Aller au contenu

"Les Français n'ont jamais gagné une guerre"


Coligny

Messages recommandés

Membre, 110ans Posté(e)
Coligny Membre 245 messages
Baby Forumeur‚ 110ans‚
Posté(e)

:cray::oThe Complete Military History of France :p :p

J'aime bien comment les Américains tentent de se rassurer en répandant une certaine citations comme quoi "les Français n'ont jamais gagné une guerre".

Faudrait, s'il fallait répondre à ce genre de glandus point par point (très vain car par définition les sourds de ce type ne veulent pas entendre), définir les guerres, et définir leur résultat. Par exemple, s'il faut prendre la France il est possible de remonter jusqu'à Clovis et de compter les points à partir de là, mais même ça, c'est pas si facile: d'abord, comment comprendre et définir ce que sont les guerres livrées? Dur à dire!!!!!!!!!! Par exemple, faut-il prendre les guerres napoléoniennes comme un ensemble unique (là, c'est incontestable: défaite en définitive) ou les regarder en séparé et/ou inclure leurs effets et résultats à long terme? Faut-il regarder les guerres de Louis XIV comme un ensemble ou les séparer? La vision rétrospective crée souvent des ensembles là où il n'y en pas forcément. La Guerre de Cent Ans est-elle une ou plusieurs guerres? La "première guerre de cent ans" (XIIème-XIIIème siècle) en est-elle une aussi ou plusieurs (elle aurait en fait droit à ce titre plus que la plus connue)? La 3ème (de Louis XIV à 1815) peut-elle être résumée aussi en un long affrontement franco anglais? Les Guerres d'Italie sont-elles un grand conflit étalé dans le temps avec un résultat final, ou bien une série de guerres liées à d'autres qui ont lieu sur d'autres théâtres dans le même temps?

Bref, les guerres choisies dans ce genre de nomencature sont déjà un choix arbitraire qui fausse et partialise la vision objective.

Ensuite, il y a le résultat: hors des guerres totales, les conflits ont rarement un résultat où il soit possible de dire qu'un des camps a réellement "gagné" ou "perdu".

Mais s'il fallait s'opposer à ce genre de "vision" réductrices et gratuites, il serait possible de dire:

- qu'après 1500 ans d'existence, la France existe toujours et n'a pas cessé de le faire, dans un environnement qui ne pardonne pas et n'a jamais fait grâce à quiconque ne gagne pas et ne peut tenir sa position (combien d'Etats ont disparu dans le même temps?): la France a donc su garder des arguments. La 2ème GM pourrait être l'exception à la règle en ce que le maintien du pays doit au final assez peu à lui-même, ce pourquoi la crise que cette guerre a induite est encore sensible.

- que la France, contrairement à certains, n'a pas un bras de mer ou un océan pour l'exonérer de toutes ses conneries et de ses foirades.... Et qu'elle a toujours du combattre sur plusieurs fronts (y compris intérieurs) à la fois. Et, encore une fois, elle continue à exister

- que sa taille a plutôt augmenté sur le temps long et quasiment à l'issue de toutes les guerres menées: difficile de voir ça comme la marque d'un vaincu perpétuel.

Enfin, on se rassure comme on peut quand on sait que les Etats-Unis n'ont remporter seule qu'une seule guerre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Ce ne sont pas "les américains qui pensent que..." mais un pauvre site web de geek : nuance ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreR, 56ans Posté(e)
BM7 MembreR 5 389 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

1870 , les Prussiens sont arrivés aux portes de Paris .

1914 - 1918 : les allemands sont arrivés jusqu' à la marne , puis les deux armés se sont enterer dans les tranchés . L' arrivé americaine mettra un terme au conflit .

1939 - 1945 . C' est la débacle française . Les allemans entrent à PARIS et occupe le PAYS ;

Et quand on me dit que l' armée française avait gagner la guerre d' algerie , je repondrais qu' en face il n' y avait pas une armée mais des maquisard .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)
1914 - 1918 : les allemands sont arrivés jusqu' à la marne , puis les deux armés se sont enterer dans les tranchés . L' arrivé americaine mettra un terme au conflit .

Totalement ridicule !!

L'engagement militaire américain dans la Première Guerre Mondiale a été très faible numériquement et les soldats envoyés en France ont été au début équipé entièrement avec du matériel français.

De toute façon les USA n'ont jamais gagné la coupe du monde de football, ni celle de hand-balll, ni le Tournois des six nations etc ... :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreR, 56ans Posté(e)
BM7 MembreR 5 389 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Avant de répondre rapidement , faite quand même quelques recherches sur l' internet .

L'intervention des Américains

Les Etats-Unis, qui avaient d'abord résolu de rester neutres, en 1914, sont entrés en guerre, le 6 avril 1917, aux côtés de l'Entente ¿ France, Royaume-Uni, Russie ¿ et de ses alliés ¿ Belgique, Serbie, Japon, puis Italie, Roumanie, Portugal, Grèce et Chine. La « guerre sous-marine à outrance » décidée par les Allemands qui torpillent les navires commerciaux neutres et leurs intrigues au Mexique ont précipité les Américains dans l'autre camp. Au printemps 1918, les Allemands dégagés du front de l'Est car les Russes se sont retirés du combat à la suite de la révolution d'Octobre (armistice en décembre 1917 et traité de Brest-Litovsk le 3 mars 1918) peuvent reprendre leurs attaques à l'ouest.

Mais, à partir de mars 1918[1] principalement, les Etats-Unis envoient en Europe une armée qui, au moment de l'armistice, dépassera deux millions d'hommes. Sans cette intervention extra-européenne décidée en 1917, l'Entente était surpassée en effectifs et financièrement ruinée. En juin et juillet 1918, la 2e division américaine contribue efficacement à interdire la progression des Allemands vers Paris.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Con de Sysiphe, 46ans Posté(e)
Aaltar Membre 11 523 messages
46ans‚ Con de Sysiphe,
Posté(e)
J'aime bien comment les Américains tentent de se rassurer en répandant une certaine citations comme quoi "les Français n'ont jamais gagné une guerre".

Ils feraient bien d'être un peu moins cons et de se remémorer les bases de leur propre histoire.

Si on a gagné une guerre, la leur, celle qui leur a permis d'avoir leur indépendance face à la couronne britannique.

Ils sont peu être amène qu'on ne les ait pas suivi en Irak, mais faudrait pas qu'ils oublient que sans l'intervention de la France, les anglais auraient finis par écraser littéralement le mouvement d'indépendance.

On peut aussi faire le point sur la nature interventionniste des USA.

- Irak : guerre truquée et mensongère, destinée à faire un bon coup en matière de positionnement géopolitique mais qui n'a absolument rien de justifiée, une honte ! Merci Chirac, vraiment.

- Vietnam : guerre larvée, stérile, idéologiquement hypocrite, affrontement lâche des deux super puissances se servant d'intermédiaire pour s'affronter sans en avoir l'air. Traumatismes, psychodrame, carnage, les conséquences de la défaite sur l'Amérique a laissé une cicatrice béante qui les fera souffrir pendant 3 décennies.

- Afghanistan : Vietnam II le retour de la vengeance de l'usine psychopathe. Même conséquence, ils repartiront sans victoire, sans défaite cette fois, mais avec une génération entière de polytraumatisés, à dans 20 ans pour le prochain épisode de la trilogie des traumawars !

- La seconde guerre mondiale : intervention dont ils sont les plus fier, ils ont libérés le monde du nazisme et ont posés les jalons de la frontière idéologique en Europe de l'ouest pour le rempart au communisme. Toujours très courageux quand il s'agit de tout raser, ils occultent totalement leur position non interventionnistes d'avant guerre (pour eux, 41) ils oublient encore qu'ils ont vendu des munitions aux nazis jusqu'en fin 1940 alors même que la France était battu et l'Angleterre sous les bombes. Ah pour sur ils nous ont libérés (ou coloniser faut voir), mais non sans avoir pris le train en marche et sans avoir magouiller comme il fallait pendant qu'on était en première ligne.

- La première guerre mondiale : Comme pour la seconde, ils prennent le train en retard et à un moment où tout le monde est bien fatigué, facile de passer pour des héros dans ces conditions.

Bref, il ne s'agit pas d'être aussi obtus qu'eux mais force est de constater qu'en fait, ils n'y comprennent pas grand chose de leur histoire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Mandrill
Invités, Posté(e)
Invité Mandrill
Invité Mandrill Invités 0 message
Posté(e)

Alors d'abord, cette notice en début de texte est très intéressante de mon point de vue :

Please note that the Web designer is not American and blaming the Web designer for America's history is illogical. Though you may critisize this oversimplified French history all you wish, blaming or threatening the Web designer is not nice.

Même si j'admets que ce poncif est très répandu dans l'Amérique profonde/républicaine et qu'on peut éventuellement se servir de cet article de blog écrit par un non-américain pour blâmer les/des (selon les goûts) américains par procuration.

Effectivement cet article de blog est assez injuste et partial dans la mesure où :

  • Il existe très peu de guerres où il n'y a que deux belligérants
  • Il compte les ex-aequo (tied) pour des raisons douteuses, alors que ces ex-aequo pourrait parfaitement s'adapter à la majorité des conflits de la planète, même considéré comme une victoire par celui qui l'a le moins perdu
  • La révolution française est présentée de manière humoristique (cf ma conclusion de cette liste), de plus, les adversaires sont décrits comme "also french", mais il "oublie" que les royautés européennes soutenaient l'ancien Régime (cf tout premier point de cette liste)
  • Et effectivement, l'appui de Lafayette et cie dans les colonies a été décisif, il peut être considéré comme une victoire d'une armée française. Mais si la seule source historique du geek qui a écrit cet article est "The Patriot" (avec Mel Gibson) où les français sont présentés comme arrivant seulement à la fin, une fois que tout a été joué...
  • Le passage sur la première guerre mondiale passe sur les faits de guerre, sur son résultat militaire et diplomatique (traité de Versailles), pour se concentrer sur un registre d'humiliation, qui me fait m'interroger sur le sérieux de l'article (cf conclusion)
  • Il y a une contradiction : l'article considère le résultat à long terme pour juger la défaite française lors des guerres napoléoniennes et à court terme pour juger de la défaite de la France lors de la seconde guerre mondiale. Encore une fois, c'est injuste et subjectif (critère change en fonction de ce qui est jugé), c'est surtout ce biais de raisonnement-là (avec le traitement des ex-aequo et interprétations dirigées) qui fait que c'est un article à charge, sans grande pondération et objectivité, et à prendre sans grande considération historique.

Conclusion : j'en arrive même à me demander s'il faut vraiment, comme l'indique ce sujet, considérer cet article comme "sérieux" (j'ai du mal avec le second degré, en anglais).

Par contre, Aaltar, si je puis me permettre, ton point de vue sur la seconde guerre mondiale me parait très "euro-centré". Il est vrai que les américains sont arrivés sur le tard en Europe, surtout marquée par les résistances soviétique et britannique, mais un américain, quand il pense à la seconde guerre mondiale, a une vision plus globale car, contrairement à nous, son pays a participé à plusieurs théâtres d'opération. Il regarde généralement ce conflit comme essentiellement contre le Japon, dans la guerre du Pacifique, et la libération de l'Europe comme étant une partie du conflit dans une autre partie du monde. Dans la guerre du Pacifique, les américains ont fait la guerre pendant 3 années et constituaient l'essentiel des forces combattantes. C'est en cela que les américains sont fiers de leur intervention dans la seconde guerre mondiale. Même si évidemment, on peut relativiser cette fierté par le bombardement d'Hiroshoma et Nagazaki. Mais également, on en parle peu face au choc qu'a entraîné l'utilisation des bombes A, le bombardement incendiaire massif de Tokyo dans la nuit du 9 au 10 mars 1945. Il a pourtant été le plus meurtrier de toutes la seconde guerre mondiale, plus qu'Hiroshima et Nagazaki, plus encore que certains bombardements alliés emblématiques en Europe (Dresde et Hambourg lors de l'Opération Gomorrhe) : 100.000 mort et 50% de la vielle ville détruite, du fait de l'incendie des infrastructure en bois qui la constituait. Comme on pourra rétorquer en rappelant les exactions japonaises en Chine, notamment. Mais du point de vue du résultat, la guerre du Pacifique a été longue, menée essentiellement par l'armée américaine, et la victoire totale.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)
Avant de répondre rapidement , faite quand même quelques recherches sur l' internet .

Avant de répondre rapidement faites un effort de réflexion et d'analyse critique des sources.

Internet n'est pas infaillible.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 110ans Posté(e)
Coligny Membre 245 messages
Baby Forumeur‚ 110ans‚
Posté(e)
1914 - 1918 : les allemands sont arrivés jusqu' à la marne , puis les deux armés se sont enterer dans les tranchés . L' arrivé americaine mettra un terme au conflit .

:cray::o :p

Je sais pas si tu fais de l'humour ou si tu es serieux là.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Con de Sysiphe, 46ans Posté(e)
Aaltar Membre 11 523 messages
46ans‚ Con de Sysiphe,
Posté(e)
Par contre, Aaltar, si je puis me permettre, ton point de vue sur la seconde guerre mondiale me parait très "euro-centré". Il est vrai que les américains sont arrivés sur le tard en Europe, surtout marquée par les résistances soviétique et britannique, mais un américain, quand il pense à la seconde guerre mondiale, a une vision plus globale car, contrairement à nous, son pays a participé à plusieurs théâtres d'opération. Il regarde généralement ce conflit comme essentiellement contre le Japon, dans la guerre du Pacifique, et la libération de l'Europe comme étant une partie du conflit dans une autre partie du monde. Dans la guerre du Pacifique, les américains ont fait la guerre pendant 3 années et constituaient l'essentiel des forces combattantes. C'est en cela que les américains sont fiers de leur intervention dans la seconde guerre mondiale. Même si évidemment, on peut relativiser cette fierté par le bombardement d'Hiroshoma et Nagazaki. Mais également, on en parle peu face au choc qu'a entraîné l'utilisation des bombes A, le bombardement incendiaire massif de Tokyo dans la nuit du 9 au 10 mars 1945. Il a pourtant été le plus meurtrier de toutes la seconde guerre mondiale, plus qu'Hiroshima et Nagazaki, plus encore que certains bombardements alliés emblématiques en Europe (Dresde et Hambourg lors de l'Opération Gomorrhe) : 100.000 mort et 50% de la vielle ville détruite, du fait de l'incendie des infrastructure en bois qui la constituait. Comme on pourra rétorquer en rappelant les exactions japonaises en Chine, notamment. Mais du point de vue du résultat, la guerre du Pacifique a été longue, menée essentiellement par l'armée américaine, et la victoire totale.

Les américains ne sont jamais pervenu à analyser leur participation dans la seconde guerre mondiale. Ils n'ont même pas vu les manipulations qui ont été réalisées lors de leur engagement premier.

Faut pas croire, l'amérique ne sacrifie pas la vie de ses enfants pour nous sauver et élever sa grandeur d'âme, soyez pas crédules. Il s'agissait d'imposer leur modèle en Europe et de pacifier le Pacifique (*sic*) afin de pouvoir s'assurer un espace non conflictuel et jouer sur la décolonisation déjà annoncée avant guerre. L'ordre établi en 45 est entièrement à la gloire US, c'était l'objectif du reste. Sauver les français, vaincre les nazis, ils en avaient pas grand chose à foutre, par contre élever leur pays en super puissance économique industrielle et militaire.

La vision de l'américain au grand coeur, pour l'amateur d'Histoire et d'anthropologie que je suis, ça me fait doucement rigoler quand même...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Mandrill
Invités, Posté(e)
Invité Mandrill
Invité Mandrill Invités 0 message
Posté(e)

C'est l'impression que t'a donné mon message ? Que je crois que l'Amérique sacrifie la vie de ses enfants pour nous sauver par grandeur d'âme ? Ou l'américain au grand coeur ? Ou bien tu t'en sers juste pour rebondir ? Parce que fondamentalement, je ne me sens pas vraiment contredit par ton post (mais tu me cites, tu emploies l'impératif de la deuxième personne de manière assez indéfinie, c'est perturbant). Je répondais seulement à ton message comme quoi les américains sont intervenus tard dans la seconde guerre mondiale. Je répondais que ce propos se centrait sur l'Europe et qu'en fait, les américains ont mené une très longue guerre, seuls dans le Pacifique, et qu'ils l'ont gagné. Puisqu'apparemment c'est le but du sujet, que d'évoquer les résultats des guerres. Nulle part je n'ai abordé les causes, les effets, la propagande de guerre, les buts cachés ou la moralité des dirigeants américains...

Ici :

- La première guerre mondiale : Comme pour la seconde, ils prennent le train en retard et à un moment où tout le monde est bien fatigué, facile de passer pour des héros dans ces conditions.

Après avoir décrit la seconde guerre mondiale en ne parlant que du rôle des américains en Europe, ça donnait l'impression que tu avais pris la partie (guerre en Europe) pour le tout (seconde guerre mondiale) en occultant la moitié de la guerre qui fût le théâtre de bataille le plus important pour l'Amérique (le Pacifique).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Mandrill
Invités, Posté(e)
Invité Mandrill
Invité Mandrill Invités 0 message
Posté(e)
Avant de répondre rapidement faites un effort de réflexion et d'analyse critique des sources.

Internet n'est pas infaillible.

:cray::o :p

Je sais pas si tu fais de l'humour ou si tu es serieux là.

En fait il s'agit également de la version de l'histoire que j'ai apprise au collège ou au lycée : la première guerre mondiale s'enlise, les américains débarquent avec des troupes fraiches, retour à la guerre de mouvement -plutôt de retrait-, et ils y mettent un terme. Effectivement c'est pas si simple en réalité, et on dira tout ce qu'on veut de l'éducation nationale en France, mais dans ma classe d'histoire (pour le reste de l'éducation nationale, je ne sais pas, mais je suppose que je ne vivais pas dans un monde isolé), l'intervention des américains est présentée comme décisive.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 110ans Posté(e)
Coligny Membre 245 messages
Baby Forumeur‚ 110ans‚
Posté(e)

L'un de leurs pires trucs, ça reste quand même de revendiquer la victoire de 1918; même s'il est vrai que leurs troupes ont joué un grand rôle en tant que réserve menaçante dans les calculs allemands, leur rôle sur le terrain fut quand même de très petite échelle (et foireux pendant un moment, vu le peu d'organisation de leurs forces, leur inexpérience et l'obstination parfois exagérée de Pershing à vouloir opérer seul), mais c'est évidemment celui qu'il revendiquent comme décisif.

A l'exception des Marines qui étaient des troupes aguerries et professionnelles, mais pas en effectifs gigantesques.

Le vrai problème des ricains, c'est qu'ils ont du en fait démarrer leurs grandes unités (brigades, divisions, corps d'armée et armée) directement sur le front, refusant même jusqu'à l'absurde (même si ça peut se comprendre) un encadrement dans de grandes unités françaises (Foch et Pétain voulaient combler les trous) le temps que des EM et des structures de tous échelons se mettent en place et que les routines se créent.

Conséquence inévitable: un bordel généralisé à tous les échelons de commandement, un refus un tantinet chauvin de mettre des divisions et corps sous l'autorité de commandements d'armées françaises, même pour une période de rôdage, qui se généralise même par un refus de profiter de l'expérience acquise par les autres, Pershing se signalant avant tout par un mépris des tactiques de tranchées et pensant tout résoudre en remettant au goût du jour les grandes charges massive qui causeront une grande part des pertes américaines pour strictement aucun bénéfice. Avec retour à la case modestie après quelques mois d'entêtement.

Mais évidemment, il a fallu créer ex nihilo toutes les grandes unités US à ce moment. C'est même un miracle d'organisation qu'un certain nombre ait pu être mis au standard avant la fin de la guerre.

Après, pour la 2ème Guerre Mondiale, faut pas minimiser leur rôle de combat sous le l'argument facile de l'hyperabondance matérielle et industrielle qui fait tout; c'est comme dire que les Russes n'ont aucun mérite parce qu'ils avaient des réserves humaines inépuisables qu'ils gaspillaient inutilement en vagues immenses. La Guerre du Pacifique ne fut pas une mince affaire, surtout pour les troupes au sol: conquérir une petite île au terrain difficile contre un avdversaire compétent, décidé et bien fortifié, malgré tous les appuis aériens et navals, ça reste un truc meurtrier, et combiner de gigantesques opérations dans les 3 dimensions (en tâtonnant pour en mettre l'outil au point) en jouant une partie d'échec à l'échelle du Pacifique, c'est pas de la tarte non plus.

Mais bon, c'est vrai que les Philippines et autres...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 17 996 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour , il faut distinguer bataille et guerre . tout les èvènements historiques s ' enchaines par la forçe des choses .ne pas oublier que la politique intervient dans ses guerres ainsi que des statègies èconomique .quand les amèricains sont intervenus en 1918 , un gènèral amèricain aurait dit " lafayette nous voila " . tout le poids de la guerre de 14 à ètè supportè par les armèes françaises et anglaises pendant quatres ans .les amèricains sont souvent intervenus dans ces guerres quand les sous marins allemand ont coulès leurs bateaux , leurs arrivèe fit basculer la forçe du cotè alliers . la guerre d ' indochine fut perdue car , elle n ' ètait pas populaire en france et les amèricains , au dèbut , avais aidè le viet-min après le retrait des japonais du vietnam , contre les français jugè colonialiste par eux . la guerre d ' algèrie " je l ' est faite " ce sont les polititiens qui la fit " perdre " car sur le terrain , les katibas fnl ètaient pratiquement , vaincues . les èvènement d ' alger et l ' o a s ont prècipitès la fin de cette guerre qui ne voulait pas dire son nom et qui fit , quand mème 29000 soldats français mort et blessès et plus d ' un millions de morts algèriens . bonne soirèe .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Osiris62 Membre 453 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

Napoléon est fort d'avoir conquit tout ces territoires pacifiquement, puisque apparemment la France n'a jamais gagnée une guerre :

La France n'aurait pas eut l'un des plus grand empire colonial, sans en avoir gagner une.

Europe_map_Napoleon_1811.png

Les américains font penser à un mec intervient dans une bagarre qui dure depuis 10 bonnes minutes, en cognant l'un d'eux déjà en sang et complétement épuisé. Effectivement, ce n'est pas trop dur de "gagner" ainsi.

Les interventions américaines de 1917 et 1944 sont largement surestimé. En 1917 la situation est indécise, difficile de dire qui aurait gagner et durant la seconde guerre mondiale, les allemands auraient tout de même perdu la guerre, les véritables vainqueurs sont les russes.

Ensuite ils font match nul en Corée, perdent la guerre du Viet-Nam. Les guerres suivantes (Irak et Afghanistan) sont faites avec des coalitions.

Il est absurde de dire que les français n'ont jamais gagner une guerre, j'irai peut être même plus loin en disant qu'au contraire, nous sommes sans doute la nation qui en a gagné le plus dans son histoire avec l'Angleterre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 17 996 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Napoléon est fort d'avoir conquit tout ces territoires pacifiquement, puisque apparemment la France n'a jamais gagnée une guerre :

La France n'aurait pas eut l'un des plus grand empire colonial, sans en avoir gagner une.

Europe_map_Napoleon_1811.png

Les américains font penser à un mec intervient dans une bagarre qui dure depuis 10 bonnes minutes, en cognant l'un d'eux déjà en sang et complétement épuisé. Effectivement, ce n'est pas trop dur de "gagner" ainsi.

Les interventions américaines de 1917 et 1944 sont largement surestimé. En 1917 la situation est indécise, difficile de dire qui aurait gagner et durant la seconde guerre mondiale, les allemands auraient tout de même perdu la guerre, les véritables vainqueurs sont les russes.

Ensuite ils font match nul en Corée, perdent la guerre du Viet-Nam. Les guerres suivantes (Irak et Afghanistan) sont faites avec des coalitions.

Il est absurde de dire que les français n'ont jamais gagner une guerre, j'irai peut être même plus loin en disant qu'au contraire, nous sommes sans doute la nation qui en a gagné le plus dans son histoire avec l'Angleterre.

bonjour , après stalingrad , la pression des armèes allemande ètait encore très forte sur l ' armèe rouge . à yalta , staline demanda aux amèricains d ' ouvrire un second frond pour soulager l ' armèe rouge . ce qui fut fait avec le dèbarquement en normandie . bonne journèe .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Osiris62 Membre 453 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

85 % pour cent de la wehrmacht était sur le front est, jusqu'à la fin de la guerre. 85 % c'est énorme !

Quand les américains débarquent il n'y eut pas que Stalingrad entre temps, mais surtout la bataille de Koursk 1 an avant le débarquement en normandie, c'est celle-ci qui fut décisive, a partir de ce moment, les allemands ne font que reculer.

Sans l'intervention américaine, la guerre aurait probablement duré 1 an ou 2 de plus. Mais les allemands auraient été vaincu quoi qu'il en soit. La seule véritable utilité des américains durant la seconde guerre mondiale, c'est qu'ils nous évitent sans doute une europe sous la botte de Staline.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 110ans Posté(e)
Coligny Membre 245 messages
Baby Forumeur‚ 110ans‚
Posté(e)

:cray::o

Et la guerre du Pacifique t'en fais quoi ?

Sans les Ricains et les British dans le pieds les Japonnais auront tôt fait de pulvériser la Chine et d'attaquer les Russes dans le dos.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 17 996 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
85 % pour cent de la wehrmacht était sur le front est, jusqu'à la fin de la guerre. 85 % c'est énorme !

Quand les américains débarquent il n'y eut pas que Stalingrad entre temps, mais surtout la bataille de Koursk 1 an avant le débarquement en normandie, c'est celle-ci qui fut décisive, a partir de ce moment, les allemands ne font que reculer.

Sans l'intervention américaine, la guerre aurait probablement duré 1 an ou 2 de plus. Mais les allemands auraient été vaincu quoi qu'il en soit. La seule véritable utilité des américains durant la seconde guerre mondiale, c'est qu'ils nous évitent sans doute une europe sous la botte de Staline.

bonjour . tu à peut-ètre raison mais les allemands se battaient sur plusieurs fronts d ont l ' italie . la dèfaite de rommel n ' à pas arrangè les choses . au dèbut de la guerre après l ' opèration barbarossa , les armèes russes furent enfonçèes , c ' est graçe au matèriel fournit par les amèricains que les russes rèsistèrent avant de pouvoir fabriquer leurs propre ma tèriel de guerre dont le fameux char t 34 qui s ' opposèrent aux chars tigre allemand . j ' espère que mes souvenirs sont exactes ? bonne soirèe .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Osiris62 Membre 453 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)
:cray::o

Et la guerre du Pacifique t'en fais quoi ?

Sans les Ricains et les British dans le pieds les Japonnais auront tôt fait de pulvériser la Chine et d'attaquer les Russes dans le dos.

Les japonnais n'auraient pulvériser du tout, ils piétinaient en Chine depuis près de 8 ans. Quand a une éventuelle guerre contre les Russes, elle est utopique, ces derniers les avaient balayer durant un court conflit en Mongolie en 1939. La machine de guerre russe, n'avait rien de comparable.

bonjour . tu à peut-ètre raison mais les allemands se battaient sur plusieurs fronts d ont l ' italie . la dèfaite de rommel n ' à pas arrangè les choses . au dèbut de la guerre après l ' opèration barbarossa , les armèes russes furent enfonçèes , c ' est graçe au matèriel fournit par les amèricains que les russes rèsistèrent avant de pouvoir fabriquer leurs propre ma tèriel de guerre dont le fameux char t 34 qui s ' opposèrent aux chars tigre allemand . j ' espère que mes souvenirs sont exactes ? bonne soirèe .

L'aide militaire américaine, ne représentait "que" 10 % en matériel.

Mais attention je n'ai jamais dit que les américains n'ont servit à rien, mais que leur aide et leur apport dans la victoire est largement surestimé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×