Aller au contenu

liberté ou égalité ?


Yovol

Messages recommandés

Membre, 28ans Posté(e)
Yovol Membre 15 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Respectivement, les concepts d'égalité et de liberté s'opposent dans leurs extrêmes. Une liberté trop accrue engendre inévitablement une instauration de la loi du plus fort, et la liberté des uns empiète sur celle des autres. Si quiconque peut commettre l'acte qu'il souhaite sans souci de contrôle et encore moins de sanction, la seule issue de société qu'il en résultera est le chaos. Sur ce même schéma, une égalité excessive annihile toute trace de hiérarchie et tire chacun vers le bas car, ne nous le cachons pas, le seul moyen pour nous d'être parfaitement égaux, c'est de ne pas être plus que le dernier d'entre nous, dans quelque domaine que ce soit. En somme, c'est un clonage massif et faible, qui s'oppose à toute l'évolution qui a caractérisé l'espèce humaine jusqu'alors, et nous en sommes à la loi du plus faible.

Ce que j'aimerais savoir, c'est l'opinion de chacun sur la manière de maintenir une société libre et/ou égale. Désirez-vous l'égalité au détriment de la liberté ? Ou la liberté au détriment de l'égalité ? Sinon, pensez-vous que nous devrions méditer sur la ou les manières de restreindre et d'équilibrer liberté et égalité de manière à ce qu'elles soient toutes deux présentes dans notre mode de vie ? (je penche plutôt pour cette solution, mais ça on l'aura remarqué ^^)

Des bisous !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Le gremlins à lunette, 33ans Posté(e)
Elhyareno Membre 4 313 messages
33ans‚ Le gremlins à lunette,
Posté(e)

Un équilibre entre les deux, ça me semble la meilleure chose à faire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, La main qui mord, 41ans Posté(e)
Ame errante Membre 11 839 messages
41ans‚ La main qui mord,
Posté(e)
Sur ce même schéma, une égalité excessive annihile toute trace de hiérarchie et tire chacun vers le bas car, ne nous le cachons pas, le seul moyen pour nous d'être parfaitement égaux, c'est de ne pas être plus que le dernier d'entre nous, dans quelque domaine que ce soit. En somme, c'est un clonage massif et faible, qui s'oppose à toute l'évolution qui a caractérisé l'espèce humaine jusqu'alors, et nous en sommes à la loi du plus faible.

Le fait d'instaurer une hiérarchie n'impose pas nécessairement une inégalité, je pense... du moins dans une société idéale, bien loin de la nôtre bien sûr.

Chez les moines Boudhistes, par exemple, n'est-on pas dans ce cas de figure?

D'accord, certains en vénèrent d'autres mais il s'agit plus là d'un "choix" que d'une soumission, pourtant les deux sont parfaitement sur le même piédestal.

Heuu... des bisous aussi, dans ce cas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Yovol Membre 15 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

C'est ce que je crois aussi. Mais c'est très compliqué ! Comment savoir quoi privilégier dans une situation précise ? Et qui doit en juger ?

Edit : je ne pense pas, en effet, que la hiérarchie soit synonyme d'inégalité. Par contre, comme je l'ai dit, je vois l'absence de hiérarchie comme de l'égalitarisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Guybrush Membre 622 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je ne suis pas d'accord avec ton postulat. L'égalité ne tire pas l'ensemble vers le bas, elle ne fait que partager les richesses entre tous. Si tu considères que cela irait vers le bas, c'est que tu considères que la terre n'est pas assez riche pour permettre à tout le monde de vivre bien. Est-ce le cas ? Je n'en crois pas un mot et suis convaincu que l'égalité permettrait à tout le monde de vivre à peu près au niveau de ce qu'on appelle dans notre société la classe moyenne.

De toute façon, un système non-égalitaire ne peut pas marcher, il régne un certain temps, qui certes à l'échelle d'une vie peut parfois sembler très long, et finit dans le chaos. L'humanité a toujours vécu dans des systèmes d'injustices sociales et ces systèmes ont toujours finis par sombrer dans le chaos et pour cause puisque ces systèmes sont forcément élitistes et qu'un système élitiste fini toujours par franchir la limite du supportable pour ceux qui n'en profitent pas. L'égalité est le seul système viable mais avant que l'homme ait la sagesse nécessaire pour arrêter de faire de son univers une compétition permanente, il va encore couler de l'eau sous les ponts.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, La main qui mord, 41ans Posté(e)
Ame errante Membre 11 839 messages
41ans‚ La main qui mord,
Posté(e)

En fait la hiérarchie devrait plus servir à la collectivité, ce qui n'est pas du tout le cas de nos jours.

Un "gradé" ne devrait se contenter que de collecter les éléments donnés par ses semblables, afin de tout mettre sur la table et que tous ensemble nous choisissons ensemble la marche à suivre, à des fins collectives bien entendu.

Malheureusement, on instaure celle-ci pour avoir un contrôle sur les gens, sur les événements et non plus uniquement pour prendre des décisions car ces dernières se font de manière personnelle, sous couvert d'avoir été élu, choisi par ce qui semble être la masse...

Un seul choisi par et pour tous, prenant des décisions pour tous mais en n'écoutant que lui...

Très paradoxal tout ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, La main qui mord, 41ans Posté(e)
Ame errante Membre 11 839 messages
41ans‚ La main qui mord,
Posté(e)
Je n'en crois pas un mot et suis convaincu que l'égalité permettrait à tout le monde de vivre à peu près au niveau de ce qu'on appelle dans notre société la classe moyenne.

Si nous étions vraiment tous égaux, la question de "classe" n'aurait même pas lieu d'exister, personne ne se la poserait, même.

Quant à savoir les conditions dans lesquelles on evoluerait, si chacun oeuvre non plus par égoïsme... c'est tout vu.

Mais l'égalité veut que chacun contribue et s'emploie à la tâche, qu'en est-il de la liberté pour celui qui souhaite plus de légèreté dans sa vie? Faut-il le bannir (rompre la liberté) ou l'entretenir (rompre l'égalité)...?

Hum... :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Yovol Membre 15 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)
Je ne suis pas d'accord avec ton postulat. L'égalité ne tire pas l'ensemble vers le bas, elle ne fait que partager les richesses entre tous. Si tu considères que cela irait vers le bas, c'est que tu considères que la terre n'est pas assez riche pour permettre à tout le monde de vivre bien. Est-ce le cas ? Je n'en crois pas un mot et suis convaincu que l'égalité permettrait à tout le monde de vivre à peu près au niveau de ce qu'on appelle dans notre société la classe moyenne.

De toute façon, un système non-égalitaire ne peut pas marcher, il régne un certain temps, qui certes à l'échelle d'une vie peut parfois sembler très long, et finit dans le chaos. L'humanité a toujours vécu dans des systèmes d'injustices sociales et ces systèmes ont toujours finis par sombrer dans le chaos et pour cause puisque ces systèmes sont forcément élitistes et qu'un système élitiste fini toujours par franchir la limite du supportable pour ceux qui n'en profitent pas. L'égalité est le seul système viable mais avant que l'homme ait la sagesse nécessaire pour arrêter de faire de son univers une compétition permanente, il va encore couler de l'eau sous les ponts.

Heureusement que l'on peut être un minimum égaux, pour justement partager les richesses, oui. Ce que je refuse, c'est de voir toute notion de mérite bannie du système, ainsi que par conséquent toute notion de compétence. Le jour où nos plus grands artistes ou scientifiques gagneront le même salaire qu'un agent de la voirie, je te laisse deviner ce qu'il en sera du choix d'études de nos générations futures, étant donné qu'à ce sujet c'est déjà un peu la dégringolade. Partager les richesses, oui. En perdre parce qu'on leur manifeste aussi peu de reconnaissance qu'à un laveur de carreaux, je ne veux pas. (par contre, j'accepte très volontiers de baisser le salaire des footeux xD)

Edit : Je pense que la clé réside dans l'individualité de la liberté et la collectivité de l'égalité, pas vous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 17 996 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour . concensus , symbiose d ' opinion total ? impossible . le pour et le contre sont les briques du raisonnable et ,la démocratie en est le ciment . disont que l 'équilibre , fragile , des opignons qui penche , comme les plateaux d ' une balançe vers la représentation la plus importante , ne fait qu ' indiquer une tendance , mais pas , forçément , la logique du bon sens ? bonne journée . :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Guybrush Membre 622 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Heureusement que l'on peut être un minimum égaux, pour justement partager les richesses, oui. Ce que je refuse, c'est de voir toute notion de mérite bannie du système, ainsi que par conséquent toute notion de compétence. Le jour où nos plus grands artistes ou scientifiques gagneront le même salaire qu'un agent de la voirie, je te laisse deviner ce qu'il en sera du choix d'études de nos générations futures, étant donné qu'à ce sujet c'est déjà un peu la dégringolade. Partager les richesses, oui. En perdre parce qu'on leur manifeste aussi peu de reconnaissance qu'à un laveur de carreaux, je ne veux pas. (par contre, j'accepte très volontiers de baisser le salaire des footeux xD)

Edit : Je pense que la clé réside dans l'individualité de la liberté et la collectivité de l'égalité, pas vous ?

J'ai jamais entendu personne me dire qu'être agent de la voirie était le but de sa vie, même si c'était bien payé. :cray:

Cela dit, je te rejoint par un autre biais. Une société égalitaire pour fonctionner devrait à mon sens effectivement bannir toute notion économique et être orientée uniquement sur la recherche du niveau de vie le plus élevé possible pour tous. Tant que l'argent existera, il y aura toujours ces sentiments d'en mériter plus que le voisin parce qu'on a fait plus d'études etc... alors qu'au fond, du moment que tout le monde, donc soi y compris, vivrait dans un confort agréable, quelle importance que le voisin en ait autant du moment qu'il fait sa part ?

Faut bien que tous les boulots soient occupés mais si on commence à les hiérarchiser, alors y'a pas d'égalité. A la rigueur, baser la "méritocratie" sur le temps de travail à fournir à la communauté plutôt que de jouer sur le niveau de vie me semblerait plus judicieux (Style un éboueur aurait une journée de travail de 7 heures, un mois de vacances et la retraite à 60 ans alors qu'un chirurgien aurait une journée de travail de 6 heures, 3 mois de vacances et la retraite à 55 ans.).

Là où ton analyse de "méritocratie" me pose problème, c'est que de nos jours cette méritocratie ne marche pas puisque une grande partie des plus riches sont des tocards (Footeux, politiques, actionnaires etc...) qui ne branlent rien. Une véritable méritocratie devrait tenir compte aussi de la difficulté du travail. A partir de là, par exemple, un agent de la voirie mérite plus qu'un banquier. Sinon, concernant le niveau intellectuel actuel, je trouve que c'est justement parce qu'on vit dans un monde de compétition où l'on fait une priorité de gagner de l'argent et de s'intégrer dans le monde du travail que le niveau s'effondre. L'éducation à perdu une part de son aspect de développement culturel au profit du statut de tremplin vers la vie active, au point qu'aujourd'hui, certains obtiennent le bac en étant quasiment illétrés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Yovol Membre 15 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Oh, mais mister Threepwood, ça me pose autant problème qu'à toi, du coup xD ! C'est clair qu'on ne peut pas parler de méritocratie, aujourd'hui. A moins que le mérite ne se situe dans le fait de taper idiotement dans un ballon pour gagner son petit million.

Enfin, j'ai beau prendre les footballeurs pour des cons, je dois reconnaître que... Zidane, lui au moins, il sait se servir de sa tête :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 61ans Posté(e)
pilgrim Membre 1 003 messages
Baby Forumeur‚ 61ans‚
Posté(e)

La liberté n'est jamais excessive, l'égalité oui.

Avec la liberté on peut avoir un minimum de règles, avec la légalité on est écrasé par les règles.

La liberté est dangereuse.

L'égalité est monstrueuse.

Je choisis la liberté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Invega Membre 8 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

être libre doit rendre égal puisque la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres, du moins égal dans ses libertés :cray:

Je m'explique, dans le cas ou ma liberté est trop grande elle empiète sur celle d'un autre , donc pour être égal nous avons besoin de règle, le droit

la liberté est également la liberté de communiquer ou d'entreprendre respectivement la gauche est la droite en politique

un équilibre saurait se trouver entre ces différente règles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 61ans Posté(e)
pilgrim Membre 1 003 messages
Baby Forumeur‚ 61ans‚
Posté(e)
L'anarchie ?

Pure utopie!

Le peuple est comparable à un enfant : incapable de se prendre en main seul!

En effet, il n'y a plus de liberté lorsque une personne est privé de liberté par une autre personne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×