pour les ecrivains amateurs!

ev.tp9 Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

j aimerais partager par mails avec des gens interessé par l ecriture (amateur) , on peut partager des sujets faire des critiques pour s aider a devenir plus meilleure j attend vos reponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yzdiiw Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)

quand tu dit " interessé par l'écriture ( amateur )", tu parle de tout age ? Parce que sinon ça m'interesse ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hypnotic Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

oui pour moi d'ailleur je cherche des volontaires pour lire un tout debut de "roman" . cela ne fait que quelques lignes d'accord mais j'aimerais savoir si je part dans la bonne direction ... ou pas ^^.

La douleur revenait, toujours aussi lacinente. Mais habitués à cette vielle amie elle ne s'en rendit même pas compte. Ayant consulté mains médecins et autres spécialistes elle avait finit par renoncer à la faire disparaître. Tous étant persuader d'avoir trouvé, rien n'avait marché. Comment auraient-ils pu savoir ? Rien de rationnel ne pouvait leur indiquer la bonne voie. Même la principale intéressée n'aurait pu s'en douter.

L'air était frais même en ce soir de juillet elle était seule sur la route et pouvait sur sa 50cc s'en donnée à c¿ur joie ce qu'elle ne manquait pas de faire. Ces rares instants de solitude et de plénitude lui était cher et pour rien au monde elle n'y aurait renoncée. Au dessus le ciel d'un noir d'encre faisait ressortir sa multitude d'étoile , ses meilleures amies . La route était encore humide et l'odeur enivrante de l'herbe ne faisait qu'ajouter à la magie du lieu. On devinait les formes sombre des douces collines de la région désertée, pour quelque kilomètre encore, de présence humaine.

il y a surement des fautes je suis vraiment désolée mais je n'ai pas eu le temps ni l'envie (vu l'heure ) de tout relire .

Merci encore a qui voudra bien répondre. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
winrie Membre 60 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

très beau début, la suite est disponible ? lol Non franchement pas mal de talent rien que pour un paragraphe, c'est déjà bien fait, bien collé, ça donne envie de lire quoi ! Bonne continuation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
winrie Membre 60 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Sinon moi aussi j'écris, j'ai fait un petit roman mais pas très élaboré, pour l'instant c'est juste pour l'idée mais dites m'en des nouvelles, une petite critique, quelque chose, ça m'aidera beaucoup meeeerccccii :blush:

le voilà Visitez mon blog : D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charly-tango Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

pour info hypnotic: c'est bien si tu aime écrire continu va jusqu'au bout de ton projet. moi j'en suis a mon deuxième livre, enfin je commence. pour le premier je fini les correcs, tu a une sensation de satisfaction quand tu as écrit tes derniers mots après des moi s et des mois d'écriture. et sa ça vaux le coup d'aller jusqu'au bout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charly-tango Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

winrie j'ai lue ton texte, je trouve ça bien. c'est bien décrit, c'est fluide compréhensible. j'ai envi de te dire de continuer comme pour pour hypnotic. bonne chance!

ps voir mon blog http://overnight.skyrock.com/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charly-tango Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

voila

Modifié par charly-tango

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
winrie Membre 60 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

c'est bien tout ça, LA SUITE ! LA SUITE ! LA SUITE !! je t'ai laissé un petit commentaire, tu pense faire un peux comme superman ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charly-tango Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

non et la suite pas maintenant mais sa va venir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
winrie Membre 60 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

oui j'ai lu, bien, je veux toujours la suite xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
conselia Membre 27 messages
Forumeur balbutiant‚ 56ans
Posté(e)

allez, je me lance aussi :

Voici un petit texte que j'aimerais bien voir commenté et critiqué, mais doucement, j'ai le coeur fragile.

Pris dans la toile

"De feu et de sang. La toile bouleversait l'¿il de Ferdinand ; les rouges le disputaient aux noirs et aux jaunes vifs pour suggérer les flammes et les fumées de l'enfer. Les contrastes suggéraient mille tourments subis par les formes fluettes, mais si évocatrices dans leurs subtils mouvements, qui parsemaient le fond d'ondes obscures et rougeoyantes ! La toile le regardait et il s'en était senti pénétré dès qu'il avait franchi la porte de l'atelier de Szabo. Ferdinand avait vendu plusieurs des toiles récentes de l'artiste dans sa galerie du faubourg, mais celle-ci tranchait si violement avec le style et le thème de tout ce qu'avait produit le peintre jusqu'alors qu'il la crût tout d'abord l'¿uvre d'un autre. Mais la signature était bien là où Szabo la peignait d'ordinaire, s'inscrivant délicatement dans un détail du coin supérieur gauche de la toile.

Stupéfait par la force de l'évocation et perdu en conjectures quant aux motivations du peintre, il n'entendit pas ce dernier s'approcher de lui et sursauta lorsqu'arrivé dans son dos il agrippa ses deux épaules d'une poigne ferme et s'exclama : « pas celle-là, Ferdinand ! »

Se retournant d'un bond, tant pour se dégager de l'étreinte que pour faire face à Szabo, il fit de son mieux pour toiser le peintre qui le dépassait d'une tête au moins.

- Et quoi ! Tu disparais pendant deux semaines, tu t'enfermes pour peindre cette merveille et tu ne veux pas que je la vende ?

- Je te le dis, Ferdinand, pas celle-là. Tu ne vendras pas celle-là !

- Et pourquoi, je te prie ? Outre que c'est ce que tu as fait de mieux depuis bien longtemps, je te rappelle que le coût de tes lubies et tes frasques ne te permettent pas de faire le difficile¿ Attends, ne me dis pas que tu ne veux pas que moi, je la vende. Tu as trouvé un nouvel agent, c'est ça ?

- Mais non, pauvre fou. Ta paranoïa me fatigue. Je ne peux pas le vendre et je n'ai pas l'intention de t'expliquer pourquoi, alors laisse choir et prends plutôt un verre avec moi.

Son penchant pour l'alcool ne semblait pas nuire à son talent, mais ce vice n'était que le moindre de ceux qu'il revendiquait nécessaires à la création artistique. Toutes ces toiles jusqu'alors étaient empreintes de cet appétit d'ivresse et de stupre, pleines de courbes féminines enchâssées dans des volutes brunes et bleutées, heurtées par endroit par des formes oblongues tantôt couvertes de teintes métalliques, tantôt boisées, souvent partiellement enveloppées d'un pelage ou d'un plumage. Le caractère sournoisement pornographique des ses ¿uvres lui avait rapidement valu la curiosité de quelques collectionneurs discrets, puis de galeristes conscients de l'adéquation de ses toiles avec l'air du temps. Mais Ferdinand avait su le convaincre que la dispersion et la surproduction étaient contraires à ses intérêts économiques et l'avait astucieusement enfermé dans un contrat d'exclusivité avec sa propre galerie, qui n'exposait qu'au compte-goutte les peintures de Szabo. La cote de l'artiste avait profité de cette rareté programmée, et les apparitions du peintre étaient l'objet d'une mise en scène aussi travaillée que l'exposition de ses toiles. Il avait ainsi acquis une réputation sulfureuse, propice au marketing dont Ferdinand avait appris les subtilités dans une vie antérieure, entretenue par de savantes indiscrétions révélées par de fugaces conquêtes, lorsqu'elles n'étaient inventées de toutes pièces par Ferdinand lui-même.

Mais la toile que le marchand découvrait aujourd'hui n'était pas de cette veine, et sa force sombre et malveillante était plus fascinante encore que l'érotisme de toute son ¿uvre passée. A proprement parler, il ne pouvait être tiré de réel plaisir de son observation, car un puissant malaise envahissait le c¿ur - ou était-ce l'âme ? - de celui qui posait les yeux sur ces silhouettes tourmentées. Incapable de s'en détourner, Ferdinand avait en un sens béni l'apparition de Szabo, en cela qu'elle l'avait soustrait à l'emprise de ces taches de couleurs déroutantes et à l'agitation croissante qu'elles instillaient dans tout son être.

- Allez, ne fais pas l'enfant et dis-moi quand je pourrai l'exposer, dit-il après avoir vidé le verre que lui avait servi le peintre.

- Tu n'écoutes rien, lui répondit Szabo, tu ne sais rien et tu ne comprends rien. Cette toile reste dans l'atelier et point final, mon ami.

Son accent trahissait son origine, mais en cet instant il s'était teinté d'une détermination jusqu'alors inconnue de Ferdinand, qui renonça à tenter une fois encore de convaincre l'artiste. Il le salua en bougonnant et rentra chez lui.

La nuit qui suivit fut pleine de cauchemars et de sueurs froides. Ferdinand se retournait sans cesse dans le grand lit, au grand dam de son épouse qui finit par lui intimer l'ordre d'aller dormir dans la chambre d'amis. Il prit une douche, mangea le reste du gâteau qu'elle lui avait amoureusement préparé la veille, fuma deux cigarettes coup sur coup, puis se glissa dans les draps de la chambre du fond. Rien n'y fit ; il ne trouvait le sommeil que pour en être tiré quelques minutes plus tard par des visions pires encore que celles que lui procuraient les mauvais alcools dont il abusait parfois en compagnie de Szabo.

Des flammes y dansaient autour de corps dégingandés, aux visages tordus d'une douleur atroce. Mais ce qui troublait Ferdinand et ajoutait à son insomnie était la certitude qui le gagnait qu'il lui fallait cette toile. Au matin, il décida de faire le siège de l'atelier du peintre jusqu'à ce qu'il la lui eût confiée, mais en vain. Au bout de trois jours d'arguties et de palabres, ponctuées par des nuits agitées de rêves de plus en plus incohérents, mais tous inspirés par l'¿uvre de Szabo, les deux amis en étaient à arrivés à se fâcher.

Le peintre avait jeté dehors Ferdinand, quant celui-ci, à bout d'arguments, l'avait menacé de lui réclamer l'argent qu'il lui avait avancé. Pendant les semaines qui suivirent cet esclandre, ils ne se virent ni n'échangèrent un mot au téléphone. Mais Ferdinand était rongé par un mal inconnu, qui lui ôtait le sommeil et le rendait irritable au point que sa femme décida de séjourner chez sa mère jusqu'à ce qu'il eût recouvré ses esprits. Seul dans la demeure, il marchait de long en large tout le jour durant, incapable de se rendre à la galerie ni où que ce fût, obnubilé par l'idée de posséder le chef-d'¿uvre de Szabo.

Une nuit, n'y tenant plus, il traversa la ville à pied, ourdissant quelque sombre plan pour dérober ce que son ami d'alors ne voulait lui remettre. Piètre cambrioleur, il escalada malgré tout la grille du jardin qui entourait l'atelier du peintre et brisa une vitre pour s'y introduire. Planté devant la toile, dont il avait retiré le voile qui la recouvrait, il resta un long moment sans bouger, se laissant gagner par les ondes brûlantes que sa contemplation déclenchait en lui. <A name=OLE_LINK1>Bien qu'il n'eût pas disposé d'autant de temps lorsqu'il l'avait découverte un mois plus tôt, il lui sembla que quelque chose de nouveau s'y trouvait. Parmi les silhouettes qui se détachaient sur le fond sinistre, il distingua bientôt ce qui n'y figurait pas alors ; il y en avait alors cinq, elles étaient maintenant six, et ce personnage peint depuis lui sembla curieusement familier. S'en rapprochant autant que sa vue défaillante le permit, il comprit que ces traits de feu et de sang, pour incertains et esquissés qu'ils fussent, ne pouvaient représenter autre chose que lui-même, tourmenté par les flammes de l'enfer.

Une fois encore, il fut surpris par la poigne de Szabo lorsque ce dernier le prit par les épaules et lui susurra à l'oreille : « je ne peux pas le vendre, je te l'ai dit, c'est une commande. »

Si ça vous a plu, il y en a plein d'autres sur le site (voir ma signature)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charly-tango Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

a la tour la suite c pas pour l'instant si tu sais tout maintenant c'est pas marrant ^^ tu n'es pas d'accord avec moi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ophélie.R Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Guten tag à tous!

Vous êtes des écrivains amateur?

Vous méritez tous d'être lu et reconnu par des éditeur, je vous l'assure.

Moi, ça fait 4 ans que j'écris et j'ai 6 romans en tout alors allez sur http://vadcar76800.forumsactif.com si vous voulez des avis afin de vous améliorer et avoir des chances d'être publier un jour si vous le souhaitez. Ce n'est peut-être qu'un début, il faudra du temps bien entendu. j'espère que vous êtes patient.

J'ai publié les 2 premiers chapitres d'uns de mes romans (les 3 vies. Les liens du passé (Tome 1)), allez-y et dites-moi en des nouvelles.

Toutes mes salutations.

Ophélie. (je garde mon prénom comme pseudo -mais avec une petite modification pour m'amuser (Oph3loche) - sur le forum. Si vous me cherchez, vous trouverez facilement ^^)

Modifié par Ophélie.R

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ophélie.R Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

J'aimerais en savoir plus sur quelques personnes ici. Tient par exemple, tu es en quelle classe charly-Tango?

Puisqu' ici je le "Baby forumeur" :blush: Ah-ah, "Baby Forumeur" marrant, marrant.

J'aimerais savoir des choses sur les gens etc.

Je suis curieuse de connaitre votre âge surtout.

:coeur:

En plus, nous avons un point commun, pour ceux qui ont des difficultés en grammaire, je suis dans le bateau mais pas le même. ^^ Je me suis amplement améliorée grâce à tout les forums où je me suis inscrite et grâce à mes cours de Français.

Modifié par Ophélie.R

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
charly-tango Membre 115 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

alors pour raison de sécurité je ne vais pas donner mon âge ni mon nom. en revanche je suis en 1er STG ( science des technique et de la gestion) et toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ophélie.R Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Tu es plus vieux que moi.

Je suis en 3°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant