Aller au contenu

Dictionnaire collectif de la langue de bois et des concepts ...


Invité Elaïs

Messages recommandés

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Voici l'adresse du Dictionnaire en ligne de la langue de Bois et des concepts opérationnels.

Je le trouve amusant et qui amene a reflechir de manière ludique

http://www.scoplepave.org/ledico/frame_dico.htm

Sa raison d'être:

"En 1968, un philosophe aujourd'hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n'aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s'appelle développement, la domination s'appelle partenariat, l'exploitation s'appelle gestion des ressources humaines, et l'aliénation s'appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité, mais simplement de nous y adapter en l'approuvant à l'infini. Des «concepts opérationnels» qui nous font désirer le nouvel esprit du capitalisme, même quand nous pensons naïvement le combattre. Notre langage est doucement fasciste, si l'on veut bien comprendre le fascisme comme l'élimination de la contradiction. Georges Orwell ne s'était pas trompé de date : nous avons failli avoir en 1984 un «ministères de l'intelligence». Assignés à la positivités, désormais, comme le prévoyait Guy Debord : Tout ce qui est bon apparaît, tout ce qui apparaît est bon....Ainsi, par exemple, nous sommes tous plus ou moins conscient de l'impérieuse nécessité de nous opposer à la « démarche qualité », s'agissant de l'intervention sociale, culturelle, éducative, ou médico-sociale. Mais à moins d'avoir sérieusement approfondi la question, cette nécessité reste pour le moment au niveau d'une intuition. Il nous semble que quelque chose ne va pas dans cette démarche. Mais comment s'opposer à la « qualité » à moins de passer pour un fou ou un saboteur ? Nous ne le pouvons pas ! A moins de dévoiler le mensonge du langage, nous sommes désormais condamnés à accepter TOUT ce qui se présente sous cette démarche.

La question stratégique qui se pose à nous est donc : « comment nous réapproprier un langage critique » qu'on nous a interdit, volé, maquillé, dont on nous a dépossédé ? De quelle manière ? cela est-il simplement possible, et à quel prix ?

Nous appelons "éducation populaire", ce travail de réappropriation, d'interrogation des évidences, et de reconquête d'une pensée critique."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Danaos
Invités, Posté(e)
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

oui assez édifiante cette situation

"Il convient de ne pas trop en dire pour laisser penser au mieux ceux qui pourront s'estimer être capable d'interpréter les chiffres alléatoires mais constructifs de ces allégations..."

Pas mal cela comme langue de bois :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Gonade Absolutrice, Posté(e)
yop! VIP 20 446 messages
Gonade Absolutrice,
Posté(e)

Un des axes de l'éducation populaire vise à rendre des individus actifs face à un apprentissage, face au monde, à façonner sciemment leur esprit critique. Cela peut passer par se réapproprier des définitions galvaudées.

Pour faire court, je dirais que le langage employé par les lobbies sont de la "déséducation". Il ne visent qu'à défendre leurs intérêts, quitte à modifier la réalité au forcing et à l'usure. Quand ce langage rentre de plus en plus loin dans le langage que l'on utilise, ça devient un réel danger puisqu'il touche à quelque chose de fondamental : notre conception de la réalité.

Une sorte de sape totalement voulue et orchestrée, n'en doutez pas, mais qui a la perversité de nous laisser nous-même apporter la touche finale à ces opérations de désinformation en intégrant certains non-concepts, ou concepts trahis (discrimination positive, pays émergents,...) dans notre langage, dans notre pensée. Aaargh ! :coeur:

Je vous conseille le film "Thank You For Smoking", pour voir comment marche la communication des industriels du tabac.

A nous, donc, de réfléchir à ce que l'on voit et à définir nous-même les choses au lieu de subir les PACKS SUBJECTIFS fournis par les profiteurs ("ceux qui font du profit", au sens strict). Porter un vrai regard sur le monde, c'est ça (la perte de vocabulaire des jeunes générations est pour ça un réel danger, les limitant à ne définir que des choses directes, primaires et à interdire l'accès à un esprit plus critique).

On imagine bien pourquoi l'éducation populaire est dévaluée et mise de côté par ceux qui veulent faire valoir leurs intérêts et voient en elle un danger. :blush:

Refusez : Résistez !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
aimaire Membre 911 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

Effectivement ils arrivent a masquer la réalité en changant de vocabulaire,mais certaine chose ou plutot certain concept sont pour ma foi invraissemblable et prouver la coruption du systeme.:::

L'afrique apres 400 ans eslavage, a soit disant une dette de developpement.C'est du domaine du comique quand on voit le resultat en 2010,et la dette africaine est dans la bouche des plus grand president du siecle.

rien que le mot : dette africaine me fait rire tellement qu'il est cinique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

C'est exactement ce que critiquait Orwell dans 1984.

On le voit tous les jours, dans les médias où ailleurs : Typiquement, je constate qu'on dit tout le temps "risque" et jamais "chance", alors que les deux sont synonymes.

Le sujet "Réussir sa vie : Chance, volonté ?" illustre parfaitement le problème. Le système ne pouvait pas être critiqué juste pour des raisons de vocabulaire. Comme "risque" remplaçait le mot "chance", il n'était plus possible de dire que le facteur chance jouait....

C'est exactement ce que dénonçait Herbert Marcuse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

C'est ce que Georges appelait le "novelangue", un langage simplifié. :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Je viens d'en voir passer un énorme : Il ne faudrait pas dire "taxe carbone" mais "contribution climat-énergie". :blush:

Alors, premièrement, on ne dit pas "taxe carbone"( qui au passage s'écrit avec un seul "N"...) mais Contribution Climat Energie
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Je continue à lire le sujet sur la taxe carbone. Il y en a encore d'autres.

Ainsi, il ne faudrait plus dire "censure du conseil constitutionnel" mais "fonctionnement normal de nos institution".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

:blush: Il a expliqué le pourquoi, je pense qu'il ne savait pas que cela s'appelait comme cela, mais oui c'est bien une censure, et c'est un bon exemple!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Gonade Absolutrice, Posté(e)
yop! VIP 20 446 messages
Gonade Absolutrice,
Posté(e)
C'est exactement ce que critiquait Orwell dans 1984.

Vous ne savez peut-être pas que le Ministère de la Jeunesse et de la Vie Associative s'est fait dézingué et que ses compétences ont été réparties un peu partout.

On a maintenant un Ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives.

La Jeunesse (voir définition dans le dictionnaire de l'intitulé), c'est vague mais ça nous parle encore un peu (sauf qu'on peut y mettre tout et n'importe quoi). Quant à Solidarités Actives, je me demande toujours ce que ça peut vouloir signifier comme concept... et le concept de "solidarité passive" qu'il induit.

Mais observons des noms de ministères :

Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville

Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement

Je ne sais même pas s'ils sont toujours d'actualité.

Au Luxembourg, il y a un Ministère de l'égalité des chances...

A quand un Ministère de la Paix ? :coeur:

( Quoiqu'on a déjà la Défense qui est un concept un peu flou au vu de ce que peut faire ce Ministère...C'est toujours rigolo de lire les compétences rangées sous ces titres. )

C'est ce que Georges appelait le "novelangue", un langage simplifié. :blush:

C'est un peu plus compliqué et pervers qu'une simplification de langage. Il y a un processus d'euphémisme, puis d'exclusion de certains concepts, finalement un travestissement de la perception des faits : on change la définition des choses.

Le Ministère de la Paix est une définition qui occulte tout un pan des activités réelles (entretenir la guerre, faire la guerre) sans pour autant être fondamentalement réducteur. C'est la doctrine qui va avec, et comment elle va s'ancrer dans la tête des gens par propagande, qui va peu à peu exclure l'idée que l'ont fait tout simplement la guerre. Comme si on transformait "l'effort de guerre" demandé aux citoyens en "effort de paix" (je ne sais plus si Orwell l'a mis dans son roman, mais il aurait pu).

Larguer des obus devient donc un acte de Paix. "Paix" garde pourtant son sens originel (il ne veut pas dire guerre) mais recouvre tous les concepts guerriers par extension. Et par abolition du concept originel de "guerre" au profit de "non-paix".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Un autre terme de novlangue : vidéoprotection au lieu de vidéosurveillance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Et quid du nouveau concept de "voisin vigilant" à la place d'auxilliaire de police non déclaré?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Je viens de lire quelque chose qui atteint le summum de la langue de bois :

il n'y a pas de prêtre pédophile mais des pédophiles prêtres. :blush:
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines après...
Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

La vidéo-surveillance, après être devenue "vidéoprotection" s'appelle maintenant la "vidéo-tranquilité" (Source)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Toto75019
Invités, Posté(e)
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

dans 1984, la devise c'est:

LA GUERRE C'EST LA PAIX

LA LIBERTé C'EST L'ESCLAVAGE

L'IGNORANCE C'EST LA FORCE

-------

j'apporte ma contribution à ce topic: auvergnat ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
hintage Membre 97 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Perdez 10 kg en 2 semaines !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines après...
Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Le blog d'un policier explique quel est le "nouveau langage" pour désigner ce que font les policiers de puis toujours :

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Le blog d'un policier explique quel est le "nouveau langage" pour désigner ce que font les policiers de puis toujours :

Pas mal! C'est édifia,nt et dans le prolongement de tout ce qui a été dit ici. Je suis assez, comment dire? ...troublée, épatée, stupéfaite par l'attention de plus en plus grande que nous devons apporter aux mots qui sont utilisées pour nous parler. Je h'en avait jamais réellement pris la mesure avant il y a 2 ou 3 ans et je me rend compte que jy suis de plus en plus attentive et que du coup je note de plus en plus les abus et distorsion de language.

Dans l'Onu contre les droit de l'homme, une citation d'Octavio Paz commencait le bouquin, elle m'avait déja enormément interpellé, je la remet ici: " Quand une société se corrompt, c'est le langage qui se gangrène en premier. En conséquence, la critique de la société commence par la grammaire et le rétablissement du sens".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Toto75019
Invités, Posté(e)
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

oui, il a du courage et de la répartie le policier qui gère ce blog :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×