Aller au contenu

Bien parler, est-ce bien penser?


Messages recommandés

ClaireC Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Bonjour à tous, j'ai une dissertation de philosophie à faire, le sujet est: "bien parler, est-ce bien penser?". Je ne suis pas philosophe dans l'âme donc si vous avez des idées, je suis ouverte à toutes propositions :). Merci à tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
SupAirNova Membre 714 messages
Forumeur forcené‚ 22ans
Posté(e)

Bien parler = La forme

Penser = Le fond

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

vaut mieux penser quand on s'apprête à parler, c'est pas simple en ce sens qu'il faut tenir de l'interlocuteur/interlocutrice qu'on a en face, se faire comprendre donc, ce qui implique communiquer dans sa langue déjà, comprendre pis détecter des "erreurs" afin de communiquer quelque chose sinon c'est savoureux mais du lard ou du cochon difficile à savoir, "toi toi mon toit" j'ai jamais bien saisi cette chanson

:dort:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 2 941 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Voilà typiquement un sujet très ouvert.

Il me semble utile de rapeller que le langage est un produit de la pensée ; c'est un ouvrage de longue haleine de la sémantique à la dialectique. Il participe donc de la guerre philosophique chère à Kant en remontant au naturel bon de Rousseau.

En simplifiant : le langage est un outils basé sur une vérité qui s'affine avec le temps.

L'antithèse étant qu'un outils peut être dévoyé ; par le mensonge, une des atrocités. Ainsi la publicité devient réclame ; l'hypocrisie gagne sur l'honnêteté ; la propagande prévault sur les convictions... Ce qui apporte des doubles sens, des sophismes déguisés... dans le langage.

Enfin il se peut que le surhomme de Nietsche soit un homme de parole, de communication, comme décrit dans la Bible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 994 messages
Explorateur de Nuages‚ 40ans
Posté(e)

En gros, je dirais pour ma part :

- Thèse : construire la parole, c'est mettre en ordre sa pensée.

Bien parler, c'est donc présenter un argumentaire de manière claire et compréhensible, ce qui incite à constituer cet argumentaire, et donc à "penser"

Donc bien parler nécessite de bien penser.

- Antithèse : Mais la parole peut aussi travestir la réalité

Ainsi, à force de vouloir argumenter et être compréhensible, on prend de la distance avec la subtilité de la pensée. Le langage simplifie la pensée, et la recherche rhétorique peut prendre le pas sur l'honnêteté intellectuelle, volontairement ou non.

On peut peut-être aussi dire que bien penser n'implique pas, au passage, de bien parler.

Qu'au final le "bien parler" n'est pas nécessaire au "bien penser", mais qu'il l'incite dans une certaine mesure.

(... enfin, typiquement, j'aurais pris l'explication de texte laugh.gif)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ClaireC Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Merci pour les réponses ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Darkside*** Membre 232 messages
Forumeur activiste‚ 41ans
Posté(e)

il faut bien choisir ses mots aussi :bo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité