Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Messages recommandés

Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Bonsoir à tous,

Encore aujourd'hui, la matérialisme est considéré comme la philosophie officielle, c'est à dire celle dont la défense est presque systématique dans une discussion argumentée (principalement lorsqu'il est question de spiritualité ou de religion). Si nous devions donner une définition brève du matérialisme ce serait celle-ci : Doctrine selon laquelle il n'existe que la matière. Nous en développerons certaines conséquences ici pour faire la critique de cette position philosophique qui est pourtant critiquable à bien des égards.

1) Commençons par constater que, s'il était possible de prouver que le monde est uniquement composé de matière, cela supposerait de maîtriser la notion de matière elle-même. Mais nous connaissons un objet autant par ce qu'il est que par ce qu'il n'est pas. C'est à dire que même les matérialistes ne savent pas ce qu'est la matière, et on le comprend aisément dès lors que toute définition exacte qu'on pourrait en fournir supposerait l'existence d'une réalité immatérielle dont on pourrait la distinguer. La matérialisme est donc une position philosophique indémontrable et plutôt paradoxale.

2) Il est impossible de rendre pleinement compte de la réalité de la conscience à l'aide d'une théorie matérialiste. Dans cette vision, la conscience ne serait qu'un épiphénomène, c'est à dire une illusion issue de l'activité corporelle, et en particulier de l'activité du cerveau. Mais cela ne permet pas d'expliquer qu'il puisse dans certains cas y avoir rétroaction de l'esprit sur le corps comme dans les phénomènes placebo ou nocebo, car si la conscience n'existait pas, elle ne pourrait pas avoir d'effets directs sur notre corps qui lui, existe.

3) Si tout est réductible à un ensemble de mécanismes physiques matériels, nous arrivons nécessairement à une philosophie déterministe, sauf à nier la causalité, ce qui rendrait le monde totalement inintelligible (cf. interprétations diverses et variées de la physique quantique). Il suffirait donc de connaître les mécanismes et les déterminismes psychiques auxquels nous sommes soumis pour nous en libérer, mais bien sûr nous retomberions systématiquement dans une autre forme de déterminisme. Si vraiment tout s'expliquait uniquement par notre passé et si notre identité n'était forgée que par notre histoire personnelle, comment pourrait-on décemment formuler et ensuite tenir une promesse ou un engagement, qui supposent non plus seulement l'intentionnalité, mais exige certaines conséquences dans notre comportement à venir?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

3) Si tout est réductible à un ensemble de mécanismes physiques matériels, nous arrivons nécessairement à une philosophie déterministe, sauf à nier la causalité, ce qui rendrait le monde totalement inintelligible (cf. interprétations diverses et variées de la physique quantique). Il suffirait donc de connaître les mécanismes et les déterminismes psychiques auxquels nous sommes soumis pour nous en libérer, mais bien sûr nous retomberions systématiquement dans une autre forme de déterminisme.

quand on parle du matérialisme de marx on ne fait pas reference a des mécanisme psychologique et/ou physiologique .. il y a aussi une Éthique derrière les différente philosophie matérialiste ,spinoza est un pur matérialiste .. ca ne l empeche pas d avoir devlopper toute son œuvre autour de l éthique ..

et marx voulait émanciper les individus rompre la domination .. on peut etre matérialiste tout en gardant une vision spirituel , pourquoi toujours presenter les chose par opposition ,cé ca ou ca .. cé holland ou sarko cé noir ou blanc .. esprit ou corps spirituel ou matérialiste , idéal ou réaliste .cé épuisant a force sérieux

c est le règne des machine binaire !! .. amen !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baillousque Membre 2246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les matérialistes essayent de défendre leur système à grand renfort d'"esprit"

quelle incohérence !laugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MoiToad Membre 2028 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Raz le bol de la mise en opposition des idées .. A quand la liaison ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 14105 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonsoir à tous,

Encore aujourd'hui, la matérialisme est considéré comme la philosophie officielle, c'est à dire celle dont la défense est presque systématique dans une discussion argumentée (principalement lorsqu'il est question de spiritualité ou de religion). Si nous devions donner une définition brève du matérialisme ce serait celle-ci : Doctrine selon laquelle il n'existe que la matière. Nous en développerons certaines conséquences ici pour faire la critique de cette position philosophique qui est pourtant critiquable à bien des égards.

1) Commençons par constater que, s'il était possible de prouver que le monde est uniquement composé de matière, cela supposerait de maîtriser la notion de matière elle-même. Mais nous connaissons un objet autant par ce qu'il est que par ce qu'il n'est pas. C'est à dire que même les matérialistes ne savent pas ce qu'est la matière, et on le comprend aisément dès lors que toute définition exacte qu'on pourrait en fournir supposerait l'existence d'une réalité immatérielle dont on pourrait la distinguer. La matérialisme est donc une position philosophique indémontrable et plutôt paradoxale.

2) Il est impossible de rendre pleinement compte de la réalité de la conscience à l'aide d'une théorie matérialiste. Dans cette vision, la conscience ne serait qu'un épiphénomène, c'est à dire une illusion issue de l'activité corporelle, et en particulier de l'activité du cerveau. Mais cela ne permet pas d'expliquer qu'il puisse dans certains cas y avoir rétroaction de l'esprit sur le corps comme dans les phénomènes placebo ou nocebo, car si la conscience n'existait pas, elle ne pourrait pas avoir d'effets directs sur notre corps qui lui, existe.

3) Si tout est réductible à un ensemble de mécanismes physiques matériels, nous arrivons nécessairement à une philosophie déterministe, sauf à nier la causalité, ce qui rendrait le monde totalement inintelligible (cf. interprétations diverses et variées de la physique quantique). Il suffirait donc de connaître les mécanismes et les déterminismes psychiques auxquels nous sommes soumis pour nous en libérer, mais bien sûr nous retomberions systématiquement dans une autre forme de déterminisme. Si vraiment tout s'expliquait uniquement par notre passé et si notre identité n'était forgée que par notre histoire personnelle, comment pourrait-on décemment formuler et ensuite tenir une promesse ou un engagement, qui supposent non plus seulement l'intentionnalité, mais exige certaines conséquences dans notre comportement à venir?

bonjour

je pense que le matérialisme est lié à la réalité visible et touchable .

la cause et l'effet plonge dans les profondeurs de la physique impalpable dont l'origine ultime reste inconnue .

le déterminisme est une sorte d'état et de conséquences d'une seul réalité visible par tous .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

bonjour

je pense que le matérialisme est lié à la réalité visible et touchable .

la cause et l'effet plonge dans les profondeurs de la physique impalpable dont l'origine ultime reste inconnue .

le déterminisme est une sorte d'état et de conséquences d'une seul réalité visible par tous .

bonne journée

C'est la grande force du matérialisme, et certainement possède-t-il une partie de la vérité, c'est simplement indubitable. C'est la seule façon de rendre compte de la réalité de façon vérifiable et acceptable par tous, c'est pourquoi d'ailleurs les sciences défendent un matérialisme méthodologique. Mais l'immatérialité bien que jugée inconsistante dans sa réalité par les matérialistes conserve sa pertinence philosophique contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire. Tout simplement parce que le matérialisme est indémontrable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MoiToad Membre 2028 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

C'est la grande force du matérialisme, et certainement possède-t-il une partie de la vérité,

Pourquoi ce qui existe serait faux ?

Chaque grande force idéologique tire sa gloire d'une vérité, sinon il n'y aurait pas de forces qui suivraient l'animation d'un conflit idéologique ..

Seulement, le but est il de creuser l'écart illusoir entre ces vérités, ou de tenter de joindre les bouts vers une unité de vérités ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Le logos , le mot , est chez les penseurs antiques la manière de définir la chose . C' est en débattant de la chose et en argumentant que l'on établi la matérialité du fait . Ce type de fonctionement nous poursuit aujourd'hui . C' est en définissant le logos comme la rationalité suprême gouvernant le monde que les antiques ont engendrés le matérialisme . Cette doctrine nous affirme que rien n'existe en dehors de la matière , et que l'esprit est lui même entièrement matériel . Cette doctrine ayant traversé les siècles , elle a largement influencée le siècle des lumières dans une perspective physiologique ou sociale , déterminante pour Marx qui considère que les modes de productions conditionne les modes de vies sociaux politiques intellectuels , et que c'est donc l'être social qui détermine la conscience , et non pas l'inverse .

La ou cela se complique , c'est que le logos dèfini aussi le verbe éternel incarné dans l'évangile . Le verbe étant antérieur à la matière . Principe reconnu ailleurs dans d'autres civilisation qu'occidentale ou l'esprit serait séparable de la matière et serait prééminent , au quel cas c'est la conscience qui déterminerait l'être social . Le matériel étant temporel et l'esprit ou l'idée intemporelles .

Ce a quoi il faut rajouter que les mêmes philosophes antiques considéraient tout autant le mythos comme le mot mais animé par l'esprit , ce qui nous ramène à la psyché , comme coexistant quoique par essence indémontrable . Cette doctrine à influence toute une histoire de la philosophie différente du matérialisme , ce qui nous mène à la critique de la raison pure .

Nous voilà pas sortis de l'auberge des philosophes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Pour faire taire les critiques auxquelles je n'aime pas me démettre, je pense à concilier idéalisme historique et matérialisme historique dont le second, qui défend l'idée que seul l'être social détermine la conscience, face à l'autre qui prétend que c'est l'inverse.

Dans le premier cas, la culture est vue comme la légitimation du pouvoir, tandis que dans le second cas la culture accumulée est vue comme un facteur d'élévation sociale. Mais lorsque la culture n'est que vue comme résultat des rapports de force entre les classes, elle n'aurait plus que la rhétorique en dernière instance pour se défendre, puisqu'on écarte de fait le caractère de vérité ou d'efficacité de la culture des élites.

Le pouvoir serait légitimé par des savoirs et une culture plus vraies que d'autres, plus efficaces que d'autres, culture d'une élite que nos aristocrates n'ont aucune envie de partager (p.ex. écoles pour privilégiés comme l'ENA), ce qui mène la plupart du temps à la reproduction des inégalités d'origine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MoiToad Membre 2028 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Il est évident que si il y a des lois primordiales inconnues du petit publique, cela augmente par ignorence la capacité de l'individu du bas de l'échelon à pouvoir se concilier avec ses érreurs puisqu'il ne peut pas s'en apercevoir ..

Dans ce cas on peut imaginer que cette stagnation soit voulu par le haut de la pyramide pour maintenir son pouvoir ..

Mais en même temps, si chaque chose est à sa place, cela signifie qu' en effet chaque personne possede une situation en accord avec son niveau de conscience.

A partir de ce point, le pouvoir ralentirait l'évolution en voilant au mieux la vérité pour ralentir l'évolution de l'être, car sous ces pincipes sipirituels "utopique" ou non, l'esprit qui passe au dessus de l'ego ferait disparaitre le pouvoir maintenu dans le materialisme ..

Dans le principe de cause à effet, si une personne ne cherche pas la cause de son état présent, il ne peut que flatter son égo ou cracher la haine envers le monde qui l'entoure .. alors que la réalité serait bien plus rationnelle ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

La culture est loin de satisfaire les philosophes dans l'établissement d'une connaissance universelle , et selon Kant il faut que les objets de la connaissance se règlent sur la nature du sujet pensant et non sur l'expérience . L'entendement , en traçant les limites de la sensibilité et de la raison , rend possible une physique à priori , et le système des lois qui gouvernent la nature . Et pour que l'homme ne soit pas plus déterminé dans son action morale que dans sa connaissance par des objets extérieurs , il faudrait qu'il soit animé d'un esprit indépendant et d'une volonté autonome . Tout principe d'action doit pouvoir alors être énoncé en principe universel , et le progrès de l'homme passe par la vertu individuelle et la liberté sociale garantie par une constitution politique .

Bref le matérialisme n'est pas la seule réponse possible .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
A partir de ce point, le pouvoir ralentirait l'évolution en voilant au mieux la vérité pour ralentir l'évolution de l'être, car sous ces pincipes sipirituels "utopique" ou non, l'esprit qui passe au dessus de l'ego ferait disparaitre le pouvoir maintenu dans le materialisme ..

Dans le principe de cause à effet, si une personne ne cherche pas la cause de son état présent, il ne peut que flatter son égo ou cracher la haine envers le monde qui l'entoure .. alors que la réalité serait bien plus rationnelle ...

Il est vrai que la masse a toujours un train de retard sur les intellectuels et les politiques. L'intellectuel c'est surtout celui qui voit ce qui va se produire avant que cela ne se produise.

Mais ce que je trouve important à souligner concernant le matérialisme historique (bien que mon propos ne portait pas principalement sur celui-ci) c'est que la culture des élites n'est pas arbitrairement supérieure. Elle l'est, tout simplement, en termes d'efficacité et de lucidité, même si elle est instrumentalisée à des fins de pouvoir.

Le tout pourrait se régler avec une éducation et un accès aux grandes écoles qui soient égaux, et non plus des écoles privées aux coûts exorbitants où les cours sont beaucoup plus approfondis et les enseignants beaucoup plus sérieux, les professeurs particuliers que les aristocrates auront soin de payer à leurs enfants lorsqu'ils sont à la traîne, une télévision qui abrutira l'enfant de classe défavorisée et de classe moyenne et affaiblira ses résultats scolaires alors qu'elle pourrait être utilisée pour transmettre ludiquement la culture, etc...

Je ne prétends pas nier la matérialité, mais peut-être n'est-elle pas la réalité primordiale, peut-être la matière est-elle un produit de l'esprit?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Certain penseurs ont développés cette théorie , la matière telle que nous la concevons ne serait que une vue de l'esprit , rejoins en cela par des scientifiques : depuis la théorie de la relativité , si nous considérons que l'ordinateur , la table , et l'ensemble de la pièce qui les contient ainsi que l'univers et nous même ne sommes que un tout petit peu de matière associé à beaucoup d'énergie et de vitesse , ce que je perçois comme matière n'existe pas , c'est notre vitesse relative à l'ensemble qui nous les fait percevoir tels qu'ils nous apparaissent ! Un observateur plus lent ou plus rapide que nous percevra quelque chose de différent . Vous pouvez en faire l'expérience assez facilement avec un appareil photo : une route avec des voitures qui roulent et vous avec votre appareil photo sur le bord : vous prenez une photo avec un temps de pose court sans bouger , vous obtenez un résultat . Vous prenez une photo avec un temps de pose long sans bouger , vous obtenez un autre résultat . Vous prenez une photo avec un temps de pose court en bougant vous obtenez un troisième résultat , une photo avec un temps de pose long en bougant un quatrième etc... En fait ce n'est qu'une image mais elle permet d'illustrer le fait notre perception de la matière n'est qu'une illusion .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

Il est vrai que la masse a toujours un train de retard sur les intellectuels et les politiques. L'intellectuel c'est surtout celui qui voit ce qui va se produire avant que cela ne se produise.

vous confondez pas avec devin ?. et qu en est il alors de la fonction politique de l intellectuel ...??

Ces gens-là sont appelés « intellectuels », mais il s'agit en réalité plutôt d'une sorte de prêtrise séculière, dont la tâche est de soutenir les vérités doctrinales de la société. Et sous cet angle-là, la population doit être contre les intellectuels, je pense que c'est une réaction saine chomsky ..

il ne faut pas sombrer dans l anti intelectualisme mais ne pas non plus se laisser bercé dans une sorte d élitisme absurde qui prétend que l intelectuel est au dessus de la "masse" alors que dans bien des cas il defend sa profession et la classe dominante ... si la "masse" doit s élever l intellectuel lui doit parfois redescendre de sa tour de cristal d ou il contemple une réalité plus fantasmer que réel .. soyons humble ..

et j avoue que j ai un peu de mal a saisir comment on peut rejeter le matérialisme pour mettre en avant l intellectualisme ... un peu space µ...

Je ne prétends pas nier la matérialité, mais peut-être n'est-elle pas la réalité primordiale, peut-être la matière est-elle un produit de l'esprit?

ou peut etre l inverse ... au final on revient au vielle position de berkley .. cé super on peut tous se foutre en l air vu que la vie n est qu illusion . quel importance d ailleur la mort elle même n est qu un produit de l esprit tant qu a faire .. et apres vous voulez que la masse suivent ce genre de recommandation d intellectuel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

le materialisme n'est qu'une vision partielle qui n'est plus conforme a la perception scientifique actuelle et donc remise en question par la philosophie contemporaine , comme elle l'a deja ete avant , par kant entre autre voir mon post ci dessus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

marc que pense tu des propos de comte sponville ?

être matérialiste, c’est penser qu’il n’existe ni monde intelligible, ni dieu transcendant, ni âme immatérielle. Ce n’est pas pour autant renoncer aux valeurs ou aux biens spirituels. (…) Etre matérialiste, pour les modernes, c’est d’abord reconnaître que c’est le cerveau qui pense, et en tirer toutes les conséquences."

André Comte-Sponville

tu dis ...

le materialisme n'est qu'une vision partielle qui n'est plus conforme a la perception scientifique actuelle

parcque l idéalisme ou le sensualisme sont elle conforme a l esprit scientifique ? ... beaucoup de philosophie ne sont plus conforme a la perception scientifique peut etre parcqu il n ont pas toujours le meme sujet d etude et que parfois il aborde un meme sujet mais de facon differente .. voir complémentaire ..

le matérialisme n est pas a mon avis un aboutissement mais une maturation // je pense que est toujours d actualité ! ...

si je reprend la définition classique du matérialisme par Marx il y a deux point essentiel ... pour fonder le savoir ..( cf wiki)

Il faut tâcher d'expliquer les phénomènes avec le rejet d'hypothèses extérieures (c'est-à-dire des éléments transcendants, comme Dieu, l'âme, l'esprit),

Toute hypothèse explicative formulée (ou théorie) doit être vérifiée et validée par confrontation avec l'observation ou l'expérience.

c est toujours mieux que l Apercpetion pur de kant non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
1336689287[/url]' post='7266358']

Certain penseurs ont développés cette théorie , la matière telle que nous la concevons ne serait que une vue de l'esprit , rejoins en cela par des scientifiques : depuis la théorie de la relativité , si nous considérons que l'ordinateur , la table , et l'ensemble de la pièce qui les contient ainsi que l'univers et nous même ne sommes que un tout petit peu de matière associé à beaucoup d'énergie et de vitesse , ce que je perçois comme matière n'existe pas , c'est notre vitesse relative à l'ensemble qui nous les fait percevoir tels qu'ils nous apparaissent ! Un observateur plus lent ou plus rapide que nous percevra quelque chose de différent . Vous pouvez en faire l'expérience assez facilement avec un appareil photo : une route avec des voitures qui roulent et vous avec votre appareil photo sur le bord : vous prenez une photo avec un temps de pose court sans bouger , vous obtenez un résultat . Vous prenez une photo avec un temps de pose long sans bouger , vous obtenez un autre résultat . Vous prenez une photo avec un temps de pose court en bougant vous obtenez un troisième résultat , une photo avec un temps de pose long en bougant un quatrième etc... En fait ce n'est qu'une image mais elle permet d'illustrer le fait notre perception de la matière n'est qu'une illusion .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Je reprend ,le matérialisme a ses limites parce qu'il ne suffit pas à emplir l'autre partie de nous mêmes , depuis l'antiquité les penseurs considèrent le logos et le mythos : le logos c'est la parole qui nous permet d'établir le fait , en considérant l'objet , et sur lequel le matérialisme c'est établit , avec son apogée au siècle des lumières , qui nous amène au scientifisme contemporain . En ce sens le logos établit la parole comme antérieure a l'esprit .

La ou ça se complique c'est que pour les spiritualistes l'idée est antécédente à la parole , idée défendue par Kant , et qui nous amène à la critique de la raison pure .

Marx reprend la doctrine du logos et du matérialisme , établissant le fait,social comme étant formateur de l'esprit et donc de la conscience

Kant considère que l'esprit doit être indépendant de l'objet et autonome et que la liberté de l'individu doit être à se titre garantie

L'un doit établir le fait pour constituer une vérité

L'autre permet une hypothèse dont le fait sera démontré ultérieurement , la théorie

Hors c'est le raisonnement théorique qui a permis d'établir la relativité de la masse associée à la vitesse de la lumière

Pour contrarier le matérialisme , si je considère ma table , elle a l'air solide en bois . Cependant ma connaissance de la physique me permet de considérer qu'en fait elle est constituée de très peu de matière et de beaucoup de vide le tout en mouvement rapide et avec beaucoup d'énergie . De fait sa nature réelle n'est en rien comparable à ce qu'elle me semble !

Tout est relatif à ma position d'observateur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc van bever Membre 701 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Ce n'est pas le seul problème pose par le logos mythos : si plus personne en notre époque matérialiste ne veut remettre en question le logos , plus personne ne veut considérer le mythos , hors le deux sont coexistant depuis le début de l'humanité et à mon avis indissociables . La psyché entre ici en scène . Si notre esprit logique se contente du matérialisme , notre besoin spirituel reste sur sa faim et l'homme à besoin de croire et de rêver depuis toujours , et si les cabinets des psychologues et les sectes recrutent à tout va , voir le retour de la religions dans les banlieues délaissées , c'est pour satisfaire le vide laissé dans la partie émotionnelle de l'esprit . À moins de transformer l'humain en machine , nous ne pouvons emplir l'esprit de la seule raison

1336655936[/url]' post='7264879']

La culture est loin de satisfaire les philosophes dans l'établissement d'une connaissance universelle , et selon Kant il faut que les objets de la connaissance se règlent sur la nature du sujet pensant et non sur l'expérience . L'entendement , en traçant les limites de la sensibilité et de la raison , rend possible une physique à priori , et le système des lois qui gouvernent la nature . Et pour que l'homme ne soit pas plus déterminé dans son action morale que dans sa connaissance par des objets extérieurs , il faudrait qu'il soit animé d'un esprit indépendant et d'une volonté autonome . Tout principe d'action doit pouvoir alors être énoncé en principe universel , et le progrès de l'homme passe par la vertu individuelle et la liberté sociale garantie par une constitution politique .

Bref le matérialisme n'est pas la seule réponse possible .

1336652883[/url]' post='7264787']

Le logos , le mot , est chez les penseurs antiques la manière de définir la chose . C' est en débattant de la chose et en argumentant que l'on établi la matérialité du fait . Ce type de fonctionement nous poursuit aujourd'hui . C' est en définissant le logos comme la rationalité suprême gouvernant le monde que les antiques ont engendrés le matérialisme . Cette doctrine nous affirme que rien n'existe en dehors de la matière , et que l'esprit est lui même entièrement matériel . Cette doctrine ayant traversé les siècles , elle a largement influencée le siècle des lumières dans une perspective physiologique ou sociale , déterminante pour Marx qui considère que les modes de productions conditionne les modes de vies sociaux politiques intellectuels , et que c'est donc l'être social qui détermine la conscience , et non pas l'inverse .

La ou cela se complique , c'est que le logos dèfini aussi le verbe éternel incarné dans l'évangile . Le verbe étant antérieur à la matière . Principe reconnu ailleurs dans d'autres civilisation qu'occidentale ou l'esprit serait séparable de la matière et serait prééminent , au quel cas c'est la conscience qui déterminerait l'être social . Le matériel étant temporel et l'esprit ou l'idée intemporelles .

Ce a quoi il faut rajouter que les mêmes philosophes antiques considéraient tout autant le mythos comme le mot mais animé par l'esprit , ce qui nous ramène à la psyché , comme coexistant quoique par essence indémontrable . Cette doctrine à influence toute une histoire de la philosophie différente du matérialisme , ce qui nous mène à la critique de la raison pure .

Nous voilà pas sortis de l'auberge des philosophes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×