Universités en grève

Missade Membre 695 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
étant moi même étudiante et étant de facto obligée de me pencher sur ce problème : benh oui mon université ne fait pas exception, bloqueur / anti bloqueur, contre la loi LRU / pour la loi LRU.

Je vois que tout comme sur le forum de ma fac il en va de même ici : virrulence et encore virulence. Bref.

Il est vrai que cela commence à devenir ennuyeux, tous les ans il y a quelque chose ... Alors on motive les troupes, hé oui il faut ralier tout le monde à sa cause : on a pas assez de bourses pour les uns on paye trop de frais d'inscription pour les autres, et les problèmes d'immigration, le gouvernement il est vraiment nul ... blablabla et la loi LRU dans tout ça ? Benh on entend pas mal de connerie. Alors il va falloir m'expliquer comme avec une loi une seule on va réussir à tout réformer ? il faut se calmer là ... Il est vrai que cette loi n'est pas parfaite mais de là à en faire tout un cirque : déjà les frais d'inscription ne peuvent pas augmenter comme ça, le maximum sera voté en décret (et puis les boursiers resteront exonérés si les frais sont trop hauts je vois mal comment le CROUSS va pouvoir assumer, alors me direz vous oui mais si une nouvelle loi passe pour changer tout ça : benh on agit à ce moment ...), ensuite il me parait tout à fait intéressant de pouvoir enfin dégager un prof quand il est incompétent et que certains prof proviennent du milieu professionnel.

En réaction à ce qui a été dit : je pense que l'on peut allier études et faire de la politique ou s'engager dans quelque chose. La jeunesse n'est pas synonyme d'idiotie simplement de moins passé.

N'interprète pas mes propos à ta sauce. Je n'ai jamais écrit que la jeunesse était synonyme d'idiotie.

En contre partie, tu exprimes juste au dessus le fond de ma pensée. Tous les ans c'est la même chose, et tous les ans, une grande partie des premières années de faculté, plantent leur année, à cause des grèves qui les ont empêché de travailler. Et comme tous les ans, environ deux mois d'études sont amputé du cursus initialement prévu, tu comprendras qu'on émette des doutes sur le sérieux des études suivies.

Mes deux enfants sont étudiants, c'est pourquoi je peux me permettre de donner mon avis, sur une situation que j'estime inacceptable. Mon mari et moi ne sommes pas "riches". Nous n'avons donc pas les moyens de financer des logements, transports pour des études touristiques.

Nous avons financé une année pour rien. Nos enfants sont maintenant dans le privé et, finalement, ça ne nous coute pas beaucoup plus cher, mais le cursus d'études est assuré.

Les étudiants et les enseignants protestent contre la privatisation des universités, qui risque d'engendrer une injustice de classes, entre les universités cotées et les autres, plus populaires. En fait, c'est un faux problème. A l'heure actuelle, les écoles de référence, pour les employeurs, ce sont les écoles privées car on est sûr que les jeunes diplômés ont réellement étudié.

Donc, que les étudiants continuent à faire grève ! Que les enseignants les poussent dans cette voie ! Seulement, dans pas longtemps, cela leur retombera dessus. Sur leur CV, ils n'oseront même plus écrire le nom des universités réputées, depuis des années, pour leurs formations universitaires à temps trop partiel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Donc j'ai tort parce que je n'ai pas de recul.. Alors, on n'ai beaucoup dans ce cas alors car beaucoup de facs sont mobilisés et pas seulement les étudiants mais aussi les professeurs...

Cette année, ils ont mis en place de nouveaux cours pour nous professionnaliser... Je suis an psycho et on me parle de ce que mangeaient les grecs... En quoi je serais plus adapté au monde du travail avec ça ??

Je n'ai jamais parlé des programmes ;) Dans mon cursus aussi, j'avais des cours qui ne servait à rien. Là je te parle des moyens, bon tu es en psycho, tu dois pas avoir tellement de travaux pratiques dans le sens que je l'entends (j'ai fait chimie) mais je pense que tu peux comprendre que faire des réactions chimiques avec 3 bouts de ficelles faute de moyen, c'est pas vraiment intéressant. En revanche, pouvoir effectuer une série de manipulation très intéressante parcequ'un industriel souhaite pouvoir récupérer le produit synthétisé et donc nous sponsorise, je trouve ça à la fois utile pour les étudiants et pour les industriels, c'est "gagnant gagnant".

Les enseignants et étudiants ont mieux à faire que de faire la manche auprès des industriels parceque l'état préfère couper les vivres aux universités et distribuer l'argent public aux ... « industriels ».

On n'est plus au XIXe siècle.

La révolte est plus que légitime.

C'est vrai que c'est tellement plus valorisant de faire la manche auprès de l'Etat. Essaie de trouver un autre argument s'il te plaît, celui-ci n'est pas valable, d'autant (et une autre personne te l'a dit) que l'état a augmenté son engagement auprès des universités pour les 5 prochaines années :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Les universités en compétition. Cela signifie que certaines auront beaucoup plus de fonds que d'autres, c'est à dire que certains diplômes vaudront beaucoup plus que, d'autres.

C'est déjà le cas pour les diplôme d'ingénieur. Sortir de Polytechnique n'équivaut pas à sortir d'une obscure ENSI.

C'est même déjà le cas entre les diplômes des universités, certains dilôme seront plus ou moins côtés.

J'ai l'impression, là, que ce que tu rejette c'est l'existence de filières élitistes.

Va donc étudier au lieu de faire de la politique ! Tu penses à tes parents qui financent tes études pour que tu ais une bonne situation ? Quand ce sera la cas, alors tu pourras faire de la politique ! Chaque chose en son temps !

Ce n'est pas vrai. Le "chaque chose en son temps" n'est qu'un prétexte, en fait, ça veut dire "Jamais".

Si tu regardes les parcours politiques de nos élus (par exemple Sarkozy), on se rend compte qu'il faut faire de la politique PENDANT ses études pour arriver haut. Après, il est trop tard.

L'excuse du "tu pourras le faire après" est assez vicieuse. C'est un moyen pernicieux de limiter les liberté par de fausses croyances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
titebretonne : Alors je suis à la fac pour avoir un emploi au bout, on fait pas tous des études pour le plaisir ni pour devenir enseignant chercheurs et je pense que d'avantage lier la fac à l'entreprise est intéressant.

Le gros problème est alors l'indépendance de la recherche. Les résultats scientifiques seront moins crédibles s'ils sont financés par une industrie qui y a un intérêts.

De tels abus ont déjà lieu, avec des fac financée par Monsanto qui défende les OGM, des fac financé par telle industrie pharmaceutique qui ne s'étendent pas sur le danger de tel médicament etc...

Rendre la fac dépendente des entreprises, c'est fermer les yeux sur un certain nombre de vérités scientifique, et, potentiellement, c'est mettre la santé et la sécurité de nos concitoyens en dangers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Voila un texte qui nous a été lu lors d'une AG sur la LRU :

La LRU c'est quoi ?

L'arrivée de la LRU

Loi relative aux liberté et responsabilités des universités. Dite aussi « loi d'autonomie » ou « loi Pécresse ».

Elle fut courageusement votée en plein été 2007 par Valérie Pécresse.

Et elle est se met progressivement en application depuis 2007, avec l'objectif de rendre toute les universités autonomes pour 2013.

La LRU amène une gestion managériale des universités

Tout d'abord, cette loi accroît le pouvoir du président d'université qui devient une sorte de grand manager.

Pour faire autorité, le président s'appuie sur le conseil d'administration. Il nomme au moins 25% des membres de ce conseil. D'autant plus qu'il y a de moins en moins de représentants de la communauté universitaire.

La représentation des étudiants, des enseignants chercheurs et des BIATOSS est réduite au profit des personnalités extérieures, avec entre autres les chefs d'entreprise qui sont invités à siéger d'avantage dans les conseils d'universités.

Les autres conseils, CS (conseil scientifique) et CEVU (conseil des études et de la vie universitaire) deviennent purement consultatifs.

Le président est maintenant armé d'un droit de veto. Qui lui permet de s'opposer au recrutement d'un personnel. D'un enseignant chercheur un peu dérangeant par exemple.

A coté de ça, des dispositions facilitent et encouragent l'embauche en contrats de droit privé, et en contrats précaires, en substitution aux postes de fonctionnaires.

La LRU, c'est le désengagement de l'Etat dans l'université

Les manques de moyens à l'université, ça n'est pas nouveau.

Cela fait une bonne vingtaine d'année que les budgets de l'enseignement supérieur sont dramatiquement minables.

C'est en moyenne 7000¿ par an qui sont données par l'Etat pour former un étudiant¿ alors qu'on en donne 11000 pour un lycéen¿ et 22000 pour un polytechnicien.

Tandis que l'écart se creuse toujours plus entre fac et grandes écoles.

Le budget des universités n'a pas augmenté depuis 2002.

Aucun poste d'enseignants-chercheurs n'a été créé ni en 2007, ni en 2008.

La LRU c'est une autonomie qui ne profite ni a ceux qui travail, ni à ceux qui étudient à l'université

Dans cette situation de pénurie budgétaire organisée, l'Etat pousse les universités à s'autofinancer.

Alors pour cela, nos présidents devenu de super manager faisant autorité sur leur campus ont plusieurs possibilités.

Ils peuvent tout simplement élever les frais d'inscriptions. Faisant payer les étudiants. En les forçant à s'endetter. En fermant les portes des fac à toute une partie de la jeunesse.

Dans les fait c'est environs une université sur deux qui pratiquait les frais d'inscription illégaux.

Les dépassements pouvaient aller jusqu'à 16 000¿ (à Aix-Marseille).

La LRU propose tout simplement de rendre ces dépassements légaux.

Pour la rentrée 2008, l'université Paris Dauphine vient de doubler le montant des frais de scolarité qui atteignent près de 400¿. Et ce n'est qu'un début, car ils prévoient pour 2013 de les porter à 1 500¿ pour une licence et 3 000¿ pour un master.

Autre solution, éliminer les filières non rentables. C'est le cas du département d'histoire de l'université de Rouen qui était menacé de disparition l'an dernier.

Et sur Rennes 2 plusieurs masters sont aussi sur le point de disparaître.

Autre carte à jouer, compresser la masse salariale. Comme nous l'avons vu, le président peut gérer les carrières et les statuts de ses personnels.

Baisser les salaires, renouveler année après année les contrats précaires, supprimer des postes, répartir des charges de travail sur toujours moins de salariés.

Tout cela dégradant considérablement les conditions de travail et d'étude à l'université.

Et ce n'est pas fini, l'université [autrement dit son président] peut louer ou vendre ses locaux, car elle en est désormais propriétaire.

Sur Rennes 2 on se demande ce que l'on va pourvoir vendre, étant donner qu'on a déjà besoin de réquisitionner des salles de cours dans l'école primaire d'à coté (Jean Moulin).

En plus, c'est un cadeau plutôt empoisonné. Car comme l'Etat n'est plus propriétaires des locaux, il n'a plus en les entretenir¿ ni a s'occuper du désamiantage.

Une autre solution et pas sans conséquence, le financement des universités par des entreprises mécènes. Des entreprises loin d'être désintéressées.

Car non seulement elles décident à quoi doit servir cet argent, mais en plus, leurs dons sont déductibles d'impôt à 66%.

C'est tout bénef pour une entreprise comme « Disneyland » qui mettrait en place une licence pro tourisme et hôtellerie ; en partenariat avec l'université Paris Marnes la vallée. Pour un investissement de 100 000 ¿ elle n'en paierais en réalité que 33 0000.

Elle s'offrirait ainsi une réserve de stagiaire et d'apprentis. Et au bout de quelques années, elle ne serait plus obliger de faire de la surenchère pour attirer les diplômés d'école de commerce et de management. Elle aurait à sa disposition une masse de diplômés qui n'auraient d'autre choix que de se faire embaucher chez Disneyland.

Et si tout ça semble un peu délirant, il fait préciser que cette licence existe réellement. Comme il existe une licence professionnels en partenariat avec la société « club med » dans cette même université de Marne la vallée.

Conclusion

Alors oui, cette loi favorise le clientélisme comme mode de fonctionnement

Oui, cette réforme réduit le peu de démocratie existant dans les universités.

Oui la LRU permet une mainmise du patronat sur le contenu des formations universitaire

Oui, derrière cette professionnalisation affichée, il y a des diplômes bidons qui conduisent droit à la précarité.

Oui, cette loi encourage le développement d'emplois précaires sur les campus et ailleurs

Oui, la LRU sélectionne et favorise les meilleurs et empêche la réussite de tous à l'université

Oui, elle pousse à la concurrence, et à la lutte de tous contre tous

Et pour toutes ces raisons nous ne voulons pas de la LRU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Aaricia : Moi aussi je suis à la fac pour avoir un emploi au bout. Mais je refuse de dépendre des entreprises. Je suis à la fac pour acquérir un nouveau savoir. Les université ne sont pas comme les IUT, ou autres écoles dans le genre.

Missade : Cela fait 3 ans que je suis à Rennes et chaque année il y a une grève. Et pourtant, j'ai très bien réussi jusqu'à présent. Les autres années, on a raté quelques semaines de cours, ce qui est rattrapable. Les premières années n'échouent pas à cause des grèves mais pour d'autres raisons que je n'expliquerai pas içi.

Peut être que les jeunes sont plus optimistes et croient encore au pouvoir du peuple... Mais n'oublions pas qu'en ce moment, nous ne sommes pas les seuls à avoir des revendications (pour preuve la journée de grève du 19 mars).

Chameaulo : Je t'ai parlé de certains de mes cours car c'est ce qui a été fait cette année vers une professionnalisation. Bien sur, nous n'avons pas les mêmes besoins en psycho qu'en chimie...

Grenouille verte : Je parle de l'université car je ne connais pas les autres écoles mais on ne peut pas la comparer à Polytechnique ou aux IUT...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaricia Membre 102 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

titebretonne : premièrement je ne parlais pas de toi mais de mossade à l'une de ses phrases qui disait "va donc étudier au lieu de faire de la politique" .... Ce que j'ai trouve ... hum .... très constructif ...

(je suis désolée j'ai pas encore capté comment on cité mot pour mot, j'ai pas l'habitude des forums)

Parcontre je viens réagir à ton dernier post, tu cites un texte engagé, interprété. Certes il dit des choses vraies mais si tu veux te forger ta propre opinion, ne serait-ce pas mieux de lire directement la loi ? Il est évident que si tu lis un texte qui te présente que cette loi n'est pas bien, l'objectivisme ne s'en fera pas ressentir ...

Je vais rebondir sur la conclusion (la tienne ou la continuité du texte ?) Quant à la précarité, parlons en : sais tu combien d'étudiants sortent avec un bac+5 en poche et finissent par avoir un métier qui n'a rien avoir avec leurs études pire encore être au chomage ?

Quant à la concurrence et à la lutte contre tous : euh ... c'est pas déjà notre système ? enfin c'est un peu exagéré quand meme mais dans le monde du travail c'est vrai que l'on donne la priorité à ceux qui cherchent un emploi depuis plus longtemps et pas aux meilleurs ou à ceux qui le paraissent .... hinhin ...

De la démocratie dans les universités ? il est claire qu'il y en a pas : regarde ma fac, elle a été bloquée par ces comités anti loi lru qui s'est fait élire tout seul qui a voté le bloquage avec seulement 1500 étudiants sur 15000 et à main levée ....

Grenouille verte : ton exemple des OGM m'intéresse. Je suis allée à une conférence sur ce thème, un enseignant chercheur de la fac de science venait nous expliquer que comme ses recherches génaient, il avait été viré ... Donc c'est déjà le cas, loi lru ou pas.

Mais effectivement comme je pense l'avoir dit précédemment, certains aspects me semblent assez risqué et je rejoins en partie ton propos. Mais par contre il y a une question que je me pose et tu es peut-être capable de m'y répondre sinon je ferais des recherches. Les recherches aux états-Unis ne sont-elles pas financées par les entreprises et pourtant ils font des avancées considérables et sont apparemment un lieu prisé des chercheurs puisque même les notre y vont ?

rectification je ne suis pas capable de lire les pseudos ... toutes mes excuses. Pour moi Missade ce que tu as dit est trop virulent, tout le monde a le droit de s'exprimer ...

titebretonne : tu es à la fac juste pour acquérir un savoir ? euh excuse moi de pas avoir cette chance moi j'y suis pour trouver un emploi à la fin ... et je pense que tu fais partie d'une toute petite minorité de privilégiers ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)
Je n'ai jamais parlé des programmes :smile2: Dans mon cursus aussi, j'avais des cours qui ne servait à rien. Là je te parle des moyens, bon tu es en psycho, tu dois pas avoir tellement de travaux pratiques dans le sens que je l'entends (j'ai fait chimie) mais je pense que tu peux comprendre que faire des réactions chimiques avec 3 bouts de ficelles faute de moyen, c'est pas vraiment intéressant. En revanche, pouvoir effectuer une série de manipulation très intéressante parcequ'un industriel souhaite pouvoir récupérer le produit synthétisé et donc nous sponsorise, je trouve ça à la fois utile pour les étudiants et pour les industriels, c'est "gagnant gagnant".

Et c'est là que tu expliques tout ton raisonnement. Que je comprend tout à fait c'est pas une critique.

Tu as fait chimie, on va résumer en appelant cela sciences et technologie (ca englobera tout ce qui est chimie/physique/sience de la vie/ etc..)

Si on regarde les université qui "bougent" en ce moment, il y a peu d'université de sciences tech. Pourquoi ? Parce que c'est "un monde appart", ce sont des enseignements qui certes coûte cher, mais qui forcément par le travaux de recherche, travailles avec des entrepises. Et eux trouve "très facilement" un financement (et encore plus dans le futur).

Si on regarde les université qui bougent le plus, on retrouvera spécialement les sciences humaines/langues, où les étudiants sont pour beaucoup dans une optique de travailler dans la fonction publique. Et là, le financement, à part augmenter les frais d'inscriptions, c'est 0.

Déjà on commence à voir la différence qu'il y aura entre universités.

Et en etant moins materialiste, on pourra confirmer dans tout les exemples, les étudiants en sciences humaines ont plus l'aspect "solidarité" et ne manifestes pas forcément pour "leur propre année, leur propres études" (j'y reviens juste après). Alors que dans les sciences technologique (et vraiment je m'avance pas trop sur ça), les étudiants si les réformes de les touches pas, s'en foutent complètement.

Ensuite, je comprend pas pourquoi ce topic parle plus de la loi LRU qui était plus les revendications de l'année dernière.

Aujourd'hui (et comme depuis 1mois et demi), je suis à Bordeaux 3 (sciences humaines - géographie/urbanisme), et ma fac est bloquée. Principalement pour le retrait de la masterisation des concours. Et je vais vous donner moi point de vue:

Beaucoup d'étudiants de cette fac veulent "faire prof" et forcément sont donc fortement touché par cette réforme.

Je ne suis pas dans cette optique et pourtant je soutiens à 100% la cause. Parce que cette masterisation va "foutre en l'air" tout l'enseignement (pour pas dire éducation) des futurs gosses. Certes, nous aurons des profs qualifiés dans leur domaines (bac+5), mais est-ce que avoir des connaissances suffit pour enseigner ? J'ai toujours eu des profs plus ou moins bon, et les bon se distinguait pas parce qu'il avez des connaissances, mais parce qu'il savaient nous l'enseigner. Méthodes, "psychologie des élèves", pref des éducateurs en plus d'être enseignants. Et je crois que tout le monde sera d'accord, un prof qui arrive en classe, s'assis à son bureau, dicte son cours, et s'en va, c'est contre-productif.

C'est pourtant ce qui va forcément arrivé. Des enseignants recruter sur contrat, par exemple un prof que l'on recrute pour 2ans pour qu'il enseigne la physique. N'aura aucun esprit pédagogique, n'aurai jamais été formé pour encarder une classe de 35 gosses. Et ces élèves (en particulier les moins bon d'entre eux) sont voué à l'échec..

Bref, je suis contre la masterisation des concours, et je pense avoir d'assez bonnes raisons..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Missade Membre 695 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
titebretonne : premièrement je ne parlais pas de toi mais de mossade à l'une de ses phrases qui disait "va donc étudier au lieu de faire de la politique" .... Ce que j'ai trouve ... hum .... très constructif ...
C'est vrai que ne pas écrire un pseudo correctement, c'est plus constructif :smile2:
Déjà on commence à voir la différence qu'il y aura entre universités.

Ensuite, je comprend pas pourquoi ce topic parle plus de la loi LRU qui était plus les revendications de l'année dernière.

Il y a toujours eu des différences entre les écoles, les universités et les facultés.

Ensuite, tu nous excuseras de parler d'une revendication passée. En fait, comme ça change tous les ans depuis des années, on ne sait plus très bien contre quoi on doit protester. Ce sera quoi l'année prochaine ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

Je sais pas, je pensais que ca débattais en connaissance de cause.. mais visiblement, non :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Aaricia : Je ne pense pas être privilégiée... Je veux aussi un emploi en sortant...

J'ai lu la loi. J'ai mis ce texte car j'ai aidé à l'écrire...

I_Love_Myself : Le retrait de la LRU est l'une de nos revendication. Elle n'est pas la seule. J'avais un texte sur le reste mais je ne le retrouve plus. Je le mettrais si je le retrouve.

Ton dernier post est pour qui ?

Les facs les plus mobilisés sont celles de sciences humaines... Pour une raison simple: la psycho, la philo, la socio rapportent moins aux entreprises que les maths, les science... Les facs de sciences humaines seront les plus délaissées...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

Pour la personne juste avant moi qui se plaint que les étudiants revendique trop et qu'elle n'arrive plus à suivre.. du coup si on ne suit plus, pourquoi débattre..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Oui je suis d'accord. Pour ce que tu as dit pour la masterisation des concours, je suis tout a fait d'accord. Nous avons plusieurs revendications. A Rennes, on parle beaucoup de la LRU car on sent qu'elle va nous être défavorable. Mais beaucoup dans ma fac veulent être prof aussi et cela nous touche directement aussi... J'avais un texte écrit par un ami qui est super mais je ne le retrouve plus... :smile2:

Missade : Tu ne vois que le fait que nous fassions grève. Mais si nous le fesons, ça n'est pas juste pour ne pas aller en cours... Bien sur, j'aimerais aller en cours. En 2 mois, je n'ai eu que 4h de cours... Et ça ne m'amuse pas vraiment mais je pense que nous n'avons pas le choix...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Missade Membre 695 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Missade : Tu ne vois que le fait que nous fassions grève. Mais si nous le fesons, ça n'est pas juste pour ne pas aller en cours... Bien sur, j'aimerais aller en cours. En 2 mois, je n'ai eu que 4h de cours... Et ça ne m'amuse pas vraiment mais je pense que nous n'avons pas le choix...
C'est sur, vous n'avez pas le choix car les facs sont bloquées et je trouve ça scandaleux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Tu m'a mal comprise.. Je bloque ma fac, je suis aux piquets de grève.. Je suis pour tout ça. Car c'est la seule solution de se mobilisé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adenora Membre 5 400 messages
Admiratrice de Scrat‚ 29ans
Posté(e)

Au début, à Nantes, les votes se déroulaient en AG inter-UFR (toutes les UFR).

Puis, un mois après, l'UFR de droit a décidé de faire un vote en AG intra-UFR (juste l'UFR de droit). Le blocus n'est pas passé.

Une semaine après, l'UFR de sciences a décidé de faire la même chose que l'UFR de droit. Le blocus n'est pas passé non plus.

Je n'ai aucune nouvelle de l'UFR de lettres et sciences humaines. A mon avis, le blocus est fini pour eux.

Résultat : je ne vois plus aucune action. Il n'y a plus de manifestations.

Ou alors si il y a des actions, elles ne se font pas en UFR des sciences en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Missade Membre 695 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Tu m'a mal comprise.. Je bloque ma fac, je suis aux piquets de grève.. Je suis pour tout ça. Car c'est la seule solution de se mobilisé...
La seule solution pour quoi ? Tu as obtenu des résultats positifs ? Et l'année dernière ou l'année avant, les bloqueurs ont obtenu quoi ? Heureusement qu'il y a le privé pour accueillir les jeunes qui veulent étudier !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adenora Membre 5 400 messages
Admiratrice de Scrat‚ 29ans
Posté(e)

De toute façon, l'année prochaine, on sait ce qui nous attend : encore des grèves, des manifs, des blocus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Missade Membre 695 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Sauf que maintenant, les étudiants et les parents s'y attendent et prennent des mesures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Qu'ils prennent des mesures.

Moi je veux étudier mais pas comme ça. Heureusement que certains sont là pour se battre. Si vous voulez rester vous plaindre dans votre canapé c'est votre problème, moi je me bouge pour faire avancer les choses et j'en suis fière...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant