Aller au contenu

Emission obligataire allemande : "un désastre complet, absolu"


Invité David Web

Messages recommandés

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Emission obligataire allemande : "un désastre complet, absolu"

C'est la pire des adjudications pour l'Allemagne qui a écoulé à peine un peu plus de la moitié des 6 milliards d'euros escomptés. Taux proposé trop bas ou risque qui augmente ? Sûrement un peu des deux.

L'Allemagne n'a adjugé mercredi qu'un peu plus de la moitié du montant de dette qu'elle espérait écouler, essuyant l'une de ses pires émissions souveraines depuis la création de l'euro faute d'avoir proposé un rendement suffisant aux yeux des investisseurs.

Berlin n'a trouvé acquéreur que pour 3,644 milliards d'euros d'emprunts à dix ans contre 6 milliards escomptés, si bien que la Bundesbank, la banque centrale allemande, a dû acheter les 39% restants pour éviter l'échec de l'opération.

Les rendements très faibles offerts par le Bund ont douché l'appétit des investisseurs, déjà inquiets quant au coût que fera peser sur l'Allemagne la spirale de la crise européenne de la dette.

"C'est un désastre complet, absolu", commente Marc Oswald, stratège pour Monument Securities à Londres. "Cela n'augure rien de bon, c'est la pire des adjudications non couvertes que nous ayons eu cette année et il n'est pas étonnant que le Bund se soit orienté à la vente dans la foulée."

Les futures sur les Bunds , l'euro et les Bourses européennes ont en effet chuté aussitôt après l'annonce des résultats de l'adjudication.

L'Agence allemande de la dette a réagi en estimant que le résultat de l'opération reflétait un "environnement de marché hautement nerveux" mais ne signalait pas un goulet d'étranglement pour le financement du budget fédéral.

Le rendement moyen du papier à dix ans est ressorti une nouvelle fois en baisse, à 1,98%, contre 2,09% lors d'une adjudication similaire en octobre et 2,74% en moyenne cette année, a précisé la Bundesbank.

Le ratio de couverture, qui mesure l'appétit des investisseurs, n'a atteint que 1,1, contre 1,56 en moyenne.

Lire la suite : La Tribune.

Lire aussi : Les investisseurs boudent l'Allemagne

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 724 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

David Web,

Voila comment j’interprète la chose ? (depuis ma petitefenêtre)

En économie, qu’on le veuille ou pas, nous sommes toussolidaires directement ou indirectement, de la réussite ou de l’échec de nosvoisins dans le domaine économique.

Tous les pays européens de la zone euros sont et doiventmanifester leur solidarité, tant dans les périodes de réussites que dans les périodes d’épreuves.

Que les émissions obligataires allemandes n’aient pas le succèsescomptés, n’est pas un désastre absolu pour la zone euro, au contraire lesmarchés signifient à nos voisins et amis allemands, que nous sommes eux etnous, tous dans le même bateau en ce qui concerne la zone euro.

De mon point de vue, si la solidarité au sein de la zoneeuro devenait effective via une émission de la dette émise par la banquecentrale européenne, nous aurions sans doute, une dévaluation de l’euro quiviendrait favoriser la relance de l’activité concurrentielle en faveur de nos exportations européennes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Baby Forumeur‚ 31ans‚
Posté(e)

Qu'on soit solidaire ou pas, il est inévitable que le système actuel est voué à l'éclatement si les budgets ne sont pas ramenés à l'équilibre et ce même si on crée un je ne sais quoi au dessus des états.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

David Web,

Voila comment j’interprète la chose ? (depuis ma petitefenêtre)

En économie, qu’on le veuille ou pas, nous sommes toussolidaires directement ou indirectement, de la réussite ou de l’échec de nosvoisins dans le domaine économique.

Tous les pays européens de la zone euros sont et doiventmanifester leur solidarité, tant dans les périodes de réussites que dans les périodes d’épreuves.

Que les émissions obligataires allemandes n’aient pas le succèsescomptés, n’est pas un désastre absolu pour la zone euro, au contraire lesmarchés signifient à nos voisins et amis allemands, que nous sommes eux etnous, tous dans le même bateau en ce qui concerne la zone euro.

De mon point de vue, si la solidarité au sein de la zoneeuro devenait effective via une émission de la dette émise par la banquecentrale européenne, nous aurions sans doute, une dévaluation de l’euro quiviendrait favoriser la relance de l’activité concurrentielle en faveur de nos exportations européennes.

Voilà comment j'interprète les choses :

Plus un taux d'intérêt est bas, moins l'acheteur y gagne. Et, quand l'inflation (2,5% en octobre) dépasse le rendement, comme aujourd'hui, ils peuvent y perdre. L'émission ratée a d'ailleurs contribué à faire bondir le taux allemand de près de 13 points de base, passant au-dessus des 2% à 2,11%.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Baby Forumeur‚ 31ans‚
Posté(e)

Mais non l'économie n'a rien à voir avec l'économie, c'est la politique qui décide tout (parce que les politiques sont omnipotents).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

ben , on se doute bien que les pays du nord de la zone euro seront touchés un jour eux aussi

Cette UE est une cata , autour des pays du nord ça tombe comme des mouches , sont pas Atlas les pays du nord , à un moment le poids devient trop lourd vu le nombre de pays plombés (surtout lorsqu'il faut banquer in éternum pour des pays en faillite mais qu'on veut garder coûte que coûte dans l'UE, les plongeant toujours plus profondément dans la recession )

Cette monnaie est un desastre et faut pas demander qui trinque : en bas de la pyramide c'est nous

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Baby Forumeur‚ 31ans‚
Posté(e)

La monnaie n'est pas en faute. C'est la mauvaise gestion des états qui est en faute. Ce n'est clairement pas l'euro qui a causé la crise actuelle, à la limite il a empêché les états de la retarder. Je veux dire qu'on a pas attendu l'euro pour s'endetter et qu'il aurait bien fallu payer cette dette un jour ou l'autre et bien sur que c'est le bas de la pyramide qui va payer comme d'habitude.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La monnaie n'est pas en faute.

La monnaie est un puissant accélérateur des caztastrophes car une monnaie determine beaucoup de choses , c'est un des premiers leviers d'une économie

Lorsque cette monnaie est en inadéquation avec l'économie réelle d'un pays , il plonge c'est tout, ça se comprend trés bien, pas besoin d'avoir fait polytechnique

L'Argentine a fait faillite parce qu'elle s'est arrimée au dollar , monnaie trop forte pour ce pays

La chute fut vertigineuse et la dévaluation de leur monnaie tout autant

A qui veux-tu faire croire qu'une monnaie (pilier d'une économie) n'a pas d'incidence trés importante sur un pays ?

C'est la mauvaise gestion des états qui est en faute. Ce n'est clairement pas l'euro qui a causé la crise actuelle, à la limite il a empêché les états de la retarder. Je veux dire qu'on a pas attendu l'euro pour s'endetter et qu'il aurait bien fallu payer cette dette un jour ou l'autre et bien sur que c'est le bas de la pyramide qui va payer comme d'habitude.

La plus mauvaise gestion qu'on pouvait faire c'est de s'arrimer à l'euro en France

L'état providence nous a protégés des crises pour ce qui est du niveau de vie (faut pas oublier que notre croissance dépend d'abord de notre conso) mais

-avec l'austérité qui nous conduira à la recession et au chômage aggravé puisque y'a rien derriére cette austérité , aucun levier pour l'accompagner

- avec la BCE qui pourra prêter de façon illimité à tous les états (alors que la Gréce et le Portugal auront toujours , toujours , toujours besoin de fric avec l'UE)

on se prépare des jours trés trés difficiles.

L'atterrissage va être dramatique à tous les niveaux quand on en sortira en pleine panique , on va morfler sec aprés avoir connu l'austérité pour des prunes de l'UE

Faut quand même être un peu réaliste

Les euro obligations vont faire grimper la dette souveraine des pays du nord sans faire sortir de la merde les pays que l'UE a déjà plombé jusqu'au dernier degré

On a pas fini de sortir les mouchoirs

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Serial shooter, 55ans Posté(e)
Mr Wolfe Membre 5 563 messages
55ans‚ Serial shooter,
Posté(e)

on va morfler sec aprés avoir connu l'austérité pour des prunes de l'UE

Ca j'en suis convaincu...:mouai:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)
- avec la BCE qui pourra prêter de façon illimité à tous les états (alors que la Gréce et le Portugal auront toujours , toujours , toujours besoin de fric avec l'UE)

La Grèce est entrée dans la zone euro pour bénéficier de ses largesses, si tu fais quelques recherches tu verras qu'ils ont triché sur toute la ligne pour pouvoir dépenser sans compter...

Maintenant, il convient de prendre en compte la situation de ce peuple et de partager les responsabilités (à savoir : un certain Sarkozy nous dit que c'était une erreur d'avoir fait entrer ce pays dans la zone, mais si le boulot avait été fait correctement en amont, on en serait pas là, c'est toujours plus facile de dire après coup, "c'est pas moi, c'est lui"...)

Faut quand même être un peu réaliste

Les euro obligations vont faire grimper la dette souveraine des pays du nord sans faire sortir de la merde les pays que l'UE a déjà plombé jusqu'au dernier degré

Oui, faut quand même être réaliste, la zone euro c'est 17 pays qui partagent la même monnaie, il y a ceux qui profitent au maximum de celle ci et ceux qui ont plus de difficultés.

Aux Etats Unis, c'est 51 pays qui ont la même monnaie et qui profitent du même taux d'emprunt même si la Californie et d'autres Etats sont en quasi faillite...

Imagine un peu ce que ça donnerait si demain cette union se séparait ???

Nous sommes au début d'une Europe fédéraliste qu'on le veuille ou non... autant faire les choses bien et à terme tout le monde y gagnera.

Maintenant la leçon sur les emprunts obligataires de l'Allemagne (relire le sujet) n'a pas été comprise par la dame Merkel, à suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Baby Forumeur‚ 31ans‚
Posté(e)

Je recommence: La monnaie n'est pas en faute.

Ce n'est pas la monnaie Européenne qui a plongé l'Europe dans la crise, c'est faux.

Après la monnaie a une importance cruciale pour l'économie et je n'ai jamais dit le contraire.

A qui veux tu fais croire que j'ai dit qu'une monnaie n'avait aucune incidence sur l'économie?

Après pour le reste: dans tout les cas on va morfler, il est impossible (en tout cas je n'ai pas l'imagination assez fertile) de sortir de cette crise sans qu'on prenne cher. Et si on s'était pas arrimé à l'Euro qu'aurait on fait? On aurait fait marché la planche à billet? Bonjour l'inflation galopante ce qui de toute façon revient au même les salaires n'auraient pas suivi à la même vitesse et on aurait été dans la merde (comme maintenant). Le seul avantage que je vois au fait de ne pas être entré dans l'Euro c'est que les états auraient du être un peu plus responsable (la crise aurait été sans doute un peu plus tardive).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×