Aller au contenu

c'est la crise européenne qui pése sur la crise mondiale


Messages recommandés

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'OCDE a révisé en baisse mardi ses prévisions pour la croissance mondiale en 2013, soulignant que la crise de la zone euro continuait de peser sur les perspectives économiques globales en l'absence d'accord politique sur une solution durable à celle-ci.

(...)

"Le mur budgétaire américain est un sujet de préoccupation important mais la zone euro demeure le principal risque baissier" pour l'économie mondiale, a déclaré à Reuters Pier Carlo Padoan, chef économiste de l'OCDE.

http://fr.news.yahoo.com/la-crise-leuro-p%C3%A8se-toujours-sur-la-croissance-100745618--business.html

On nous bourre tellement le mou en France que y'en a qui croient que c'est la crise mondiale qui pése sur la crise européenne , quelle bonne blague!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Oui c'est vrai que la crise financière et la défiance des marchés envers les dettes souveraines (exemptons l’Espagne et l’Irlande : modèles de vertu eu égard le pacte de stabilité) qui s'en est suivie n'y sont pour rien :blush: Il est vrai aussi qu'il n'y a pas d'ascension chinoise ni de concurrence sauvage de cette économie... C'est la faute l'U.E. la méchante. Bref ^^"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jadis
Invité Jadis Invités 0 message
Posté(e)

Les législatives de 2013 en Allemagne avant il n'y a que les montagnes russes d'après moi.

Déjà la création du M.E.S en dit long sur leurs volontés.

Merci pour l'info.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Oui c'est vrai que la crise financière et la défiance des marchés envers les dettes souveraines (exemptons l’Espagne et l’Irlande : modèles de vertu eu égard le pacte de stabilité) qui s'en est suivie n'y sont pour rien :blush: Il est vrai aussi qu'il n'y a pas d'ascension chinoise ni de concurrence sauvage de cette économie... C'est la faute l'U.E. la méchante. Bref ^^"

Comme tu le dis toi-même y'a des pays qui se portent bien dans le monde , cellui-ci il est vrai , a trop tendance à se limiter aux US et à l'UE dans nos médias

Et n'oublie pas , si on se porte mal, c'est la faute au reste du monde , au méchant chef économiste de l'OCDE , ils sont tous méchants , nalaugh.gif

Et dire qu'on nous a vendu l'euro comme un super instrument pour lutter contre la mondialisation , ils auraient dû préciser que c'était de l'humour

En réalité, on se fait complètement bouffer mais on l'a bien cherché avec nos conneries d'euro , si ça peut être une consolation ... huh7re.gif

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

L'OCDE a révisé en baisse mardi ses prévisions pour la croissance mondiale en 2013, soulignant que la crise de la zone euro continuait de peser sur les perspectives économiques globales en l'absence d'accord politique sur une solution durable à celle-ci.

(...)

"Le mur budgétaire américain est un sujet de préoccupation important mais la zone euro demeure le principal risque baissier" pour l'économie mondiale, a déclaré à Reuters Pier Carlo Padoan, chef économiste de l'OCDE.

http://fr.news.yahoo...--business.html

On nous bourre tellement le mou en France que y'en a qui croient que c'est la crise mondiale qui pése sur la crise européenne , quelle bonne blague!

C'est un discours non pas économique mais idéologique. La croissance de l'Europe se voit ralentir, voire stagner, car on atteint les limites physiques de la pressurisation des esclaves humains, les limites techniques ou les entourloupes légales et fiscales permettant encore plus d'enrichissement, parce qu'on n'a pas beaucoup de ressources pétrolières ou gazeuses (hormis la Russie) pour rebondir... et SURTOUT, la mondialisation néolibérale a fait délocaliser à tout-va, donc passé le gain à court terme et atteignant les limites supportables par le peuple, on vient jouer les étonnés !

Et qu'un crise européenne influe sur ses partenaires ? Dans ce monde intriqué, c'est évident ! Il suffit de voir comment la crise américaine a arrosé tout le monde. La faute à l'Europe méchante qui doit faire pénitence en faisant encore plus de cadeaux aux néolibéralisme ?

Putain, mais c'est NORMAL que ça se passe comme ça avec cette logique. Les idéologues technocrates de l'OCDE sont dans le déni de tout ça, dans la fable Bisounours capitaliste qui courent sur un arc-en-ciel infini de croissance ! Et ils veulent faire pression (conjointement, voir les derniers numéros de The Economist) pour remettre une couche d'obligation de profits immédiats, qui va obliger à faire de la merde dans la précipitation (tiens, à qui va t-on brader ce service public ?). Les économies visant à équilibrer le budget ? Mais ils s'en tamponnent le coquillard : le maitre-mot est la privatisation et l'esclavagisme.

Le Medef parle de "manque de flexibilité" des français sur l'emploi alors que les entrepreneurs viennent d'avoir un gros cadeau fiscal (ouais ! on soutient les start-up en oubliant déjà l'éclatement de la dernière bulle internet !). Le Medef parle de la même voix que l'OCDE, peu ou prou. Ils ne s'arrêteront jamais. La France perdra des A tant qu'elle n'aura pas vendu tous les services publics au marché, réduit l'état à une peau de chagrin, transformé tout citoyen en trimard en surégime (ou en robot, c'est mieux). Et le mieux : la France, ils s'en tapent. Ils iront où la croissance repartira, tant pis pour nous !

Saint-Thomas, tu ne peux pas gober toute cette propagande quand même !! Ou tu as mis cet article exprès pour qu'on lui démonte la tronche ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)
L'OCDE a révisé en baisse mardi ses prévisions pour la croissance mondiale en 2013, soulignant que la crise de la zone euro continuait de peser sur les perspectives économiques globales en l'absence d'accord politique sur une solution durable à celle-ci.

Je suis assez d'accord avec l'analyse : c'est une crise politique... une crise aussi structurelle au sein de la zone euro, comme on nous parle de crise structurelle au sein de la France... on gaspille l'argent pour la finance on oublie les peuples...

Le reste ? Je passe mon tour pour l'instant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Des fois j'ai l'impression de vivre dans une autre réalité. Les limites physiques de la pressurisation des esclaves humains? Ah oui c'est vrai tout on est tous au boulot 12h/j 6j/semaine (ce qui était peu ou prou les conditions du début de la révolution industrielle) sans parler des conditions pratiques de travail hein. La limite qu'on est en train d'atteindre c'est celle de la pression fiscale, les taux vont continuer de grimper et les revenus baisser (ça me rappelle l'autre crétin de maire avec sa grêve de la faim, il se plaignait du fait que malgré une augmentation constante des taux d'impositions sur les entreprises, les revenus diminuaient, ça c'est du champion). Les limites techniques? Des fois il vaut mieux ne pas lire, l'informatique, la bioingénérie, les énergies, et d'autres sont des secteurs où les limites sont loin d'être atteintes (et encore c'est ce que je sais, ce que je ne sais pas c'est encore plus vaste). Les entourloupes légales et fiscales permettant plus d'enrichissement... Ben oui il fallait y penser avant de faire un code des impôts aussi abscons et puis si vous avez un problème avec l'enrichissement, restez dans votre condition, je m'en fous mais ne m'empêchez pas de sortir de la mienne. Le meilleur maintenant, nous n'avons pas de ressources pétrolières ou gazeuses, c'est faux, le gaz de schiste est une ressource gazeuse qu'on ne l'exploite pas ne veut pas dire qu'on ne l'a pas. On ne peut pas se plaindre d'un coté de manquer de ressource et de l'autre ne pas vouloir les exploiter, il faut choisir.

En l'occurrence ce n'est pas faux, blâmer l'europe est trop facile mais l'inverse est vrai blâmer les autres est trop facile, si chacun balayait devant sa porte avant d'aller dire que c'est la faute des autres (tiens pour les français on dit que c'est la faute des chinois avec les délocalisation, l'europe néolibérale, les anglais parce qu'ils sont là et les américains parce que).

La diatribe sur les idéologues technocrates de l'ocde (d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi on parle de l'OCDE ici) est ridicule, croire que ceux qui nous dirigent ont une idéologie cohérente relève de la délusion. Ils ne cherchent qu'à être réélus, qu'à faire durer le statut quo, la politique se résume à ça, oh il y a bien de temps à autres un dirigeant qui prend les choses en main et imprime une direction claire mais la plupart du temps c'est juste de l'immobilisme (comme disait l'autre, il faut mettre un frein à l'immobilisme). C'est pas pour rien que la seule solution jamais envisagée c'est l'augmentation des impôts, la diminution des dépenses reviendrait à remettre en cause le statut quo.

Le gros cadeaux fiscal des entrepreneurs c'est bien le crédit d'impôt l'année suivante? Comme ça l'entreprise à le temps de faire faillite entretemps, c'est sympa. J'appelle ça une usine à gaz personnellement mais bon. Quant à la flexibilité ça n'a rien à voir avec l'impôt mais bon hein, on est plus à ça prêt.

Et pour finir le marché c'est tout le monde, le marché c'est vous et moi, ce n'est pas une entité mythique flottant dans une semi réalité, on ne peut supprimer le marché sans supprimer tout le monde (on se retrouve toujours avec une forme de marché quoiqu'on fasse, même dans une utopie socialiste ou communiste, au mieux on ne fait que changer la monnaie d'échange). Ah ils serait bien de définir le "ils" car là j'ai l'impression de voir mon cours de psychologie sociale sur la dynamique des groupes en résumé (là on a le stéréotype et le préjugé, je suppose que la discrimination n'est qu'une question de moyens), d'ailleurs c'est qui le nous? Le peuple j'imagine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jadis
Invité Jadis Invités 0 message
Posté(e)

Des fois j'ai l'impression de vivre dans une autre réalité. Les limites physiques de la pressurisation des esclaves humains?

+1 , totalitarisme marchand !

- l'offre et la demande !

- production & culpabilisme !

- consommation et dégénération !

Bref l'Europe actuelle est un vice et l'humanisme moralisateur qui l'accompagne une foutaise (de plus) ,l'hégémonie de l'UMP/PS en est une preuve de plus .

Souvenez-vous du référendum de 2005 .

Modifié par Jadis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Comme tu le dis toi-même y'a des pays qui se portent bien dans le monde , cellui-ci il est vrai , a trop tendance à se limiter aux US et à l'UE dans nos médias

Et n'oublie pas , si on se porte mal, c'est la faute au reste du monde , au méchant chef économiste de l'OCDE , ils sont tous méchants , nalaugh.gif

Et dire qu'on nous a vendu l'euro comme un super instrument pour lutter contre la mondialisation , ils auraient dû préciser que c'était de l'humour

En réalité, on se fait complètement bouffer mais on l'a bien cherché avec nos conneries d'euro , si ça peut être une consolation ... huh7re.gif

Avec 4% de demandeurs d'emploi (et avec 12% de de population étrangère, ça c'est pour ne pas réveiller les aficionados de l'extrême-droite ^^), je trouve que l'Autriche s'en sort plutôt bien... Je ferai le même constat positif avec les pays scandinaves : hum... il me semble que c'est dans la zone euro tout cela :o° N'y a-t-il pas une réflexion systémique à adopter avec des raisons qui englobent l'Europe, un contexte international et des stratégies locales ? Je le pense...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Des fois j'ai l'impression de vivre dans une autre réalité. Les limites physiques de la pressurisation des esclaves humains? Ah oui c'est vrai tout on est tous au boulot 12h/j 6j/semaine (ce qui était peu ou prou les conditions du début de la révolution industrielle) sans parler des conditions pratiques de travail hein.

Non : certains n'ont pas de travail et subissent la pression de l'angoisse et du jugement de la société, plus la dégradation de leur vie sociale.

Pour les travailleurs, il suffit de voir l'augmentation du stress chez les cadres, les problèmes physiques engendrés par l'intensification du travail à la chaîne, les techniques de management "modernes" qui sont dans la brutalité et l'agression, la pression psychologique de la perte de l'emploi ou la délocalisation, le chantage à une flexibilité de plus en plus gourmande, etc...

Heureusement qu'il y a eu des progrès pour compenser la radicalisation du travail mais ils commencent à ne plus suffire. La logique de croissance va à l'encontre totale de la conception humaine du travail. Ce n'est pas pour rien qu'on remplace doucement les caissières par des bornes : un robot est moins contraignant. Ou qu'on délocalise : un employé des pays pauvres n'aura pas l'idée de réclamer des droits, pour le moment.

Ça, c'est la réalité. Une partie. La croissance est un chantage permanent, crise ou pas. Sauf qu'on assiste à de gros ratés de la finance, un tribu à la finance que l'économie réelle ne peut plus du tout amortir, les limites des ressources, de l'innovation et de la bonne volonté des humains,...

Les workaholics qui veulent travailler 24h/24h sont vendus comme des modèles productivistes sur lesquels les citoyens râleurs devraient s'aligner. On a une propagande permanente et les gens commencent même à la digérer un peu trop facilement.

La limite qu'on est en train d'atteindre c'est celle de la pression fiscale, les taux vont continuer de grimper et les revenus baisser (ça me rappelle l'autre crétin de maire avec sa grêve de la faim, il se plaignait du fait que malgré une augmentation constante des taux d'impositions sur les entreprises, les revenus diminuaient, ça c'est du champion).

Ce n'est pas la pression fiscale : c'est la concurrence fiscale couplé au diktat de la croissance. Pourquoi une entreprise qui fait moins de bénéfices que l'année précédente -tout en dégageant quand même des bénéfices énormes - se voit sanctionnée quand même par les spéculateurs ? Pourquoi crois-tu qu'elles se sentent ensuite en devoir de croître comme des cancers en essayant de pousser tous les leviers au max, y compris la fiscalité.

Les limites techniques? Des fois il vaut mieux ne pas lire, l'informatique, la bioingénérie, les énergies, et d'autres sont des secteurs où les limites sont loin d'être atteintes (et encore c'est ce que je sais, ce que je ne sais pas c'est encore plus vaste). Les entourloupes légales et fiscales permettant plus d'enrichissement... Ben oui il fallait y penser avant de faire un code des impôts aussi abscons et puis si vous avez un problème avec l'enrichissement, restez dans votre condition, je m'en fous mais ne m'empêchez pas de sortir de la mienne. Le meilleur maintenant, nous n'avons pas de ressources pétrolières ou gazeuses, c'est faux, le gaz de schiste est une ressource gazeuse qu'on ne l'exploite pas ne veut pas dire qu'on ne l'a pas. On ne peut pas se plaindre d'un coté de manquer de ressource et de l'autre ne pas vouloir les exploiter, il faut choisir.

Justement : la limite technique est enrayée par un financement insuffisant de l'innovation, de la recherche. Et quand bien même, tout ça s'arrêtera un jour. De plus, les avancées techniques ont parfois un énorme coût environnemental, ce qui ne passe plus. Ce n'est pas parce qu'on a empoisonné un paquet de régions du monde qu'on doit continuer, simplement à cause du diktat de la croissance qui nous force à empiler les "coups de poker" au lieu d'installer la durabilité, de ne plus céder à ce jeu débile qui finit par tout détruire.

Et de nous faire des chantages au confort, à l'énergie, etc... Je suis pour l'enrichissement durable, raisonné, constructif et contre l'imbécile et égoïste course au profit à qui on fait porter le nom de croissance. Croissance ingrate quand on voit le systématisme des grandes firmes à trouver toutes les combines pour ne pas payer d'impôts. Se plaindre ensuite de la fiscalité, c'est vraiment très gonflé. Mais ils oseront tout.

En l'occurrence ce n'est pas faux, blâmer l'europe est trop facile mais l'inverse est vrai blâmer les autres est trop facile, si chacun balayait devant sa porte avant d'aller dire que c'est la faute des autres (tiens pour les français on dit que c'est la faute des chinois avec les délocalisation, l'europe néolibérale, les anglais parce qu'ils sont là et les américains parce que).

La diatribe sur les idéologues technocrates de l'ocde (d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi on parle de l'OCDE ici) est ridicule, croire que ceux qui nous dirigent ont une idéologie cohérente relève de la délusion. Ils ne cherchent qu'à être réélus, qu'à faire durer le statut quo, la politique se résume à ça, oh il y a bien de temps à autres un dirigeant qui prend les choses en main et imprime une direction claire mais la plupart du temps c'est juste de l'immobilisme (comme disait l'autre, il faut mettre un frein à l'immobilisme). C'est pas pour rien que la seule solution jamais envisagée c'est l'augmentation des impôts, la diminution des dépenses reviendrait à remettre en cause le statut quo.

Là, je suis d'accord : l'idéologie du mandat court fait des réflexions à court terme... ce qui se fond parfaitement avec la pensée internationale dominante du néolibéralisme.

Le gros cadeaux fiscal des entrepreneurs c'est bien le crédit d'impôt l'année suivante? Comme ça l'entreprise à le temps de faire faillite entretemps, c'est sympa. J'appelle ça une usine à gaz personnellement mais bon. Quant à la flexibilité ça n'a rien à voir avec l'impôt mais bon hein, on est plus à ça prêt.

La flexibilité, c'est une des revendications récentes du Médef. C'est pour ça que je la sors ici.

Et pour finir le marché c'est tout le monde, le marché c'est vous et moi, ce n'est pas une entité mythique flottant dans une semi réalité, on ne peut supprimer le marché sans supprimer tout le monde (on se retrouve toujours avec une forme de marché quoiqu'on fasse, même dans une utopie socialiste ou communiste, au mieux on ne fait que changer la monnaie d'échange). Ah ils serait bien de définir le "ils" car là j'ai l'impression de voir mon cours de psychologie sociale sur la dynamique des groupes en résumé (là on a le stéréotype et le préjugé, je suppose que la discrimination n'est qu'une question de moyens), d'ailleurs c'est qui le nous? Le peuple j'imagine.

Il ne s'agit pas de supprimer les gens : il s'agit de ne plus répondre à un chantage destructeur de croissance débile. Si on me laissait les pleins pouvoirs, crois-moi que je pourrais t'en trouver des centaines de combines magiques pour faire de la croissance sur mon mandat de 5 ans. Mais voilà la note qu'on va laisser aux suivants. Pourquoi crois-tu que la dette du pays n'a fait qu'augmenter, et pire encore quand on a cédé aux sirènes néolibérales de la privatisation ! Pourquoi crois-tu que la fracture sociale est devenue une septicémie nationale ?

Je suis pourtant pour l'investissement, la création, le travail, y'a pas de souci avec ça. Mais on instrumentalise les consommateurs, les travailleurs ainsi que les petits et moyens patrons à trimer pour une idéologie qui rapporte plus à des parasites qu'à eux-mêmes ! Malgré la manne étatique, qui gaspille tant de pognon pour ce système vampirique (prends la PAC, par exemple)

Enfin bref, je ne vais pas te faire un pamphlet de trois pages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Avec 4% de demandeurs d'emploi (et avec 12% de de population étrangère, ça c'est pour ne pas réveiller les aficionados de l'extrême-droite ^^), je trouve que l'Autriche s'en sort plutôt bien... Je ferai le même constat positif avec les pays scandinaves : hum... il me semble que c'est dans la zone euro tout cela :o° N'y a-t-il pas une réflexion systémique à adopter avec des raisons qui englobent l'Europe, un contexte international et des stratégies locales ? Je le pense...

Estonie + Finlande = zone euro

Suéde= UE

Norvège= hors UE , les norvégiens ont toujours dit non

Estonie + Finlande + Suéde font la majorité de leur commerce ensemble , liens super forts

Vérifie , j'ai la flemme de rechercher les liens

3 pays sur 17 marchent assez bien sur 17 (on ne compte pas l'Allemagne qui flanche) , leur point commun ? être de petits pays

Qui dit mieux ?

Heu, les finlandais sont des européens ultra light vis à vis de l'UE

Quand à l'Autriche ,ils se portent bien même s'ils ont perdu le triple A , principal partenaire commercial : l'Allemagne (faut dire qu'ils ont des liens historiques)

Finlande , estonie , Suéde, Autriche , tu me rappelles leur nombre d'habitants s'il te plaît ?

A noter que le président autrichien pense auj que l'avenir des exportations autrichiennes est hors UE alors qu'ils font actuellement 80% de leurs exportations en europe

C'est pas gagné avec l'euro

Modifié par saint thomas
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jadis
Invité Jadis Invités 0 message
Posté(e)

Enfin bref, je ne vais pas te faire un pamphlet de trois pages.

J'ai apprécié ton pamphlet de moins de trois pages !

(et avec 12% de de population étrangère, ça c'est pour ne pas réveiller les aficionados de l'extrême-droite ^^)

les aficionados de l'extrême-droite vont de pair avec les crises (logique) dans le cas présent encore plus il me semble, malgré un déni de référendum largement sous-estimé de nos mé®dias et politiciens ...

2013 et après la Grèce sort (logiquement) les prêts bien :o°....

Je fais partie des gens qui pensent que la seule crise est capitaliste, l'Euro le Franc, cherchez l’erreur ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Velvetshead
Invité Velvetshead Invités 0 message
Posté(e)

La faillite de la Grèce n'est là que pour cacher la faillite des USA(surtout des banques US) qui, sans planche à billets seraient dans une mcensored.gif noire.

Voir ici

Si vous êtes allé sur le site et que vous connaissez le fonctionnement de la FED, vous vous rendrez compte qu'il s'agit d'une gigantesque arnaque que nous ne pouvons pas faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité