Aller au contenu

Les six sujets économiques qui fâchent la France et les Etats-Unis


Messages recommandés

economic dream Membre 3 028 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)

Bonjour à tous,

"

Les six sujets économiques qui fâchent la France et les Etats-Unis

Par Lucie Robequain | 10/02 | 18:02 | mis à jour à 18:20

En harmonie sur le plan diplomatique, les Etats-Unis et la France affichent de nombreux différends sur le plan économique.

LA TAXATION DES GEANTS DU WEB

649255_0203306128119_web_tete.jpgL’Elysée souhaite que les Etats-Unis abandonnent le « Buy American Act » - DR

L’optimisation fiscale pratiquée par les géants Internet n’est « pas acceptable », a martelé François Hollande la semaine dernière. Il aura l’occasion d’en parler ouvertement mercredi avec les patrons stars de la Silicon Valley (Eric Schmidt, Sheryl Sandberg, Jack Dorsey, etc.). Il se bat pour une harmonisation fiscale au niveau européen et mondial et espère convaincre Barack Obama de travailler avec lui sur le sujet. « Nous sommes d’accord pour faire cet effort d’harmonisation fiscale », a-t-il avancé la semaine dernière... sans que la Maison-Blanche ait donné le moindre signe en ce sens.

LES MARCHES PUBLICS

L’Elysée souhaite que les Etats-Unis abandonnent le « Buy American Act ». Sans équivalent en Europe, cette loi prévoit que l’Etat ne peut acheter que des biens produits aux Etats-Unis. La contrainte est gérable pour les grands groupes français (Veolia, Safran, Keolis, etc.), qui peuvent se permettre de créer des filiales en Amérique pour remporter les marchés publics. Mais elle pénalise beaucoup les PME. Le sujet est au cœur des discussions sur l’accord de libre-échange transatlantique. La ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq repartira à l’offensive mercredi, lors d’une rencontre avec le négociateur américain Michael Froman.

-------

L’agriculture

Au nom du « principe de précaution », l’Union européenne bannit pratiquement toutes les cultures d’OGM. Les groupes américains, au premier rang desquels Monsanto, réclament une levée de ces barrières. L’industrie du poulet espère également abolir la législation européenne qui interdit l’importation de poulets désinfectés au chlore. Derrière elle, se trouvent les géants de l’agroalimentaire qui transforment le poulet en plats cuisinés, tels Campbell Soup. Les éleveurs souhaitent également que l’Europe autorise l’utilisation de la ractopamine pour obtenir une viande à la fois plus maigre et plus protéinée.

--------"

La suite ici...

Modifié par economic dream

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Aye, il y a quelques bombes, effectivement.

:/

Ceci dis, ça n'est pas vraiment tous des sujets qui fâchent la France et les états unis. Ce sont pour beaucoup des sujets qui fâchent la France avec certains grands groupes industriels Américain. ça n'est pas tout à fait la même chose.

Qu'ils retournent à leur place et obéissent aux états.

Tant pis pour eux s'ils n'arrivent pas à être assez compétitifs pour gagner de l'argent en respectant les lois. C'est un comble quand même.

C'est hallucinant les prérogatives qu'ils s'imaginent pouvoir demander. ça fait froid dans le dos.

>_<

En particulier le passage sur les demandes des lobbys à pouvoir passer outre les tribunaux pour exiger des condamnations contre les états qui leurs empêcheraient de faire des sous comme ils veulent, avec leur lois. >_<

C'est complètement dément.

C'est même pas une question "d'exception culturelle", c'est la simple reconnaissance du droit des peuples à disposer d'eux-même, et de décider de leur propre loi. C'est fou qu'on appelle ça par cette expression débile.

Le pouvoir des lobbies

Les entreprises américaines aimeraient pouvoir s’opposer au gouvernement français en contournant les tribunaux classiques. Ces arbitrages privés ont déjà cours en Amérique du Nord. Ils permettent aux entreprises de contester toute décision politique susceptible d’affecter leurs profits et se soldent souvent par des indemnités gigantesques pour les gouvernements. La société américaine Lone Pine, par exemple, poursuit le Canada suite à un moratoire sur l’extraction de gaz de schiste. « Compte tenu du poids des lobbies américains, c’est un mécanisme très dangereux », commente Nicole Bricq.

J'espère que certains comprendrons le danger qu'il peut y avoir à ne pas consolider l'Europe, pour pouvoir résister à ces pressions financières et industrielle considérables.

Je ne comprend même pas comment les anti-européens ne comprennent pas qu'ils sont instrumentalisés par ces lobbys.

:gurp:

Il serait peut être temps de mettre à bas ces dictatures sans territoires de plus en plus puissante, et se prenant de moins en moins pour ce qu'elles sont, c'est à dire pas grand chose.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité