J'ai envie de lui offrir demain un truc très sympa , vous avez une idée.

( pas de fleurs, bouquins, dessous )

Je sèche..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 64
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité ézîa
Invités, Posté(e)
Invité ézîa
Invité ézîa Invités 0 message
Posté(e)

un bijou?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
parceque Membre 417 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

des jambes vives comme des truites ?? :smile2:

c'est original ;)

Elle à la bouche cerise et les jambes vives comme des truites.. J'ai envie de lui offrir demain un truc très sympa , vous avez une idée.

( pas de fleurs, bouquins, dessous )

Je sèche..

une balade en pousse pousse et c'est toi qui pédale :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

un bijou?

non

merci :coeur:

des jambes vives comme des truites ?? :smile2:

c'est original ;)

une balade en pousse pousse et c'est toi qui pédale :)

Rigolote

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

Une charogne

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,

Ce beau matin d'été si doux :

Au détour d'un sentier une charogne infâme

Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,

Brûlante et suant les poisons,

Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique

Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,

Comme afin de la cuire à point,

Et de rendre au centuple à la grande Nature

Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe

Comme une fleur s'épanouir.

La puanteur était si forte, que sur l'herbe

Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,

D'où sortaient de noirs bataillons

De larves, qui coulaient comme un épais liquide

Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,

Ou s'élançait en pétillant ;

On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,

Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,

Comme l'eau courante et le vent,

Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique

Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,

Une ébauche lente à venir,

Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève

Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète

Nous regardait d'un oeil fâché,

Epiant le moment de reprendre au squelette

Le morceau qu'elle avait lâché.

- Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,

A cette horrible infection,

Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,

Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô la reine des grâces,

Après les derniers sacrements,

Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,

Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine

Qui vous mangera de baisers,

Que j'ai gardé la forme et l'essence divine

De mes amours décomposés !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Papika
Invités, Posté(e)
Invité Papika
Invité Papika Invités 0 message
Posté(e)

Cuisine lui de la truite sauce cerise, et explique lui pourquoi santa2.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Pas possible, on déjeune sur un bateau mouche qui descend la seine..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
parceque Membre 417 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Rigolote

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

Une charogne

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,

Ce beau matin d'été si doux :

Au détour d'un sentier une charogne infâme

Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,

Brûlante et suant les poisons,

Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique

Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,

Comme afin de la cuire à point,

Et de rendre au centuple à la grande Nature

Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe

Comme une fleur s'épanouir.

La puanteur était si forte, que sur l'herbe

Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,

D'où sortaient de noirs bataillons

De larves, qui coulaient comme un épais liquide

Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,

Ou s'élançait en pétillant ;

On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,

Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,

Comme l'eau courante et le vent,

Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique

Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,

Une ébauche lente à venir,

Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève

Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète

Nous regardait d'un oeil fâché,

Epiant le moment de reprendre au squelette

Le morceau qu'elle avait lâché.

- Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,

A cette horrible infection,

Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,

Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô la reine des grâces,

Après les derniers sacrements,

Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,

Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine

Qui vous mangera de baisers,

Que j'ai gardé la forme et l'essence divine

De mes amours décomposés !

:snif: sympa !! si on peu plus plaisanter :hu:

je ne vous importunerais plus

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

:snif: sympa !! si on peu plus plaisanter :hu:

je ne vous importunerais plus

mais non voyons, c'était justement un cadeau pour ta réponse :coeur:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 53ans Posté(e)
zenalpha Membre 17 441 messages
53ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)

Pêcher une truite à la mouche pour des queues de cerise, c'est bien joué !

Je te propose de lui acheter un fer à repasser ça fait toujours plaisir aux femmes et si elle repasse après ça, c'est qu'elle est faite pour toi sans risque que tu perdes ta chemise.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Bonne idée, je note. :cool:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Ton coeur ☺

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Fumeur de bananes, 33ans Posté(e)
Timo-I Membre 26 804 messages
33ans‚ Fumeur de bananes,
Posté(e)



laugh.gif
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Ton coeur ☺

Bof, vu l'état....

Merci en tt cas:)

laugh.gif

Quelle horreur.... :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Lucy Van Pelt
Invités, Posté(e)
Invité Lucy Van Pelt
Invité Lucy Van Pelt Invités 0 message
Posté(e)

Des lunettes pour la vue. :noel:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Proposition louche...

Je constate que les femmes sont nettement plus nombreuses sur les sujets " amours" que sur ceux traitant de sociologie, d'anthropologie de psychanalyse où de philo...

Et dire que les hommes auraient un sexe à la place du cerveau... :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Lucy Van Pelt
Invités, Posté(e)
Invité Lucy Van Pelt
Invité Lucy Van Pelt Invités 0 message
Posté(e)

Haha, comme la cuillère à potage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Lucy Van Pelt
Invités, Posté(e)
Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

C'est parce qu'elles n'ont pas le même besoin de se la mesurer :sleep:

Réponse à double entrées doubles sorties...Tu connais, la rationalisation des standards ? :smile2:

Je vais peut être lui offrir un parfum mais lequel ?

Pas moi en tt cas... :smile2:

J'aurai une nette préférence pour lancer un sujet sur la philosophie du trou du cul mais bon...Pas sûr que ce soit possible..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×