Aller au contenu

Triple faute


Invité David Web

Messages recommandés

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Triple faute

Par Caroline Fourest (Sans détour)

Si elle se confirme, la perte du triple A incitera peut-être à une sorte d'union nationale. Au moins temporairement. Le gouvernement en jouera pour éviter l'autocritique et se poser en recours. La tentation sera également grande de chercher des boucs émissaires extérieurs. Les agences de notation, les banques, les marchés.

Ils ont leur part de responsabilité. Il y a de quoi tousser en voyant notre économie dépendre d'agences de notation aussi peu fiables. Celles qui ont couvert les comptes truqués de la Grèce, par une note positive, n'ont pas été sanctionnées. Mais jouent les redresseurs de "A" vis-à-vis d'Etats qui doivent maintenant se porter au secours de la zone euro. Leur note fait penser à celle d'un jury de patins à glace. Partielle et gonflée. Pourtant, ce n'est pas le problème. Si injuste soit-elle, une note n'est qu'un reflet. Il doit nous permettre de regarder une certaine réalité en face. A savoir que sans dette, cette note n'aurait aucune valeur ni aucun impact.

COMPROMIS BANCAL

"La faute aux marchés" est également un refrain tentant. N'est-ce pas cette économie devenue folle, où le capital a mangé le travail, où les algorithmes favorisent la spéculation sur la dette, sur nos vies, qui est au coeur du problème ? Si, bien sûr. Il faut ralentir cette machine infernale. Imaginer des coupe-feu, des boutons, et taxer ces transactions pour redonner des marges de manoeuvre aux Etats. Encore faut-il pour cela que ces derniers ne gaspillent pas leurs leviers nationaux et leurs dernières marges de manoeuvre. En creusant les déficits et en se mettant à la merci des marchés et des banques. Mais voilà qui nous amène, inévitablement, à la triple faute - politique - de ce gouvernement.

La première faute est morale : avoir creusé les déficits publics, tout en creusant les inégalités. Par des cadeaux fiscaux aux plus riches et même en allant jusqu'à supprimer une tranche de l'impôt sur le revenu. Cette forme d'"évasion" fiscale organisée, antisociale, était déjà douteuse avant la crise. Elle est inqualifiable avec le recul.

La deuxième faute est idéologique : ne pas avoir profité du renflouement des banques en 2008 pour renforcer l'emprise de l'Etat sur le secteur financier et bancaire. Au lieu de prêter sans contrepartie, le gouvernement français aurait pu exiger des droits de veto ou prendre des participations qui auraient augmenté sa marge de manoeuvre vis-à-vis de ses créanciers. Aujourd'hui renflouées grâce aux mesures prises par l'Etat, celles-ci sont plus que jamais en position de force pour lui dicter ses conditions.

Mais la troisième faute est récente. De sommet en sommet européen, alors que l'Allemagne n'a cessé de souhaiter mettre les banques à contribution, le gouvernement français a freiné. Il en ressort un compromis bancal : l'austérité, mais sans taxe sur les dividendes bancaires permettant de renflouer les caisses des Etats européens. Du coup, où puiser ? Sur le dos des citoyens et des services publics.

Le Monde.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, j'assume ... pas toujours, 88ans Posté(e)
Crumb Membre 2 251 messages
88ans‚ j'assume ... pas toujours,
Posté(e)

Elle est partout cette Fourest!

D'abord un scoop, du moins pour moi, je ne savais pas que l'Allemagne voulait, depuis un moment, mettre à contribution les banques et que le gouvernement français avait toujours freiné.

Je n'ai jamais entendu ou vu un chroniqueur économique français aborder ce "détail".

Ma taxe audiovisuelle et tous mes abonnements aux chaînes payantes ne servent pas à grand chose ... ou alors je deviens gâteux ... faut que j'en parle à mes enfants ... euh ... non je n'en parlerai pas ... sont capables de me foutre en maison de retraite!

Ensuite, il me semble que Caroline Fourest oublie une faute ... la faute originelle ... l'abandon de la politique économique aux financiers.

Enfin, elle m'inquiète la Caroline quand elle écrit "une sorte d'union nationale" car je sais bien sur quel dos elle va se faire cette union .... sur le mien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)
D'abord un scoop, du moins pour moi, je ne savais pas que l'Allemagne voulait, depuis un moment, mettre à contribution les banques et que le gouvernement français avait toujours freiné.

Euh, si, un peu - beaucoup quand même, au sujet de l'effacement d'une partie de la dette de la Grèce.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 731 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Bonjour DavidWeb,

Ce qu’onpeut lire au sujet Caroline Fourest,

Essayiste etjournaliste, féministe, de gauche en dénonçant le gauchisme et le manque de couragede son propre camp, laïque exigeante, lesbienne, combattante contre les intégrismeset l’extrême droite en générale.

Elle essaie vraisemblablementde se refaire une virginité auprès de sa famille de pensée en attaquant legouvernement actuelle ?

Selon monpoint de vue sa faute idéologique dans le domaine économique, qui est d’ailleursune croyance partagée par toute la gauche,est de croire ou de s’imaginer que l’économie se décrète et que cette logiqueincite à penser que l’état doit tout nationaliser.

Pourtant nousavons eu l’expérience d’une banque nationalisée sous l’ère Mitterrand, le CréditLyonnais, et la faillite de cette banqued’état fut retentissante et fumeuse.

(Il est vraique la mémoire des français est courte)

La gestionbancaire par le politique n’est pas synonyme d’efficacité et de réussite, lapreuve. Pour cacher et effacer toutes traces des exactions de la gauche, ilaura suffit d’organiser l’incendie du siègeCrédit lyonnais à Paris, puis d’incendier le dépôt des archives au Havre. (C’est exactement ceque font les incendiaires de voitures dans nos banlieues, pour effacer les traces)

Que carolineFourest de gauche, représentante autoproclaméede la vertu et de la moralité, attaquele gouvernement actuel c’est la tradition, particulièrement lorsqu’on est encampagne électoral.

Toute lagauche bien pensante, clame haut et fort qu’il faut faire la relance ?

Mais qu’attendent-ilsde nous indiquer comment s’y prendre, sans accroitre encore plus nos déficits. ?

Alors queles dépenses de fonctionnement de l’état n’ont cessé de croître depuis 35 ans ?

C’estpourtant simple YAKA, FOQUE !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 62ans Posté(e)
pila Membre 18 571 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

On s'en fout du triple AAA. Il a plus sur la Bretagne; c'est le principal. C'est pas le triple AAA qui fait pousser les légumes et les pâturages. On dirait que ces gens là ne sont jamais sortis de leurs bureaux de technocrates de m.........

Pour une France performante, votez en 2012 pour notre Triple 000 national ! Quand il dit blanc, c'est le noir qui apparait. Chapeau le magicien !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×