Aller au contenu

4 février 1912 : "A bientôt" Dix minutes après, on le ramasse à la petite cuillère...


Invité David Web

Messages recommandés

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

4 février 1912 : "A bientôt" Dix minutes après, on le ramasse à la petite cuillère au pied de la tour Eiffel...

Le tailleur parisien Franz Reichelt choisit de tester lui-même son costume parachute. Il n'a pas l'occasion d'effectuer les retouches nécessaires.

Qui n'a jamais regardé les images de ce personnage engoncé dans un ridicule costume d'homme-oiseau en train de s'écraser au pied de la tour Eiffel? Sur des images sautillantes datant du 4 février 1912, on le voit hésiter longuement. Il avance, il recule. Que se passe-t-il alors dans sa tête ? A-t-il peur ? A-t-il froid ? Se demande-t-il s'il n'a pas oublié de fermer le gaz avant de sortir de chez lui ? On sait seulement qu'il va sauter et s'écraser sur le sol. Ce ne sont que des images tirées d'un passé depuis longtemps révolu, mais on voudrait encore lui crier: "Non, ne saute pas ! Rentre chez toi !" Et puis, la seconde suivante, on pense, avec une pointe de sadisme : "Vas-y, imbécile, saute !" Bien sûr, il s'élance et s'écrase au sol. Un saut que, depuis un siècle, il répète sans fin grâce à la magie du cinéma.

Derrière cet hurluberlu déguisé en oiseau, il y a un honnête homme persuadé d'oeuvrer pour le bien de l'aviation et de l'humanité. Il s'appelle Franz Reichelt, il est tailleur dans le quartier de l'Opéra. Né en 1878, à Stětí (aujourd'hui, la République tchèque), il débarque en France à 20 ans, armé d'une paire de ciseaux. Franz est fasciné par les débuts de l'aviation. Il suit avec passion les exploits des fous volants, se désespérant à chacun de leur accident mortel. Il se met alors en tête de confectionner une tenue pour aviateur facilement transformable en parachute.

Après mûre réflexion, il opte pour des ailes repliables. Les premiers essais menés depuis le cinquième étage d'un immeuble avec un mannequin sont encourageants. Du moins, le mannequin ne se plaint pas à l'atterrissage. Encouragé, Franz propose son invention à la ligue aérienne abritée par l'Aéro-Club de France. Mais celle-ci, peu convaincue du procédé encombrant et lourd, ne donne pas suite. Le petit tailleur ne se décourage pas pour autant, il dessine un nouveau costume ne pesant que 70 kilos. Mais à plusieurs reprises, le mannequin lâché du cinquième étage s'écrase au sol.

Lire la suite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invités, Posté(e)
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Terrifiant, la froideur de l'oeil de la caméra, glace le sang.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 756 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

4 février 1912 : "A bientôt" Dix minutes après, on le ramasse à la petite cuillère au pied de la tour Eiffel...

Le tailleur parisien Franz Reichelt choisit de tester lui-même son costume parachute. Il n'a pas l'occasion d'effectuer les retouches nécessaires.

Qui n'a jamais regardé les images de ce personnage engoncé dans un ridicule costume d'homme-oiseau en train de s'écraser au pied de la tour Eiffel? Sur des images sautillantes datant du 4 février 1912, on le voit hésiter longuement. Il avance, il recule. Que se passe-t-il alors dans sa tête ? A-t-il peur ? A-t-il froid ? Se demande-t-il s'il n'a pas oublié de fermer le gaz avant de sortir de chez lui ? On sait seulement qu'il va sauter et s'écraser sur le sol. Ce ne sont que des images tirées d'un passé depuis longtemps révolu, mais on voudrait encore lui crier: "Non, ne saute pas ! Rentre chez toi !" Et puis, la seconde suivante, on pense, avec une pointe de sadisme : "Vas-y, imbécile, saute !" Bien sûr, il s'élance et s'écrase au sol. Un saut que, depuis un siècle, il répète sans fin grâce à la magie du cinéma.

Derrière cet hurluberlu déguisé en oiseau, il y a un honnête homme persuadé d'oeuvrer pour le bien de l'aviation et de l'humanité. Il s'appelle Franz Reichelt, il est tailleur dans le quartier de l'Opéra. Né en 1878, à Stětí (aujourd'hui, la République tchèque), il débarque en France à 20 ans, armé d'une paire de ciseaux. Franz est fasciné par les débuts de l'aviation. Il suit avec passion les exploits des fous volants, se désespérant à chacun de leur accident mortel. Il se met alors en tête de confectionner une tenue pour aviateur facilement transformable en parachute.

Après mûre réflexion, il opte pour des ailes repliables. Les premiers essais menés depuis le cinquième étage d'un immeuble avec un mannequin sont encourageants. Du moins, le mannequin ne se plaint pas à l'atterrissage. Encouragé, Franz propose son invention à la ligue aérienne abritée par l'Aéro-Club de France. Mais celle-ci, peu convaincue du procédé encombrant et lourd, ne donne pas suite. Le petit tailleur ne se décourage pas pour autant, il dessine un nouveau costume ne pesant que 70 kilos. Mais à plusieurs reprises, le mannequin lâché du cinquième étage s'écrase au sol.

Lire la suite.

bonjour

à l 'aube des années 1900 ,çe fut le début des années folles de l 'aviation et de l 'aéronautique en général .

combien de ces téméraires inventéres des engins loufoques et farfelus sensés défier les lois de la pesanteur ?

beaucoup ne firent pas la une des journaux de l 'époque ou eurent l 'honneur d 'ètre immortalisés sur la pélicule du cinéma balbussiant encore ,mais promis à un avenir briant et triomphant.

beaucoup de ces pionniers mérite que l 'on se souvienne d 'eux car d 'autres plus réfléchis ou plus chanceux permirent à l 'aviation de naitre de paraitre puis de triompher .

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, N'a pas la haine, la distribue - Avocat du diable, 34ans Posté(e)
La Haine Membre+ 19 076 messages
34ans‚ N'a pas la haine, la distribue - Avocat du diable,
Posté(e)

"Pauvre Franz, il ne pouvait savoir que, deux jours plus tôt, l'Américain Frederick R. Law avait réussi un saut en parachute depuis la statue de la Liberté. Mais avec un vrai parachute circulaire."

Excellent :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tête en l'air, 38ans Posté(e)
Feuille Membre 10 893 messages
38ans‚ Tête en l'air,
Posté(e)

Mais... mais... je récapitule... l'a testé d'une hauteur moins grande avec des mannequins, qui se plantent... et il essaie de plus haut directement sans mannequin ? :gurp:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
baillousque Membre 2 246 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ce qui m'interpelle

c'est l'indifférence criminelle

des témoins ,caméra ,foule , et des autorités ?

cet homme avait une incapacité psychologique certaine

sinon il aurait fait des essais plus scientifiques par exemple avec des mannequins du haut de la tour Eiffel et aurait été plus prudent .

C'est une immense honte qu'on ait laissé sauter ce pauvre homme.

C'est une espèce de suicide assisté ,ce concept nouveau

et cette honte actuelle .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, ONE SHOT ,ONE KILL !!!, 44ans Posté(e)
cocoy Membre 2 611 messages
44ans‚ ONE SHOT ,ONE KILL !!!,
Posté(e)

Tiens encore un inventeur,qui tombe a pic !!! :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×