Education:

spymax Membre 509 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Comme je l'ai déjà dit, cette mesure concerne des suppressions de postes de professeurs des écoles, donc école primaire (maternelle et élémentaire). Ta remarque est donc un peu hors sujet ici, puisqu'on ne parle pas du secondaire... A moins de faire quitter l'école aux gamins à 5 ans ( ;) ), le problème du nombre élevé de gosse se pose quand même, de plus en plus, et les instits galèrent vraiment sacrément.

Faudra m'expliquer comment on peut fonctionner avec des gamins de 3 à 11 ans, à 35 ou 40 par classe.

Et oui, je sais de quoi je parle. Une classe de petite section, avec 25 gamins, c'est déjà dur à gérer, même en étant 3 adultes (et particulièrement en début d'année). Alors j'ose même pas imaginer avec 35 ou plus (et 2 adultes seulement... Pour l'instant...)...

Et pourtant je devrais essayer, parce que oui, j'ai l'intention de faire ce métier, non, pas pour les "avantages" qu'il apporte, mais bien par passion pour l'enseignement.

Je suis un alien? Pas si sûre que ça...

c'est bizarre ... j'ai resorti une vieille photo de classe de "quand j'étais p'tit" ... on était 42 en CM2. Pourtant je ne me rappelle pas que ça ait été le bordel dans la classe.

Faut dire que les isnstits, c'était autre chose. Je me rappelle des bons points, des images, des fessées aussi dont une à un élève dont je me rappelle précisemment le nom et le rpénom (pourtant je ne l'ai pas revu depuis) ... cul nu et devant tout le monde à al fin de la classe.

Oui ça filait doux à l'époque ... et les instits étaient respectés.

Si c'est le bordel aujourd'hui, ils le méritent. Ils ont depuis des années prôné le nivellement vers le bas, l'absence de compétition, l'absence de discipline, de respect, ils ont voulu se faire tutoyer par les élèves, s'habiller comme eux ... ils récoltent ce qu'ils ont semé.

Quant au nombre global d'élèves il ne fait que baisser ... alors on se fout de qui ?

Bah tu vois, quand je vois l'état de santé (au niveau nerveux) de mon père, après plus de 30 ans d'enseignement, ça me rend malade de lire que c'est un boulot de flemmasse, le moins stressant du monde, facile, plein d'avantages, etc.

Sincèrement, lesquels d'entre vous ont déjà passé du temps (et par là j'entends plus d'un jour ou deux) dans une classe d'élémentaire ou de maternelle? Autrement dit... Vous savez vraiment de quoi vous parlez, en matière de fatigue, et de difficulté du boulot? (Je re précise que je parle uniquement pour l'enseignement primaire... Puisque je ne connais pas assez le secondaire pour estimer que j'ai quoi que ce soit à dire dessus)

va bosser à la chaine une semaine aux 3x8 et on en reparle après !

ahurissant de lire ça !

feignasse oui ... les instits aujourd'hui des feignasses ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

pyrothe_resurecte Membre 4 017 messages
Une ombre parmis les Ombres.‚ 45ans
Posté(e)

je parle plutot pour le secondaire... ou la franchement il y a d'énormes abus.

je ne suis pas au fait de ce qu'il se passe dans le primaire.

mais crois moi je suis plutot bien placé pour parler du secondaire... :smile2: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
Oui ça filait doux à l'époque ... et les instits étaient respectés.

:smile2:

comment veux-tu que tes enfants respectent les enseignants que tu sembles mépriser à ce point ?!

à cette époque dont tu parles, les parents soutenaient les enseignants face aux enfants et pas l'inverse !

Modifié par lobotomie_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pyrothe_resurecte Membre 4 017 messages
Une ombre parmis les Ombres.‚ 45ans
Posté(e)

va bosser à la chaine une semaine aux 3x8 et on en reparle après !

ahurissant de lire ça !

feignasse oui ... les instits aujourd'hui des feignasses ! :smile2:

;) quoi que je veux bien admettre que ça doit pas etre de toute repos de temps en temps avec les ptits.

mais la planque c'est le secondaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kinwena Membre+ 4 724 messages
Patate fossilisée‚ 30ans
Posté(e)
je parle plutot pour le secondaire... ou la franchement il y a d'énormes abus.

je ne suis pas au fait de ce qu'il se passe dans le primaire.

mais crois moi je suis plutot bien placé pour parler du secondaire... :smile2: ;)

J'avais bien compris. Et c'est pour ça que je voulais mettre l'accent sur le primaire, puisque c'est ce qui est concerné en l'occurence ;)

@ spymax: Je n'arrive vraiment pas à comprendre comment on peut porter des jugements aussi méprisants et catégoriques sur des choses qu'on ne connaît pas.

Modifié par Kinwena

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
c'est bizarre ... j'ai resorti une vieille photo de classe de "quand j'étais p'tit" ... on était 42 en CM2. Pourtant je ne me rappelle pas que ça ait été le bordel dans la classe.

Faut dire que les isnstits, c'était autre chose. Je me rappelle des bons points, des images, des fessées aussi dont une à un élève dont je me rappelle précisemment le nom et le rpénom (pourtant je ne l'ai pas revu depuis) ... cul nu et devant tout le monde à al fin de la classe.

Oui ça filait doux à l'époque ... et les instits étaient respectés.

Si c'est le bordel aujourd'hui, ils le méritent. Ils ont depuis des années prôné le nivellement vers le bas, l'absence de compétition, l'absence de discipline, de respect, ils ont voulu se faire tutoyer par les élèves, s'habiller comme eux ... ils récoltent ce qu'ils ont semé.

Quant au nombre global d'élèves il ne fait que baisser ... alors on se fout de qui ?

va bosser à la chaine une semaine aux 3x8 et on en reparle après !

ahurissant de lire ça !

feignasse oui ... les instits aujourd'hui des feignasses ! :smile2:

Ben oui c'est bien connu, si tu bosses pas à la chaine tu fous forcément rien.

Ben dans mon entourage j'ai plusieurs enseignants (primaire et collège).

Et bizarrement non ils ne semblent pas être en vacances toute l'année.

Quand je vais chercher mon fils à l'accueil périscolaire le soir, il n'y a qu'une vingtaine de gosses à cette heure là.

Ben rien que 10 minutes au milieu de cette énergie je suis usé.

Le secondaire c'est les vacances ?

C'est marrant moi le souvenir que j'ai cette époque c'est que toutes les occasions étaient bonne pour faire le couillon en classe.

Et pourtant j'étais un enfant sage !

Non c'est pas un métier facile, surtout quand les parents qui considèrent que les profs ne foutent rien sont les premier à porter plainte quand l'instit à bout de nerfs au milieu de sa classe de 35 élèves fout une baffe à un petit con de 15 ans mal éduqué qui lui crache dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
spymax Membre 509 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
:smile2:

comment veux-tu que tes enfants respectent les enseignants que tu sembles mépriser à ce point ?!

à cette époque dont tu parles, les parents soutenaient les enseignants face aux enfants et pas l'inverse !

Et à l'époque ils le méritaient !

quand les parents sont les premier à porter plainte quand l'instit à bout de nerfs au milieu de sa classe de 35 élèves fout une baffe à un petit con de 15 ans mal éduqué qui lui crache dessus.

ça je suis entièrement d'accord ...

tout se tient

et l'éducation bordélique des parents est la première responsable

la dessus tu as entièrement raison

maintenant c'est aux profs de se faire respecter et d'instaurer les règles. C'est aux proviseurs de mettre des règlements intérieurs permettant des baffes à ceux qui le méritent

les syndicats de profs, si au lieu de raler sans arrêt en geignant "on manque de moyeeeennnnnns gnagnagna" faisaient déjà le ménage et étaient solidaires pour remettre la discipline dans les bahuts, ça irait beaucoup mieux.

tu dis que c'était le bordel dans les cours

moi aussi je me rappelle de bordels dans certains cours ... avec les profs permissifs

les profs sévères, on entendait une mouche voler ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

En tout cas, on ne manque pas de futurs ministres de l'Education Nationale, serions-nous les champions du Yakfokon ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

à l'adolescence, tester les limites est un jeu de tous les jours.

Permissif ou pas, le prof subit les tentatives de déstabilisation.

Il faut aussi garder la gniak, même quand le sujet emm... la classe.

Si c'était si facile, pourquoi y-a-t-il autant de dépression ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
spymax Membre 509 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Si c'était si facile, pourquoi y-a-t-il autant de dépression ?

Ne rien foutre de la journée ... c'est déprimant ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
1. On est en temps de crise

2. On a de toute évidence un énorme problème pour nos futures retraites

3. Les profs sont payés avec nos impôts

Et enfin,

4. Il semble évident que l'on a plus de profs que nécessaire.

1- La crise n'excuse pas tout et des secteur important comme l'éducation doivent être préservés. Vu que la France devra compter sur les compétences de ses citoyens pour rester un pays compétitif à l'échelle mondiale. (et là, je raisonne la droite avec ses propres arguments)

2- Le problème des retraites est commun et total. Je ne vois pas vraiment le rapport spécifique avec ces suppressions de postes. éa n'est pas forcément une mesure économiquement si pertinente. Tu peux développer ?

3- Et ? Déjà avant de penser à supprimer (gouvernement) ou en mettre plus (population) il faudrait penser à un plan d'aménagement de l'éducation plus pertinent.

Ce sera l'investissement le moins coûteux et surement le plus productif : il y a des régions où l'on manque de profs, d'autres où l'on manque d'élèves, il y a des vacataires qui n'arrivent pas à trouver d'emploi,...

4- Justement non, la situation est loin d'être évidente car pas du tout homogène. Et de plus, l'enseignement privé vient parasiter le tout.

Alors ma question: pourquoi continuer à payer pour des postes inutiles ? ;)

Surtout que l'on ne parle même pas de licencier, mais bien de supprimer des postes !

J'ai hâte de constater la pertinence de ces suppressions de poste soi-disant inutiles.

Surtout de la part d'un gouvernement qui a retiré la police de proximité parce que "les flics ne sont pas là pour jouer au foot avec les jeunes de banlieue" puis qui l'a remise sous un autre nom.

Par ce gouvernement qui a aussi dit que "les profs n'étaient pas là pour encadrer la sieste et torcher le cul des marmots"...

Pourquoi donc s'acharner à vouloir garder des postes qui n'ont aucune raison d'être ? Ce sont ces mêmes personnes qui, ici, pleurent pour garder les profs, et sur le topic suivant, pleurent sur la crise et les impôts ! Aucune logique...

Comment avoir un raisonnement aussi global alors que d'une commune à l'autre, d'une région à l'autre, les situations varient d'un extrême à l'inverse.

Certains postes sont surement à supprimer légitimement, mais je reste sceptique de la globalité de cette mesure : écrêmer, est-ce la priorité ? Surtout que c'est un écrêmement de façade et même pas vraiment une économie.

Je pense que vu la situation générale de l'enseignement, on a surtout besoin de réorganisation.

le nombre d'élèves dans les établissements est trop élevé simplement parce que 50% d'entre eux n'ont rien à y faire et devraient avoir quitté l'école à 14 ans pour apprendre un métier ... étant incapables de faire des études.

Je ne comprends pas comment tu arrives à ce raisonnement.

Les mongoliens se querellent ? J'aurais appris un truc ;)

J'aurais appris aussi comment faire dans l'attaque collective sans nommer personne, ce qui est super courageux :smile2:

Nan, j'ai sorti ce mot trop vite et je m'excuse auprès des mongoliens : ils sont super gentils en général. ;)

Tu veux que je donne des noms ?

Ceux qui se querellent à tout bout de champ, qui emploient un ton méprisant quasi systématiquement, qui ne discutent pas mais essayent de s'imposer et qui mettent le feu au poudre se reconnaîtront, c'est par politesse que je ne les nomme pas.

Si tu veux une preuve de "courage", je peux te dire qu'à mes yeux tu fais partie des pourrisseurs de débats, Loosha. Non pas que tu aies de mauvaises réflexions (je suis plus souvent d'accord avec toi que l'inverse) mais tu accompagnes souvent tes interventions d'avis personnels sur tes interlocuteurs, de petites piques gratuites, et ça porte souvent ses fruits : la bagarre.

Je ne dis pas que je suis exempt de reproche, mais je dois dire qu'en ce moment, les ambiances dans les débats me donne presque envie d'insulter tout le monde, pour le peu que ça changerait à la qualité des discussions.

Sur le front des suppressions de postes, on reste quand même dans la continuité, Sarkozy "respecte" ses promesses

éa ne me convainc pas plus de la pertinence du plan qui sous-tend cette décision.

si les élèves qui n'ont plus rien à faire à l'école n'y étaient plus, les profs de lycée notamment auraient des classes qui avanceraient bien de 10-15 élèves ...

Y'en a qui traînent dans les rues et deviennent délinquants. ;)

Le défaut de l'éducation est qu'il n'y a pas assez d'alternative à la filière générale, et quand il y en a, elles ne sont pas assez valorisées. Mais cette jolie mesure ne va même pas dans ton sens ! éa ne va pas jusqu'au bout, comme la plupart des réformes à deux balles qu'on voit fleurir en ce moment

« En prétendant supprimer ces emplois, sans effet sur le terrain, le ministre opère un tour de passe-passe. Il oublie que les stagiaires dans le second degré assurent aujourd'hui 8 heures de cours hebdomadaires, soit l'équivalent de 4 500 emplois », dénonce le Snes-FSU. Des syndicats s'inquiètent de la formation professionnelle des futurs enseignants. Quels moyens lui seront consacrés ? Quelle durée dans le cursus ? On l'ignore pour l'instant.

c'est bizarre ... j'ai resorti une vieille photo de classe de "quand j'étais p'tit" ... on était 42 en CM2. Pourtant je ne me rappelle pas que ça ait été le bordel dans la classe.

Les moeurs ont changé et malheureusement, certains laissent l'école s'occuper d'éduquer leurs gamins tout en portant plainte à chaque fois q'un prof est un peu trop "autoritaire".

Et en quoi cette mesure Darcos va t-elle restaurer la saine autorité du prof dans l'éducation nationale ?

Ce genre de débat cristallise pas mal de fantasme et mélange souvent pas mal de vision de l'éducation... moi ce que je retire pragmatiquement de cette mesure, c'est que je la trouve inapproprié, isolée, hâtive et quasiment inconsciente.

éa me semble être se dédouaner, repousser les vrais problèmes de pas mal de chose... et comme l'a insinué Loosha, être un gros appel d'air au privé.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Evite quand même le "mongolien" à l'avenir, c'est de l'attaque perso, pas un truc que j'apprécie. Et c'est insultant pour les mongoliens :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
spymax Membre 509 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Je ne comprends pas comment tu arrives à ce raisonnement.

c'est très facile :

déjà je ne passe pas ma vie sur internet et je regarde ce qui se passe dans la vraie vie autour de moi

je sais que 10% des élèves entrant en 6eme ne savent ni lire ni ecrire

je regarde les bulletins de mes enfants et je regarde sur ceux ci la moyenne générale et les moyennes les plus basses. Je regarde ensuite les appréciations des professeurs et parents d'élève.

exemple j'ai reçu aujourd'hui le bulletin de mon enfant en 6ème (écoel publique laique obligatoire) : moyenne 17,7 ... meilleure moyenne : 18,1 ... moyenne de la classe : 11,2 ... moyenne la plus faible : 3.2 !!!!

ensuite les appreciations globales des professeurs : classe très hétérogène ... 5 excellents éléments .... 7 élèves en grande difficulté .... 6 élèves en détresse !!!!!!!

j'adore ces termes ... en grande difficulté ... en détresse .... les deux ça veut dire : nuls. N'ont rien à foutre à l'école ... à mettre en apprentissage pour couler du béton ou couper du bois ... et cela permettra à laclasse d'être plus homogène et aux brillants élèves d'être plus brillants et de réussir dans la vie ....

ouarffffff c'est de l'élitisme ça ! et l'élitisme ça n'a jamais conduit qu'à faire des élites !!!!!!! beurkk ! les élites ça vote pas à gauche !!!!!!! houla ... allez tout le monde passe en 5ème et on refera de la bonne mixité socioéducative l'année prochaine !!!!!! et vive la médiocrité !!!!!!!!!!! :smile2: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
les deux ça veut dire : nuls

:smile2: ou alors dans des difficultés familiales et/ou sociales qui les empêchent de travailler efficacement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
c'est très facile :

déjà je ne passe pas ma vie sur internet et je regarde ce qui se passe dans la vraie vie autour de moi

je sais que 10% des élèves entrant en 6eme ne savent ni lire ni ecrire

je regarde les bulletins de mes enfants et je regarde sur ceux ci la moyenne générale et les moyennes les plus basses. Je regarde ensuite les appréciations des professeurs et parents d'élève.

exemple j'ai reçu aujourd'hui le bulletin de mon enfant en 6ème (écoel publique laique obligatoire) : moyenne 17,7 ... meilleure moyenne : 18,1 ... moyenne de la classe : 11,2 ... moyenne la plus faible : 3.2 !!!!

ensuite les appreciations globales des professeurs : classe très hétérogène ... 5 excellents éléments .... 7 élèves en grande difficulté .... 6 élèves en détresse !!!!!!!

j'adore ces termes ... en grande difficulté ... en détresse .... les deux ça veut dire : nuls. N'ont rien à foutre à l'école ... à mettre en apprentissage pour couler du béton ou couper du bois ... et cela permettra à laclasse d'être plus homogène et aux brillants élèves d'être plus brillants et de réussir dans la vie ....

ouarffffff c'est de l'élitisme ça ! et l'élitisme ça n'a jamais conduit qu'à faire des élites !!!!!!! beurkk ! les élites ça vote pas à gauche !!!!!!! houla ... allez tout le monde passe en 5ème et on refera de la bonne mixité socioéducative l'année prochaine !!!!!! et vive la médiocrité !!!!!!!!!!! :smile2: ;)

Donc en gros, tu prétends que c'est parce que l'école est en faillite éducative que les enfants n'ont rien à y faire ??

Bien sûr qu'il faut des systèmes alternatifs à la filière générale, même des système de rattrapage et réinjection, comme en Finlande ou comme certaines initiatives locales en France.

Mais l'état les supprime de plus en plus. éa en revient à de l'exclusion.

Et que faire des enfants légèrement handicapés ? On les exclu aussi sans leur laisser la chance d'étudier un minimum (ex : suppression des CLIS).

Et puis en 6ème, mais excuse-moi, n'importe quel enfant DOIT arriver jusque là. Il n'a pas à travailler avant, trop jeune pour ne faire qu'apprendre un métier : il doit d'abord apprendre les bases comme lire, écrire, compter, réfléchir, s'exprimer, mémoriser des savoirs, l'esprit critique,...

Sans ça, ça ne sert à rien, même pour ceux qui iraient "apprendre un métier". On touche aux bases de l'éducation, là.

Bientôt, tu vas me parler de maternelle tourneur-fraiseur et de maternelle littéraire, à faire de la sélection ?

Mais bon, passons ces petites divergences d'analyse... ;)

Concrètement, qu'apporte cette mesure pour pallier au délitement de la qualité des études générales ? Hein ? Hum ? Rien ! ;)

Parce que virer les élèves sans leur proposer d'alternative, ni les encourager à quitter des filières où ils n'ont pas leur place, c'est de l'élitisme mais dans le mauvais sens du terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
spymax Membre 509 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Et puis en 6ème, mais excuse-moi, n'importe quel enfant DOIT arriver jusque là. Il n'a pas à travailler avant, trop jeune pour ne faire qu'apprendre un métier : il doit d'abord apprendre les bases comme lire, écrire, compter, réfléchir, s'exprimer, mémoriser des savoirs, l'esprit critique,...

Sans ça, ça ne sert à rien, même pour ceux qui iraient "apprendre un métier". On touche aux bases de l'éducation, là.

oui bien sur !

mais déjà ça ... c'est pas gagné !

quand on voit le niveau global en 6ème !!!!

déjà en primaire tu as le droit de redoubler combien de fois ???

allez répond honnêtement ...

Sinon OUI tu as mille fois raison ... il faut des alternatives valables

revaloriser les travaux manuels

il y a même des fois où je me demande si il ne faudrait pas enlever les enfants de leur environnement familial et les mettre en pension .... de gré ou de force ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Donc en gros, tu prétends que c'est parce que l'école est en faillite éducative que les enfants n'ont rien à y faire ??

Bien sûr qu'il faut des systèmes alternatifs à la filière générale, même des système de rattrapage et réinjection, comme en Finlande ou comme certaines initiatives locales en France.

Mais l'état les supprime de plus en plus. éa en revient à de l'exclusion.

Et que faire des enfants légèrement handicapés ? On les exclu aussi sans leur laisser la chance d'étudier un minimum (ex : suppression des CLIS).

Et puis en 6ème, mais excuse-moi, n'importe quel enfant DOIT arriver jusque là. Il n'a pas à travailler avant, trop jeune pour ne faire qu'apprendre un métier : il doit d'abord apprendre les bases comme lire, écrire, compter, réfléchir, s'exprimer, mémoriser des savoirs, l'esprit critique,...

Sans ça, ça ne sert à rien, même pour ceux qui iraient "apprendre un métier". On touche aux bases de l'éducation, là.

Bientôt, tu vas me parler de maternelle tourneur-fraiseur et de maternelle littéraire, à faire de la sélection ?

Mais bon, passons ces petites divergences d'analyse... ;)

Concrètement, qu'apporte cette mesure pour pallier au délitement de la qualité des études générales ? Hein ? Hum ? Rien ! ;)

Parce que virer les élèves sans leur proposer d'alternative, ni les encourager à quitter des filières où ils n'ont pas leur place, c'est de l'élitisme mais dans le mauvais sens du terme.

Je reviens deux secondes dans le débat pour donner un avis qui est complètement personnel, puis ce qu'il ne se base que sur MON expérience personnelle (du collège puisque c'est le sujet), qui commence à dater, je dois l'admettre...

Bon, dans mon collège, à l'époque, j'avais quelques bon éléments (10%), un noyau d'élèves moyens (50% dont je faisais parti), et les 40% de branleurs qui n'avaient AUCUNE envie d'être là. Je ne parle pas là du branleur passif, qui se tait et se contente de ne pas bosser. Je parle du branleur actif, celui qui parlait pendant les cours, qui répondait au prof, qui tabassait ses gentils camarades pour avoir le DM de math, qui vendait cigarettes et herbe sous le nez des pions... Ces adorables chérubins, non content de bousiller leur propre avenir, compromettaient fortement l'avenir des autres...

J'ai eu une chance EXTRAORDINNAIRE, qui est d'avoir des parents remarquables et attentionnés (quand on est ados, on appelle ca des emmerdeurs ! ;) ), qui m'ont forcé (bon gré mal gré ;) ) à bosser, et qui m'ont permit de sortir de cette merde dans laquelle je m'enfonçais peu à peu...

Alors c'est quoi la solution ? Celle de notre brave président ? Repérer le "gène du déliquant" pour le ficher à la naissance ? Je ne crois pas...

Interdire d'études tous les branles bites fouteurs de merde ? Ca semble difficile... surtout que, pour la plupart, ils n'ont pas de parents pour leur apprendre le respect et le travail (difficile d'accuser un gosse de moins de 15 d'être mal éduqué... et les parents dans tout ca ?)...

Une alternative serait peut être de regrouper les élèves "normaux" (pas normaux dans le sens doués, normaux dans le sens "qui s'intègre, qui essai, même si il échoue"): 40 élèves qui essaient de bosser, c'est pas trop. Par contre 20 élèves, dont 3 qui foutent le box, c'est déja trop ! :smile2:

Et à côté, dans des classes plus petites (20/30 élèves), les élèves à problèmes... ceux dont les parent s n'ont pas été foutu de faire l'éducation... parce que ce n'est pas en les "mixant" avec les autres qu'on leur donne une chance: on retarde simplement l'échéance pour se donner bonne conscience en ne les écartant pas du troupeau ! Alors que les prendre à part, au lieu de les ignorer en les laissant foutre le bordel, ca ne les aide pas...

Une fois encore, je me base sur ma seule expérience, qui n'est plus toute jeune, je n'ai donc pas la solution miracle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)

L'expérience personnelle.......

Chez nous (3 enfants), résultats des courses (nan nan pas celles du PMU, ni celles à Leclerc, ça on a appris plus tard) :smile2:

N° 1 : Cuisinier (qui a refusé de passer le bac pro), puis ouvrier et enfin artisan électricien...

N° 2 : Titulaire d'un bac pro MSMA (filière "manuelle"), embauché à la RATP.

N° 3 : Titulaire d'un bac S (option SVT), ouvrière, puis embauchée à la SNCF et pour finir chômeur non indemnisée....

Comme quoi l'éducation ne fait pas tout, sinon, mes frangins et moi on aurait tous été dans la même catégorie socio professionelle! ;)

C'est vrai qu'en écartant ceux qui ont le moins d'aptitudes aux études, on limite le nombre d'élèves et ainsi le nombre de prof.... Très fort comme raisonnement! ;)

De plus l'apprentissage à ses vertus, mais elles ne sont valables que pour le gosse qui est motivé, comme toute filière... ;)

Modifié par zazou74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
C'est vrai qu'en écartant ceux qui ont le moins d'aptitudes aux études, on limite le nombre d'élèves et ainsi le nombre de prof.... Très fort comme raisonnement! ;)

De plus l'apprentissage à ses vertus, mais elles ne sont valables que pour le gosse qui est motivé, comme toute filière... :smile2:

Je répondrais séparément aux deux parties de ton texte si tu le veux bien. ;)

Première chose donc, tu remarqueras que j'ai dit qu'il pourrait être bénéfique pour tous de séparer les fauteurs de troubles des enfants qui tentent de s'en sortir. Cela signifiait regrouper les "bons élèves", et écarter les gêneurs: mais pas pour les envoyer à l'abattoir, pour les mettre dans de plus petites classes, pour qu'ils obtiennent l'attention dont ils ont besoin.

Ensuite, comme tu l'as dit, cela ne fonctionne que pour les élèves motivés. Alors que fait on des fouteurs de merde qui ne sont absolument pas motivés ? Les laisser dans les classes et empêcher les autres de bosser ? Les envoyer en apprentissage où, de toute manière, ils n'apprendront rien puisqu'ils ne sont pas motivés ? Les condamner à mort ? ( ;) )

Honnêtement, sur cette question, je sèche... je vois vraiment pas ce qu'on peut en faire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Bof...

Si on supprime 15 000 profs, peut être qu'au lieu de faire 10h semaine, nos pauvres profs parviendront à atteindre les 15h semaine. ;)

Enfin, 15h semaine, par semaine travaillée ! :smile2: évidemment, si on compte les vacances, les grèves, les jours fériés, les ponts, et les congés maladie, on est à 3h semaine, mais là, ca compte plus ! ;)

;) bien vu
;) j'ai connu des prof qui avaient 35H...

ne pas les mettre tous dans le meme bateau..

qui dit prof dit pas forcément fainéant!

:| prof de quoi ? Un prof effectue 18 heures /semaine et 15 heures après agrégation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant