Education:

LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
prof de quoi ? Un prof effectue 18 heures /semaine et 15 heures après agrégation.

18+15=33 :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Oui, sauf que là il s'agit de postes de professeurs stagiaires en IUFM, soit de futurs professeurs des écoles, donc des instits...
Sauf que tu te plantes, un prof certifié, c'est 18 H et un prof agrégé, c'est 15H et 500¿ en plus, par mois :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Honnêtement, sur cette question, je sèche... je vois vraiment pas ce qu'on peut en faire...
En école militaire obligatoire, jusqu'à leur 18 ans. Et si l'armée réussit à les remettre sur le droit chemin, ils ont une chance de poursuivre dans cette corporation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob Razowski Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Quand on fait des postulats, on essaie de ne pas le faire gratuitement. Parce que l'accumulation de lieux communs, c'est indigeste.

le niveau scolaire n'a fait que diminuer.

c'est un lieu commun qui est utilisé surtout par la fcpe, mais pour des raisons différentes. je n'invente rien. ;)

On va pas blamer les etablissements privés d'être meilleurs que nous.

je ne l'ai pas inventé non plus. En fait, c'est vos théories fumantes ultrasimplistes qui soutiennent que moins il y a d'eleves dans une classe, et meilleure est l'éducation. ;) Cela ne s'appliquerait pas aux etablissements privés? ;) je ne fais que te reprendre.

la défaite des profs

un lieu commun? ;)

Des qu'une manif de prof a lieu, elle suffit a faire rebrousser chemin aux politiques.

le lieu commun que j'entend le plus consiste plutot en "la défaite des ministre de l'éducation successifs". Qui a la plus grosse alors? :smile2: trés puéril.

Et que faire des enfants légèrement handicapés ? On les exclu aussi sans leur laisser la chance d'étudier un minimum (ex : suppression des CLIS)

Les suppressions de CLIS sont plutot des déplacements de CLIS. Il n'y a eu aucune loi votée dans ce sens.

Les CLIS n'ont pas augmenté leur effectifs et les familles en bénéficiant ne m'ont jamais semblé patir de modifications qui se sont avérées plus réelles dans les journaux que dans leur vie de tous les jours.

Je dirais même, sans trop m'avancer, que la prise en charge des enfants handicapées s'est réellement amélioré avec la création de la MDPH et de la CDAPH qui sur le plan organisationnel et psychologique s'occupe bien mieux de l'intégration des enfants handicapés qu'a l'époque de la COTOREP et des honteuses allocations "spéciales" dont la dénomination même faisait peur aux parents. La MDPH permet désormais pleinement:

  • d'être face à un guichet unique, d'accompagnement, d'informations et de conseils pour la personne handicapée.
  • d'assurer l'organisation de la CDAPH
  • mettre en place l'équipe multidisciplinaire qui évalue les besoins de la personne (Projet de vie au travers du plan personnalisé etc...)
  • de recevoir les demandes de prestations dont les compétences tiennent de la CDAPH.
  • d'assurer le suivi des moyens mis en oeuvre
  • de désigner (enfin) un référent d'insertion professionnel
  • d'assurer une veille de soins infirmiers 24h/24h

Je peux te dire que pour les familles concernés, il s'agit d'une avancée folle ou ils ne se retrouvent plus noyé dans le fourbis que constitué l'orientation spéciale auparavant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
En école militaire obligatoire, jusqu'à leur 18 ans. Et si l'armée réussit à les remettre sur le droit chemin, ils ont une chance de poursuivre dans cette corporation

:smile2: et s'il elle ne réussit pas, on les fusille ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)

Oui et les parents aussi :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 222 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Une alternative serait peut être de regrouper les élèves "normaux" (pas normaux dans le sens doués, normaux dans le sens "qui s'intègre, qui essai, même si il échoue"): 40 élèves qui essaient de bosser, c'est pas trop. Par contre 20 élèves, dont 3 qui foutent le box, c'est déja trop ! :smile2:

Et à côté, dans des classes plus petites (20/30 élèves), les élèves à problèmes... ceux dont les parent s n'ont pas été foutu de faire l'éducation... parce que ce n'est pas en les "mixant" avec les autres qu'on leur donne une chance: on retarde simplement l'échéance pour se donner bonne conscience en ne les écartant pas du troupeau ! Alors que les prendre à part, au lieu de les ignorer en les laissant foutre le bordel, ca ne les aide pas...

Une fois encore, je me base sur ma seule expérience, qui n'est plus toute jeune, je n'ai donc pas la solution miracle...

Et pourquoi pas que des classes d'une vingtaine d'élèves "mixés" ; les "bons" élèves vont donner le rythme de travail à la classe et les élèves un peu plus en difficultés pourront avoir plus d' aide de la part de l'enseignant(moins d'élèves = plus de minutes allouées par élève) et dernier point , il y aura moins de cas vraiment difficile puisque proportionnel au nombre d'élèves ;

et le prof pourra plus les gérer et les aider à progresser ;(j'ajoute que les élèves d 'aujourd'hui ,au même âge, sont plus dure à gérer qu'avant ).

Cette réforme n'a jamais était faite ,elle est pourtant la plus rationnel ;

je pense d'ailleur qu'il faudrait établir un quota minimum dans tous les services aux personnes (éducation ,santé,justice etc..);

Tant d' adultes pour tant d' élèves ,tant de surveillants de prison pour tant de détenus, tant de policiers (une centaine ,voir plus suivant le lieu ,pour sarkosy ;) ) etc ;

C'est une règle immuable ,ça devrais être marqué dans le marbre .

Je rigole sur le dernier point avec un nombre impressionnant de policiers ,mais cela montre quand même qu' il faut des moyens pour faire les choses ,bon l' exemple est extreme ;quand on construit une maison ,il faut tant de parpaings et bien la ,c'est la même chose ;

C'est un choix de budget ,c'est comme en famille ,on doit gérer un budget serré avec ces choix et ces contraintes .

Je pense que l'éducation national est une contrainte budgétaire et non un choix pour que le plus possible ,l'égalité des chances et la qualité d'enseignement puisse s'accomplir pleinement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anadyomène Membre 2 845 messages
Forumeur alchimiste‚ 109ans
Posté(e)

Bonjour!

Débat animé à ce que je vois...je me sens forcément concerné,car j'ai tenté le capes d'arts plastiques.

Alors dans premier temps, oui être prof c'est un privilège dans notre société actuelle, assurance de l'emploi en premier lieu. Mais j'aimerai voir ce qui critique en situation, j'aimerai les voir face à 30 gamins qui n'en ont rien à foutre car pas encore en age, que beaucoup de choses peuvent se jouer à leurs ages. C'est facile de critiquer, d'être parent et d'aller se plaindre de telle ou telle réflexion, mais ils passent plus dans leurs établissement scolaires que chez vous. Les trois quart du temps leurs comportements à la maison et à l'école n'a rien a voir. Quand vous avez 3 eleves qui foutent le bordel, et que l'on passe 1heure à les rappeler à l'ordre, et bien c'est du temps que nous ne passons pas à faire cours. Alors là j'entends déjà, "mais c'est à vous de les contrôler", à la limite on rappelle au silence mais leurs éducations, le respect qui doit leurs être inculqué, c'est avant tout le travail des parents. Notre travail, c'est de préparer des cours, de leurs apprendre des choses, de les évaluer et non de faire la police. J'ai également lu, ceux qui ne valaient rien de chez rien, ce sont les profs de musique, de sport et d'arts plastiques. Je ne parlerais que des arts en connaissance de cause. Et bien oui il y a des programmes à appliquer, vous croyez vraiment que l'on fait ce que l'on veut? Je vous invite à aller taper "eduscol" dans un moteur de recherche et de lire les programmes d'arts plastiques...vous verrez si ça ne ressemble a rien et si l'art ne sert à rien (avant d'avoir une réponse idiote du genre ca sert juste à avoir un dessin à la fete des meres, je rappelle que tout ce qui vous entoure, tout ce qui a été fabriqué, à au moins été dessiné avant de faire un modele, un gabarit etc...) Comme bien souvent ceux qui jugent sont ceux qui ne connaissent pas ce métier, certes ce n'est pas le métier le plus dur du monde, mais en même temps pas celui ou on a le moins de question à se poser. Les responsabilités d'un enseignant ayant 30 élèves à surveiller, et donc responsable légalement des qu'il y a le moindre petit problème, ce n'est pas la même chose que d'être éboueur par exemple (je donne cet exemple en connaissance de cause: je l'ai été) Et si c'est un métier si facile, pourquoi ne le faites vous pas, ceux qui critique après tout, si notre travail est si facile, foncez...Et, non on ne ressort pas le même sujet durant tout une carrière, les programmes changent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
En fait, c'est vos théories fumantes ultrasimplistes qui soutiennent que moins il y a d'eleves dans une classe, et meilleure est l'éducation.

Je n'ai jamais dit ça.

Revois aussi tes citations, t'as sacrément merdé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Et pourquoi pas que des classes d'une vingtaine d'élèves "mixés" ; les "bons" élèves vont donner le rythme de travail à la classe et les élèves un peu plus en difficultés pourront avoir plus d' aide de la part de l'enseignant(moins d'élèves = plus de minutes allouées par élève) et dernier point , il y aura moins de cas vraiment difficile puisque proportionnel au nombre d'élèves ;

et le prof pourra plus les gérer et les aider à progresser ;(j'ajoute que les élèves d 'aujourd'hui ,au même âge, sont plus dure à gérer qu'avant ).

Je ne suis pas d'accord avec cette idée, pour deux raisons:

1. si tu ne fais que des classes de 20 élèves, pour le coup, on a vraiment besoin de nouveaux profs... le but étant de réduire les coûts, pas de les augmenter.

2. même dans une classe de 20 élèves, si tu as plus d'un élève perturbateur, c'est le début de la fin. Le problème c'est que, si l'élève se sent paumé (classe trop rapide pour lui, niveau trop élevé), il va immédiatement lacher et foutre le box... et forcément, ce genre de situation va toujours de mal en pie... Alors pourquoi pas l'isoler avec d'autres élèves perturbateurs de son niveau, et tenter de les éduquer ensemble ?

Je n'ai jamais dit ça.

Revois aussi tes citations, t'as sacrément merdé.

Ca t'arrive de dire des trucs constructifs, ou tenter de démonter le post précédent est ta seule raison de vivre ? :smile2:

Modifié par 669

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Alors dans premier temps, oui être prof c'est un privilège dans notre société actuelle, assurance de l'emploi en premier lieu. Mais j'aimerai voir ce qui critique en situation, j'aimerai les voir face à 30 gamins qui n'en ont rien à foutre
Quant on choisit ce métier, c'est qu'on se sent prêt à assurer avec des enfants peu motivés. Sinon, on choisit un autre métier, plutôt que de se mettre en grève, sitôt après sa titularisation :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

Je viens de réussir un concours organisé par le ministère des finances pour travailler au trésor public. Je suis bien content car visiblement, il y aura presque 2 fois moins de recrutement l'année prochaine en raison des suppressions de postes. Mais je ne doute pas qu'il est toujours plus de candidat. (A titre indicatif, pour le concours que j'ai passé, on étaient un peu plus de 15000 candidats sur toute la France pour 700 places.

Modifié par Olivier1985

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob Razowski Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Ne rien foutre de la journée ... c'est déprimant !

ceci est tout a fait vrai.

Je le vois également au niveau unversitaire, notamment le personnel de bibliotheque qui n'est absolument pas compétent dans les matières concernés. Leur travail consiste à...attendre que les étudiants se présentent à eux! :| Parfois, et c'est une sacré attraction, ils peuvent esperer une fois par jour aller ranger un chariot de trente bouquins, ce qui leur prend en tout et pour tout 1 quart d'heure. Parfois aussi ils reseignent des étudiants voulant passer une these et cherchant la documention adéquate: ils sont 1 voire 2 par jours pour une trentain d'employé. ;)

Bien sur, certains d'entre eux ont developpé des épisodes dépressifs majeurs. Ils nes'en cachent pas nécessairement, surtout quand il s'agit de justifier le pourquoi d'une greve: non pas parce qu'ils n'aiment pas ce boulot, non pas parceque les étudiants sont horribles avec eux ( ;) ), non pas parceque leur métier ne pourrait pas être interessant mais simplement parce que ils pensent eux mêmes ne servir à rien du tout...ils attendent toute la journée, restent collé les yeux dans le vide à rien faire. C'est pas facile de réduire son existence à ça. :smile2:

18+15=33 ;)

t'as rien compris. :|

Je n'ai jamais dit ça.

Revois aussi tes citations, t'as sacrément merdé.

tu es pourtant sur le topic qui en parle. Tu n'es donc pas contre ses suppressions de postes. c'est bien, tu te contredis. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Bien sur, certains d'entre eux ont developpé des épisodes dépressifs majeurs. Ils nes'en cachent pas nécessairement, surtout quand il s'agit de justifier le pourquoi d'une greve: non pas parce qu'ils n'aiment pas ce boulot, non pas parceque les étudiants sont horribles avec eux ( :| ), non pas parceque leur métier ne pourrait pas être interessant mais simplement parce que ils pensent eux mêmes ne servir à rien du tout...ils attendent toute la journée, restent collé les yeux dans le vide à rien faire. C'est pas facile de réduire son existence à ça. :|
:smile2: ;) Les pauvres, comment tu les ramasses ;);)

Bon, sinon j'ai connu des bibliothécaires qui adoraient, visiblement leur travail, cultivés et sur qui nous pouvions compter :| Et si ce sont les seuls comme ça ne France, alors j'ai vachement du pot ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob Razowski Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Bon, sinon j'ai connu des bibliothécaires qui adoraient, visiblement leur travail, cultivés

Je pensais aux bibliothécaires universitaires. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant