Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Cour des comptes : quand Sarkozy liquidait un cinquième du stock d'or de la France


Messages recommandés

transporteur Membre 23297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 47ans
Posté(e)

En 2004, le ministre de l'Économie demande à la Banque de France de "gérer plus activement ses réserves de change". Une mauvaise opération.

La Banque de France (BDF) a décidément des progrès à faire. Après avoir essuyé un "constat sévère" de la Cour des comptes en 2005, l'institution a une nouvelle fois été passée au scanner par les Sages de la rue de Cambon. Dans leur rapport annuel 2012, ceux-ci reconnaissent des progrès, mais s'inquiètent toujours d'un réseau territorial trop étendu et recommandent une rationalisation accrue des activités. La Cour dénonce notamment une baisse des effectifs - rendue incontournable après l'entrée de la banque dans l'Eurosystème - en trompe-l'oeil : selon les Sages, le mouvement s'est accompagné d'un recours accru à des prestataires externes, soit l'équivalent de 699 postes équivalents temps plein.

Au-delà de ses griefs, la Cour des comptes s'intéresse à un épisode méconnu qui a coûté cher à la puissance publique. Nous sommes en 2004, Nicolas Sarkozy dirige le ministère de l'Économie. Déjà à l'époque, les budgets sont difficiles à boucler et le futur président de la République cherche activement à limiter le déficit public... Le 19 novembre 2004, il annonce dans un communiqué s'être mis d'accord avec le gouverneur de la Banque de France pour une "gestion plus active des réserves de change de l'État". Il s'agit en fait d'en finir avec la gestion de bon père de famille des réserves de change, grâce à la vente de 500 à 600 tonnes d'or sur les 3 000 tonnes détenues alors par la Banque de France. Le métal jaune, qui ne rapporte pas d'intérêts, doit être remplacé par un portefeuille en devises censé améliorer les rendements. L'État table sur un revenu supérieur à 200 millions d'euros par an.

Moins lucide que ses partenaires

Sauf que l'opération est tout sauf une bonne affaire. Entre décembre 2004 et septembre (...) Lire la suite sur LePoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
dihyia Membre 9023 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Nous pouvons vendre…100 tonnes par an

L’affaire est plus complexe qu’il n’y parait. Tout d’abord, nous avons déposé depuis des années 20% de nos réserves en or (et en devises) auprès de la Banque Centrale Européenne. Jointes à celles des autres pays, elles constituent les réserves officielles de la BCE : nous ne pouvons y toucher.

L’essentiel de notre or reste auprès de la Banque de France. Mais selon le traité de Maastricht, nous devons garder cet or -comme les devises- à la disposition de la BCE, qui peut les appeler en cas de nécessité. Ce serait le cas si la BCE voulait défendre, par des ventes ou des achats d’or ou de devises, la valeur externe de l’euro. Ce n’est heureusement pas le cas pour l’instant et l’euro flotte en particulier par rapport au dollar. Mais nos engagements internationaux n’en sont pas moins clairs : ils ne nous permettent pas de disposer de cet or à notre guise.

De toutes façons, les banques centrales ne peuvent disposer à leur guise de leur or, en raison d’autres accords internationaux (L’entente de Bâle). En effet, si une banque centrale vendait tout son stock d’or, les cours s’effondreraient et la valeur -théorique- des stocks d’or des autres banques centrales partirait en fumée. C’est pour cela que des accords limitent les ventes d’or, qui ne peuvent être que marginales.

Selon cet accord de 1999, les banques européennes pouvaient vendre en tout 400 tonnes par an, au maximum, chiffre qui vient d’être révisé et qui passera à l’automne à 500 tonnes. Sur cet ensemble, la France a le droit de vendre 100 tonnes par an. Or nous disposons au total exactement de 3 024 tonnes (contre 8 135 aux Etats-Unis ou 3 249 à l’Allemagne).

http://www.libres.org/francais/conjoncture/archives/conjoncture_0404/or_banque_france_e1804.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Moins lucide que ses partenaires

Sauf que l'opération est tout sauf une bonne affaire. Entre décembre 2004 et septembre 2009, la BDF se sépare d'un cinquième de son stock de métal fin (589 tonnes). Et empoche, en cumulé, un pactole de 4,67 milliards. Mais le cours de l'or, lui, continue de s'apprécier ! Depuis trois ans, il a pris 94 %. Au final, si le programme n'avait pas été exécuté, la valeur des réserves en or de la Banque de France aurait atteint 19,4 milliards d'euros à fin 2010, quand celle des réinvestissements en devises s'élevait à seulement 9,2 milliards d'euros !

Étonnant quand on sait que "le rythme de mise en oeuvre du programme de vente" devait dépendre du jugement du gouverneur de la BDF sur son opportunité, "en particulier au vu de l'évolution des cours observés sur le marché de l'or". Plusieurs pays, engagés dans des programmes similaires, ont d'ailleurs choisi d'y mettre fin plus tôt, comme la Belgique en 2005, le Portugal en 2006 et l'Espagne en 2007. Pas la France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chimeria Membre 2273 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

vendre son or c'est être stupide totalement de plus,il a fait cela pour soutenir le dollars ,c'est donc de la haute trahison mais bon,nous sommes gouverner par des traitres qui bientôt,admirerons le travaille d'une certaine guillotine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 63ans
Posté(e)

Moins lucide que ses partenaires

Sauf que l'opération est tout sauf une bonne affaire. Entre décembre 2004 et septembre 2009, la BDF se sépare d'un cinquième de son stock de métal fin (589 tonnes). Et empoche, en cumulé, un pactole de 4,67 milliards. Mais le cours de l'or, lui, continue de s'apprécier ! Depuis trois ans, il a pris 94 %. Au final, si le programme n'avait pas été exécuté, la valeur des réserves en or de la Banque de France aurait atteint 19,4 milliards d'euros à fin 2010, quand celle des réinvestissements en devises s'élevait à seulement 9,2 milliards d'euros !

Étonnant quand on sait que "le rythme de mise en oeuvre du programme de vente" devait dépendre du jugement du gouverneur de la BDF sur son opportunité, "en particulier au vu de l'évolution des cours observés sur le marché de l'or". Plusieurs pays, engagés dans des programmes similaires, ont d'ailleurs choisi d'y mettre fin plus tôt, comme la Belgique en 2005, le Portugal en 2006 et l'Espagne en 2007. Pas la France.

Mouaif ...

Je n'ai aucune sympathie pour Sarkozy mais refaire l'histoire après coup est un peu facile.

Qui avait prévu la crise actuelle et l'appréciation de la valeur de l'or ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oh-dae-soo Membre 802 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)

vendre son or c'est être stupide totalement de plus,il a fait cela pour soutenir le dollars ,c'est donc de la haute trahison mais bon,nous sommes gouverner par des traitres qui bientôt,admirerons le travaille d'une certaine guillotine

:plus:

C'est pas pour rien qu'il a fait effacer le crime de haute trahison de la constitution.

Pas fou le loup!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vesto Membre 1578 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Beaucoup de personnes avaient vu venir le coup . Pas forcément des gens qui avaient fait des études "supérieures" . L'euro ne pouvait que conduire à ce qui se passe actuellement. Cela montre que les gens qui dirigent le pays sont vraiment incompétents et n'ont pas de vision de l'avenir. Il faut arrêter de se fier à ce que disent les économistes ,qui d'ailleurs ne sont pas d'accord entre-deux. Je lis dans le journal "aujourd'hui" page 3 , un article sur le pouvoir d'achat des français. La question posée est : faut-il augmenter les salaires? Réponse de l'économiste Henri Sterdyniak "bien sûr" réponse de Christian de Saint- Etienne :" Surtout pas" . ….Et sarko : visiblement il n'y connait rien en économie ,pas plus que l'ancienne nageuse qui nous servait de ministre des finance qui n'a pas arrêter de nous dire, pendant des années ,comme dans la chanson, que tout allait bien… On a vu le résultat!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 47ans
Posté(e)

Bha Sarkozy avant la crise était un farouche défenseur des subprimes donc...... .:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 63ans
Posté(e)

Beaucoup de personnes avaient vu venir le coup ...

Il faut arrêter de se fier à ce que disent les économistes ,qui d'ailleurs ne sont pas d'accord entre-deux.

C'est sur que quand on a une dizaine de prévision divergentes on peut trouver facilement après coup celle qui s'est réalisée.

Va donc voir les avis sur l'évolution des indices boursiers en ce moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×