Aller au contenu

Il n'y a que l'ail qui m'aille !


Libébulle

Messages recommandés

Membre, Créatrice en devenir, 35ans Posté(e)
Libébulle Membre 2 396 messages
35ans‚ Créatrice en devenir,
Posté(e)

Bonsoir à tous !

Depuis peu je me suis mise à assaisonner tout mes plats avec de l'ail.

Certes, c'est fort, ça donne très mauvaise haleine (même après plusieurs heures et brossages de dents) et peu de personnes l'aiment en grosse quantité.

Il se trouve que je me suis mise à adorer ça (heureusement que mon chéri n'est pas avec moi en ce moment ^^'). Mais bien plus qu'un simple condiment cela donne du goût et remplace le sel que je rajoutais auparavant à tout les coups (très mauvais pour la santé).

Avis aux cuisiniers donc, un peu d'ail dans vos plats ne peu faire que du bien !

Valeurs nutritives et médicinales : L'utilisation médicinale est importante: des extraits d'ails sont ingérés pour des raisons médicales par un peu plus de 4% de la population américaine et 10% de la population australienne.

L'ail renferme des vitamines A, B1, B2 et C, divers antibiotiques naturels dont l'ajoène (ce dernier, instable, serait retrouvé à de trop faibles doses dans l'organisme après ingestion d'ail pour avoir une réelle efficacité) ainsi que des agents anticholestérolémiants (cette dernière propriété n'ayant pas été confirmée). Il détruit des bactéries intestinales pathogènes sans détruire pour autant la flore.

Il possède des agents anticoagulants, pouvant potentialiser les risques de saignements en cas d'association avec des médicaments antiagrégants plaquettaires.

Les extraits d'ails sont utilisés communément dans le traitement du rhume, sans efficacité démontrée. Il pourrait avoir une efficacité modérée pour réduire le risque d'hypertension artérielle.

Selon une synthèse américaine de plusieurs études, la consommation régulière d'une gousse d'ail par jour réduirait de moitié le risque de cancer de l'estomac, du colon et du rectum . L'enzyme allinase qui produirait ces effets nécessite 15 mn pour sa formation dans l'ail cru écrasé. Les cancers de la tête, du cou, du poumon, du sein et de la prostate sont aussi réduits.

Source: Wikipédia

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité EnergetikFix76
Invités, Posté(e)
Invité EnergetikFix76
Invité EnergetikFix76 Invités 0 message
Posté(e)

Ca chasse les vampires aussi. Je me suis toujours demandé pourquoi...

Il parait qu'un collier d'ail aide contre l'infestation de vers dans le système digestif. Ingéré, il a les mêmes propriétés.

Ceci dit c'est tout simplement très bon mais à petite dose car assez difficile à digérer, surtout cru.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Créatrice en devenir, 35ans Posté(e)
Libébulle Membre 2 396 messages
35ans‚ Créatrice en devenir,
Posté(e)

Oui, parce que à la base les marins croyaient que cela repoussait le diable, la malchance et les mauvais esprits, au fil du temps tout cela s'est transformé en vampire ^^.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 21 605 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Bonsoir à tous !

Depuis peu je me suis mise à assaisonner tout mes plats avec de l'ail.

Certes, c'est fort, ça donne très mauvaise haleine (même après plusieurs heures et brossages de dents) et peu de personnes l'aiment en grosse quantité.

Il se trouve que je me suis mise à adorer ça (heureusement que mon chéri n'est pas avec moi en ce moment ^^'). Mais bien plus qu'un simple condiment cela donne du goût et remplace le sel que je rajoutais auparavant à tout les coups (très mauvais pour la santé).

Avis aux cuisiniers donc, un peu d'ail dans vos plats ne peu faire que du bien !

Valeurs nutritives et médicinales : L'utilisation médicinale est importante: des extraits d'ails sont ingérés pour des raisons médicales par un peu plus de 4% de la population américaine et 10% de la population australienne.

L'ail renferme des vitamines A, B1, B2 et C, divers antibiotiques naturels dont l'ajoène (ce dernier, instable, serait retrouvé à de trop faibles doses dans l'organisme après ingestion d'ail pour avoir une réelle efficacité) ainsi que des agents anticholestérolémiants (cette dernière propriété n'ayant pas été confirmée). Il détruit des bactéries intestinales pathogènes sans détruire pour autant la flore.

Il possède des agents anticoagulants, pouvant potentialiser les risques de saignements en cas d'association avec des médicaments antiagrégants plaquettaires.

Les extraits d'ails sont utilisés communément dans le traitement du rhume, sans efficacité démontrée. Il pourrait avoir une efficacité modérée pour réduire le risque d'hypertension artérielle.

Selon une synthèse américaine de plusieurs études, la consommation régulière d'une gousse d'ail par jour réduirait de moitié le risque de cancer de l'estomac, du colon et du rectum . L'enzyme allinase qui produirait ces effets nécessite 15 mn pour sa formation dans l'ail cru écrasé. Les cancers de la tête, du cou, du poumon, du sein et de la prostate sont aussi réduits.

Source: Wikipédia

bonjour .il faut retirer le germe , comme pour les sardines , il faut leurs retirer la tètes , ce sont les grands chefs de cuisine qui l 'affirment ?pour retirer l ' odeur . bonne soirèe .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité EnergetikFix76
Invités, Posté(e)
Invité EnergetikFix76
Invité EnergetikFix76 Invités 0 message
Posté(e)

C'est possible...Je sais pas si il fait pas coaguler le sang aussi. Ceci est en effet un gros problème pour les vampires.

Sinon, le coup de l'haleine c'est pas forcément vrai. En fait ça dépend des aliments avec les quels tu l'associes. Quelqu'un qui à mangé de l'ail n'a pas forcément une haleine détestable.

Connais-tu l'huile essentielle d'ail ? Là, par contre je ne te le conseil pas (au niveau odeur). Elle aurait des propriétés médicinales mais que je ne connais pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Créatrice en devenir, 35ans Posté(e)
Libébulle Membre 2 396 messages
35ans‚ Créatrice en devenir,
Posté(e)

En fait j'en met tellement dans mes plats que je t'assure que ça sent fort :yahoo: (mais bon ça ne derenge que mon chat quand je lui fait un bisou ^^)

Sinon, je ne connaissais pas l'huile d'ail.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, =^.^= alors, 50ans Posté(e)
Rho ben Membre 3 271 messages
50ans‚ =^.^= alors,
Posté(e)

coucou,

très intéressant ton topic :yahoo:

c'est vrai que l'ail, dans nos nouvelles habitudes alimentaires - trop souvent composées de conserves et surgelés - les condiments perdent leur place, alors que c'est un délice dans beaucoup de plats et comme tu dis, diminue l'apport en sel qu'on mettait dans nos assiettes.

les oignons ont leurs vertus aussi ; L'oignon et l'ail « cocktail anti-cancer »

http://www.saine-alimentation.com/2007/04/20/l-oignon/

et, de façon plus complète :

L'OIGNON (Allium Cepa)

Aliment apprécié depuis, l'Antiquité pour ses vertus diurétiques, toniques et anti-infectueuses. L'oignon est un facteur de santé et de longévité. Les Bulgares, qui mangent beaucoup d'oignons, comptent de nombreux centenaires. L'oignon a la vertu de faire baisser le cholestérol et donc d'éviter aux artères de s'engraisser et donc de provoquer des accidents cardiovasculaires.

. Parties utilisées : le bulbe et son suc

. Principaux constituants connus : sucre, vitamines A,B, C sels minéraux ; sodium potassium, phosphate et nitrate calcaire, fer, soufre, iode, silice, acides phosphorique et acétiques, disulfure d'allyle et de propyle, huile volatile, glucokinine, oyydases, diastasés (ces deux derniers stérélisées par la chaleur)

. Propriétés :

Usage interne :

- stimulant général (du système nerveaux, hépatique, rénal ...)

- diurétique puissant, dissolvant et éliminateur de l'urée et des chlorures

- antirhumatismal

- antiscorbutique

- antiseptique et anti-infectueux (antistaphylococcique : l'oignon se comporte à son égard comme un antibiotique : L.Binet)

- sécrétoire, expectorant

- digestif (aide à la digestion des farineux)

- équilibrant glandulaire

- antiscléreux et antithrombosique

- aphrodisiaque

- hypoglycémiant

- antiscrofuleux

- vermifuge

- hypnotique léger

- curatif de la peau et du système pileux

Usage externe :

- émollient et résolutif

- antiseptique

-antalgique

- éloigne les moustiques

Indications :

- asthénies , surmenage physique et intellectuel, croissance

- déficience des échanges

- oliguries, rétention liquidiennes (oedèmes, ascite, pleurésies, péricardites)

- hydropisie

- azotémie, chlorurémie

- rhumatisme, arthritisme

- lithiase biliaire

- fermentations intestinales (diarrhées)

- infections génito-urinaires

- affections respiratoires (rhumes, bronchites, asthme, laryngite)

- grippe

- atonie digestive

- déséquilibres glandulaires

- obésité

- artériosclérose, prévention des thromboses

- prévention de la sénescence

- prostatisme

- impuissance

- diabète

- adénites, lymphatisme, rachitisme

- parasites intestinaux

usage externe :

- abcès, panaris, furoncles, piqûres de guêpes

- engelures, crevasses

- migraines

- congestion cérébrale

- surdité, bourdonnements

- névralgies dentaires

- verrues

- plaies, ulcères, brûlures

- tâches de rousseur

- moustiques (pour les éloigner)

Mode d'enploi :

- oignon cru tel quel ou macéré quelques heures dans l'huile d'olive. Dans les salades, crudités, hors d'oeuvre, dans tousles potages.

- haché fin et pris dans du lait ou du bouillon ou encore, étalé sur une tartine beurrée ou huilée

- un oignon haché, macéré quelques heures dans de l'eau chaude. Boire la macération le matin à jeun avec quelques gouttes de citron

- contre la grippe : laisser macérer 2 oignons émincés dans 1/2 litre d'eau. Un verre de la mécération entre les repas et au coucher pendant une quinzaine de jours.

- contre les diarrhées : une poignée de pelures d'oignon pour un 1 litre d'eau. Laisser bouillir 10 minutes. 1/2 litre par jour

- contre la diarrhée des nourrisson : faire infuser, pendant 2 heures, trois oignons coupés dans un litre d'eau bouillante. Sucrer.

- contre les parasites intestinaux : laisser macérer 6 jours 1 gros oignon émincé dans 1 litre de vin blanc. Un verre chaque matin au lever, pendant une semaine à la lune descendante. Recommencer pendant 2 ou 3 mois

- contre les rhumatismes : décoction de 3 oignons coupés, non épluchés, dans un litre d'eau. Bouillir 15 minutes. Passer. Un verrre au lever et au coucher.

Usage externe :

- sinapismes avec des oignons crus (comme l'ail) : rhumatisme

- contre les migraines : cataplasmes d'oignond crus sur le front

- contre la rétention d'urine, l'oligurie : cataplasme d'oignons crus sur le bas-ventre

- contre les verrues : mélange oignons + sel marin + argiles à parties égales. Ou bien creuser un oignon et remplir sa cavité de gros sel. Frotter la verrue, matin et soir, avec le liquide obtenu.. Ou encore : frotter la verrue avec une moitié d'oignon rouge.

- contre les piqûres de guêpes, d'insectes : frotter la région pendant 1 à 2 minutes avec un morceau d'oignon (ne pas oublier d'extraire le dard)

- contre les abcès, furoncles, hémorroïdes : cataplasme d'oignons cuits. Un oignon cuit au four, chaud, fait mûrir l'abcès, phlegmons, furoncles ...

- panaris : l'entourer avec une pellicule d'oignons

- contre les engelures, crevasses, écorchures : compresses de jus d'oignon.

- contrel les plaies, coupures, ulcères, brûlures : la fine pellicule qui sépare chaque couche de l'oignon, constitue un pansement aseptique. L'appliquer sur la lésion, recouvrir d'une compresse et terminer le pensement.

- contre la tâche de rousseur : frictions avec du vinaigre dans lequel on a fait macérer des oignons broyés.

- contre les bourdonnements : placer dans l'oreille un coton imbibé de jus d'oignon

- contre la surdité : mélanger 30 g de suc d'oignon et 30 g d'eau de vie et chauffer. 3 à 4 gouttes dans l'oreille 3 fois par jour, dont une au coucher.

- contre les névralgies dentaires : placer dans la cavité un tampon de coton imbibé de jus d'oignon

- un oignon coupé en deux, à côté du lit, éloigne les moustiques

Source : L'aromathérapie ( Docteur Jean Valnet).

livre de poche

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Créatrice en devenir, 35ans Posté(e)
Libébulle Membre 2 396 messages
35ans‚ Créatrice en devenir,
Posté(e)

J'adore l'oignon aussi :dev:

D'ailleurs ça me donne envie d'essayer une poêlée d'oignons et d'ails, juste ça :yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité EnergetikFix76
Invités, Posté(e)
Invité EnergetikFix76
Invité EnergetikFix76 Invités 0 message
Posté(e)

Dans la cuisine méditerranéenne, il n'y a pas un plat qui soit sans oignon ou sans ail.

A tel point que si tu oublis l'ail, les remarques fusent:

"-y manque quelque chose dans ce plat

-et non, peu chère, que veux tu qui manque

-y 'a pas d'ailleu, castapiane...

-ah, oui, y'a pas d'ail

- éh Bonne Mère, quand je te dis qu'il manque quelque chose c'est qu'il manque quelque chose

(ça c'est dans le cas où le cuisinier ne se fait pas luncher sur place...)

Il y a la recette de l'Aïgo boulido (ail bouilli ou eau bouillie, je sais pas très bien)

Dans une casserole faire bouillir PLEIN de gousses d'ail dans de l'eau salée avec du thym, de l'huile d'olive et une feuille de sauge jusqu'à ce que l'ail soit cuit. Certain rajoutent un oeuf battu avec ce bouillon chaud en fin de cuisson. Les gousses se mangent sur du pain et le bouillon à coté.

Excellent quand on est patrac ou qu'on ne peut rien avaler suite à des excès.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Créatrice en devenir, 35ans Posté(e)
Libébulle Membre 2 396 messages
35ans‚ Créatrice en devenir,
Posté(e)
Il y a la recette de l'Aïgo boulido (ail bouilli ou eau bouillie, je sais pas très bien)

Dans une casserole faire bouillir PLEIN de gousses d'ail dans de l'eau salée avec du thym, de l'huile d'olive et une feuille de sauge jusqu'à ce que l'ail soit cuit. Certain rajoutent un oeuf battu avec ce bouillon chaud en fin de cuisson. Les gousses se mangent sur du pain et le bouillon à coté.

Excellent quand on est patrac ou qu'on ne peut rien avaler suite à des excès.

Intéressant comme recette, simple pas chère et diététique.

J'essairais quand j'aurais refait mon stock de gousses fraiches.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Chercheur de saveur et rimeur de gout, 40ans Posté(e)
bibi07 Membre+ 5 261 messages
40ans‚ Chercheur de saveur et rimeur de gout,
Posté(e)

je l'ai vu sous le nom de tourain blanchi a l'ail

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, =^.^= alors, 50ans Posté(e)
Rho ben Membre 3 271 messages
50ans‚ =^.^= alors,
Posté(e)
Il y a la recette de l'Aïgo boulido (ail bouilli ou eau bouillie, je sais pas très bien)

Dans une casserole faire bouillir PLEIN de gousses d'ail dans de l'eau salée avec du thym, de l'huile d'olive et une feuille de sauge jusqu'à ce que l'ail soit cuit. Certain rajoutent un oeuf battu avec ce bouillon chaud en fin de cuisson. Les gousses se mangent sur du pain et le bouillon à coté.

Excellent quand on est patrac ou qu'on ne peut rien avaler suite à des excès.

ouais, j'essaierai aussi, il me manque la sauge pour le moment :yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois après...
Membre, Posté(e)
bleue eyes Membre 13 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Ca chasse les vampires aussi. Je me suis toujours demandé pourquoi...

Il parait qu'un collier d'ail aide contre l'infestation de vers dans le système digestif. Ingéré, il a les mêmes propriétés.

Ceci dit c'est tout simplement très bon mais à petite dose car assez difficile à digérer, surtout cru.

oui c'est vrai

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×