Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

UE les toutes nouvelles dispositions

Messages recommandés

saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Selon un doc qui doit être dévoilé demain, la commission européenne compte présenter un cocktail de propositions pour relancer l'emploi dans l'UE incluant des salaires décents mais aussi leur différenciation par branche

Source mon quotidien

C'est la fin du SMIC et "le salaire décent" sera fixé au gré des désirs des grands patrons (appelés pudiquement branches)

Bref ce n'est plus l'état qui fixerait les salaires décents dont cette commission se garde bien de fixer un montant

Entre le FMI et l'UE ça roule

Et ça veut relancer l'emploi laugh.gif

Bonnes gens

nos pseudos experts médiatiques vont vous aider à "bien" penser et à ne pas réfléchir par vous mêmes , sont payés et triés pour ça ces gens

Ces mesures sont bonnes , ne l'oubliez pas et rendormez-vous, c'est tout ce qu'il vous est demandé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Vous imaginez bien que la fixation du salaire ne sera pas unilatéral mais résultera de lourdes négociations qui auront pour objet de faire évoluer l'emploi dans son environnement spécifique et répondre plus précisément aux besoins de l'économie, du basin d'emploi et même de situations personnelles.

Et puis ca fait depuis 50 ans qu'on voudrait créer une Europe forte et soudée pour faire face aux plus grands pouvoirs de ce monde. Faudrait commencer par y mettre du sien et ne pas sonner l'alerte dès que l'on toucherait au moindre avantage français dans le souci du plus grand bien.

aussi, relancer l'emploi, c'est exactement l'effet d'une baisse du SMIG. A un moment donné, il faut choisir entre un bon salaire sans emploi, ou un emploi sans bon salaire.

Et encore, nous devrions nous méfier de l'interprétation que pourrait faire un quotidien d'une proposition de la commission européenne, qui reste une proposition pour autant dire, qui n'est sans doute pas d'initiative française et sera sans doute mis de coté par le veto des pays les plus riches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Moi, je dis qu'un bol de riz et une paillasse c'est largement suffisant pour un employé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bluenigth80 Membre 750 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

je sait pas si vous avez lu se témoignage d'un responsable bancaire du crédit agricole qui commence a tournés sur le net , il parle des futurs directives européens qui seront imposés aux nations , parmis les mesures , la fin du cdi , pour une plus grande flexibilée d'emploi , http://au-bout-de-la-route.blogspot.fr/2012/04/pour-comprendre-ce-qui-va-arriver-apres.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

On ne cesse de caricaturer le CDI, surtout à l'étranger.

On l'assimile à l'impossibilité de licencier pour l'employeur qui est contraint d'employer jusqu'à la faillite.

La vérité c'est que le CDI sanctionne seulement le licenciement sans cause réelle et sérieuse... voilà tout ; un équilibre juridique qui est assez raisonnablement trouvé je pense.

C'est dire que l'employeur ne peut licencier une personne s'il n'aime pas sa gueule ; qu'il faut un problème en rapport avec son travail.

Sinon, le CDI laisse la possibilité de se débarrasser plutôt facilement pour motif économique ou personnel...

A moins d'interdire formellement une sécurité de l'emploi lié à la non discrimination sociale, chose que l'union protège, la proposition ne trouvera pas effet resplendissant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vasily Membre 1455 messages
Forumeur problématique‚
Posté(e)

Entre le FMI et l'UE ça roule

Et ça veut relancer l'emploi

:good: merci pour l'info

Centralisation du pouvoir peu à peu .:o

Déjà que cela fais plus de 30ans qu'on délocalise sans arrêt. Mais avec ce projet les syndicats seront encore plus baillonés. La France se retrouvera sans industries. Et nous nous plaindrons comme d'habitude...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Vous confondez "syndicats" et "emplois"...

Ce n'est pas parce que les syndicats sont bâillonnés que l'emploi ne sera pas relancé... c'est exactement l'inverse en fait.

Ce genre de rapprochement est complètement faux !! le CDI n'a rien à voir avec la délocalisation, la désindustrialisation ou le pouvoir des syndicats... 3 éléments qu'on "accuse" d'être la "conséquence" même du CDI. Alors vous avez sans doute entendu ces mots prononcés ensemble alors vous avez décidé d'introduire une causalité inventée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vous imaginez bien que la fixation du salaire ne sera pas unilatéral mais résultera de lourdes négociations qui auront pour objet de faire évoluer l'emploi dans son environnement spécifique et répondre plus précisément aux besoins de l'économie, du basin d'emploi et même de situations personnelles.

J'imagine surtout que ces propositions européennes vont passer par notre parlement pour y être adoptées et qu'en guise de négociation on va surtout se payer une obligation européenne qui se soldera par un alignement européen par le bas

Bref, l'UE a trouvé le moyen d'affaiblir les syndicats avec ces négociations par branche

Difficile pour les syndicats de faire une pression nationale quand il s'agira pour eux de négocier par branche et donc pour des groupes de salariés bien spécifiques

On a vu ce que ça donne déjà ce genre de négociation syndicat contre direction

L'UE égale à elle même , c'est pas un scoop

Mais bon, on va avoir plein de pseudos experts à la téloche pour nous expliquer que c'est formidablelaugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Ce que je dis à propos des négociations c'est que l'union ne va pas imposer un taux fixe sur le territoire entier. D'ailleurs ca ne relève pas de sa compétence. Le parlement européen, s'il décide ainsi, pourra seulement engager des initiatives avec les Etats pour organiser la politique de l'emploi à l'échelle européenne, pour justement uniformiser l'attractivité dans la communauté pour éviter délocalisations et manque de compétitivité.

La compétitivité de l'emploi va dans le sens de l'entreprise en entier, pas seulement des patrons. Mais la richesse des patrons est un bon signe de santé économique. Le problème ne réside pas dans l'accumulation des richesses mais de sa perte en faveur d'une main d'oeuvre moins chère. C'est le devoir des dirigeants de diriger la société à travers les mailles du filet de la politique pour chercher son bien être personnel. C'est notre devoir de resserrer ces mailles pour diriger l'action des dirigeants, d'où la nécessité de prendre les décisions à une échelle plus grosse que notre tout petit pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vous confondez "syndicats" et "emplois"...

Ce n'est pas parce que les syndicats sont bâillonnés que l'emploi ne sera pas relancé... c'est exactement l'inverse en fait.

C'est pas parce que les salariés seront moins payés et les syndicats affaiblis dans leur action ,qu'un pays qui a un déficit abissal au niveau de l'export parce que l'euro ne lui correspond pas , va faire de la croissance

Je te rappelle que notre croissance s'appuie sur la conso

Mais bon , c'est les nouvelles propositions de l'UE

Faire de l'austérité drastique et simultanément nous a si bien réussi , continuons à faire confiance à ces bouffons puisqu'on nous le demande si instamment dans les médias

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La compétitivité de l'emploi va dans le sens de l'entreprise en entier, pas seulement des patrons. Mais la richesse des patrons est un bon signe de santé économique. Le problème ne réside pas dans l'accumulation des richesses mais de sa perte en faveur d'une main d'oeuvre moins chère. C'est le devoir des dirigeants de diriger la société à travers les mailles du filet de la politique pour chercher son bien être personnel. C'est notre devoir de resserrer ces mailles pour diriger l'action des dirigeants, d'où la nécessité de prendre les décisions à une échelle plus grosse que notre tout petit pays.

Ouai, sauf qu'à l'extérieur de la zone euro les pays se relèvent plus vite et que les marchés sont rassurés parce que ces pays ont une réactivité 10 000 fois plus grande et une monnaie plus adaptée à leur économie

Les résultats de l'UE sont plus que catastrophiques mais ça fait rien , t'en es encore à rabâcher qu'on réussira mieux avec ce truc qui nous fait perdre notre triple A (et c'est qu'un début car on est sous surveillance négative à Standard and po) que seuls avec les manettes

De l'art de ne rien voir crying8vr.gif C'est flippant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Vous confondez "syndicats" et "emplois"...

Ce n'est pas parce que les syndicats sont bâillonnés que l'emploi ne sera pas relancé... c'est exactement l'inverse en fait.

C'est pas parce que les salariés seront moins payés et les syndicats affaiblis dans leur action ,qu'un pays qui a un déficit abissal au niveau de l'export parce que l'euro ne lui correspond pas , va faire de la croissance

Je te rappelle que notre croissance s'appuie sur la conso

Mais bon , c'est les nouvelles propositions de l'UE

Faire de l'austérité drastique et simultanément nous a si bien réussi , continuons à faire confiance à ces bouffons puisqu'on nous le demande si instamment dans les médias

SI ! les salariés moins payés ca veut dire plus de compétitivité pour l'entreprise, qui aura l'argent pour faire face, investir, ne pas délocaliser...etc. donc le chômage baisse ou cesse d'augmenter donc le pouvoir d'achat reste le même avec une croissance plus forte, plus de production et compétitivité donc plus d'exportation donc moins de déficit donc meilleure note pour la France, ainsi plus de confiance donc plus d'investissement donc plus de croissance et moins de chômage, plus de consommation et bien être de l'entreprise donc hausse du salaire après négociation avec l'état basée sur la situation de l'entreprise à mettre en relation avec une aide que pourrait apporter l'état en suivant au plan personnel un ex-chômeur avec une prime d'emploi pour l'entreprise issu d'un pourcentage des ASSEDIC ou RSA à court terme.

Bon le réajustement n'est pas magique et demanderait du travail, mais ce que j'essaye de montrer, c'est la direction générale d'une politique contre une autre.

De l'austérité drastique et simultanée ca ne fut pas à l'agenda politique français depuis longtemps. Il faut se rendre à l'évidence, la France est parmi les peu de pays avec une conscience sociale intacte.

La compétitivité de l'emploi va dans le sens de l'entreprise en entier, pas seulement des patrons. Mais la richesse des patrons est un bon signe de santé économique. Le problème ne réside pas dans l'accumulation des richesses mais de sa perte en faveur d'une main d'oeuvre moins chère. C'est le devoir des dirigeants de diriger la société à travers les mailles du filet de la politique pour chercher son bien être personnel. C'est notre devoir de resserrer ces mailles pour diriger l'action des dirigeants, d'où la nécessité de prendre les décisions à une échelle plus grosse que notre tout petit pays.

Ouai, sauf qu'à l'extérieur de la zone euro les pays se relèvent plus vite et que les marchés sont rassurés parce que ces pays ont une réactivité 10 000 fois plus grande et une monnaie plus adaptée à leur économie

Les résultats de l'UE sont plus que catastrophiques mais ça fait rien , t'en es encore à rabâcher qu'on réussira mieux avec ce truc qui nous fait perdre notre triple A (et c'est qu'un début car on est sous surveillance négative à Standard and po) que seuls avec les manettes

De l'art de ne rien voir crying8vr.gif C'est flippant

c'est plus difficile de prendre des décisions à plusieurs, personne ne le nie. Mais l'union européenne a toujours été l'oeuvre d'une construction avec une philosophie à long terme. Conserver notre place dans le monde n'est plus envisageable qu'à plusieurs. Ces décisions sont difficiles à négocier, parfois inadaptées à certains territoires, mais vont peser beaucoup plus fort dans l'international et à terme, ce qui est recherché c'est une uniformisation du droit et de la situation économique sur le territoire des communautés pour que les décisions qui sont prises soient à échéance, envisageables partout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vasily Membre 1455 messages
Forumeur problématique‚
Posté(e)

Vous confondez "syndicats" et "emplois"...

Dans le domaine de l'emploie, les syndicats ne sont pas les derniers concernés. Ce serai un comble.

Ce n'est pas parce que les syndicats sont bâillonnés que l'emploi ne sera pas relancé... c'est exactement l'inverse en fait.

L'inverse ? (Explications précises svp)

Ce genre de rapprochement est complètement faux !!

Prouvez le.

le CDI n'a rien à voir avec la délocalisation, la désindustrialisation ou le pouvoir des syndicats...

Les syndicats représentent les travailleurs. Le CDI je n'en ai jamais parler. Ne confondez pas tout. La dés-industrialisation c'est la conséquence direct de la délocalisation. Tout cela est intimement liés. Le champ d'action des syndicats sera réduit, et moins direct.

Alors vous avez sans doute entendu ces mots prononcés ensemble alors vous avez décidé d'introduire une causalité inventée.

Quelle prétention, de plus dans un discours spécieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

SI ! les salariés moins payés ca veut dire plus de compétitivité pour l'entreprise, qui aura l'argent pour faire face, investir, ne pas délocaliser...etc. donc le chômage baisse ou cesse d'augmenter donc le pouvoir d'achat reste le même avec une croissance plus forte, plus de production et compétitivité donc plus d'exportation donc moins de déficit donc meilleure note pour la France, ainsi plus de confiance donc plus d'investissement donc plus de croissance et moins de chômage, plus de consommation et bien être de l'entreprise donc hausse du salaire après négociation avec l'état basée sur la situation de l'entreprise à mettre en relation avec une aide que pourrait apporter l'état en suivant au plan personnel un ex-chômeur avec une prime d'emploi pour l'entreprise issu d'un pourcentage des ASSEDIC ou RSA à court terme.

laugh.gif Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre !

Le MEDEF dopé par ce qui se prépare à l'UE est dans les starting block

Quatre chantiers seront abordés, a-t-elle dit : marché du travail et "employabilité compétitive", modernisation du dialogue social, qualité de vie au travail et égalité hommes-femmes, ainsi que "protection sociale et grandes réformes structurelles liées à l'avenir de la protection sociale", en particulier sur les retraites complémentaires et l'assurance maladie.

"Nous sommes prêts, je dirai même que nous sommes dans les 'starting-blocks'. Nous sommes prêts à travailler avec le prochain gouvernement quel qu'il soit, quelle que soit l'issue du scrutin du 6 mai", a dit Laurence Parisot.

http://fr.news.yahoo.com/le-medef-dans-les-starting-blocks-pour-la-104250196--finance.html

Payer moins les gens servira juste à les appauvrir comme en Allemagne où y'a longtemps qu'ils ne font plus de croissance avec leur conso interieure

Bref , tu prends les grands patrons pour des mecs qui ne délocaliseraient pas si les salariés français sont moins payés

Les US et la Chine comptent sur leur protectionisme pour ça , ça marche mieux et en prime les mecs qui délocalisent aux US paient quand même des impôts (y'a une législature differente qu'en France) sans que cela ne leur fasse de catastrophe nationale , bizarre hein ?

Le protectionisme US vis à vis des boîtes européennes est à son maximum , c'est moins vrai pour les produits chinois puisque la Chine tient les US par la dette

Bon le réajustement n'est pas magique et demanderait du travail, mais ce que j'essaye de montrer, c'est la direction générale d'une politique contre une autre.

Moi ce que je vois c'est qu'on va au casse pipe et qu'on va pas tarder à se payer le FMI sous tes yeux ébahis

Là tu verras ce que c'est que de perdre sa souveraineté au profit des actionnaires US et de leur politiique ultra libérale sans scrupule

c'est plus difficile de prendre des décisions à plusieurs, personne ne le nie. Mais l'union européenne a toujours été l'oeuvre d'une construction avec une philosophie à long terme. Conserver notre place dans le monde n'est plus envisageable qu'à plusieurs. Ces décisions sont difficiles à négocier, parfois inadaptées à certains territoires, mais vont peser beaucoup plus fort dans l'international et à terme, ce qui est recherché c'est une uniformisation du droit et de la situation économique sur le territoire des communautés pour que les décisions qui sont prises soient à échéance, envisageables partout.

Y(a longtemps que des études ont été menées sur les décisions de groupe et les résultats ne sont pas brillants , du reste l'UE est un excellent exemple mais quand on est aveugle on ne peut pas le voir

Dans l'UE y'a plus que 4 pays à conserver le triple A , même les US ont donné l'alerte rouge

Pour la place dans le monde , tu repasseras , on dégringole au profit de pays qui ont gardé toute leur souveraineté , on fait la même magistrale connerie que l'Argentine avec le sourire aux lévres et sur l'air du "Ah ça ira , ça ira"

Et pour peser à l'internationale , cette connerie pése et sur les marchés la zone euro est anxyogéne , seulement anxyogéne

En attendant , le FMI prend doucement le contrôle , on parle de Troïka maintenant , t'as remarqué?

Mais bon, faut bien donner des débouchés aux FMI puisque l'Afrique n'en veut plus , pas plus que l'Argentine et l'Europe est un si bon client qui rapporte puisque l'UE lui donne du fric pour que ce même FMI le reverse aux pays que l'UE a mis en grande difficulté

Z'ont même un nouveau client pour bientôt : l'Espagne

Aprés l'Espagne , ce sera peut-être nous , de toute façon on passera par la case FMI si on reste dans la zone euro , impossible d'y échapper vu l'absurdité de cette politique qu'on nous vend à grand renfort de propagande et de diabolisation de la sortie de l'euro

C'est sûr que ça fait son petit effet à l'international ce genre de résultat , les marchés ne sy trompent pas

L'Italie et l'Espagne ont de plus en plus de mal à trouver du fric sur les marchés et l'écart des taux d'interêt entre la France et l'Allemagne ne cesse de grandir

Ca se remarque à l'international ces petits détails là , crois moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Vous confondez "syndicats" et "emplois"...

Dans le domaine de l'emploie, les syndicats ne sont pas les derniers concernés. Ce serai un comble.

Lorsqu'on confond deux notions ca ne veut pas forcément dire qu'elles sont totalement indépendantes. Dans le contexte, ce que je dis c'est qu'un grand pouvoir des syndicats n'implique pas forcément une force de l'emploi dans le pays.

Ce n'est pas parce que les syndicats sont bâillonnés que l'emploi ne sera pas relancé... c'est exactement l'inverse en fait.

L'inverse ? (Explications précises svp)

Je dis l'inverse puisque les syndicats sont généralement contre la diminution du salaire (généralité accepté) mais si les salaires baissaient, les entreprises pourraient se permettre d'employer plus donc de relancer l'emploi. Un syndicat avec un trop grand pouvoir aurait la possibilité de s'opposer à cela, donc d'avoir d'effet inverse d'une relance de l'emploi. Je prend l'exemple de la baisse des salaires mais d'autres pourraient s'appliquer aussi.

Ce genre de rapprochement est complètement faux !!

Prouvez le.

Il faudrait commencer par prouver le rapprochement... mais je viens de le faire. Et le rapprochement entre la baisse du pouvoir des syndicats (baisse inexistence de plus) et la délocalisation???? la désindustrialisation???

le CDI n'a rien à voir avec la délocalisation, la désindustrialisation ou le pouvoir des syndicats...

Les syndicats représentent les travailleurs. Le CDI je n'en ai jamais parler. Ne confondez pas tout. La dés-industrialisation c'est la conséquence direct de la délocalisation. Tout cela est intimement liés. Le champ d'action des syndicats sera réduit, et moins direct.

La délocalisation ne concerne aucunement les syndicats. La répercussion sur les salariés c'est juste un indicateur de notre santé économique. C'est un mouvement de capital, même l'état ne peut rien faire contre elle, si ce n'est que de rendre l'entreprise plus compétitif, donc de réduire les droits des salariés donc de réduire le pouvoir des syndicats ==> d'où l'effet inverse...

Je parlais du CDI, la même chose s'applique au SMIG.

Alors vous avez sans doute entendu ces mots prononcés ensemble alors vous avez décidé d'introduire une causalité inventée.

Quelle prétention, de plus dans un discours spécieux.

Je vous laisse donc le soin de m'expliquer comment vous avez trouvé ce raisonnement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Saint Thomas,

L'Allemagne ne fait peut-être pas de croissance avec leur conso intérieur mais avec leur exportation extérieur oui.

Pourquoi met-on toujours l'accent sur le déficit français pour caractériser la mauvaise situation dans laquelle nous nous trouvons si ce n'est que cet indicateur est énonciateur de la santé économique? L'Allemagne a baissé les salaires pour conserver la compétitivité et les emplois... le réajustement se fait à long terme et ce n'est pas puisqu'il n'y a pas de croissance intérieure maintenant que c'est non-envisageable dans le futur.

Nous verrons bien à long terme quelle politique fut effective... nous le voyons déjà...

Je ne suis pas contre un protectionnisme pour éviter la délocalisation... mais un protectionnisme au niveau européen, donc avoir les moyens d'agir ensemble...

le protectionnisme français n'est pas soutenable vu la production française actuelle.

Pour ce qui est de la conservation de la souveraineté, nous ne perdons pas le notre... l'autorité est seulement à une échelle supérieure à notre petit gouvernement qui peine à s'identifier, reposant sur sa gloire passée et en lisse à être désuet.

Et puis ces pays émergeant n'ont qu'une souveraineté illusoire... leur réussite se dresse parallèlement à leur respect des règles du jeu... le jeu capitaliste que nous avons inventé pour les soumettre et que maintenant nous voudrions supprimer puisque réellement ca ne nous avantage plus.

Ca ne nous avantage pas donc on change notre organisation pour faire face... l'union européenne. Certes ce n'est pas idéal d'imposer une monnaie forte à des économies différentes, mais une seule question se pose lorsqu'on analyse la raison d'être de la communauté : l'union à défaut de quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vasily Membre 1455 messages
Forumeur problématique‚
Posté(e)

Lorsqu'on confond deux notions ca ne veut pas forcément dire qu'elles sont totalement indépendantes. Dans le contexte, ce que je dis c'est qu'un grand pouvoir des syndicats n'implique pas forcément une force de l'emploi dans le pays.

Selon vous je confond. Je n'ai jamais dit que un grand pouvoir des syndicats est une force de l'emploi dans le pays. Pourquoi retournez mes propos ?

Je dis l'inverse puisque les syndicats sont généralement contre la diminution du salaire (généralité accepté) mais si les salaires baissaient, les entreprises pourraient se permettre d'employer plus donc de relancer l'emploi. Un syndicat avec un trop grand pouvoir aurait la possibilité de s'opposer à cela, donc d'avoir d'effet inverse d'une relance de l'emploi.

Alors là je ne suis pas d'accord. Si les employés sont contre certaines choses, on ne peut pas rejetée la faute sur eux même. Dans vos propos, je perçois très nettement votre tendance à préféré la rentabilité qu'aux conditions de travaille. pro-capitaliste ultra-libéral.

Il faudrait commencer par prouver le rapprochement... mais je viens de le faire.

...

Et le rapprochement entre la baisse du pouvoir des syndicats (baisse inexistence de plus) et la délocalisation???? la désindustrialisation???

La délocalisation et sa conséquence, la dés-industrialisation, constituent des dérives des mœurs ultra-libérales. Les syndicats verraient leur champs d'action restreint du faite que une partie des décisions concernant l'emploie seront gérées à un niveau extra-national.

La délocalisation ne concerne aucunement les syndicats.

:hu: Incroyable. Aucunement ?

C'est un mouvement de capital, même l'état ne peut rien faire contre elle, si ce n'est que de rendre l'entreprise plus compétitif, donc de réduire les droits des salariés donc de réduire le pouvoir des syndicats ==> d'où l'effet inverse...

La délocalisation bien qu'améliorant la rentabilité d'une affaire, nuit sur l'indépendance industrielle du pays concerné. La vraie cause du manque d'emploi c'est cela. Arrêtez d'accuser les syndicats qui luttent contre ces dérives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hadpludingburg Membre 597 messages
Forumeur forcené‚ 47ans
Posté(e)

Comme d'habitude je suis mal compris...

Ce n'est pas parce que je dis que le pouvoir des syndicats et la politique sociale sont un frein à la compétitivité qu'ils ne sont pas enviables... On parle de réforme de l'union européenne... je prône une solution qui ne coûte pas ou le moins à l'économie française.

Comme je l'ai expliqué, je pense qu'une politique de réajustement doit se faire, et ce dans une initiative communautaire pour éviter ces délocalisations.

Vous me dites que la vrai cause du manque d'emploi c'est la délocalisation et que je ne devrais pas accuser les syndicats ; c'est vrai, mais ce que je disais c'est que la force des syndicats cause la délocalisation et donc le manque d'emploi.

Tout n'est pas blanc et noire et l'oeuvre des syndicats individuellement ne dépasse pas l'intérêt de leur groupement propre. C'est à part entière un citoyen comme un autre qui a besoin de se faire entendre mais doit pouvoir comprendre les implications d'une récession et doit pouvoir se mettre dans la tête qu'on est nombreux à se démener et que si nous vivions au-dessus de nos moyens pendant 50 ans, il faudra faire des concessions.

Ces concessions, les syndicats en Allemagne les ont adoptées et acceptées... comment se porte l'économie allemande aujourd'hui?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11390 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)

J'imagine surtout que ces propositions européennes vont passer par notre parlement pour y être adoptées et qu'en guise de négociation on va surtout se payer une obligation européenne qui se soldera par un alignement européen par le bas

Bref, l'UE a trouvé le moyen d'affaiblir les syndicats avec ces négociations par branche

Difficile pour les syndicats de faire une pression nationale quand il s'agira pour eux de négocier par branche et donc pour des groupes de salariés bien spécifiques

On a vu ce que ça donne déjà ce genre de négociation syndicat contre direction

L'UE égale à elle même , c'est pas un scoop

Mais bon, on va avoir plein de pseudos experts à la téloche pour nous expliquer que c'est formidablelaugh.gif

Je ne sais pas si ces dispositions sont prévues par l'EU, par contre je sais qu'elles sont inscrites dans le programme de Sarko :mef:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11390 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)

Comme d'habitude je suis mal compris...

Ce n'est pas parce que je dis que le pouvoir des syndicats et la politique sociale sont un frein à la compétitivité qu'ils ne sont pas enviables... On parle de réforme de l'union européenne... je prône une solution qui ne coûte pas ou le moins à l'économie française.

Comme je l'ai expliqué, je pense qu'une politique de réajustement doit se faire, et ce dans une initiative communautaire pour éviter ces délocalisations.

Vous me dites que la vrai cause du manque d'emploi c'est la délocalisation et que je ne devrais pas accuser les syndicats ; c'est vrai, mais ce que je disais c'est que la force des syndicats cause la délocalisation et donc le manque d'emploi.

Tout n'est pas blanc et noire et l'oeuvre des syndicats individuellement ne dépasse pas l'intérêt de leur groupement propre. C'est à part entière un citoyen comme un autre qui a besoin de se faire entendre mais doit pouvoir comprendre les implications d'une récession et doit pouvoir se mettre dans la tête qu'on est nombreux à se démener et que si nous vivions au-dessus de nos moyens pendant 50 ans, il faudra faire des concessions.

Ces concessions, les syndicats en Allemagne les ont adoptées et acceptées... comment se porte l'économie allemande aujourd'hui?

Ce n'est pas nos 8% de syndiqués qui font fuire les entreprises, d'autant que la majorité d'entre eux sont dans la fonction publique ( qui n'est pas délocalisable)

Si l'emploi se porte bien en Allemagne c'est précisément grâce 'a la force des syndicats qui par ailleurs siègent dans le CA et font de la cogestion.

C'est donc tout l'inverse de ce que vous affirmez.

Nous ne vivons pas au dessus de nos moyens, nous vivons dans un système absurde 'a bout de souffle .

Les remèdes évoqués aggraveront encore la situation et finiront par faire exploser tout le schéma ( ce que je souhaite en priorité )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×