Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Je n'arrive pas à m'intégrer


Messages recommandés

Nanie0590 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour à tous, :) dc je vous explique ma situation : smile.gif

En faîtes je fais une sorte de déprime, et je me sens vraiment seule, j'ai trop besoin de parler à quelqu'un mais je suis assez timide, donc je n'ose pas allez voir de psy... J'ai 14 ans et je suis en 3ème et j'ai dut mal à m'intégrer dans ma classe : j'ai des amies, mais elles me trouvent juste sympa, elles ne restent pas beaucoup avec moi et quand j’essaie d'aller les voir, j'ai l'impression de déranger, (il y en a même qui parle sur mon dos, mais je suis pas sure) de plus que j'ai de bonnes notes on me traite d' "intello", pourtant j'ai 15-16 de moyenne, et je ne suis pas la seule (je crois qu'on me traite d'intello parce que je suis timide). Et puis il y a d'autres personnes qui disent carrément que je suis "coincé" parce que je n'ai pas envie de sortir avec un mec pour l'instant... Après quand j'essaie de m'incruster dans un groupe de ma classe, il y en a un qui dit " a une squatteuse" ou "elle a pas d'amis" et ils disent pas ça en rigolant (ou quand il n'y a pas assez de place pour tout le monde à la cantine ils me montrent moi et une autre fille, qui a un peu les mêmes problèmes que moi et ils disent eux ils mangent pas avec nous et c'est bon) et je ne sais jamais quoi leur répondre ou je n'ose pas. Je ne sais plus trop quoi faire.

Pourtant je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à m'intégrer, je suis pas si différentes des autres élèves

Puis ma mère, je ne m'entend pas très bien avec... Dès que je parle avec elle de mes problèmes ou que je râle un tout petit peu elle dit : " ah c'est pas grave, c'est la crise d'ado, ça lui passera" et elle m'ignore presque. Après il y a aussi ma sœur qui s'entend super bien avec ma mère, et qui n'arrête pas de m'embêter. Bref, je ne sais vraiment plus quoi faire, et j'en ai vraiment marre d'avoir l'impression d'être rejeté. J'ai aussi une autre sœur avec qui je m'entend super bien mais j'ai peur de lui raconter tous mes problèmes, puis qu'après,qu'elle raconte tout à ma mère...

Donc je voudrais vraiment trouver quelqu'un a qui parler, ou qu'on m'aide à être moins timide (plus moi-même : car chez moi et avec des gens que je ne connais pas, je suis vraiment différente) et à savoir pourquoi je n'arrive pas à m'intégrer...

smile.gifmerci d'avoir tout lu et de m'aider :s

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)

La différence est source de cruauté. Tu te sens pas forcément différente, mais je crois que ta timidité, d'une part, et ta lucidité, d'autre part, font qu'il y a comme un décalage.

C'est parfois très dur au collège (je pense?) de vivre ainsi : les moqueries, le rejet, sont un quotidien pour trop de monde.

Crois-moi, je comprends ta situation.

Après, ta situation familiale ne t'aide pas à avoir confiance en toi. Ne connaissant pas ta soeur, je ne pourrais te dire si elle apprécierait t'écouter (théoriquement, oui, mais bon).

Etre moins timide, tu es seule capable de l'apprendre : essaie-toi au théâtre, peut-être? Il parait que ça aide à la combattre. Maintenant, je suis prêt à te lire, si tu le souhaites, et à tenter de t'aider. Mais, je ne peux rien te promettre...

Bon courage! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Je suis touché par ton message.

Et assez impressionné par ta lucidité et la facilité avec laquelle tu exprime des sentiments et situations pas facile à saisir ou à exprimer.

Pour une fille de 14 ans, bravo !!

Je ne sais pas trop si je pourrais t'aider.

À propos de la crise d'adolescence, pour moi elle est autant dû à l'enfant qui s'émancipe qu'aux parents qui continuent sur leur habitudes sans se rendre compte que leur enfant a grandi.

(quand tu sera plus vielle et que tu te rendra compte qu'une année à 30 ans passe comme deux mois à ton âge, tu comprendra la difficulté des parents à voir l'évolution de leurs enfants)

Pour ce qui est de la timidité et de la difficulté à s'intégrer j'ai perdu mon adolescence à croire que la timidité était une question de nature, de personnalité, alors que c'est seulement une question d'entraînement.

Ceux qui s'intègrent facilement ont seulement évolués dans un milieux où ils ont été entraînés plus tôt.

La confience en soit ne vient pas d'une compétence, seulement d'une habitude !

L'habitude ne s'acquiêre qu'en pratiquant, pas autrement.

Souhaitant me sociabiliser j'ai commencé par m'entraîner sur de petites choses, à mon niveau : à parler au boulanger, aux caissières. D'abord sur ce que j'achetais, ou sur leur travail, jusqu'à ce que ça devienne naturel.

Puis sur des choses qui n'avaient pas de rapport direct avec ça.

À force, en quelques mois, aborder quelqu'un m'est devenu très naturel, alors qu'au début je ne pouvais même pas demander ma route à quelqu'un dans la rue.

Et ça aide beaucoup à aborder les gens dans ta classe après. Ça fait plus peur, mais c'est la même chose.

C'est là où l'habitude aide considérablement.

Voit ça comme écrire.

Au début, quand on apprend, on est super maladroit, on écrit trop gros, on déborde. Mais avec la pratique ça coule naturellement.

Le deuxième truc que j'apprends encore un peu aujourd'hui, c'est l'humour.

Non pas les blagues ! Ça n'a rien à voir, et passer pour un comique n'aide pas à se sentir intégré.

Mais la répartie !

Faire un jeu de mot sur la phrase de celui qui te parle.

Lancer une vanne en rapport avec ce qu'il vient de dire.

Ça demande une agilité, et là aussi pas mal d'entraînement.

Mais en fait, c'est quelque chose de vital !!

J'ai perdu beaucoup de temps dans ma vie à penser qu'il fallait que je trouve quelque chose >>d'intéressant<< à dire avant de parler.

C'est faux ! Il faut quelque chose de vivant !!

Vivant, ça veux dire réactif à ce qu'il est entrain de se passer !

Autres chose : tu ne t'en rend pas compte, mais quand on regarde du haut de nos grands âges des jeunes du tiens, il apparaît super clairement, comme une évidence, qu'ils sont TOUS exactement dans le même cas que toi.

Mais passent le plus clair de leur temps à essayer de le cacher !!!

Et ceux qui y arrivent le plus sont souvent ceux qui se sentent le plus exclu ! Mais ils n'accepteront jamais de le montrer.

Donc rassure toi, autant c'est un sentiment super difficile à supporter, autant tu peux te dire que tous le ressentent en réalité. Ils sont pas plus heureux que toi ;)

J'en arrive à un dernier point qui m'a très tôt beaucoup aidé.

J'ai compris que les autres ne sont jamais attirés par le malheur ! Par contre, si on essaye de rayonner un bonheur intérieur (c'est important que ça ne soit pas de surface.) on attire les autres naturellement !!

Si tu es plutôt du gent loup solitaire, sert toi de ta force : ce qu'il y a au fond de toi. Quand les autres sont toujours entrain de se servir de leur lien avec les autres.

En toi, trouve la force de la gaité. Ne pas prendre pour sois les remarques désobligeantes, ça ne t'atteins pas puisque, toi, tu es heureuse !! Et rayonne, voir marre toi si la plaisanterie contre toi était bonne ! (si t'arrive à rester heureuse, sinon pas la peine d'insister)

Bref : entraîne toi !!

Et bas toi !!

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, tu ne déranges sûrement pas tes amies mais comme tu es timide et que tu as l’impression de déranger, cela doit les mettre mal à l’aise, un timide rend souvent les autres très mal à l’aise, car si tu as peur, tu te renfermes sur toi et donc te montre distante envers les autres, n’osant pas t’exprimer, les autres auront du mal à deviner que c’est par timidité, bien souvent le timide se protège sous une carapace de froideur et les autres auront aussi peur de toi, il faut juste que tu arrives à prendre confiance en toi et à essayer de t’imposer, tu verras qu’elles apprécieront ta présence et resteront plus avec toi. C’est parce que tu as peur du jugement de l’autre, que tu penses qu’elles parlent dans ton dos mais tu n’en es pas sûr, ce qui veut dire qu’il est fort probable que c’est des idées que tu te fais.

C’est vrai que bien souvent les timides sont des personnes intelligentes, quelqu’un de bête s’en fout complètement de ce que l’autre pense…Mais ce n’est pas parce que tu es timide qu’on te traite d’intello mais parce que tu as de bonnes notes, tu dois être consciencieuse et bien travailler en classe.

Tu es jeune, ne tiens pas compte de ce que disent les autres du fait que tu es coincée car si tu n’as pas envie de sortir avec un mec pour l’instant, ce n’est pas parce que tu es coincée mais parce que tu n’as pas encore rencontré un garçon qui t’intéresse pour te donner envie de sortir avec lui, t’inquiète pas, cela arrivera plus-tôt que tu ne crois.

Pourquoi cherche-tu à t’incruster dans ce groupe, pour faire comme les autres, être comme les autres, parce que tu n’as pas d’amis, parce que tu ne sais pas où aller ? Si c’est pour une de ses raisons, il est normal qu’ils le ressentent et qu’ils te fassent ce genre de réflexion bien que je te l’accorde, c’est déplacé.

Rejoint un groupe parce qu'il t’intéresse avant tout, si eux se sentent apprécier, ils sauront contents de t’avoir parmi eux. Mais ne donne pas aux gens l’impression d’aller vers eux parce que tu ne sais pas où aller ou que tu ne sais pas quoi faire. Surtout qu’en plus tu dis quand j’essaie de m’incruster, comment veux-tu que les autres te perçoivent ? Alors je sais que c’est dur quand on est timide, on est maladroit, on n’arrive pas à communiquer…

Essaye avant d’aller dans un groupe, d’aller juste vers 1 ou 2 personnes, montre ton attention auprès de l’autre, tu as des bonnes notes, je suppose qu’à certains moments, les élèves parlent de leur travail, de leurs devoirs, tu as la capacité de donner de ton savoir à ce niveau là qui peut les intéresser…Essayes d’avoir des petites attentions qui peut faire plaisir aux autres, de t’intéresser à eux, tu verras quand on s’intéresse aux autres, ils auront un autre comportement, tout le monde apprécie la petite attention, l’écoute…

D’après ton discours, tu me donnes un peu l’impression de porter cette timidité comme un fardeau ce que je peux comprendre mais si tu vas vers les autres toujours en te disant, je vais les déranger, je suis de trop, ils doivent mal me juger, en pensant juste à l’image que tu renvoies et non à t’intéresser plus à l’autre que ta propre image, tu vas être rejetée forcément. Les autres te rejettent car tu leur montre une image négative de toi, ce que tu penses, il suffit de reprendre confiance en toi et de savoir que tu es une personne intéressante autant qu’eux, d’ailleurs tu le dis toi-même, tu n’es pas si différente des autres élèves, peut être plus intéressante mais à toi de le montrer pour qu’ils s’intéressent à toi.

Pour ce qui est de ta mère, tu dis lui parler mais qu’elle te dit que ce n’est pas grave comme si elle ne tenait pas compte des difficultés que tu subis, comme si pour elle ce n’était pas important et tu as l’impression qu’elle t’ignore, mais en même temps, je n’ai pas l’impression que tu dis vraiment ce qui se passe donc je trouve plutôt normal qu’elle trouve qu’il n’y a rien de grave.

Dans le cas contraire, pourquoi tu pourrais t’exprimer auprès d’une de tes sœurs dont tu t’entends bien mais que tu as peur de lui raconter si elle le dit à ta mère, c’est bien parce qu’en fait, tu n’en parles pas réellement à ta mère. Je pense que cela serait bien que tu puisses t’exprimer avec ta sœur avec qui tu t’entends vraiment bien et si jamais, elle en parle à ta mère, c’est qu’elle trouvera que cela est important pour t’aider à mieux t’en sortir.

Il est important que tu arrives à communiquer de ses problèmes avec des gens proches de toi, même si c’est difficile, cela te fera du bien juste de pouvoir t’exprimer, tu verras et c’est le meilleur moyen de commencer par-là pour pouvoir affronter les autres à l’école. Il faut que tu arrives à crever l’abcès et je pense que ta famille peut être à tes côtés pour te soutenir. Tu le dis toi-même, tu es différente dans ta famille sauf que tu ne leur parles pas de tes problèmes, il est important qu’ils arrivent eux-aussi à mieux te connaître, c’est la base pour arriver à te faire connaître par les autres et il me semble que le terrain est plus facile auprès de ta famille, donc il vaut mieux commencer par là.

Cela sera difficile au début mais tu verras une fois que tu auras passé le cap, tout se passera mieux. Il suffit que tu arrives à te sentir à l’aise pour affronter les autres et pour cela, il faut prendre ton courage à deux mains pour changer les choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanie0590 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La différence est source de cruauté. Tu te sens pas forcément différente, mais je crois que ta timidité, d'une part, et ta lucidité, d'autre part, font qu'il y a comme un décalage.

C'est parfois très dur au collège (je pense?) de vivre ainsi : les moqueries, le rejet, sont un quotidien pour trop de monde.

Crois-moi, je comprends ta situation.

Après, ta situation familiale ne t'aide pas à avoir confiance en toi. Ne connaissant pas ta soeur, je ne pourrais te dire si elle apprécierait t'écouter (théoriquement, oui, mais bon).

Etre moins timide, tu es seule capable de l'apprendre : essaie-toi au théâtre, peut-être? Il parait que ça aide à la combattre. Maintenant, je suis prêt à te lire, si tu le souhaites, et à tenter de t'aider. Mais, je ne peux rien te promettre...

Bon courage! :)

Ok merci pour les conseils, je crois que je vais en parler à ma soeur. Mais sinon le théâtre je crois pas que j'y arriverais, je stress deja pour un simple oral donc pour du théatre puis j'ai pas trop le temps :) Mais merci quand même !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanie0590 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je suis touché par ton message.

Et assez impressionné par ta lucidité et la facilité avec laquelle tu exprime des sentiments et situations pas facile à saisir ou à exprimer.

Pour une fille de 14 ans, bravo !!

Je ne sais pas trop si je pourrais t'aider.

À propos de la crise d'adolescence, pour moi elle est autant dû à l'enfant qui s'émancipe qu'aux parents qui continuent sur leur habitudes sans se rendre compte que leur enfant a grandi.

(quand tu sera plus vielle et que tu te rendra compte qu'une année à 30 ans passe comme deux mois à ton âge, tu comprendra la difficulté des parents à voir l'évolution de leurs enfants)

Pour ce qui est de la timidité et de la difficulté à s'intégrer j'ai perdu mon adolescence à croire que la timidité était une question de nature, de personnalité, alors que c'est seulement une question d'entraînement.

Ceux qui s'intègrent facilement ont seulement évolués dans un milieux où ils ont été entraînés plus tôt.

La confience en soit ne vient pas d'une compétence, seulement d'une habitude !

L'habitude ne s'acquiêre qu'en pratiquant, pas autrement.

Souhaitant me sociabiliser j'ai commencé par m'entraîner sur de petites choses, à mon niveau : à parler au boulanger, aux caissières. D'abord sur ce que j'achetais, ou sur leur travail, jusqu'à ce que ça devienne naturel.

Puis sur des choses qui n'avaient pas de rapport direct avec ça.

À force, en quelques mois, aborder quelqu'un m'est devenu très naturel, alors qu'au début je ne pouvais même pas demander ma route à quelqu'un dans la rue.

Et ça aide beaucoup à aborder les gens dans ta classe après. Ça fait plus peur, mais c'est la même chose.

C'est là où l'habitude aide considérablement.

Voit ça comme écrire.

Au début, quand on apprend, on est super maladroit, on écrit trop gros, on déborde. Mais avec la pratique ça coule naturellement.

Le deuxième truc que j'apprends encore un peu aujourd'hui, c'est l'humour.

Non pas les blagues ! Ça n'a rien à voir, et passer pour un comique n'aide pas à se sentir intégré.

Mais la répartie !

Faire un jeu de mot sur la phrase de celui qui te parle.

Lancer une vanne en rapport avec ce qu'il vient de dire.

Ça demande une agilité, et là aussi pas mal d'entraînement.

Mais en fait, c'est quelque chose de vital !!

J'ai perdu beaucoup de temps dans ma vie à penser qu'il fallait que je trouve quelque chose >>d'intéressant<< à dire avant de parler.

C'est faux ! Il faut quelque chose de vivant !!

Vivant, ça veux dire réactif à ce qu'il est entrain de se passer !

Autres chose : tu ne t'en rend pas compte, mais quand on regarde du haut de nos grands âges des jeunes du tiens, il apparaît super clairement, comme une évidence, qu'ils sont TOUS exactement dans le même cas que toi.

Mais passent le plus clair de leur temps à essayer de le cacher !!!

Et ceux qui y arrivent le plus sont souvent ceux qui se sentent le plus exclu ! Mais ils n'accepteront jamais de le montrer.

Donc rassure toi, autant c'est un sentiment super difficile à supporter, autant tu peux te dire que tous le ressentent en réalité. Ils sont pas plus heureux que toi ;)

J'en arrive à un dernier point qui m'a très tôt beaucoup aidé.

J'ai compris que les autres ne sont jamais attirés par le malheur ! Par contre, si on essaye de rayonner un bonheur intérieur (c'est important que ça ne soit pas de surface.) on attire les autres naturellement !!

Si tu es plutôt du gent loup solitaire, sert toi de ta force : ce qu'il y a au fond de toi. Quand les autres sont toujours entrain de se servir de leur lien avec les autres.

En toi, trouve la force de la gaité. Ne pas prendre pour sois les remarques désobligeantes, ça ne t'atteins pas puisque, toi, tu es heureuse !! Et rayonne, voir marre toi si la plaisanterie contre toi était bonne ! (si t'arrive à rester heureuse, sinon pas la peine d'insister)

Bref : entraîne toi !!

Et bas toi !!

:)

Merci pour les conseils, mais le truc c'est que avec les personnes que je connais super bien, je ne suis pas timide du tout, mais après dès que je connais pas, je suis vraiment différente donc ça m'énerve :). Mais je vais quand meme essayer de suivre es conseils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)
Ok merci pour les conseils, je crois que je vais en parler à ma soeur. Mais sinon le théâtre je crois pas que j'y arriverais, je stress deja pour un simple oral donc pour du théatre puis j'ai pas trop le temps smile.gif Mais merci quand même !

C'est le mieux à faire, je pense, oui.

Il est normal de stresser. Moi aussi, je stresserais. Mais, c'est justement pour apprendre à te défaire un peu de ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×