Le syndicalisme sert-il encore à quelque chose ?


naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Bonjour,

De plus en plus souvent on entend dire que ce sont, dans les grandes entreprises, les actionnaires qui ont tout le pouvoir.

En France, les seuls "représentants" des salariés (uniquement des syndiqués en théorie) sont les syndicats. Or ces mêmes syndicats, n'ont quasiment aucun pouvoir (c'est mon avis). En effet vu la faible représentativité de ces mêmes syndicats (inférieure à 8% de la population active nationale, et en grande partie dans le service public), et vu leur mode d'actions (grève, blocage d'entreprises, etc), on ne peut pas réellement dire que les salariés/syndiqués sont bien représentés.

Bref, ne serait-il pas plus judicieux pour des salariés qu'ont envie de réellement exercer un pouvoir direct sur leur entreprise d'acheter des actions, plutôt que de cotiser pour un syndicat dont l'action n'est qu'indirecte ?

Bien sûr, pour pouvoir parler d'une seule voix et ainsi paraître plus fort, les salariés individuels pourraient s'unir et ainsi former une masse compacte (comme un syndicat), pour avoir un impact important et direct sur l'entreprise.

On peut toujours dire que l'actionnariat c'est de la merde, sauf que cela existe, et que ce n'est pas en gueulant qu'il va disparaître. Ce système existant, autant l'utiliser à son profit, non ?

P.S. : ici il ne s'agit que des entreprises côtées en bourse, et que de la relation salarié-entreprise. Dans les petites boîtes, et dans les relations salarié-Etat, le syndicalisme reste nécessaire (pas forcément sous la forme que l'on connaît en France d'ailleurs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

A moins de représenter une part importante et non négligeable de l'actionnariat, je ne vois pas en quoi un tel groupement de salarié serait plus entendu que des salariés en syndicats actuellement.

Il faudrait qu'il possède un droit de regard, donc un nombre important de part ...

Déjà que peu probable, je ne vois pas, en cas de conflit, où serait le mieux : au lieu de paralyser l'entreprise à la base en faisant grève, il la paralyserait en haut en bloquant les décisions ... je ne suis pas sûr que ce soit à celà que tu penses ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Bien sûr, il faudrait qu'il y ait de nombreux actionnaires, plus on est nombreux, plus on a de poids. Mais cela est aussi valable pour les syndicats.

Mais puisque que chaque actionnaire a un droit de vote sur les directions prises par l'entreprise, il pourrait agir directement et en amont sur ces mêmes directions, plutôt que de bloquer une entreprise isolée, qui de toute manière est condamnée à fermer (et puis ce n'est pas en brûlant des pneus que l'on va convaincre les dirigeants de rester...). Et puis ça responsabiliserait individuellement chaque salarié je pense, ce qui est une bonne chose.

Bon bien sûr, l'autre solution serait d'avoir des syndicats très puissants capable de lancer des grèves illimités dans toutes les implantations d'une entreprise d'un pays tout entier (et en payant chaque jour les salariés en grève). Dans ce cas, ces mêmes syndicats seraient plus entendu par les entreprises je pense. Mais bon, avant qu'on ait de tels syndicats en France...

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

ptdr ...

Tu as adhérer au PC ou quoi naturellevasion ?

Des entreprises dirigées par leurs employés, des syndicats puissants que les entreprises es doivent d'écouter ... que t'arrive t'il ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

;)

Nan mais je dis juste qu'il y a d'autres moyens de protéger les salariés que le syndicalisme que nous connaissons aujourd'hui, et qu'il faut utiliser tous les nouveaux moyens mis sa disposition pour défendre ses intérêts, plutôt que de toujours rejeter l'évolution croyant que toute évolution est forcément néfaste.

C'est pourquoi je pense que l'actionnariat, considéré comme un démon par de nombreux syndicalistes, peut au contraire devenir un avantage pour le salarié.

De bonnes conditions de travail, c'est important tout de même. Pas la peine d'être un fasciste (communiste) pour penser cela ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Pour une fois, je suis d'accord avec naturellevasion! Les syndicats réformistes sont rares, les majoritaires pratiquent l'obstruction tout en ayant une rente de situation (les créations de nouvelles confédérations nationales étant interdites, elles doivent toutes avoir existé en 1945)!

Les Constituants de 1789 - 1791 avaient déjà compris le rôle nocif des corporations!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant