Schizo. Membre 97 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Elliott Smith est né sous le nom de Steven Paul Smith le 6 août 1969 aux Etats Unis, dans le Nebraska. Alors qu'il vient à peine de souffler sa première bougie, Steven Paul est déjà un enfant du divorce, et part s'installer avec sa mère à Dallas. Très jeune, il pratique la guitare et le piano, et commence à composer des chansons dès l'âge de 13 ans. A l'adolescence, Steven Paul part vivre chez son père à Portland, et prend le nom d'Elliott.

Une fois le bac en poche, il s'inscrit à la fac de philo et de sciences politiques. Puis avec ses potes Tony Lash, Neil Gust, et Brandt Peterson, il fonde le groupe Heatmiser. Parallèlement à la vie de groupe, Elliott écrit en solo et publie un premier album, « Roman Candle » en 1994, qui sera suivi d'un second album éponyme, sorti en 1995. Deux ans plus tard, Elliott met en boîte un troisième opus, « Either/Or », qui obtient un certain succès. A cette époque, Elliott Smith a déjà laissé tomber Heatmiser, avec qui il a sorti par ailleurs trois albums. Mais c'est en composant « Miss Misery », le thème du film « Will Hunting » de Gus van Sant, qu'Elliott Smith va définitivement se faire connaître du grand public. « Miss Misery » sera même nommée aux Oscars, tandis que l'on peut retrouver sur la B.O du film, plusieurs titres lumineux et intenses du songwriter, extraits de ses précédents albums.

En 1998, Elliott Smith publie l'album « Xo » où l'on peut notamment retrouver la superbe « Waltz #2 ». Elliott Smith est ensuite de retour au cinéma avec une reprise de « Because » des mythiques scarabées pour « American Beauty ». Puis le chanteur est de nouveau dans les bacs avec « Figure 8 ». Mais ce nouvel album se vend beaucoup moins bien que « Xo », et le musicien se fait virer de son label Dreamworks. Timide et mélancolique, sombre et dépressif, Elliott Smith s'est longtemps réfugié dans les drogues et l'alcool, considérant ses succès comme un coup de chance, sa renommée comme un mensonge, persuadé de ne rien valoir. Et lorsque Dreamworks le laisse tomber, toutes les angoisses d'Elliott Smith s'exacerbent, et le chanteur s'enferme alors de plus belle dans la solitude et la drogue. Pourtant, Elliott Smith revient en studio pour préparer un sixième album, « From A Basement On The Hill ». Mais le songwriter ne réussira pas à surmonter sa tristesse, ses craintes, ses idées noires : en 2003, on le retrouve poignardé. Tout porte à croire qu'Elliott Smith s'est suicidé, même si des doutes subsistent quant à un meurtre éventuel. « From A Basement On The Hill » paraît à titre posthume en 2004.

</div>[CENTRER]Sans doute mon artiste/songwriter préféré, pas assez connu en France imho (quoique je me rends pas vraiment compte en fait).

Elliott_Smith-f9b63.jpg

Elliott%20Smith%20elliott.jpg

Photo du mémorial 'Elliott Smith' (reprenant la pochette de Figure 8) à Los Angeles.

Quelques morceaux :

(Elliott Smith)

(Either/Or)

Ballad of Big Nothing (en live) :

ou
.

(BO Will Hunting)

Waltz #2 (XO)

(Figure 8)

(From a Basement on the Hill)

Modifié par Schizo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je ne connais de lui que ses titres les plus connus, il est effectivement peu connu parmi le grand public. Regrettable, car son destin d'écorché vif devrait en inspirer plus d'un! :smile2:

Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant