L'orientation sexuelle, un choix?

Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
Oui, il me semble que c'est la théorie d'aristote ou de platon qui dit que les être humains sont à l'origine fait de 4 bras et 4 jambes, puis ils sont coupés en deux et ils recherchent leur moitié durant leur vie.

Ces vieilles théories ont été émisent à l'époque où il y avait peu de connaissances scientifiques.

Platon ;) ...Ce n'est pas une théorie, c'est une allégorie. Et s'il y a bien un nom à retenir quand on parle de pensée logique c'est Aristote.

Bon je passe le relais. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Bien, alors j'ai moi même lu un document témoignant de l'étude dont nous fait part Johndoe, vis à vis des odeurs corporelles.

C'est très intéressant !

La nature est bien faite : il semblerait que l'on soit attirés par les êtres qui offriraient le meilleur avenir pour nos progénitures.

Ce document parlait aussi des homosexuels : leur cerveau (dans le cas d'hommes) réagirait de la même façon que celui des femmes hétérosexuelles en présence de phéromone masculine.

Notre cerveau doit ensuite repérer si l'homme en question est un bon candidat (selon le critère dont parlait Johndoe).

Les goûts personels (beauté, etc..) interviennent aussi.

(à partir d'ici : interprétation personelle ;) )

Si le candidat n'est pas retenu, alors, tant pis.

Mais si le candidat passe les "test de sélection", il devient alors objet de désir : le cerveau, motivé par la phéromone, provoque la sensation de désir pour l'individu en question.

Et là : les pensées nous arrivent, nos fantasmes apparaissent.

mais pas forcément l'idée de faire un enfant. La nature a prévu cette éventualité dans le processus d'acceptation du de l'individu, mais la coppulation n'est pas forcément le but.

La motivation première est le plaisir.

Chez les animaux, idem. Mais pour accroître la probabilité des naissances, il y a le système de saison des amours.

Ainsi, l'espèce connait quand même beaucoup de naissances.

Chez l'homme, pas besoin de saisons des amours, puisqu'ils ont assez intelligents pour choisir d'avoir des enfnats quand ils le désireront. La plupart du temps, l'acte amoureux n'a que pour ambition le plaisir.

... D'où l'apparaition des nouvelles sexualités que sont bisexualité et homosexualité. La reproduction est moins un souci pour l'espèce humaine, donc, sa sexualité va encore plus se détourner vers la procuration du plaisir.

J'en reviens à mon idée que l'apparition de l'homosexualité et de la bisexualité font partie de l'évolution de l'espèce.

Modifié par Kylir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

La bisexualité et l'homosexualité sont des "nouvelles sexualités" pour certains ??????????!!!!!!!!!!!!!!!!! A Athènes et Rome, c'était la norme, alors question nouveauté...

De plus, on le constate même chez certaines espèces animales alors oui c'est naturel et ce n'est pas une tare que diantre! Vive la bisexualité féminine! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
La plupart du temps, l'acte amoureux n'a que pour ambition le plaisir.

...pour ambition..et pour finalité ;) ..mais oui je suis globalement d'accord ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Ouais, enfin, mon cher Mazarino, quand je dis "nouvelles sexualités", j'entend pas "apparues il y a 30 ans".

Elles sont nouvelles vis à vis des sexualités animales (boaf, flemme de réexpliquer, mais je les différencie dans mes anciens posts), et sont probablement aussi vieilles que l'homme "intelligent".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Chez les animaux, idem. Mais pour accroître la probabilité des naissances, il y a le système de saison des amours.

Si, il y a une saison des amours, quand les femmes ont une ovulation, elles ont de très fortes envies sexuelles pendant environ 2 semaines, les ovulations ayant lieu toutes les 4 semaines dans un cycle normal.

Les hommes sont constament en chaleur, car la production de spermatozoïdes est continue, il y a quand même une sorte de cycle, journalier si je me souvient bien, faut voir un graphique de l'évolution du taux d'hormone.

Chez l'homme, pas besoin de saisons des amours, puisqu'ils ont assez intelligents pour choisir d'avoir des enfnats quand ils le désireront. La plupart du temps, l'acte amoureux n'a que pour ambition le plaisir.

... D'où l'apparaition des nouvelles sexualités que sont bisexualité et homosexualité.

Chez les animaux aussi.

Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Sur un reportage que j'ai vu. Des chercheurs ont fait sentir des odeurs corporelles à des gens et leur ont demandé de les classer par ordre de préférence. Ils ont ensuite comparé les gènes ou un autre truc relatif au système immunitaire(marqueurs HLA peut être). Les gens étaient attirés le plus par les odeur provenant de personne qui avaient un système immunitaire le plus différent du leur, ce qui implique une meilleure résistance aux maladies des enfants qui seront issus de ce couple, car ils sont capable de se défendre contre une plus grande diversités de virus et bactéries.

En effet, c'est très interessant.

Pour nos choix basés sur l'attirance physique, ce ne serait pas uniquement pour des raisons socio-culturelles finalement.

Moi en tant que femme hétéro, je sais quel est le type physique d'homme que je recherche (il ne s'agit pas de beauté esthétique, de couleur, de taille, de muscles) : une physionomie masculine forte : quelque chose que je sais décripter par ma forte attirance sexuelle.

Mon mari a été selectionné parmi d'autres : on appelle cela le coup de foudre ;)

Nous ne sommes pas libres de nos choix alors ?

Sinon, je rappelle que la différenciation sexuelle se fait dans le ventre de la mère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Sinon, je rappelle que la différenciation sexuelle se fait dans le ventre de la mère.

Dans le ventre de la mère, le foetus suis simplement le plan de construction fournit par les gènes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Bon, alors soyons un peu plus précis. ;)

Oui, il y a une sécurité chez les humains, également, pour favoriser la procréation. Mais quand même, tu remarqueras que les humains font l'amour en dehors de ces périodes "fécondes"...

La très grande majorité des animaux (les exceptions ont déjà été citées, et sont toutes des espèces très intelligentes), non.

Les femmes sont quand même capables de désirer quelqu'un, d'avoir envie de faire l'amour avec lui, sans pour autant être dans une période d'ovulation.

Ensuite, tu me dis que chez les animaux aussi, l'acte amoureux est réalisé pour le plaisir.

Apparemment, tu n'avais pas compris, mais c'est que je disais également.

La différence réside dans le fait que cet instant de plaisir, c'est leur corps qui le leur réclame, en un cycle régulier, sans quoi il n'y aurait pas de procréation. En dehors de ces cycles, il ne leur vient pas à l'esprit de copuler.

(Sauf, certaines espèces intelligentes, qui ont compris que certains actes leur procurent du plaisir.)

La sexualité des animaux est avant tout un moyen reproductif, même si eux-mêmes ne le conçoient pas comme cela (d'ailleurs, ils ne conçoivent pas grand chose).

Chez l'homme (son ancêtre), la prise de conscience du plaisir et de comment se le procurer (qu'ont déjà les primates et certains cétacés...) a entrainé une mutation de sa sexualité.

Il est devenu capable de pratiquer l'amour quand cela lui chantait avec pour seul but, le plaisir. Il a dépassé les cycles naturels que la nature avait mis en place pour garantir la survie de l'espèce.

A partir de là, ces cycles ont évolué, eux-aussi, car moins utiles. S'ils n'ont pas disparu, ils se sont multiplié ou ont pris de l'ampleur. Nous sommes capables de désirer, de fantasmer, presque n'importe quand !

Notre sexualité s'est avant tout axée sur la finalité du plaisir.

Ainsi sont apparus l'homosexualité, la bisexualité, qui n'ont bien entendu plus d'ambition de procréation. Ce sont des sexualités qui découlent de cette logique évolutive : faire l'amour par et pour le plaisir.

Modifié par Kylir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Bas alors ? Personne ne répond !

Johndoe ? Noladelle ? Vous n'avez rien à opposer ?

Pas que ça me déplaise ! ;) Mais dites-moi au moins si vous êtes d'accord ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ilensaitilenapprend Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)

Bon et bien je dois dire que je suis d'accord avec ta description du pourquoi la bisexualité et l'homosexualité coexistent et comment se fait-il qu'on les ressentent ainsi. Mais juste pour savoir sur quelle argumentation tu te trouves, il m'est important de savoir pour toi si l'orientation sexuelle est un choix???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Non, pour moi, l'orientation sexuelle n'est pas un choix.

Le processus d'attribution de la sexualité se fait de manière inconsciente. Il est très complexe, et dépend de nos influences, de notre passé, de nos expériences, de notre éducation, de plein de paramètres qui ne dépendent absolument pas de nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ilensaitilenapprend Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)
Non, pour moi, l'orientation sexuelle n'est pas un choix.

Le processus d'attribution de la sexualité se fait de manière inconsciente. Il est très complexe, et dépend de nos influences, de notre passé, de nos expériences, de notre éducation, de plein de paramètres qui ne dépendent absolument pas de nous.

Okay, allons-y comme suit, il est donc clair pour toi que c'est pas un choix

Pour moi, j'avais plus pour idée de me convaincre que s'etait un choix. Par contre, j'admet avec toutes les lectures que je viens de faire durant la derniere semaine, que l'ont à le choix de refuser notre orientation ou de l'accepter mais on a pas pour choix de la choisir! C'est ce que j,ai pu comprendre. Pour moi, jusqu'ici je suis très daccord, mais je convient pas à dire que c'est pas un choix, car les gens se laissent glisser vers ce que leur désirs les mènes, d'ou l'inconscience, mais il est possible et ici c,est la que intervient possible pour presque pas dire il est possible de choisir parce que l'humain est autonome et est capable de se configurer lui meme afin d'octroyer poiur les meilleurs choix d'ou le choix de son orientation!

J'ai pour exemple un homme coiffeur dans ma ville que moi et mon pere connait, et qui est devenu homosexuel suite a plusuieur année de refoulement sur luim eme...pendant ce temps il a eu le temps d'avoir des enfants et une fiemme qu'iol a tout lacher la pour choisir l'orientation sexuelle de son choix... On regarde cela avec recul, et oui tu as raisons, l'homme a du obéir à ses désirs et donc ce n,est pas un choix, par contre on regarde ca avec plus de recul, n'est-ce pas cet homme qui ai choisi d'etre hetero pour ensuite changer son choix pour etre homosexuel??? Tu peux en venir a un point qui dit que c'est de l'inconscience, ici je crois quil a eu le choix..et il en a fait le choix. Car pour moi il est aussi simple que faire du Kraft dinner que le chox revient a l'etre humain et c'est lorsque cette derniere décide de laisser son etre rouler dans l'inconscience qu'il n'en fait plus un choix!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Peut-être ton ami coiffeur est-il bisexuel, dans ce cas, aucun problème et rien à redire sur ce qu'il a fait.

Autrement, peut-être (sûrement) préférait-il les hommes. Il est peut-être gay, ou même bi à préférence pour les hommes, depuis longtemps, et ce n'est que récemment qu'il a osé franchir le cap et l'assumer.

Ce n'est pas pour autant un choix de sexualité.

Là où il y a choix, c'est dans la volonté de s'assumer en tant que gay, après avoir eu une relation avec une femme. Cette relation ne fait pas forcément de lui un hétérosexuel : il n'avait peut-être aucune attirance sexuelle pour cette femme, mais a préféré faire semblant d'être hétéro, car assumer son homosexualité lui faisait peur. C'est très courant comme réaction...

Voilà... moi, c'est ce que j'en pense, au regard de ce que tu as écrit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ilensaitilenapprend Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)

Sans doute tu as raison!

Je vais exprimer mes propos sur une autre idée car je crois toujours que c'est un choix et disont simplement que ce sont les gens qui désire ne pas en faire un choix, car il est toujours possible d'apprécier ce qu'on est pas vraiment attirer vers... il suffit de se conditionner et de pratiquer et ca ne peux pas etre si mauvais que ca d'etre dans une de ces trois orientations (bi homo ou hetero). Les gens ne doute meme pas qu'ils pourraient en avoir le choix, mais selon les circonstances de vie aujourd'hui, je suis totalement daccord que c'est pas un choix... Mais moi je crois que ca peut l'etre pour ceux qui le désire... ou qui ont le desire d'apprendre a aimer ce qu'il crois pas possible... C'est une autre facon de grandir!

Et si certains peuvent le faire, tous ou presque peuvent le faire, car l'exception fait partie de la regle!

Al0ors pour moi qui est maitre de mon cerveau et de mon corps, je vois cela comme un choix de vie... et non pas comme une orientation prédéterminée...du a toute sortes d'influence.. jdirais plutot que toute les influences au court de la vie la personne donnera a celle ci la chance de choisir ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Hum, j'ai l'impression que ça ne te plait pas tellement l'idée de dépendre de notre environnement.

Je te suis sur certains points : nous sommes en très grande partie maîtres de nous-mêmes. Nous pouvons grandement influencer notre personalité, avoir un travail sur elle, etc...

Cependant, je ne pense pas que l'on puisse changer sa sexualité.

Une fois qu'elle est orientée, on peut toujours pratiquer des actes qui ne relèvent pas de notre sexualité, on pourra même y prendre du plaisir, mais cela ne nous fera pas changer de sexualité pour autant : nos objets de fantasmes, de désir, resteront les mêmes.

S'il est possible d'influencer notre sexualité, c'est à l'adolescence, là où la sexualité s'éveille et s'oriente.

Mais il faut beaucoup de maturité, et être vraiment focalisé sur sa sexualité, je pense, pour y arriver... ce dont des adolescents ne sont pas forcément capables.

Je veux dire par là qu'il faudrait vraiment avoir une image de soi très juste (c'est très difficile); et beaucoup de recul, pour se rendre compte de l'orientation sexuelle à cet âge.

Même si à cet âge, on ressent une attirance passagère pour un membre du même sexe, elle est bien souvent mise en retrait par l'individu, qui la considère comme "normale"... On a facilement l'impression d'être normal, on se dit que les autres aussi éprouvent cela. Je pense même que l'adolescent en question en pense même pas à l'homosexualité dans un tel cas. Il ne l'envisage pas.

S'il devient effectivement homoseuxel, au moment où il s'en rend compte, il est trop tard.

Son orientation sexuelle est fixée.

De plus, même si il arrive à prendre conscience de la tournure que prend sa sexualité à la puberté, la modifier, l'influencer, demande un travail à mon avis, énorme sur lui-même...

Bon, je vais arrêter d'argumenter là, mais il y en a encore à dire.

Modifié par Kylir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ilensaitilenapprend Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)

Oui je dois dire que tu l'as bien décris ici meme! Je crois pas que je sois si en désaccord avec toi puisque ton raisonnement convient a mes attentes! ;)

Mais il restera toujours que je ne suis toujours pas capable de trouver une logique aux sentiments ;)

Une logique, je dirais plutot une explication qui tire de la science pour etre encore plus certain de l'explication! Le processus des sentiments... ca tire pas toujours de la logique! Ici, c'est un peu dure de parler des sentiments qui attire les uns chez les autres... ce qui rend le debat compliquer sur le point qu'on controle pas vraiment les sentiments dans une personne!

Moi j'agit par logique le plus souvent qu'autrement et je sens que je refoule beaucoup de sentiments pour ce faire, mais j'imagine que l'effet inverse est egalement possible ce qui permettrais d'autre orientation ...

Bref je peux pas trop m'exprimer la dessus, comme c'est un peu délicat!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Je pense qu'il faut être à l'écoute des deux, à savoir de son esprit logique, et de ses sentiments.

Réagir par la logique permet de voir les choses objectivement, sans être aveuglé par nos affects, mais il ne faut pas oublier que nos sentiments font partie de notre humanité, et qu'il faut également les écouter, les prendre en conscience... notamment en ce qui concerne le rapport avec les autres.

Tu ne vois pas de logique aux sentiments ?... C'est vrai qu'il ne semble pas toujours y en avoir.

Tu vois... je pense que notre orientation sexuelle n'a d'influence que pour ce qui est véritablement sexuel, les fantasmes, etc...

Les sentiments, pour moi, viennent indépendamment.

Ce que l'on appelle "l'amour" peut, selon moi, nous toucher et concerner autant un homme qu'une femme, quelque soit notre orientation sexuelle.

Seulement, l'amour, tel qu'on l'entend généralement, comprend l'attirance physique, et donc, le sexe.

Pour moi, ce n'est pas l'amour, au sens strict, c'est l'amour lié à l'attirance physique.

Je pense que l'on peut aimer autant un homme qu'une femme, quelque soit notre orientation sexuelle. L'amour tel qu'on le comprend généralement inclue presque toujours le désir sexuel... ce n'est pas l'amour au sens strict.

Quant à ce qui peut provoquer l'amour chez quelqu'un, peut-être nos gènes n'y sont-ils pour rien (ils ne joueraient un vague rôle que pour l'attirance physique).

Je pense que nos goûts en amour, les traits de caractère qui nous font craquer, les comportements que l'on apprécie, tout cela dépend de notre propre personalité, et donc, dépend du culturel.

Modifié par Kylir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ilensaitilenapprend Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans
Posté(e)
Tu vois... je pense que notre orientation sexuelle n'a d'influence que pour ce qui est véritablement sexuel, les fantasmes, etc...

Les sentiments, pour moi, viennent indépendamment.

Hum, je vois ce que tu veux dire, mais tu crois pas que les homosexuelles soit attirer par des sentiments tel que l'amour?? Pourtant c'est que tu dis que l'orientation n'a que de l'effet sur ce qui est sexuel!? Je suis pas tres daccord avec ce bout de phrase parce que je connais des homosexuels qui s'aiment enormément, (je connais un couple en fait) et ce n'est nul autre que de l'amour un pour l'autre alors s'il a choisi cette orientation par amour, je ne vois pas ou on peut parler de sentiment qui viennent indépendamment!?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Je ne comprend pas tellement ce que tu veux dire... ;) , mais je vais essayer d'expliciter ma pensée.

Que l'on soit hétéro, ou homo, cela n'affecte que nos goûts physiques.

L'amour, au sens strict, ne concerne que ce qui est sentimental.

Je pense que l'amitié est le sentiment le plus fort que l'on puisse ressentir pour quelqu'un. ( c'est égal à l'amour au sens strict, pour moi).

L'amour, au sens large, est pour moi l'amitié additionnée de l'attirance physique.

Or, l'attirance physique dépend de notre orientation sexuelle.

Le couple homosexuel que tu connais, si j'ai bien compris, tu dis qu'il a choisi d'être homosexuel par amour.

Si ce que tu dis est vrai, que ce mec est hétéro à la base, et qu'il s'est mis avec un homme, il n'est pas devenu homosexuel pour autant (à moins qu'il est toujours été bisexuel).

Il est tombé amoureux (une amitié, une complicité très forte, en fait) d'un autre homme, et cela lui a peut-être donné envie d'expérimenter quelque chose de sexuel avec lui.

Ca ne fait pas de lui un homosexuel, dans le sens où les femmes sont toujours les seules sur lesquelles il fantasme.

Il a juste espérimenté des actes homosexuels.

Ou bien, il est vraiment homosexuel, n'est donc sexuellement attiré que par les hommes et donc, il n'a en rien choisi de changer de sexualité par amour. (c'est impossible)

Modifié par Kylir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant