Aller au contenu

Meurtre de Nay (64) : le témoignage de Joël Censier crée la polémique sur le Net.


Invité lobotomie_

Messages recommandés

Invité lobotomie_
Invités, Posté(e)
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
forum

Le témoignage de Joël Censier crée la polémique sur le Net


Mercredi 16 novembre - 14:51

Le père de Jérémy Censier s'est engagé aux côtés de l'Institut pour la Justice (IPJ). Il a réalisé avec cette association une vidéo virale qui crée un malaise.



    La vidéo a été mise en ligne il y a une semaine et fait déjà le buzz. Joël Censier, ce policier gersois dont le fils a été tué à Nay, dans les Pyrénées Atlantiques, le 22 août 2009, y relate avec des sanglots dans la voix une partie des évènements qui ont mené au drame. Il y livre une partie de son vécu de père blessé, mais aussi - surtout - son désarroi face au fonctionnement d'une justice dont il se sent abandonné, suite à la requalification des faits pour certains des jeunes gens mises en cause, mais aussi face à la libération de l'auteur présumé des coups de couteau mortels, suite à un vice de procédure, ainsi qu'à l'annulation des procès-verbaux de garde à vue consécutifs à la récente réforme de la garde à vue.

    Cette vidéo, vue par des centaines de milliers d'internautes, crée le malaise.
    
    Derrière ce témoignage, se profile l'Institut pour la Justice, association se revendiquant comme "totalement apolitique et indépendante des partis", selon les propres termes de son délégué général Xavier Bébin, qui invite à la fin du récit les internautes à signer numériquement son "Pacte 2012 pour la justice", destiné à "rééquilibrer" une justice "qui privilégie l'accusé au détriment du citoyen ou de la victime". Un ensemble de propositions qui doit être présenté aux différents candidats à l'élection présidentielle. La collision des deux démarches a fait bondir nombre d'internautes. Beaucoup se sont émus de ce qu'ils estiment être une instrumentalisation du témoignage du père de la victime pour le seul besoin d'une campagne de lobbying politique.
    
    L'avocat blogueur Me Eolas a lui-même pris la plume pour vilipender ce qu'il estime être "une manipulation", un procédé de propagande surfant sur l'émotion créée par le témoignage. "Cette vidéo a commencé à proliférer via Facebook, explique le juriste, contacté par nos soins. Je ne pensais pas réagir à cela. Je m'y suis intéressé après avoir été interpellé sur Twitter à de nombreuses reprises par des internautes déstabilisés. Cette vidéo véhicule beaucoup d'émotion, mais contient très peu d'informations."

    L'homme ne remet absolument pas en question la douleur de ce père de famille. "C'est abominable de perdre un enfant de cette façon là." Mais il n'entend pas laisser passer la méthode. Il y consacre une longue note démontant point par point une dialectique destinée "à émouvoir et scandaliser des internautes qui vont cliquer pour soutenir ce père de famille dans la peine, mais qui de fait, vont soutenir les thèses de l'IPJ. Ces derniers vont alors revendiquer des centaines de milliers de soutiens auprès des candidats à la Présidentielle."

    Les principaux griefs ?

    [/TAB]"Il n'y pas d'arguments, pas de faits. Il y a par contre des omissions importantes, destinées à susciter l'émotion et l'indignation. J'ai été stupéfait d'apprendre en faisant mes recherches que le meurtrier présumé avait été renvoyé devant une cour d'Assises. Il est sous contrôle judiciaire strict. Il comparaîtra libre, car il a été libéré après deux années de détention provisoire, mais il comparaîtra. La décision est certes pendante à un décision de la cour d'appel de Toulouse, mais rien de tout cela n'est dit dans la vidéo. Joël Censier laisse là l'impression que l'auteur des coups de couteau échappe complètement à la justice. Alors qu'il va être jugé."

    L'IPJ revendique une action apolitique. Me Eolas les voit lui, à l'instar du quotidien Libération, à droite, voire "très à droite". C'est un groupe de pression prônant une justice répressive qui a eu un temps l'oreille de la chancellerie, notamment au moment du vote de la loi pénitentiaire.

    "Nous ne sommes rien de tout cela", se défend Xavier Bébin. "Maître Eolas ne partage nos positions. Cela fait partie du débat démocratique. Il n'a cependant pas à intervenir sur un dossier dont il ne connaît pas les faits. Il n'a pas eu accès aux pièces. Tout ce que dit Joël Censier est vrai à 100 %. Il a même retenu certains détails choquants, qu'on ne vienne pas nous accuser de vouloir susciter l'émotion à n'importe quel prix. Il peut y avoir des inexactitudes dans les termes juridiques mais c'est marginal. Simplement, Eolas n'était pas là, Joël Censier, si."

    L'homme justifie la démarche par la nécessité de faire passer un message.

    "Nous souhaitons recentrer la justice sur ce qui devrait être sa mission première, la protection des citoyens. Joël Censier ne plaide d'ailleurs pas sa cause propre. Il a accepté de faire cet enregistrement pour faire avancer les choses, faire en sorte que ce qui est arrivé à son fils ne se reproduise plus. Il dit clairement les choses. Il adhère à notre projet et fait en sorte de promouvoir le pacte 2012 élaboré par l'IPJ par des juristes, des avocats, des psychiatres..."

[TAB]L
es deux parties restent sur leurs positions, vidant leur querelle par médias interposés, avançant leurs arguments.

    La guerre est cependant déclaré sur le web. "Je m'attendais à être cible de commentaires haineux suite à mon initiative, reprend Maître Eolas. Cela n'a d'ailleurs pas raté, un internaute m'a même souhaité de perdre un enfant dans des conditions identiques. C'est ce que je reproche à ce genre de vidéo : la charge émotionnelle est telle que celui qui la critique est forcément le salaud. Je devais cependant le faire, pour que le débat ait lieu." L'homme décrypte, mais ne tient la main à personne. "Un internaute m'a dit avoir lu mes arguments, les avoir compris, mais vouloir signer quand même. Je le comprends et je l'admets. Au moins, c'est décision réfléchie."


Suite de l'article...
forum Source: sudouest.fr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
inadvertance Membre 534 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Y'a déjà un topic sur le sujet en Politique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité lobotomie_
Invités, Posté(e)
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

;) Il y en a même deux.

- un sujet demandant de signer la pétition avec un lien vers la vidéo

- un sujet nous livrant la réaction de Maitre Eolas.

Pour ce sujet qui ne parle pas directement de l'affaire mais de l'affrontement Eolas / IPJ, j'ai préféré ouvrir un nouveau fil plutôt que de choisir sur lequel poster cette info.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
inadvertance Membre 534 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je ne critique pas sa... critique, mais pourquoi maitre Eolias attaque ce père qui a subi un gros traumatisme au lieu d'attaquer l'IPJ ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Jeteur de pavés dans les mares, Posté(e)
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares,
Posté(e)

Je l'ai signée.

C'est quand même aberrant que l'on victimise les bourreaux et que l'on culpabilise les victimes.

Dans une démocratie, les politiques qui déraillent on peut les virer par les urnes.

Les juges, c'est trop difficile.

Je me prononce également pour l'élection au suffrage universel de certains magistrats et pour l'élection du chef de la police dans les collectivités locales.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

T'as réussi à lire un texte en entier ???

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Je l'ai signée.

C'est quand même aberrant que l'on victimise les bourreaux et que l'on culpabilise les victimes.

Cette phrase démontre que tu n'as pas lu le texte ni la moindre information sur cette affaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Le martien Membre 1 727 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Voyons d'abord QUI est EOLAS avant de bêler avec lui !!!!

Le personnage et son activité

Pour Eolas, l'anonymat « est un choix pour distinguer le fait que c'est un blog et pas un site professionnel de cabinet d'avocat ». Voulant éviter « qu'on l'accuse de faire de la publicité » il préfère faire un billet sur le sujet3. Eolas se définit comme « un avocat qui aime le rugby, qui fait du vélo et qui est marié à une Espagnole1 ».

Le pseudonyme du blogueur vient du mot gaélique irlandais eolas qui signifie « connaissance, information ». Son pseudo exact est « Eolas » tout court ; l'ajout du « maître » est dû à des contraintes techniques pour son nom de domaine car, lorsque ce blogueur a changé d'hébergeur, il a dû choisir un nom de huit caractères au moinsBillet 1. Ce sont ses lecteurs qui ont pris l'habitude de l'appeler « maître Eolas ».

Ses billets relatent des anecdotes d'audience, expliquent des décisions dont la presse se fait écho — voire les rectifient en cas d'erreur d'interprétation des journalistesBillet 2, commentent des réformes législatives. En outre, ils proposent à ses lecteurs de se glisser à la place du juge et de proposer la décision qu'ils auraient eux-mêmes prise dans une affaire où les faits sont exposés, les plaidoiries et réquisitions résumées, et où il explique finalement les possibilités qu'offre la loi (rubrique « Soyez le juge »).

Ce blog a connu d'année en année un succès grandissant, et est notamment régulièrement lu par d'autres avocats, des magistrats, des greffiers, et d'autres intervenants du monde judiciaire qui établissent souvent un dialogue avec l'auteur (rectifiant parfois un propos erroné…) et les autres lecteurs (dont une partie, ignorants en matière juridique, sont appelés « mekeskidi »), faisant des commentaires une valeur ajoutée de ce blog4.

Depuis la fin de l'année 2007, le blog est également ouvert à de nouveaux intervenants qui se sont précédemment démarqués par la qualité de leurs commentairesArticle 2 : deux magistrats, signant respectivement des noms de Dadouche et de Gascogne, et un avocat empruntant son pseudonyme à la super-héroïne Fantômette, à qui l'on doit des billets sur la commission disciplinaire dans les prisons ou encore sur le rôle du Parlement dans la Révolution de 1789.

D'autres intervenants ponctuels ont également fait leur apparition : une journaliste, qui signe « AliochaBillet 3 », un universitaire, Serge Slama, maître de conférences à l'Université d'Évry-Val d'Essonne, qui est le seul à signer de son véritable nom, et un troisième magistrat, qui signe « Anatole Turnaround ».

Eolas met également en scène des personnages fictifs, comme DurandBillet 4,Billet 5, un fonctionnaire zélé mais peu respectueux des libertés des administrés, ou Jeannot, son stagiaire étudiant en droit, en référence à Jean SarkozyBillet 6.

Billets commentés ou controversés dans les médias

Le 27 septembre 2005, dans sa chronique « blogs à part » diffusée par France Inter, Alexandre Boussageon5 évoque un billet d'Eolas, publié le 20 septembre 2005 et intitulé « Eduardo »Billet 7: « c’est un gamin de neuf ans, de nationalité colombienne... Ses parents, en France depuis six ans, et sans papiers, payent l’impôt sur le revenu. Ce couple pensait pouvoir obtenir sa régularisation... Il a déposé une demande en bonne et due forme... Résultat, il est l’objet d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière... Si celui-ci est exécuté, Eduardo, bon élève à l’école de la République, aura le choix entre suivre ses parents en Colombie et un placement à la DDASS... »

Le vendredi 30 mai 2008, Eolas écrit un billet controversé intitulé « N'y a-t-il que les vierges qui puissent se marier ? »Billet 8 sur l'Affaire de l'annulation d'un mariage pour mensonge sur la virginité de l'épouse. Il approuve le jugement, en l'expliquant, tout en regrettant l'ampleur de la polémique créée. Ce billet est suivi en 4 jours par plus de 1500 commentaires. Marianne relève des commentaires qui éclaireraient « l’hypocrisie de l’argument juridique » et s'interroge sur « le contenu de ce mensonge »Article 3. Dans un débat animé par Catherine Pottier, diffusé le 3 juin 2008 par France Info6, Aurélie Filipetti, député PS, dénonce « le fondement de cette décision judiciaire » qui serait « contraire aux principes de la république » et « de la dignité de la personne, de l'égalité entre hommes et femmes » et craint une jurisprudence. Pour Eolas, « le mariage est une affaire profondément privée », « la société n'a pas à s'intéresser aux causes ».

Le mardi 24 juin 2008, Eolas publie un billet écrit par un auteur anonyme sous le pseudonyme « Anatole Turnaround » et intitulé « Dénonciation »Billet 9, reprenant dans son intégralité un procès verbal de police de dénonciation, par une assistante sociale, d'un Sénégalais en situation irrégulière. L'information est reprise par la plupart des médias dont Le MondeArticle 4, LibérationArticle 5, 20 minutesArticle 6, L'ExpressArticle 7.

Pour L'Express qui publie le 24 octobre 2008 un entretien avec EolasArticle 8, « le blog de Maître Eolas s'est transformé en quelques heures en véritable tribune pour magistrats en colère. Les magistrats avaient manifesté le 23 octobre 2008 contre la politique de la garde des Sceaux, Rachida Dati ». Ce jour là Eolas mettait en ligne sur son blog, 64 billetsBillet 10 de magistrats, procureurs, policiers, gendarmes, avoués, jurés, justiciables, etc., dénonçant pour la plupart des carences de la justice mais aussi des directives du ministère de la Justice.

Les 16 et 18 février 2009, Eolas écrit deux billetsBillet 11,Billet 12 en réponse à la tribune, publiée par Le Monde, du producteur de cinéma Luc BessonArticle 9 et la suite donnée par le porte parole de l'UMP, Frédéric LefebvreArticle 10, qui dénoncent « le piratage de films via le web et la complicité » de certains sites web qui seraient, selon eux, des « dealers ». Pour Ecrans.fr et la journaliste de Libération Astrid Girardeau7, Eolas « montre point par point, via un argumentaire juridique ou du simple bon sens, les bêtises » et les erreurs dans les propos de Luc Besson et Frédéric Lefebvre. Aussi elle souligne l'intérêt pédagogique d'un troisième billet qu'Eolas publie le 20 février 2009, « Les droits d'auteur pour les nuls »Billet 13.

Le mercredi 18 mars 2009 dans un billet intitulé « La (Bonne) Parole est à la défense »Billet 14, Eolas (qui indique à cette occasion qu'il est catholique) revient sur les controverses suscitées par des prises de position récentes de l'Église catholique romaine. Il évoque la levée de l'excommunication de l'évêque traditionaliste et négationniste Williamson, l'excommunication par un évêque d'une Brésilienne qui avait fait avorter sa fille de 9 ans victime de viol répété par son beau-père, et plus particulièrement par les propos du pape Benoît XVI sur le préservatif et le SIDA en AfriqueArticle 11,8, et la façon dont ces controverses ont été reprises dans des médias français (Le MondeArticle 12, France Info9, Le FigaroArticle 13). Eolas critique le traitement réservé à l'Église catholique et au pape par les journalistes français qu'il accuse de faire « de la désinformation » et de manifester « de l'incompétence professionnelle ». Après une journée et plus de 400 commentaires, Eolas clôt la discussion controversée sur son blog. La Croix souligne que « des blogueurs se font les avocats du pape »Article 14. L'Express dénonce « la contre-attaque en ligne des supporters du pape »Article 15. Sur son blog, le magistrat Philippe Bilger écrit sur cette polémique médiatique et sur le billet d'Eolas10.

Une série de billets initiée le 13 avril 2009, portera sur le thème de l'aide au séjour irrégulier des étrangersdélit de solidarité »)Billet 15. Face au ministre de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité nationale Éric Besson qui affirme qu'il s'agit d'« un mythe», Eolas soutient le Gisti qui publie une liste de décisions pénales qui constitueraient des condamnations prononcées pour cette raison11,12.

Source WIKI.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Le martien Membre 1 727 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

T'es bouché ou tu le fait exprès ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Quelles conclusion tirez vous de ce copié/collé ?

(Hors sujet comme d'habitude)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois après...
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×