Aller au contenu

Le poème anti-Sarkozy qui a valu au gendarme d'être suspendu


transporteur

Messages recommandés

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Pour avoir publié un poème de soutien à l'officier Jean-Hugues Matelly, 44 ans, radié pour une tribune publiée sur Rue89, un gendarme a été suspendu par sa hiérarchie.

http://www.rue89.com/2010/04/04/le-poeme-a...suspendu-146034

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Danaos
Invités, Posté(e)
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

marrant comment en ce moment l'obligation de réserve s'applique quand on émet un doute sur la gestion des institutions...par contre pas de réserve pour faire l'apologie de Monsieur le Président, la démocratie en prend un sacré coup

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)
Pour avoir publié un poème de soutien à l'officier Jean-Hugues Matelly, 44 ans, radié pour une tribune publiée sur Rue89, un gendarme a été suspendu par sa hiérarchie.

http://www.rue89.com/2010/04/04/le-poeme-a...suspendu-146034

Je me doute bien que cette situation a de quoi choquer, mais moi, je la comprends. En effet, si la gendarmerie a un devoir de réserve, c'est aussi parce qu'elle ne doit, en aucun cas, exprimer ses opinions politiques. Imagines l'angoisse de certains prévenus, s'il se savaient confrontés, par exemple, à un gendarme ouvertement affiché front National. Le gendarme a le droit d'avoir ses opinions, mais dans le cadre de son exercice, il se doit de rester neutre.

Cet homme pouvait exprimer ses opinions, par le biais d'un poème, mais sans être identifié comme gendarme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité marire
Invités, Posté(e)
Invité marire
Invité marire Invités 0 message
Posté(e)
Je me doute bien que cette situation a de quoi choquer, mais moi, je la comprends. En effet, si la gendarmerie a un devoir de réserve, c'est aussi parce qu'elle ne doit, en aucun cas, exprimer ses opinions politiques. Imagines l'angoisse de certains prévenus, s'il se savaient confrontés, par exemple, à un gendarme ouvertement affiché front National. Le gendarme a le droit d'avoir ses opinions, mais dans le cadre de son exercice, il se doit de rester neutre.

Cet homme pouvait exprimer ses opinions, par le biais d'un poème, mais sans être identifié comme gendarme.

Si tu veux défendre le gouvernement, ok je veux bien, mais essaye au moins de trouver un bon argument ; qu'est-ce que ça change si le prévenu sait que le gendarme est au FN, tant que celui-ci reste dans les règles (car l'un n'empêche pas l'autre) ?

D'autre part, on pourrait appliquer ton argument par exemple aux profs : il vaudrait mieux les empêcher d'exprimer leur opinion, imagine l'angoisse de certains parents s'ils savaient leur petit enfant étranger confronté à un enseignant ouvertement affiché FN ?

Et puis tant qu'à faire autant supprimer la liberté d'opinion, merde, sinon ça ruine la cohésion sociale, y en a marre. :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)
Je me doute bien que cette situation a de quoi choquer, mais moi, je la comprends. En effet, si la gendarmerie a un devoir de réserve, c'est aussi parce qu'elle ne doit, en aucun cas, exprimer ses opinions politiques. Imagines l'angoisse de certains prévenus, s'il se savaient confrontés, par exemple, à un gendarme ouvertement affiché front National. Le gendarme a le droit d'avoir ses opinions, mais dans le cadre de son exercice, il se doit de rester neutre.

Cet homme pouvait exprimer ses opinions, par le biais d'un poème, mais sans être identifié comme gendarme.

La question est surtout de savoir si la sanction n'est pas disproportionné. :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Bananemask Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ce que j'aimerais savoir, c'est où s'arrête le devoir de réserve et où commence leur liberté d'expression.

Personnellement, je ne vois pas en quoi l'article de M. Matelly exprime une quelconque opinion politique. Il ne fait que l'analyse d'une décision gouvernementale qui, selon lui, nuira à la sécurité des citoyens dans les zones rurales, et, plus largement, fait une critique de la manière dont est abordée le problème. En bref, il ouvre un débat, et la meilleure réponse du gouvernement aurait été de lui répondre au lieu de lui dire d'une façon aussi radicale "tais-toi".

Quant au poème, il ne fait que soutenir un collègue qui a dit "tout haut" ce que la majorité des gendarmes pensaient tout bas. Je ne comprends pas pourquoi il fallait à tout prix retrouver son auteur pour le sanctionner, étant donné qu'il ne s'est pas nommé.

Alors, je repose ma question: où s'arrête le devoir de réserve et où commence la liberté d'expression? Les gendarmes sont-ils condamnés à être traités comme les gentils "toutous" de l'état sous prétexte de ce devoir, privé d'un droit dont pourtant nous usons tous? Doivent-ils être traités différemment de la population parce qu'ils représentent l'autorité? Et comment peuvent-ils défendre leurs points de vue s'ils sont tenus au "devoir de réserve"?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)
La question est surtout de savoir si la sanction n'est pas disproportionné. :blush:
Une suspension n'est pas un renvoie. Il est impératif que l'armée reste neutre.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité merle
Invités, Posté(e)
Invité merle
Invité merle Invités 0 message
Posté(e)

Rappelons

que le devoir de réserve qui s'applique aux fonctionnaires

a été institué par

le gouvernement de Vichy, inféodé aux nazis...

M'étonne pas trop que la clique sarkosienne utilise cette possibilité pour fermer la gueule

de ceux qui émettent des critiques même juste....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)
Ce que j'aimerais savoir, c'est où s'arrête le devoir de réserve et où commence leur liberté d'expression.
Le devoir de réserve fait partie de leur "contrat de travail". En le signant, ils en acceptent les modalités.
Personnellement, je ne vois pas en quoi l'article de M. Matelly exprime une quelconque opinion politique.
cet article ne me choque pas non plus. Il suffit de lire quelques pages de la section politique de ce forum, pour comprendre que la liberté d'expression est largement ouverte en France. Tout ce qu'on reproche à cet homme, est de s'exprimer politiquement, en exercant une profession qui ne le permet pas. Or, n'oublions pas que le Chef des armées, est bel et bien le président de la république. écrivez un article, critiquant les méthodes de votre patron. A moins de le faire de façon anonyme, vous verrez si vous ne serez pas convoqué par vos boss, dans le cadre d'une mesure disciplinaire?

Il ne fait que l'analyse d'une décision gouvernementale qui, selon lui, nuira à la sécurité des citoyens dans les zones rurales, et, plus largement, fait une critique de la manière dont est abordée le problème.
Je suis d'accord, surtout avec son opinion. Mais pourquoi braver un devoir qui lui imposait une réserve de Képi. S'il n'est plus d'accord avec le contrat signé, rien ne lui impose de le rompre, afin de s'exprimer civilement en toute liberté.

Quant on signe un contrat, on s'y tient. Si on ne souhaite plus en respecter les clauses, alors on démissionne. N'oublions pas que cet homme (44 ans, je crois), pouvait déjà demander une mise à la retraite. Après 15 ans service, celle ci s'élèverait à environ 650¿. Je sais, ce n'est pas la panacée, mais les anciens militaires sont très sollicités pour des postes de sécurité. Cet homme aurait donc le droit de s'exprimer, comme n'importe quel citoyen, sans craindre la déchéance financière, comme nombreux ouvriers, qui eux, n'ont certainement pas le loisir d'ouvrir leur bouche, au risque de se retrouver dans une belle merde.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)
Rappelons

que le devoir de réserve qui s'applique aux fonctionnaires

a été institué par

le gouvernement de Vichy, inféodé aux nazis...

M'étonne pas trop que la clique sarkosienne utilise cette possibilité pour fermer la gueule

de ceux qui émettent des critiques même juste....

Si ce que tu affirmais était la réalité, tu pourrais donc considérer que tous les gouvernements, suivant le régime de Vichy, ont adhéré aux idées Nazies.

Fort heureusement, le droit de réserve appliqué aux fonctionnaires, n'a jamais été institué par le régime de Vichy.

Ce devoir de réserve qui est une création jurisprudentielle face aux droits constitutionnels, ceux qui ont été formulés dans la Déclaration des droits de l'homme de 1789, et auxquels se réfère la Constitution de 1958: Article 15 : La société a le droit de demander des comptes à tout agent public de son administration.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Comment faire valoir son droit à la liberté d'expression de citoyen tout en étant militaire ? Et si l'on répond que les militaires en sont exempts, nous en viendrions à la question de l'égalité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)

Un militaire sait, auxquelles exigences il doit répondre, en signant son contrat. Personne ne l'oblige à signer ce même contrat. Ceci concerne l'ensemble de la fonction publique. Quant à l'égalité, nous savons bien que la notion d'égalité est très suggestive. Trouves tu égal qu'un militaire perçoive une retraite, équivalente au minimum vieillesse, au bout de seulement 15 années de service, tandis que certains ouvriers lambda, ne toucheront guère plus, après plus de 40 ans de travail ?

Cette contrainte fait partie de choix, au même titre qu'un prêtre ou un médecin se doivent d'appliquer un secret professionnel.

Je ne remets pas en cause les propos de cette personne, mais qu'il en assume des conséquences auxquelles il devait s'attendre.

Dans le privé, tout acte de rébellion contre sa hiérarchie sera sanctionnée. Notre liberté d'expression est relativement illusoire, puisqu'elle sera également sanctionnée, sous le couvert d'excuses bidons, visant à rappeler aux ouvriers et employés que la liberté d'expression ne doit pas porter atteinte à la réputation de nos patrons. Or, aucun employé du privé ne signe de devoir de réserve. Nous sommes donc, officiellement "libres de nous exprimer". Tu sais pourtant que ce n'est pas le cas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Tu a malheureusement raison. :coeur:

Toutes fois rien n'empéche de dénoncer ces faits d'ou mon sujet. :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)

Je pense que ces faits prouvent, qu'à l'heure actuelle, il est des lois qu'il faudrait faire évoluer. Effectivement, je pense aussi, que hors cadre professionnel, n'importe quel citoyen devrait pouvoir s'exprimer librement. Maintenant, ou arrêter les limites de ces mêmes libertés ?

Est il bénéfique au citoyen de connaître la couleur majoritaire de sa gendarmerie ? Comment se sentir à l'aise, pour réclamer un visa de séjour, si on sait que son interlocutrice n'est pas, franchement pro immigration ?

Cet homme est suspendu, il retrouvera son poste. Je pense que la sanction est surtout un avertissement pour limiter les débordements. Le jour où il ne sera plus en activité, il aura tout le loisir d'écrire un bouquin sur ses expériences. Et comme, de tous gouvernements, les Français sont avides des cassages de gueule politique, son livre sera un best seller :blush:

Bonne journée à toi Transporteur, je vais profiter du beau temps :coeur:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
carnifex Membre 5 710 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)

La nouvelle méthode de la droite pour redevenir majoritaire.

Fusiller tous ceux qui ne sont pas d'accord.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)

pan pan, t'es mort :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
toupye Membre 236 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Je vais être de mauvaise foi, mais ce gendarme a t il vraiment manqué à son devoir de réserve ?

Il a écrit un poème sans indiquer son nom, sur un site réservé à sa corporation.

Ensuite droit de réserve:

droit de réserve obligation faite aux agents de la fonction publique de ne pas divulguer des informations en rapport avec leur fonction et de ne pas afficher leurs opinions politiques

Son poème

fait il mention d'information en rapport à sa fonction ?

Une opinion sur sa hiérarchie oui,

d'information, je cherche.

fait il mention d'opinion politique ?

Qui peut affirmer l'opinion politique de ce gendarme, pas moi.

Ce qui est inquiétant, que le projet loppsi 2 n'est pas encore voté et que la chasse aux sorcières est déjà commencée.

Le député Mariani ne devrait il pas lui aussi suspendu de ses fonctions pour ses propos ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

C'est encore un exemple du durcissement du devoir de réserve sous Sarozy. Il y a un sujet consacré à ce problème : Devoir de réserve : la France sur la ligne dure

Le devoir de réserve, à la base, a une justification. Mais le gouvernement joue sur les limites de ce devoir, et cherche à étendre le plus possible le devoir de réserve pour faire taire les oppoosants politiques.

Dans le cas présent, rien ne justifie cette suspension. Le poème en question n'a pas remis en cause la sécurité nationale ou la neutralité des services de l'Etat.

Il me semble normal de pouvoir défendre un collègue. Interdire toute contestation d'une décision au nom d'une interprétation extensive du devoir de réserve me semble extrêmement malsain.

Personnellement, je ne vois pas en quoi l'article de M. Matelly exprime une quelconque opinion politique. Il ne fait que l'analyse d'une décision gouvernementale qui, selon lui, nuira à la sécurité des citoyens dans les zones rurales, et, plus largement, fait une critique de la manière dont est abordée le problème. En bref, il ouvre un débat, et la meilleure réponse du gouvernement aurait été de lui répondre au lieu de lui dire d'une façon aussi radicale "tais-toi".

Parfaitement d'accord. Le gouvernement, ici, cherche à faire taire tous ceux qui sont compétents sur le sujet (les gendarmes, les policiers...) sous prétexte de devoir de réserve.

La même chose a été faite avec les juges : le gouvernement s'était caché derrière le devoir de réserve pour éviter que des juges ne commentent les projets de réforme...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, L'ignorant des ignorés, Posté(e)
Brownies Membre 4 436 messages
L'ignorant des ignorés,
Posté(e)
Je vais être de mauvaise foi, mais ce gendarme a t il vraiment manqué à son devoir de réserve ?

Oui

Il a écrit un poème sans indiquer son nom, sur un site réservé à sa corporation.

Comme tu l'écris toi même, ce cite est réservé à sa corporation. Il était donc clair que l'auteur de ce poème est gendarme. Or, un gendarme est soumis au devoir de réserve.

droit de réserve obligation faite aux agents de la fonction publique de ne pas divulguer des informations en rapport avec leur fonction et de ne pas afficher leurs opinions politiques

Qu'ajouter d'autre ?

Son poème

fait il mention d'information en rapport à sa fonction ?

Oui, "il pleut sur nos Képis", c'est assez éloquent.

fait il mention d'opinion politique ?

en critiquant vertement Nicolas Sarkozy, on peut considérer qu'il exprime des idées politiques :blush:

Ce qui est inquiétant, que le projet loppsi 2 n'est pas encore voté et que la chasse aux sorcières est déjà commencée.
Il n'y a pas de chasse aux sorcières. Personne ne force personne à entrer dans la gendarmerie. Mais quant on signe un contrat, on le respecte. Dans le privé, tu critiquerais ton patron et ses actions, tu serais aussitôt viré, pour faute lourde. Or, dans le privé, on ne signe pas de devoir de réserve. Pour ce cas, le gendarme est simplement suspendu. Après, soit il veille à respecter ses engagements, soit il quitte l'armée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)
Comme tu l'écris toi même, ce cite est réservé à sa corporation. Il était donc clair que l'auteur de ce poème est gendarme. Or, un gendarme est soumis au devoir de réserve.

Le devoir de réserve n'est pas censé être là pour museler toute opposition politique.

Il s'agit d'une déformation du devoir de réserve, utilisé par le gouvernement actuel pour faire taire ceux qui ose clamer haut et fort certaines vérités dérangeantes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×