Aller au contenu

l'expansion de l'univers


patrice69

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
patrice69 Membre 424 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'ai lu dans un magazine que le télescope spacial Hubble avait observé que les galaxies s'éloignaient les unes des autres plus vite que prévu, en contradiction avec les idées et les calculs des scientifiques.

Comment un calcul mathématique d'astrophysique peut se révéler être erronné, en contradiction avec une observation ?

Comment un calcul qui se veut logique du début jusqu'à la fin peut être faux ?

Ca pose la question de l'articulation entre la théorie et l'observation de faits.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 69
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité Gallium
Invités, Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

L'expansion de l'Univers est de fait une vérification remarquable de la relativité générale.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 33ans Posté(e)
lost- angel Membre 216 messages
Baby Forumeur‚ 33ans‚
Posté(e)

Tout autant que X et Y sont deux variables différentes...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé, Posté(e)
azad2B Membre 4 582 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé,
Posté(e)
L'expansion de l'Univers est de fait une vérification remarquable de la relativité générale.

Au grand dam d' Einstein lui-même, qui avait tout fait pour qu' il ne soit pas en expansion

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Gallium
Invités, Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Au grand dam d' Einstein lui-même, qui avait tout fait pour qu' il ne soit pas en expansion

étonnant tout de même ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé, Posté(e)
azad2B Membre 4 582 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé,
Posté(e)

Salut,

Et en quoi cela vous étonne t' il ?

Nul n' ignore les mésaventures de la fameuse constante qu' il a fallu ajuster avec précaution pour que l' univers soit stable. Car cette condition était primordiale aux yeux d' Einstein, qui voulait absolument un univers statique. (Seule façon pour lui de concilier ses opinions métaphysiques avec la réalité physique)

Et quand on découvrit l' expansion de l' univers, il a du reconnaître le mal fondé de sa constante, et l' a supprimé de sa théorie.

Comme quoi, même les plus grands, peuvent parfois être pris en flagrant délit de malhonnêteté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Gallium
Invités, Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui que j'ai trouvé étonnant, c'est qu'Einstein n'ait pas cru aux prédictions même de sa théorie.

Mais en effet il voulait un univers statique, et d'ailleurs son désaccord avec la mécanique quantique le montre bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Sportdriver Membre 25 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Si l'Univers est en expansion, cela est dù à l'explosion du Big Bang? Alors serais-t-il sage de penser qu'il peut y avoir eu d'autres Big Bang et ce meme a différentes ordres d'écheles et que nous puissions un jours nous mélanger à un ou plusieurs de ces autres univers si on tiens compte qu'on va dans toutes les directions. Moi je crois que tout ca(notre Univers connu) semble toujours avoir été là parmi une infinité d'échele de grosseur et de petisseur. Le Big Bang semble etre le résultat ou d'une réaction de quelquechose quelque part au milieu de tout ca dont on ne pourra jamais prouver d'une facon physique définitive. é moins d'avoir des télescopes grossissant à l'infini ou vice-et-versa avec des microscopes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Gallium
Invités, Posté(e)
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Dans la cosmologie branaire il y aurait eu une infinité de big bang : c'est le modèle cyclique ekpyrotique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Mad_World
Invités, Posté(e)
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)
Comment un calcul mathématique d'astrophysique peut se révéler être erronné, en contradiction avec une observation ?

Il révèle un écart à la réalité non prévisible quantitativement, mais qu'on sait exister de part la nature nécessairement approximative des modèles.

Comment un calcul qui se veut logique du début jusqu'à la fin peut être faux ?

Le calcul n'est pas faux (à moins qu'il y est des erreurs de calcul ce dont je doute). Ce qu'il se passe, c'est que le calcul se fonde sur des lois mathématiques. Ces lois mathématiques sont des modèles correspondant, à une incertitude près, à des phénomènes physiques. Or, le problème est que un modèle ne peut pas prendre en compte tous les paramètres : nous en connaissons déjà beaucoup trop, et il y en a certainement que nous ne connaissons pas. Donc les calculs (qui sont intrinsèquement juste) ne colle jamais parfaitement à la réalité. La démarche scientifique veut que l'on définisse si l'écart est significatif ou non, c'est à dire qu'on cherche à répondre à la question suivante : "nous observons un écart entre réalité et modèle, cet écart, nous savons qu'il existe. Maintenant que nous le mesurons, la grandeur (numérique) de cet écart pose t elle problème avec le développement et les éventuelles prédictions du modèle ?"

Ca pose la question de l'articulation entre la théorie et l'observation de faits.

Tout à fait. Cette question est le fondement même de la physique, sa raison d'être, et la raison pour laquelle on a coutume de dire : "la science est une éternelle remise en cause..."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
patrice69 Membre 424 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Mad World, merci pour ta réponse. Ca a éclairé ma petite lanterne. En fait les scientifiques devraient employer le mode grammatical conditionnel plus souvent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité misteroms31
Invités, Posté(e)
Invité misteroms31
Invité misteroms31 Invités 0 message
Posté(e)

Comment peut-on parler d'expansion alors qu'on ne sait pas où l'univers s'arrête ? :blush:

J'ai loupé un truc ????

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Mad_World
Invités, Posté(e)
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

En fait, Gallium répondrait beaucoup mieux... mais je vais essayer :

Imagine : je te met dans une boite si grande que tu ne vois pas les bord, et que je te donne la capacité de mesurer la distance moyenne entre deux particule autour de toi.

Disons que cette distance est x.

Maintenant, j'écarte les bords de la boite (que tu ne vois pas). L'air va prendre tout le volume, mais la quantité d'air ne changera pas. Il y aura autant de molécules, mais dans un volume plus grand. Cela se traduira par une distance moyenne entre molécule plus grande.

La distance moyenne deviendra x+dx

Donc, si la distance moyenne entre les particules augement, tu peux dire que les bords de la boite s'éloignent les uns des autres. Et si tu emploies le bon modèle, tu peux même estimer la vitesse à laquelle il s'écartent.

La boite, c'est l'univers, les molécules, ce sont des galaxies...

L'outil de mesure, ce sont des télescopes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Chronophage boulimique, 50ans Posté(e)
Blablateur Membre+ 7 075 messages
50ans‚ Chronophage boulimique,
Posté(e)

... On peut pas imaginer que la "boîte" à un trou ou n'est pas étanche? :blush:

Et pas un trou nécessairement sur l'emballage!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 70ans Posté(e)
gravellegg Membre 24 565 messages
Baby Forumeur‚ 70ans‚
Posté(e)
Si l'Univers est en expansion, cela est dù à l'explosion du Big Bang? Alors serais-t-il sage de penser qu'il peut y avoir eu d'autres Big Bang et ce meme a différentes ordres d'écheles et que nous puissions un jours nous mélanger à un ou plusieurs de ces autres univers si on tiens compte qu'on va dans toutes les directions. Moi je crois que tout ca(notre Univers connu) semble toujours avoir été là parmi une infinité d'échele de grosseur et de petisseur. Le Big Bang semble etre le résultat ou d'une réaction de quelquechose quelque part au milieu de tout ca dont on ne pourra jamais prouver d'une facon physique définitive. é moins d'avoir des télescopes grossissant à l'infini ou vice-et-versa avec des microscopes.

j,ai du mal a croire a laffaire bing-bang

pour moi l,univers a toujours été la,et a changé au fil des millénaires

en expention certe,mais alors pourquoi,notre galaxie voisine androméde ,va rentrer en collision avec la notre dans plusieurs millions d,années

celon les dires de sientifiques,il y a deux poids ,deux mesures,ou ,je n,ai rien comprit

ou je fait l,aveugle

pour moi ,quant une galaxie en rencontre une autre,voila qui fait du changement pour une des deux,l,une est détruite,et l,autre ce renforce,ce qui produit des nuages tsélaires,qui feront a leurs tours ,des systémes (solaires),pour moi,voila le changement,qui se produit,heureusement assez rarement

et notre vie a nous n,est pas assez longue pour le percevoir

c,est mon avis :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Sportdriver Membre 25 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il se peu que le Big-Bang n'aie jamais eu lieu, mais puisqu'on est en expansion, cela peu être dû à cela. Moi je pense au même principe de la mort d'une étoile lorsqu'elle fini par exploser genre super-nova, mais je comprends pas comment ca on peut arriver a calculer que cette étoile de départ aurait été plus petite qu'un atome et aie engendrer autant de matière que sont toutes ces galaxies et dont nous sommes quelque part là-dedans.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité misteroms31
Invités, Posté(e)
Invité misteroms31
Invité misteroms31 Invités 0 message
Posté(e)

Bon toujours rien compris :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Mad_World
Invités, Posté(e)
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

En réalité, il faut savoir que la taille de notre univers n'ai pas que problématique. Elle nous offre la possibilité, dans un certain sens, de remonter le temps.

C'est du au fait que la vitesse de la lumière n'est pas infinie. Si je regarde le soleil, je le verrai, en fait, tel qu'il était il y a 8 minutes, parceque la lumière à mis 8 minutes pour me parvenir. Si je regarde deux fois plus loin, je verrai l'endroit tel qu'il était il y a 16 minutes... et ainsi de suite. En ragardant très loin dans l'univers, on voit en fait l'univers tel qu'il était il y a plusieurs milliard d'années. Comme cela on peut remonter à des temps très proche du supposé big bang. C'est aussi pour cela qu'on cherche à augmenter au maximum le la puissance de nos téléscopes.

La difficulté réside en ce que plus le parcours de la lumière est long, plus elle a de chance d'être interceptée avant. On regarde, en réalité, plusieurs type de rayonnements, de particules. On s'interesse par exmple aux neutrinos, qui interagisse peu et qui, si on en attrape, peuvent venir de très très loins.

C'est pour cela qu'on a une idée de ce qui s'est passé au "commencement" de notre univers. A des temps très proche de ce qui ressemble à une sorte explosion qu'on a apellée big bang.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Sportdriver Membre 25 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Cela a dû etre terriblement compliquer de calculer tout ca!! :coeur:

Si je comprends bien, ils ont dû prendrent des tas de photos d'un tas de galaxies qui sont par groupes par rapport à leurs distances(estimées) de nous à notre emplacement actuel, faire le calcul du mouvement d'un de ces groupes chacun leur tour et en arriver à juxtaposer toutes ces données entre tous les groupes de données. :blush: Méchant calcul!! Surtout si t'as pas de calculatrice!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, le corps sur Terre, l'esprit ailleurs , 52ans Posté(e)
pascalin Membre 15 340 messages
52ans‚ le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ,
Posté(e)

Et surtout que l'on ne sait pas à quoi ressemble l'univers au moment ou l'on en parle , puisqu'il y a un décalage ;

s'il faut , il n'existe plus rien au moment ou l'on post :blush: et que la vague d'annihilation nous submerge à retardement, mais paradoxalement , elle aura rattrapée son retard en le faisant effectivement :coeur:

et le plus surprenant c'est que ce serait l'expansion qui favoriserait (exponentiellement)peut-être, le facteur réducteur ,suivant la quantité de matière présente dans l'univers et surtout de l'influence de l'énigmatique "énergie sombre" .

En gros ,l'univers aurait les yeux plus gros que le ventre (il pourrait en résulter des flatulences :coeur: )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×