Aller au contenu

Bientôt une révolte mondiale de la jeunesse ?


FFABIO

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
FFABIO Membre 127 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Wall Street et la City craignent une révolte mondiale de la jeunesse...

23 mars 2011 - 20:33

23 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) ¿ La tribune publiée lundi par le

New York Times , de la plume du jeune prodige du Council on Foreign Relations (CFR) Matthew Klein, révèle le niveau d'anxiété de l'establishment face au ferment de grève de masse qui saisit la jeunesse à travers le monde.

Sous le titre « Eduqués, sans emploi et frustrés », Klein réalise que l'Egypte, la Tunisie, le Portugal et les Etats-Unis font tous face au même phénomène : « Environ un quart des travailleurs égyptiens de moins de 25 ans sont sans emploi, une statistique fréquemment citée pour être une cause de la révolution. Aux Etats-Unis, l'Office des statistiques de l'emploi a rapporté un taux officiel de chômage des travailleurs des 16-24 ans pour janvier, de 21% (¿) En Italie, au Portugal et en Espagne, près d'un quart des diplômés de moins de 25 ans sont au chômage. » Ajoutons qu'en France, le chômage des moins de 25 ans est officiellement à plus de 21%¿

« Les soulèvements au Moyen Orient et en Afrique du Nord sont un avertissement pour le monde développé. Même si l'éclatement d'une révolution à l'égyptienne dans une démocratie riche est impensable [mais pas improbable ¿ ndt], l'on peut facilement voir la frustration d'une génération en manque d'opportunité. En effet, la 'génération désespérée' du Portugal a fait descendre des dizaines de milliers de gens dans les rues pour une manifestation le 12 mars dernier. Combien de temps reste-t-il avant que le reste du monde riche ne leur emboîte le pas ? »

Ce furent en réalité 300 000 jeunes qui descendirent dans les rues portugaises il y a 10 jours, alors qu'aujourd'hui tombe le gouvernement du Premier ministre José Socrates. Aux Etats-Unis les mouvements spontanés de protestation dans les lycées et les facs se multiplient en soutien aux enseignants qui se battent contre les pires coupes budgétaires de l'histoire. Le 14 mars, 20 000 étudiants des universités californiennes manifestaient à Sacramento contre l'austérité. En Angleterre, les étudiants ont annoncer qu'ils occuperaient samedi Trafalgar Square pendant 24 heures pour la « transformer en place Tahrir ».

Avec ses banques en faillite et des gouvernements discrédités, l'establishment n'a plus grand chose à quoi s'accrocher¿

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 39ans Posté(e)
Baby Forumeur‚ 39ans‚
Posté(e)

Quant à moi, je le désire ardemment....

Après, une révolte/émeute/revendication au niveau mondial me paraît (malheureusement) utopique. Chaque pays a ses spécificités culturelles, sociales, historiques, politiques.... Au demeurant, y a t-il un socle commun de revendications ? Très difficile à dire. Entre ceux qui veulent un emploi, ceux qui sont contre le capitalisme, ceux qui réclament un nouveau système, ceux qui en ont simplement ras-le-bol et ceux qui vivent dans des pays en "dictature", il est très difficile d'afficher une unité revendicative lisse et infrangible.

Toutefois, avec l'internationalisation de l'anglais comme langue universelle, l'espace de liberté que (peut) représenter Internet, et la déchéance des élites et du système, on peut penser que les ferments qui mènent à une Révolution sont là, du moins certains.

De là à ce qu'un Printemps de la jeunesse surgisse subitement....

Mais j'attends (activement).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
FFABIO Membre 127 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

L'Union européenne veut valider sa purge antisociale

Sommet aujourd'hui à Bruxelles sur fond de résistances et d'inquiétude pour la crise de l'euro face à la situation au Portugal.

Les chefs d'état et de gouvernement de l'Union européenne (UE) jouent la course contre la montre pour « rassurer les marchés » en présentant un prétendu remède à la crise de l'euro. Le Conseil européen réuni jeudi et vendredi doit lancer le nouveau mécanisme européen de stabilité (MES) qui prêtera de l'argent aux pays en difficulté financière. Le pacte pour l'euro, auquel les dix-sept états adhérant à la monnaie unique ont donné leur accord le 11 mars, sera formellement adopté. Certains pays qui n'ont pas l'euro pourraient approuver ce texte qui impose casse sociale et austérité à quiconque l'accepte. La purge envisagée s'articule autour de deux choses. D'une part, la modération salariale, un recul du départ de l'âge en retraite. D'autre part, l'austérité budgétaire en imposant des sanctions aux états s'endettant au-delà de 3 % du PIB. En s'engageant dans cette fuite en avant monétariste, les Vingt-Sept se soumettent toujours davantage au diktat des marchés financiers. Les spéculateurs ont fait monter les enchères en faisant grimper les taux d'intérêt sur les pays les plus fragilisés (Grèce, Irlande et maintenant Portugal). Ils espèrent, en quelque sorte, calmer leurs ardeurs en les satisfaisant toujours davantage. Au prix de coupes à la hache dans les budgets sociaux. Et pourtant on a déjà vu les effets de la modération salariale, ou de l'austérité. Partout où elle a été appliquée la croissance ne parvient pas à repartir à la hausse. Le monde syndical européen est en émoi. Ainsi, les deux principales centrales belges manifestent aujourd'hui à Bruxelles. Notamment contre une mesure phare du pacte : la fin de l'indexation des salaires sur les prix. Quant aux conditions pour avoir recours au mécanisme européen de stabilité (MES), qui prête aux états surendettés, elles sont draconiennes. José Socrates, premier ministre du Portugal pourtant attaqué par les marchés, refuse d'y avoir recours, comme l'y invitent ses partenaires. Il en fait une question de « dignité nationale ». Bruxelles dicterait alors le programme gouvernemental. Pour éviter cela, Socrates tentait donc hier de faire adopter un quatrième plan d'austérité en un an. Aujourd'hui, le Portugal est le symbole du pays pris en étau entre Bruxelles et les spéculateurs. Sans que l'un et l'autre veulent le pire pour les salariés.

GAéL DE SANTIS

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Slkpax, 151ans Posté(e)
Slkpax Membre 1 406 messages
151ans‚ Slkpax,
Posté(e)

Wall Street et la City craignent une révolte mondiale de la jeunesse...

23 mars 2011 - 20:33

23 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) ¿ La tribune publiée lundi par le

New York Times , de la plume du jeune prodige du Council on Foreign Relations (CFR) Matthew Klein, révèle le niveau d'anxiété de l'establishment face au ferment de grève de masse qui saisit la jeunesse à travers le monde.

Sous le titre « Eduqués, sans emploi et frustrés », Klein réalise que l'Egypte, la Tunisie, le Portugal et les Etats-Unis font tous face au même phénomène : « Environ un quart des travailleurs égyptiens de moins de 25 ans sont sans emploi, une statistique fréquemment citée pour être une cause de la révolution. Aux Etats-Unis, l'Office des statistiques de l'emploi a rapporté un taux officiel de chômage des travailleurs des 16-24 ans pour janvier, de 21% (¿) En Italie, au Portugal et en Espagne, près d'un quart des diplômés de moins de 25 ans sont au chômage. » Ajoutons qu'en France, le chômage des moins de 25 ans est officiellement à plus de 21%¿

« Les soulèvements au Moyen Orient et en Afrique du Nord sont un avertissement pour le monde développé. Même si l'éclatement d'une révolution à l'égyptienne dans une démocratie riche est impensable [mais pas improbable ¿ ndt], l'on peut facilement voir la frustration d'une génération en manque d'opportunité. En effet, la 'génération désespérée' du Portugal a fait descendre des dizaines de milliers de gens dans les rues pour une manifestation le 12 mars dernier. Combien de temps reste-t-il avant que le reste du monde riche ne leur emboîte le pas ? »

Ce furent en réalité 300 000 jeunes qui descendirent dans les rues portugaises il y a 10 jours, alors qu'aujourd'hui tombe le gouvernement du Premier ministre José Socrates. Aux Etats-Unis les mouvements spontanés de protestation dans les lycées et les facs se multiplient en soutien aux enseignants qui se battent contre les pires coupes budgétaires de l'histoire. Le 14 mars, 20 000 étudiants des universités californiennes manifestaient à Sacramento contre l'austérité. En Angleterre, les étudiants ont annoncer qu'ils occuperaient samedi Trafalgar Square pendant 24 heures pour la « transformer en place Tahrir ».

Avec ses banques en faillite et des gouvernements discrédités, l'establishment n'a plus grand chose à quoi s'accrocher¿

La jeunesse n'est pas uniforme.

Si je descend l'escalier de ma vie et que je me remémore ma jeunesse, rien ne m'oppose à ces jeunes qui crient leur désir de vivre.

D'un bon pain, la jeunesse est le ferment.

Salut,

Slkpax

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
hadpludingburg Membre 597 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

ca sera bien la première fois que les jeunes manifestent dans le monde !!!

anarchie pour tous !!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 89 401 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)

« Les soulèvements au Moyen Orient et en Afrique du Nord sont un avertissement pour le monde développé.

Euh j'hésite ..

Que faut-il en déduire ??

Qu'il y a un monde développé et ... quoi d'autre ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, , 56ans Posté(e)
Afarensis Membre 3 752 messages
56ans‚ ,
Posté(e)

je ne dois pas être réveillé...Je rêve encore...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×