Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Le secret de la réussite


Messages recommandés

SSOMW Membre 31 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je pense avoir réussi à saisir un secret de la réussite, je commence à l'appliquer dans ma vie, et les choses ont l'air d'aller un peu mieux quand j'adopte cette "mentalité". Je vous explique en quoi cela consiste mais je ne garantit ni la véracité de mes propos ni leur exhaustivité. Et je ne suis pas spécialement un exemple de réussite non-plus.

Ma réflexion a pour point de départ une comparaison entre l'énergie masculine et l'énergie féminine.

Je précise avant cela qu'il faut bien évidemment distinguer énergie féminine de femme, et énergie masculine d'homme. Nous sommes chacun libre de développer plus ou moins l'énergie que l'on veut ou même les deux, je pense.

L'énergie masculine correspond à un profil de cibleur, de viseur, elle s'attache à quelque chose, elle vise une chose et peut ne plus la lâcher. Cette énergie est héritée de notre passé de chasseur : le chasseur primitif est capable de poursuivre une même bête plusieurs jours avant de l'attaquer. La bête en question est alors tout l'Univers du chasseur pendant des jours. L'énergie masculine est mieux capable de repérage, car le repère implique une fixation, fixer le regard en quelque chose, et considéré le monde à partir de ce repère, c'est pour cette raisons que les neurosciences définissent que l'Homme est mieux capable de modéliser un objet tri-dimensionellement. En ce sens, l'énergie masculine est source de particularisme, de fermeture, c'est à dire qu'elle ferme.

L'énergie féminine correspond à un profil de patience et d'attente, issue notamment de la période de neuf mois à attendre pour enfanter, ou encore, la femme primitif ne pouvant chasser, se tourne vers la ceuillette et cette période d'attente à l'apparition du fruit. Les neurosciences définissent la femmes comme étant mieux capable de voir les différences entre les objets. La patience implique une surveillance d'un ensemble de chose, avant l'apparition de l'enfant, la femme prépare quantité de préparatifs afin que l'enfant une fois née puissent survivre (cette tendance a été stimulé par la société de consommation rendant la femme consumériste). Par cette capacité de patience, l'énergie féminine se doit alors d'être ouverte d'esprit, considéré un grand ensemble de zone simultanément dans le cadre de la ceuillette de la femme primitive par exemple, afin de ne pas manquer le fruit mûr. En ce sens, l'énergie féminine est source d'universalisme, d'ouverture par la patience, c'est à dire qu'elle ouvre.

Le mode de reproduction sexuel confirme physiquement ces deux sens, l'homme est donneur, la femme est receveuse. La femme ouvre, l'homme ferme.

Ce que permet l'ouverture, c'est la quantité : plus on est ouvert, plus on amasse quantité de chose. Ce que permet, la fermeture, c'est la définition d'un objectif, c'est donc la qualité : plus on se concentre sur une chose, plus on l'améliore.

Une énergie masculine dénué d'énergie féminine aboutit à une recherche de puissance, de violence et se perd dans le centrisme et le fanatisme, l'absolu.

Une énergie féminine dénué d'énergie masculine se perd sans le repérage que permet l'énergie masculine, et se perd ainsi dans le relativisme.

La concentration de puissance est une multiplication éperdue des possibles. La violence masculine est grossière, ne voyant pas le monde par le recul que permet l'énergie féminine et son relativisme, frappe partout : elle multiplie les possibles sans compter jusqu'à parvenir. Son argument est que tout toucher permet forcément de toucher le bon endroit. Et l'énergie féminine, à force de ne pas vouloir se tromper et blessé, ne touche rien. En terme d'efficacité objective, l'énergie masculine a donc l'avantage. Elle a aussi le désavantage par le mal qu'elle produit, mais elle a quand même l'avantage. Son désavantage pouvant alors évidemment tout détruire.

L'énergie masculine doit donc être sous le contrôle de l'énergie féminine. Ce que permet l'énergie masculine, c'est le contact direct avec le monde, la qualité par la définition d'un objectif, par la fermeture. Ce que permet l'énergie féminine, c'est la quantité par l'ouverture. Mettre l'énergie féminine au commande de l'énergie masculine permet alors la quantité de qualité. Par son relativisme, l'énergie féminine sait alors où sont les "endroit" à atteindre, et peut alors indiquer à l'énergie masculine où frapper. Par la connaissance, la multiplication éperdue des possibles (de la puissance) n'est plus nécessaire. Quand on sait où frapper, il n'y a plus besoin de frapper partout. En procédant ainsi, on crée alors une ouverture à la fermeture mais cela pose problème, car au final, si il n'y avait que de l'énergie féminine gouvernant de l'énergie masculine, cela reviendrait à un acte de violence globalement. Il faut alors définir un objectif global, et assurer le développement d'énergie féminine. Cette énergie féminine doit alors répondre au près d'une énergie masculine. Celle-ci est une fermeture, mais sa fermeture se concentre sur la multiplication d'ouverture et à la définition d'un objectif global. Une société fonctionnant efficacement, serait alors une société ou l'énergie masculine est gouverné par l'énergie féminine, elle même gouverné par l'énergie masculine. C'est d'ailleurs ce qu'on observe plus ou moins dans la notre : les ouvriers sont majoritairement masculins, les secrétaires majoritairement féminin, et les politiciens majoritairement masculin.

Le secret de la réussite est alors : une énergie masculine gouvernant une énergie féminine gouvernant une énergie masculine.

Autrement dit, la fermeture à l'ouverture à la fermeture.

Autrement dit, la qualité de quantité de qualité.

On peut représenter cela par une énergie concentré sur la production d'une grande quantité de bras très léger, long et mobile, mais avec au bout de ses bras une capacité de pression très forte, permettant un contact efficace avec la réalité. La légèreté du bras permettant alors de couvrir une plus grande zone, et d'indiquer l'endroit efficace.

Je n'ai pas précisé ce que j'entendais par "le bon endroit". "Toucher le bon endroit", c'est simplement une façon de dire, faire une action efficace. Faire ce qu'il faut pour parvenir au but de notre volonté. En fait, ce phénomène résulte de la connaissance. Comme expliqué plus haut, en touchant le bon endroit, nous n'avons plus besoin de toucher partout (d'être violent). Mais pour cela, le regard doit être développé, nous devons avoir une grande vue, sur tout ce qui est, pour avoir un contact avec ce qui est bien pour nous. Et donc, pour avoir une grande vue, il faut alors une énergie masculine puissante, concentré sur la multiplication de la quantité.

Nous vivons dans un monde symbolique car le développement de la connaissance le permet. Les documents administratifs, la monnaie, sont la matérialisation des symboles, de ce qui prouve qu'on est le droit de faire tel ou tel chose. Ils sont le moyen contemporain. Nous n'avons donc plus besoin de faire des efforts concrets, il suffit de donner une somme d'argent pour obtenir quelque chose. Le contact avec la réalité doit toujours se faire, on ne peut pas prétendre être propriétaire simplement en étant présent, il faut un document officiel. L'effort masculin est alors à concentrer très légèrement, il suffit juste qu'il soit, et si tout, sans être trop (je parle au bout du bras dans l'image que j'ai développé plus haut, là où la pression est nécessaire). Pour ce faire entendre, il n'y a donc pas besoin de se mettre en colère, juste faire en sorte que l'autre est une bonne écoute.

Nous arrivons dans ce monde où on sait où sont beaucoup de "bon endroit", alors on a développé une grande quantité de moyen. On en a construit tellement qu'on ne parvient plus à voir distinctement où est le moyen et où est la finalité. Ces moyens sont l'adaptation de l'être-humain au monde. La finalité est simplement celle de la nature humaine, le bonheur s'obtient simplement en étant dans une bonne situation/santé, par l'amour, l'amitié, la saveur alimentaire, la beauté de la nature,la transmission, l'expression et la création humaine, etc...

Une erreur récurrente de l'Homme contemporain est, parce qu'il ne distingue pas correctement le moyen de la finalité, de tenter de s'adapter à l'adaptation. En vivant en milieu citadin, nous sommes déconnectés de la nature et de la nature humaine. Nous projetons alors nos émotions sur ce qui n'est qu'un moyen, alors que nos émotions sont née d'une longue adaptation de millions d'années à la finalité qui est la nature et la nature humaine. Par exemple, on peut se retrouver à s'énerver parce qu'on a pas obtenu le bon document administratif, abandonner nos études parce que l'on rate un examen, ou encore ce passionner pour ce qui n'est qu'un moyen artificiel (à ne pas confondre avec l'artificiel lui-même qui propre à la nature humaine), en recherchant par exemple à avoir le maximum d'argent.

Lorsque nous nous perdons dans le moyen, il se passe un phénomène : nous validons dans notre esprit le moyen artificiel comme une réalité naturelle. Et quand ce que nous prenons comme la réalité naturelle est brisé, cela nous affecte profondément car on imagine que c'est le monde naturel lui-même qui est brisé. Ainsi, on souffre de l'injustice car on croit que la justice est naturel alors qu'elle est un acte humain. Nous souffrons que nos désirs ne soit pas satisfait car nous les prenons pour des besoins.

Il est alors nécessaire de mettre en place le système qualité de quantité de qualité. Il n'y a quand multipliant notre nombre de connaissances que l'on peut réussir et réussir à distinguer moyen et finalité, artificiel et naturel et ne pas s'adapter à l'adaptation, mais s'adapter tout court en acceptant le moyen comme un moyen (par exemple, en ne rejetant pas l'argent sans pour autant en faire une finalité). Mais pour ce faire, la qualité de la connaissance ne suffit pas, il faut également la quantité, et que cette quantité soit de qualité. Le profil de la réussite est alors dans cette maîtrise entre l'énergie masculine et l'énergie féminine. Nous n'avons pas besoin de ce concentrer, d'avoir de la puissance, de frapper fort, de se faire remarquer, de se démarquer, d'être bon en quelque chose, d'avoir du talent, d'avoir des capacité innée pour réussir, mais simplement de concentrer ses efforts dans le développement d'une quantité maîtrisé de connaissance dénué d'une valeur projeté, mais allant de soi, afin de "toucher le bon endroit", par, à ce moment là, une énergie puissante dans laquelle il ne faut pas s'enfermer - sa simple existence produisant le contact, il faut qu'elle soit sans être plus que ça - et produire ainsi la réussite. La fermeture à l'ouverture à la fermeture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Enchantant Membre 9738 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Certes je n’ai rien lu, mais dans les 3 dernières phrases il est écrit qu’il faut « toucher le bon endroit. »

À ce moment là, je suis d’accordwhistling1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Puchu
Invité Puchu Invités 0 message
Posté(e)

C'est quoi cet énorme pavé!!! :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bluenigth80 Membre 750 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

je n'ai pas lu le pavé , mais je supose que sela doit étre , encore une de ses éniémes méthodes qui fleurissent partout sur internet du " comment réussir sa vie en controlant son mental et surtout selui des autres wink1.gif" ses méthodes sont d'un lourd , je comprend maintenant pourquoi beaucoup de gens se prennent pour des " mentalistes - manipulateurs"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SSOMW Membre 31 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Les posts de Puchu et bluenight80 constitue deux exemples de l'échec.

Puchu, rejette la quantité car il n'a aucune énergie de qualité gouvernant sa capacité à la quantité. Il veut tout, tout de suite, et ne fait même plus l'acte de prendre qui est celui de la lecture. C'est le critère de la paresse, prouvé par le fait qu'il post pour dire qu'il n'a pas lu, positivisant la négation, considérant comme étant ce qui n'est pas.

Bluenight80 commet l'erreur de s'adapter à l'adaptation. Il projette ces émotions et ces expérience passé sans entrer en relation avec l'objet qui lui est exposé, en jugeant sans lire. Il est une énergie féminine sans la fermeture permise par l'énergie masculine, donc sans contact avec la réalité présente devant lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bluenigth80 Membre 750 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

ouais s'est sa laugh.gif, "le secret de la réussite" ou comment cataloguer les gens sur des détails wink1.gif , tu me rapelle mon ancien directeur , qui penssé avoir la science infuse en manipulation et qui se prennait pour un "gourou" parce qu'il avait un master en management , le probléme s'est qu'avec moi sa passe pas wink1.gif car je connais tous ses bouquins de méthodes infallibe , alors autant te dire que l'ai rendu fous , se qu'on apelle l'aroseur arosé cool.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noureddine2 Membre 3910 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

Ma réflexion a pour point de départ une comparaison entre l'énergie masculine et l'énergie féminine.

Je précise avant cela qu'il faut bien évidemment distinguer énergie féminine de femme, et énergie masculine d'homme. Nous sommes chacun libre de développer plus ou moins l'énergie que l'on veut ou même les deux, je pense.

la conclusion c'est quoi ? il faut se marier pour avoir la qualité et la quantité .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, je prendrais le temps de le lire plus tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Je te résume (:D ) : c'est un exposé original sur le principe du Yin et Yang.

242779untitled.png

Et qui propose pour réussir de s'appuyer sur : "la qualité de quantité de qualité".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

Comment réussir sa vie?

1. Travaillez.

2. Soyez persévérants.

3. Soyez honnêtes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×