police encore aberhant

flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Oui j'exagère.

C'est un tire de flash ball dans le ventre à deux centimètre. L'automobiliste voulait se justifier, l'idiot.

Les policiers ont argumenté leur acte en prétextant un attroupement et des outrages. Ce qui est faut.

Voilà, c'est mieux comme ça. Le flic a dû avoir la pression avec les gens autour qui gueulaient, et surtout le pote du conducteur qui cherchait la mouise juste à coté...

La violence gratuite, c'est mal. Et c'est bien que des citoyens prennent le temps de voir si les flics font bien leur boulot.

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Le 27 février 2008, un enseignant marseillais de 47 ans assiste à un contrôle d'identité à la gare Saint-Charles, à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Comme le contrôle lui semble musclé, il intervient.

Et se met ainsi à crier, à deux reprises : «Sarkozy, je te vois», selon Le Parisien.

Des cris qui provoquent l'amusement des passagers qui assistent à la scène.

Seulement, ce jour-là, les policiers ne goûtent guère l'humour de l'enseignant.

Les policiers, qui se sentent gênés par l'enseignant, l'emmènent au commissariat et lui dressent un procès-verbal, précise Le Parisien.

Les policiers affirmant que «par la durée et la répartition de ses cris», l'enseignant a porté atteinte à la tranquillité publique, contrevenant ainsi à l'article 13-37 du code de la santé publique.

L'enseignant, qui pensait que l'affaire était classée, a reçu le 20 avril dernier une convocation à comparaître, le 19 mai, devant un juge de proximité, toujours selon Le Parisien.

Selon son avocat, Me Philippe Vouland, le motif des poursuites a changé : il est désormais reproché à son client un «tapage injurieux diurne troublant la tranquillité d'autrui», délit passible d'amende selon l'article R 632-1 du Code pénal.

Me Vouland va plaider la nullité de la citation, car, explique-t-il «parler plus fort que de raison dans une gare comme Saint-Charles, en pleine heure de pointe, ne peut en aucun cas constituer une contravention».

IL faut situer les choses dans leur contexte.

Tout d'abord, expliquer aux nouveaux forumeurs que l'auteur du topic couche avec une certaine Martine A tous les jours, et qu'il doit donc ramener un nonos à sa maîtresse pour y avoir droit. Et si possible un nonos parfumé au Sarko. :smile2:

Ben oui, il y en a, et plus qu'on ne le pense !

Il ne fallait pas s'attendre à ce que le quidam de la gare de Marseille s'en prenne à Benoît XVI ou Gaudin ou Stéphanie de Monaco.

La présence de forces de l'ordre sur le qui vive dans une des villes les moins sûres de France ne surprend plus personne.

On aura eu beau faire passer un feuilleton tous les soirs sur la trois, et au moment des infos, pour essayer de redorer le blason marseillais, rien n'y fait. Ceux qui connaissent bien Marseille savent qu'elle offre le meilleur comme le pire, le plus beau, comme le plus moche, et le moche il ne faut pas en parler, surtout pas à la télé, surtout nepas faire le parallèle entre l'horreur quotidienne de certains quartiers de Marseille et la douceur de notre verte Bretagne bercée par les vagues, fouettée par le vent, la pluie, endormie sous le soleil comme c'est la cas actuellement un jour sur deux.

Un collègue, guéri du militantisme, me disait il y a pas longtemps qu'il participait fut un temps à de nombreuses réunions à l'époque où il ne comprenait pas encore qu'on puisse vivre sinon avec une idéologie, (les derniers crêpages de chignons entre les clans royal et aubry de ce début d'année ont eut raison de sa naïveté), et il remarque aujourd'hui, que le fait de regarder les choses sans filtre idéologique ouvre les yeux et l'esprit jusqu'à avoir honte de s'être laissé manipulé (et cela est valable pour tous les militants de tous bords.)

Aussi se rappelle-t-il des "réunions" de section locale où se côtoyaient militants et activistes et où tous les moyens d'actions possibles et imaginables étaient abordés pour créer des polémiques visant une personne précise, et cela frôlait même la limite de la diffamation violente lorsqu'il s'agissait d'élections locales, et toutes les "astuces" étaient étudiées pour arriver à mettre en cause un candidat bien placé de la partie adverse.

Ce genre de pratique est toujours d'actualité, et il est de monnaie courante de voir des faits ou des " petits événements" agrémenter les faits divers de façon toujours spontanée, et à la longue on remarque que cette pratique est payante car elle est considérée comme neutre et ne figure pas dans les pages politiques.

Des individus, militants, mais sous couvert d'un air de "Monsieur tout le monde", sont en permanence à l'affût de situations où ils vont créer une polémique mettant en cause un politique. Cela fait l'objet d'une publicité gratuite développée en long et en large, et relayée à l'échelon nationnal sur tous les supports (comme ce topic), à un tel point qu'aucun organe de presse ne puisse se permettre de le passer sous silence.

Pour créer une telle situation prétendue spontanée, il faut pour cela quelques ingrédients : la présence de nombreuses personnes, un lieu public, la présence d'employés de l'état, et pourquoi pas un téléphone portable pour filmer la scène et la sortir sur Youtube ou dayli quelques jours après ...

Il faut comprendre qu'un parti politique d'opposition, comme actuellement, lorsqu'il est incapable d'apporter un contre-partie et des solutions "assumables" et crédibles doit s'occuper d'une autre manière pour rester à flot, et quand on ne peut faire se faire valoir en proposant des alternatives convaincantes, on se contente de riposter sytématiquement, et de créer des variantes par des polémiques prétentues spontanées mais loin d'être le fruit du hasard.

Un journaliste de l'Ouest-France parlait dans son article suite au passage de Mitterrand à Morlaix et Quimper en octobre 85, des à-côtés de la visite présidentielle et des dispositions jamais vues, même encore aujourd'hui, pour assurer le bon déroulement du passage de Mitterand chez nous. Un responsable des forces de l'ordre et le sous-préfet de l'époque, interviewés ensemble mettaient déjà en avant les dangers des actes isolés dont étaient déjà très friands les médias.

Les manifestations sciemment autorisées, ne suffisent pas toujours à canaliser la grogne.

Petit Saintho, tu n'as rien inventé, et ton militantisme acharné oriente touours tes discutions,

je t'invite à cliquer là :

http://fr.truveo.com/Visite-de-Fran%C3%A7o...172826092773270

C'est un compte rendu télévisé des infos de la trois de cette époque, tu verras que rien n'a changé, la taille du président, sa façon de parler, les mêmes banderoles,etc ....et tout et tout .....

Je précise que le maire de Morlaix de l'époque était le docteur Cléach, directeur du CHR, socialiste, il est toujours en vie, mais ne va pas lui parler de socialisme, et encore moins de Le Branchu (qui, elle, flirtait et flirte toujours avec ses copains qui sont plus nombreux à droite qu'à gauche) Pour tout ça, tu es bien placé pour le vérifier, ton bureau local du ps a tout ce qu'il faut sous la main, et je lui fait confiance pour ça. Je précise aussi que le maire de Quimper était de droite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
La violence gratuite, c'est mal. Et c'est bien que des citoyens prennent le temps de voir si les flics font bien leur boulot.

Ouais, et c'est pour cela qu'il criait au loup en scandant «Sarkozy, je te vois»... ;)

éa devait être vachement musclé pour dire cela plutôt que "arrêter!, ça ne sert à rien de faire cela, je vais aller voir votre supérieur immédiatement" (ou un truc dans le genre :smile2: )...et que toutes les autres personnes de la gare n'aient pas remarquer que lynchage gratuit, de la part des flics, il y avait...

Modifié par Nytho_0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
et le respect des institutions et des gens en uniforme ? c'est quoi ce discours anti flic.

Parler de Sarkozy bien haut et bien fort c'est de la provocation. le but recherché c'est quoi ? faire de l'esclandre ? et il faudrait laisser faire.. ben voyons ... :smile2:

Et le respect des flics envers ceux qui sont contrôlés au faciés ?

Faudrait pas inverser les rôles , si un flic se comporte mal , la faute premiére lui revient .

Un flic porte un uniforme et se doit d'abord de le respecter , s'il ne le peut pas pourquoi devrais je ne pas réagir ? Pourquoi devrais je baisser les yeux et faire comme si je ne voyais rien , je ne veux pas être ainsi , je m'en voudrais un max de ma passivité .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Si, il a joué. Personne ne lui a demandé d'intervenir de quelque façon que ce soit. Son boulot c'est l'enseignement pas le maintient ou le rétablissement de l'ordre. Il ignorait à qui les policiers avaient à faire.

Il savait que ce n'était pas digne d'un flic je pense pour réagir.

Faux, il s'est retrouvé au poste parce qu'il a interféré avec une action de police et il l'a cherché.

Il n'a interféré en rien du tout . Depuis quand une phrase d'un tiers interfére dans une action de cette nature ?

Ohhhhh !!! saint thomas faire dans l'anti-flic ... Tsssss la vilaine accusation que voilà ... D'un autre côté dès qu'on ouvre un de ses fils on sait qu'on va lire une histoire de flic pourri, violent, qui abuse de ses fonctions et j'en passe.

Je ne dis pas que tous les flics sont pareils mais je pense qu'il faut dénoncer certains faits de certains flics et certaines dérives au niveau du tout repressif, certaines méthodes (flics provocateurs dans les manifs , si ce genre de pratique ne date pas d'hier c'est que ce n'est pas suffisamment dénoncé) parce qu'elles ont des conséquences .

Libre à toi de généraliser si ça t'arrange mais à chaque fois je parle de faits précis , c'est donc le contraire d'une généralisation.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ouais, et c'est pour cela qu'il criait au loup en scandant «Sarkozy, je te vois»... ;)

éa devait être vachement musclé pour dire cela plutôt que "arrêter!, ça ne sert à rien de faire cela, je vais aller voir votre supérieur immédiatement" (ou un truc dans le genre :smile2: )...et que toutes les autres personnes de la gare n'est pas remarquer que lynchage gratuit, de la part des flics, il y avait...

Si t'as pas pigé le message , c'est de la faute à personne.

Ce qu'il stigmatisait ce n'est pas les flics mais les actes qu'on leur demande de faire (vide de sens dans le contrôle au faciés). Ces flics font ce qu'on leur demande et ceci depuis que Sarko etait au ministére de l'intérieur . Résultat : des flics payés à contrôler 3 fois dans la journée les mêmes personnes , une hausse CONSTANTE d'année en année des violences à personne , c'est dire combien ces flics pourraient être employés à des actions beaucoup plus efficaces plutôt que d'emmerder 3 fois dans la journée les mêmes pour un résultat nul hormis celui de se faire haïr par les concernés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Tout d'abord, expliquer aux nouveaux forumeurs que l'auteur du topic couche avec une certaine Martine A tous les jours, et qu'il doit donc ramener un nonos à sa maîtresse pour y avoir droit. Et si possible un nonos parfumé au Sarko. :|

tu penses que les forumeurs sont assez cons pour ne pas se faire une opinion tout seuls ?

Ben oui, il y en a, et plus qu'on ne le pense !

Il ne fallait pas s'attendre à ce que le quidam de la gare de Marseille s'en prenne à Benoît XVI ou Gaudin ou Stéphanie de Monaco.

La présence de forces de l'ordre sur le qui vive dans une des villes les moins sûres de France ne surprend plus personne.

On aura eu beau faire passer un feuilleton tous les soirs sur la trois, et au moment des infos, pour essayer de redorer le blason marseillais, rien n'y fait. Ceux qui connaissent bien Marseille savent qu'elle offre le meilleur comme le pire, le plus beau, comme le plus moche, et le moche il ne faut pas en parler, surtout pas à la télé, surtout nepas faire le parallèle entre l'horreur quotidienne de certains quartiers de Marseille et la douceur de notre verte Bretagne bercée par les vagues, fouettée par le vent, la pluie, endormie sous le soleil comme c'est la cas actuellement un jour sur deux.

Moi je pense qu'il n'y a qu'un Marseillais pour connaître sa propre ville , qu'un habitant de Brest pour connaître Brest.

Un collègue, guéri du militantisme, me disait il y a pas longtemps qu'il participait fut un temps à de nombreuses réunions à l'époque où il ne comprenait pas encore qu'on puisse vivre sinon avec une idéologie, (les derniers crêpages de chignons entre les clans royal et aubry de ce début d'année ont eut raison de sa naïveté), et il remarque aujourd'hui, que le fait de regarder les choses sans filtre idéologique ouvre les yeux et l'esprit jusqu'à avoir honte de s'être laissé manipulé (et cela est valable pour tous les militants de tous bords.)

La majorité des gens votent pour "le moins pire' et pas pour le meilleur , enfin ceux qui ne gobent pas tous les discours.

Ce genre de pratique est toujours d'actualité, et il est de monnaie courante de voir des faits ou des " petits événements" agrémenter les faits divers de façon toujours spontanée, et à la longue on remarque que cette pratique est payante car elle est considérée comme neutre et ne figure pas dans les pages politiques.

Des individus, militants, mais sous couvert d'un air de "Monsieur tout le monde", sont en permanence à l'affût de situations où ils vont créer une polémique mettant en cause un politique.

Ouai le complot :|

Cela fait l'objet d'une publicité gratuite développée en long et en large, et relayée à l'échelon nationnal sur tous les supports (comme ce topic), à un tel point qu'aucun organe de presse ne puisse se permettre de le passer sous silence.

Les organes de presse sérieux vérifient la source avant de publier et dénoncer des faits véridiques ce serait une mauvaise chose?

Vaut mieux les passer sous silence parce que bien sûr y'a un complot sordide des partis politiques pour manipuler la foule , il suffit d'un fait et tous font dans l'amalgame et la foule en délire suit le gourou au lieu que ce soit l'inverse.

Les politiques disent ce que l'opinion attend le plus souvent quitte à faire l'inverse ensuite .

Tiens toi , tu me prends pour un militant , y'en a quand même c'est vrai de ces gens prêts à tous les amalgames tu en es la preuve , mais ils sont minoritaires

Pour créer une telle situation prétendue spontanée, il faut pour cela quelques ingrédients : la présence de nombreuses personnes, un lieu public, la présence d'employés de l'état, et pourquoi pas un téléphone portable pour filmer la scène et la sortir sur Youtube ou dayli quelques jours après ...

Les gens qui filment sont tous des militants , c'est bien connu :| .

Qui a dit aux flics de caillasser les pacifistes à Strasbourg ? La gauche pour faire un film et manipuler les foules , c'est évident !!! :smile2: ;)

Il faut comprendre qu'un parti politique d'opposition, comme actuellement, lorsqu'il est incapable d'apporter un contre-partie et des solutions "assumables" et crédibles doit s'occuper d'une autre manière pour rester à flot, et quand on ne peut faire se faire valoir en proposant des alternatives convaincantes, on se contente de riposter sytématiquement, et de créer des variantes par des polémiques prétentues spontanées mais loin d'être le fruit du hasard.

Le PS a des difficultés et s'il ne se scinde pas il coulera pour moi.

Pourtant , jamais président n'a suscité autant d'impopularité dans l'opinion , les partis politiques suivent l'opinion et tentent de profiter de ce mécontentement , tu devrais quand même regarder de temps en temps les sondages et ceci pratiquement depuis 2 ans .

Un journaliste de l'Ouest-France parlait dans son article suite au passage de Mitterrand à Morlaix et Quimper en octobre 85, des à-côtés de la visite présidentielle et des dispositions jamais vues, même encore aujourd'hui, pour assurer le bon déroulement du passage de Mitterand chez nous. Un responsable des forces de l'ordre et le sous-préfet de l'époque, interviewés ensemble mettaient déjà en avant les dangers des actes isolés dont étaient déjà très friands les médias.

Sarko a explosé tous les records et Mitterrand reste encore la grande ref pour toi , c'est dire si c'est la marque des grands hommes. Critiquer ou pas , 20 ans aprés ,on en parle encore, c'est quand même formidable.

Sous Mimit , Pompidou n'a eu pas cette chance , personne n'en parlait plus en 80 ni à droite ni à gauche ;) En 2009 certains de droite parlent encore de Mitterrand !!!! Il reste dans les mémoire même si le temps passe.

Seulement 55% des gens ne sont pas socialos sinon ça se saurait , hors 55% des gens pensent que Sarko est un mauvais président.

Petit Saintho, tu n'as rien inventé, et ton militantisme acharné oriente touours tes discutions,

je t'invite à cliquer là :

http://fr.truveo.com/Visite-de-Fran%C3%A7o...172826092773270

Mimit a visité 2 villes et ce fut houleux ( _ça risque pas d'arriver avec Sarko auj , les préfets sont mutés à la moindre huée) Au début Sarko était hué (notamment par des pêcheurs) mais les images montraient surtout Sarko dire à l'un d'eux "viens , viens , descend qu'on s'explique" , comme un vulgaire quidam qui perd ses nerfs (un président c'est autre chose)

Auj il ose à peine se montrer (au début il ne voulait pas venir) sur un match de foot et encore il ne remet pas la coupe de peur des huées (mauvais pour l'image et impossible de mettre un flic derriére chaque supporter ou des barrages à la volée sans prevenir)

Mimit a visité l'usine Bolloré et n'est pas parti sur son yacht , dans les usines il parait qu'il y a des salariés ;) , dans les yachts il paraît qu'il y a des copains richissimes (qui prêtent leur yacht ). ;)

C'est un compte rendu télévisé des infos de la trois de cette époque, tu verras que rien n'a changé, la taille du président, sa façon de parler, les mêmes banderoles,etc ....et tout et tout .....

Je précise que le maire de Morlaix de l'époque était le docteur Cléach, directeur du CHR, socialiste, il est toujours en vie, mais ne va pas lui parler de socialisme, et encore moins de Le Branchu (qui, elle, flirtait et flirte toujours avec ses copains qui sont plus nombreux à droite qu'à gauche) Pour tout ça, tu es bien placé pour le vérifier, ton bureau local du ps a tout ce qu'il faut sous la main, et je lui fait confiance pour ça. Je précise aussi que le maire de Quimper était de droite.

je ne suis pas militant , si tu lisais ce que je dis sur le PS tu l'aurais tout de suite su , mais bon c'est un detail.

Concernant ton article , voir plus haut.

Tu vois , si t'étais malin , tu ferais pas allusion aux visites de Mimit , ça améne des comparaisons avec celles de notre président! :| C'est pas malin vu la façon dont ses visites se passent et leur coût.

L'allusion à Bolloré est encore meilleure , faut vraiment pas être malin.

T'es mauvais dans l'attaque gratuite , mauvais parce que l'attaque gratuite est en elle même , bête . C'est dans l'air du temps depuis 2006 et ça reste bête.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Si t'as pas pigé le message , c'est de la faute à personne.

Ce qu'il stigmatisait ce n'est pas les flics mais les actes qu'on leur demande de faire (vide de sens dans le contrôle au faciés). Ces flics font ce qu'on leur demande et ceci depuis que Sarko etait au ministére de l'intérieur . Résultat : des flics payés à contrôler 3 fois dans la journée les mêmes personnes , une hausse CONSTANTE d'année en année des violences à personne , c'est dire combien ces flics pourraient être employés à des actions beaucoup plus efficaces plutôt que d'emmerder 3 fois dans la journée les mêmes pour un résultat nul hormis celui de se faire haïr par les concernés.

Si, j'ai pigé, et si toi t'as pas pigé que j'ai parler avec à l'idée tout cela, c'est de la faute à personne.

Mais la compréhension de son message n'enlève pas sa médiocrité... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Pas mieux. Je ne vois absolument pas ce qu'il y a d'aberrant, pas plus en quoi tu trouves qu'il se soit retrouvé au poste "pour n'importe quoi".

Il a voulu faire son malin en public, il a joué il a perdu.

Tout d'abord, il me semble révoltant qu'on puisse penser que "faire le malin" soit une justification pour aller au poste.

Ensuite, il me semble très inquiétant que les policiers envoient n'importe qui au trou, sous des prétextes bidons.

On peut désapprouver que ce professeur de philo a dit, on peut trouver ce prof de philo idiot, mais désapprouver le fait qu'il s'exprime est une grave dérive autoritaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Ce sujet, n'est pas sans rappeler cette autre histoire : Un salarié de TF1 viré pour avoir critiqué l'Hadopi

On se rend compte que la critique du gouvernement (*) deviens de plus en plus dangereuse.

(*) Qu'elle soit intelligente ou non, ce n'est pas là la question. De toutes manières, le gouvernement à une forte tendance à considérer que toute critique est stupide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Il savait que ce n'était pas digne d'un flic je pense pour réagir.

"Pas digne d'un flic" ??

Qu'est ce que c'est que ce jugement de valeur totalement subjectif ?

Qui est donc ce prof pour juger de la pertinence de l'intervention de policiers et de la nécessité de la force avec laquelle elle se fait ?

Et qui sont les gens pour émettre des jugements de valeur du même ordre alors qu'ils n'ont strictement rien vu, juste lu un vague compte rendu, encore et toujours issu d'un seul point de vue, dans la presse ?

Les contrôles se passent bien 99,99% du temps et j'exagère à peine. Et puis il y a le cas où le ton doit monter, voire même où une force, même modérée doit être déployée.

Il faut arrêter de s'imaginer que les policiers sont des brutes assoiffées de sang et de tripes qui se disent à l'occasion "Tient on se choppe un gus et on lui en met plein le crâne juste pour le plaisir."

Il n'a interféré en rien du tout . Depuis quand une phrase d'un tiers interfére dans une action de cette nature ?

Bien sûr que si. Il n'avait pas à se méler du contrôle, pas même de la voix.

Je ne dis pas que tous les flics sont pareils mais je pense qu'il faut dénoncer certains faits de certains flics et certaines dérives au niveau du tout repressif, certaines méthodes (flics provocateurs dans les manifs , si ce genre de pratique ne date pas d'hier c'est que ce n'est pas suffisamment dénoncé) parce qu'elles ont des conséquences .

Je suis parfaitement d'accord. Maintenant il faudrait aussi que les gens reprennent peid avec la réalité et comprennent que leurs policiers ont des prérogatives et que eux, en tant que citoyens n'ont pas que des droits mais aussi des devoirs. Ne pas interférer dans une intervention de police lorsqu'on y est pas invité en fait partie.

Libre à toi de généraliser si ça t'arrange mais à chaque fois je parle de faits précis , c'est donc le contraire d'une généralisation.

Mouais ... Je ne vais pas m'amuser à faire dans l'attaque personnelle mais on peut faire le tour de tes fils, presque systématiquement ce sont des articles sur de soit-disantes malversations de flics, même lorsque c'est capillotracté à mort comme c'est le cas ici.

Tout d'abord, il me semble révoltant qu'on puisse penser que "faire le malin" soit une justification pour aller au poste.

"Faire le malin" est un expression tout personnelle employée simplement ici pour décrire le comportement du prof. Je ne viens pas sur Forumfr pour faire de la procédure judiciaire, mais ce qu'il a fait, pour peu que le compte rendu de la situation soit exact, peut parfaitement être relevé sous la forme d'une, voire même plusieurs infractions bien précises.

Ensuite, il me semble très inquiétant que les policiers envoient n'importe qui au trou, sous des prétextes bidons.

Jusqu'à preuve du contraire il n'a pas "été mis au trou". Il a été emmené au commissariat où une procédure judiciaire à son encontre a été établi. Il y a tout de même une sacrée différence.

On peut désapprouver que ce professeur de philo a dit, on peut trouver ce prof de philo idiot, mais désapprouver le fait qu'il s'exprime est une grave dérive autoritaire.

Non, je ne trouve pas. Par contre lui a fait preuve d'un énorme manque de respect vis-à-vis de représentants de l'ordre dans l'exercice de leurs fonctions. Maintenant rien ne l'empêche de porter plainte soit pour une procédure qu'il estime abusive, soit dans le cadre de l'intervention dont il a été témoin, mais là il ne pourra le faire justement qu'en tant que témoin. Si vraiment le contrôle ne s'est pas passé conformément à la loi il aura gain de cause.

Le problème est qu'on a aucun détail sur l'intervention policière.

Comme je le disais en début de fil on ne sait pas quel degré de force a été employé et surtout, on ne sait pas si ce déploiement de force était justifié. Il faut arrêter de croire que les policiers n'ont à faire qu'à des gens bien élevés et coorpératifs. Des gens mal élevés ou qui regardent trop Julien Courbet et qui s'imaginent investis de super-pouvoirs juridiques il y en a de plus en plus.

Une réaction musclée de la police n'est pas systématiquement illégale ni même injustifiée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
Pas mieux. Je ne vois absolument pas ce qu'il y a d'aberrant, pas plus en quoi tu trouves qu'il se soit retrouvé au poste "pour n'importe quoi".

Il a voulu faire son malin en public, il a joué il a perdu.

Oui, je suis d'accord et je trouve aussi que le titre du sujet n'a rien à voir avec le contenu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
"Pas digne d'un flic" ??

Qu'est ce que c'est que ce jugement de valeur totalement subjectif ?

Qui est donc ce prof pour juger de la pertinence de l'intervention de policiers et de la nécessité de la force avec laquelle elle se fait ?

Je rappelle que les policiers agisse "au nom du peuple" (Cf notre constitution), comme dans tout pays démocratique.

Un citoyen est parfaitement qualifié pour porter un jugement moral sur les interventions de policiers faites en son nom.

Et qui sont les gens pour émettre des jugements de valeur du même ordre alors qu'ils n'ont strictement rien vu, juste lu un vague compte rendu, encore et toujours issu d'un seul point de vue, dans la presse ?

Le fait est qu'un prof a été arrêté juste pour avoir parlé.

Ce fait est en soi choquant, et montre que la liberté de parole est très limitée.

Non, je ne trouve pas. Par contre lui a fait preuve d'un énorme manque de respect vis-à-vis de représentants de l'ordre dans l'exercice de leurs fonctions.

Rien dans les articles mis en liens ne permet de prétendre qu'il a réellement manqué de respect aux forces de l'ordre.

De plus, quand bien même c'était vrai, on se demande pourquoi il y avait urgence à l'envoyer au poste, et surtout, pourquoi se sont les policiers qui se prétendraient victimes qui se serait fait justice eux-mêmes. Il y a là un grave disfonctionnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Peut être parce qu'il y a plus de raison de mettre en GAV?

Non... ;)

http://paris.novopress.info/?p=3218

Mais aussi que les affaires sont plus souvent élucidé...

http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Franc...ce/(gid)/222543

C'est quand même bizarre, le nombre de GAV augmente, et il y a un souci... ;)

Moi, le seul souci que j'y vois, c'est qu'il y a plus de gens à y mettre... :smile2:

Facile de faire baisser les chiffres comme la demontré le cannrd enchainé de cette semaine.Le nombre de GAV est un maniere comme une autre de faire croire que la police est éfficace.C'est juste du chiffre pour plaire au ministre.

Je rappelle que les policiers agisse "au nom du peuple" (Cf notre constitution), comme dans tout pays démocratique.

Un citoyen est parfaitement qualifié pour porter un jugement moral sur les interventions de policiers faites en son nom.

Le fait est qu'un prof a été arrêté juste pour avoir parlé.

Ce fait est en soi choquant, et montre que la liberté de parole est très limitée.

Rien dans les articles mis en liens ne permet de prétendre qu'il a réellement manqué de respect aux forces de l'ordre.

De plus, quand bien même c'était vrai, on se demande pourquoi il y avait urgence à l'envoyer au poste, et surtout, pourquoi se sont les policiers qui se prétendraient victimes qui se serait fait justice eux-mêmes. Il y a là un grave disfonctionnement.

+100 ;) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)

Je dirais plutôt: -1 :smile2:

Croire que l'on peut tout se permettre vis à vis d'eux est un peu gros aussi...

Notre liberté fini là où commence celle des autres, alors les flics on le droit de se défendre de propos diffamatoire sur leur fonction et sur le président...

Ce prof en donne une bonne leçon de respect tiens... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
"Pas digne d'un flic" ??

Qu'est ce que c'est que ce jugement de valeur totalement subjectif ?

Qui est donc ce prof pour juger de la pertinence de l'intervention de policiers et de la nécessité de la force avec laquelle elle se fait ?

c'est pas le premier et les cas d'abus s'accumulent au point que:

-1) des villes créent des antennes pour protéger les quidams contre les abus policiers. (article de 2009)

Une antenne de la commission nationale Citoyens-Justice-Police a été créée à Limoges.

Au plan national, la Ligue des droits de l'homme (LDH), le Syndicat de la magistrature (SM) et le Syndicat des avocats de France (SAF) ont créé en juillet 2002 une commission Citoyen-Justice-Police en partant du constat, qu'il existait une dégradation des rapports entre les citoyens et les forces de sécurité. « é Limoges aussi, nous avons des soucis d'incivilités et de violences des forces de l'ordre, c'est pour cela que nos trois organisations ont voulu cette antenne », indique Alain Lebugle, le président de LDH 87.

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/haute_

vienne/entre_citoyens_et_abus_policiers@CARGNjFdJSsEHxgDBh4-.html://http://www.lamontagne.fr/editions_l...sEHxgDBh4-.html://http://www.lamontagne.fr/editions_l...sEHxgDBh4-.html

La montagne c'est mon quotidien :smile2:

2) la commission de déontologie s'indigne : (2009)

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) présente une étude sévère sur la façon dont les forces de sécurité traitent les mineurs, dans son rapport annuel publié mardi 28 avril: "Ce climat répressif ne devrait en aucun cas faire perdre de vue qu'un mineur, même délinquant, même dangereux, est toujours une personne vulnérable", conclut-elle, au moment où le gouvernement prépare un nouveau projet de loi durcissant la justice pénale des moins de 18 ans. La CNDS ¿ Commission indépendante qui ne peut être saisie que par des parlementaires ¿ est chargée de contrôler la déontologie des forces de sécurité: police, gendarmerie, douanes, administration pénitentiaire.

3) un ex commissaire de police constate (2009)

Dans un chat au Monde.fr, Georges Moréas, ancien commissaire de police, s'attriste que l'image de la police se soit tant dégradée dans la société française. Orwell : Comment interpréter les évènements du week-end dernier à Strasbourg : d'un côté une police absente qui laisse un quartier brûler, et de l'autre des CRS qui caillassent des manifestants pacifistes ? Georges Moréas : Je ne suis pas un spécialiste du maintien de l'ordre, loin de là. Mais ces actions de police sont en fait subordonnées aux consignes données. C'est à la fois un problème politique et un problème de commandement sur le terrain.

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/achet...bjet_id=1080710

4)les magistrats s'indignent (nov 2008)

Alors que tous les barreaux de France ont annoncé leur soutien aux magistrats, le bâtonnier de Paris, Christian Charrière-Bournazel, a dénoncé "la mécanisation de la justice (qui) n'est pas digne d'un pays démocratique". "Nous vivons une situation dangereuse. Ce sont nos libertés et nos droits qui sont en cause", a-t-il ajouté.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/j...ati_635723.html

5)Commission de déontologie de la sécurité

Trop de menottes, trop de fouilles, trop de traitements dégradants: le comportement des policiers porterait trop souvent atteinte à "la dignité des personnes", selon la Commission nationale de déontologie de la sécurité

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/v...ml?xtor=RSS-186

Et en bout de chaîne , un quidam marseillais qui réagit par une phrase ironique à ce qui n'est plus un scoop et qui se retrouve au poste. Dans le climat actuel et la fracture qui s'opére entre flics et citoyens , ça n'étonne même plus , mieux certains trouvent ça normal !

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Je rappelle que les policiers agisse "au nom du peuple" (Cf notre constitution), comme dans tout pays démocratique.

Un citoyen est parfaitement qualifié pour porter un jugement moral sur les interventions de policiers faites en son nom.

Parfaitement qualifié ?? Et en quoi un citoyen serait il qualifié pour juger d'une opération de police ? Quelle compétence, qualité ou expérience ferait qu'un citoyen lambda serait qualifié pour porter un jugement sur les interventions de police ?

Le fait est qu'un prof a été arrêté juste pour avoir parlé.

Ce fait est en soi choquant, et montre que la liberté de parole est très limitée.

C'est faux, tu arranges les faits là. Il n'a pas été arrêté pour avoir parlé, c'est qu'il a dit qui est en cause.

Rien dans les articles mis en liens ne permet de prétendre qu'il a réellement manqué de respect aux forces de l'ordre.

Si, je regrette, ses paroles étaient destinées à tourner les policiers en ridicule, preuve en est de la réaction hilare des autres personnes assistants à la scène, ça aussi c'est dans l'article.

De plus, quand bien même c'était vrai, on se demande pourquoi il y avait urgence à l'envoyer au poste,

Urgence ?? ;)

Qui a parlé d'urgence ??

De toute façon les policiers relèvent une infraction dont l'auteur est sous leurs yeux ils établissent la procédure et point à la ligne ... Tu voudrais quoi ? Qu'il y ait un délai de plusieurs jours ? Qu'ils soient forcément obligés de courir après les auteurs d'infractions ?

et surtout, pourquoi se sont les policiers qui se prétendraient victimes qui se serait fait justice eux-mêmes. Il y a là un grave disfonctionnement.

Oulala .... :smile2:

Et après tu viens nous écrire que les citoyens lambda sont parfaitement qualifiés pour juger des interventions de la police ... De toute évidence tu ne connais pas la façon dont fonctionne les procédures en la matière. Encore heureux qu'un policier est apte à relever une infraction faite à son encontre ... Il te faudrait quoi là encore ? Qu'il rentre au commissariat porter plainte auprès d'un de ses collègue et que ce soit ce tiers qui aille faire toute la procédure ?

Il n'y a pas de dysfonctionnement là non plus.

c'est pas le premier et les cas d'abus s'accumulent au point que:

Etc ...

Oui et ?

Ce n'est pas parce que ce genre de débordements arrivent que les interventions policières en sont systématiquement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Croire que l'on peut tout se permettre vis à vis d'eux est un peu gros aussi...

Notre liberté fini là où commence celle des autres, alors les flics on le droit de se défendre de propos diffamatoire sur leur fonction et sur le président...

Ce prof en donne une bonne leçon de respect tiens... :smile2:

Il ne s'agit pas de "tout se permettre".

Au passage, ce prof n'a tenu aucun propos diffamatoire, tandis que toi, tu te permets tout même de le diffamer (*).

(*) Accuser mensongèrement quelqu'un d'avoir tenu des propos diffamatoires est de la diffamation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Tous ces gens qui disent du mal de Sarkozy en public, ça devient vraiment un problème.

On devrait faire une loi pour que les policiers puissent leur tirer dessus, ça les ferait réfléchir un peu avant de troubler l'ordre public.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
De toute évidence tu ne connais pas la façon dont fonctionne les procédures en la matière. Encore heureux qu'un policier est apte à relever une infraction faite à son encontre ... Il te faudrait quoi là encore ? Qu'il rentre au commissariat porter plainte auprès d'un de ses collègue et que ce soit ce tiers qui aille faire toute la procédure ?

Il n'y a pas de dysfonctionnement là non plus.

Quel rapport avec la connaissance de la procédure ? Critiquer une procédure n'est pas mal là connaître. Il y a là une certaine mauvaise foi.

Le fait qu'un policier puisse se charger des affaires le concernant est clairement un problème. On ne peut être juge et partie, mais on peut être policier et partie. Ce n'est pas normal.

Le cas se pose aussi souvent dans le cas "d'outrage à agent". Non seulement c'est souvent la parole du policier contre celle de l'accusé, mais en plus, c'est le policier lui-même qui s'occupe de verbaliser...

Il y a pourtant un conflit d'intérêt.

Un article de Rue 89 sur l'outrage : Outrages à agent : peut-on encore parler aux policiers ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant