Code du travail - marché de l'emploi


Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Une partie de la jeunesse ne veut pas du CNE, du CPE, du contrat d'apprentissage ...et manifeste encore aujourd'hui.

Les arguments du contre et du pour sont largement débattus sur le net.

Pour ma part, je souhaite le changement et non la stagnation :

Repenser et simplifier le code du travail par exemple pour que employeur et employé s'y retrouvent.

Je voudrais savoir quelles sont vos propositions pour remédier au chômage (toutes catégories confondues), quel marché de l'emploi vous souhaitez : plus flexible ou non ... en France.

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Sweet_Mama Membre 131 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Je ne suis pas du tout contre une plus grande flexibilisation du travail si ça peut vraiment être utile.

Mais il faut de solides garanties derrières.

Les victimes de la flexibilisation du travail seront toujours ceux qui occupent des emplois peu qualifié, puisque ce sont ces emplois là qui permettent le plus de s'ajuster. Donc des gens qui ont déjà une situation inconfortable.

Dire "il faut + de flexibilité" quand on sait que dans le métier qu'on fait on ne serait pas concerné c'est facile. Quand on sait qu'on serait forcément concernés c'est autre chose ...

Si c'est pour se retrouver au chômage la moitié de l'année, être en perpétuelle recherche d'emploi et en plus être mal indemnisé pendant ces périodes et mal payé pendant les périodes d'emploi, c'est pas la peine !

Si je voulais vivre dans des Etats-Unis bis, il y a longtemps déjà que j'aurai déménagé !!

Le but c'est d'améliorer le bien être des gens. Pas de frimer devant les représentants d'autres Etats avec de jolies statistiques. Et j'ai l'impression que ça a du mal à rentrer dans le crâne des décideurs au niveau mondial ou national.

On est pas des pions. On est pas là pour faire la course au plus gros PIB et à la croissance la plus forte. C'est des vies, pas des numéros sur un papier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 147 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Rien à ajouter à ce qu'a dit Sweet mama.

Si, j'aurais bien évoqué la formation qu'il faut caser en période de chômage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anonyme.a Membre 138 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

;) Suis ok avec toi Pheldwyn ke développer les actions de formation pr les chômeurs est primordiale.....surtout k'en ce moment c vraiment l'inverse, le nbre de formation conventionnée pr les chomeurs est vraiment en baisse.

Par contre, moi je serai plutot pr la flexibilité de l'emploi pr ne pa pénaliser d ptes structures ki coulent kan ils ont 1 ou plusieurs salariés innefficaces. Kan je parle de flexibilité, je pense cependant kil fo mettre d règles à cette flexibilité comme devoir justifier les licenciements.

D'ailleurs, je ne pense pa ke la flexibilité de l'emploi ne toucherait ke les personnes peu kalifiées. Certains secteurs sont déjà flexibles comme la formation ou l'insertion et prtt ces secteurs embauchent d personnes kalifiées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kotazo Membre 63 messages
Forumeur en herbe‚ 53ans
Posté(e)

Le chomage s'est d'abord une résultante économique : il n'y a pas assez de travail pour les personnes en age de travailler/et ces personnes ne sont pas forcément adaptées au marché (attente de salaire élevé, formation inadaptée,...)

Les enjeux règlementaires ou de droit du travail n'interviennent qu'à la marge, car en dépit des croyances les entreprises peuvent déjà utiliser de nombreux outils pour flexibiliser, modifier, adapter leurs forces de travail.

Conclusion: CNE / CPE ./... cela ne changera en rien le niveau global du chômage, car même si l'on parvient à stimuler l'embauche des plus jeunes, on aura alors un phénomène de substitution au détriment des tranches d'âge plus élevées.

Il n'y a pas de solution magique pour résoudre le chômage et maintenir/élever le bien être de la population.

L'exemple anglais doit ainsi être mis en perspective avec le maintien d'une tranche importante de la population dans la pauvreté.

L'exemple hollandais doit être éclairé du choix de mettre de classer les personnes en handicap assez facilement par rapport aux autres pays de la CEE.

L'exemple danois doit être lu à la lumière de la taille du pays et du marché du travail, du pétrole et gaz à disposition, des zones de pêche importante,...

Pour la France, on a :

- une faible autonomie en énergie

- une industrie pourvoyeuse d'emploi peu qualifié en voie de régression par la concurrence des pays en voie de développement : Asie et Amérique du sud

- un coût de la vie qui augmente très rapidement avec une recherche continue de "sécurisation de la vie", et indirectement une tendance à la spéculation sur le mobilier, qui tend à rendre le poste logement comme premier poste de dépense désormais loin devant la nourriture, les vêtements,...

autant de facteurs qui :

- obligent les travailleurs à réclamer des revenus suffisants

- et donc à être en compétition avec les pays à salaire moindre

- mais mettent aussi en difficulté des entreprises dans un arbitrage entre le client qui veut acheter au moins cher, et des moyens de production de plus en plus couteux (car il n'y a pas que le travail dont le prix augmente, mais aussi les taxes, les coûts de respect de l'environnement, la spéculation foncière,...

Autant dire, il n'y a pas de solution magique, mais il y a surtout un choix de société par exemple sur la solidarité intergénérationnelle, le coût de la santé, le coût de l'éducation,...

et malheureusement aucun politique ne posera le débat comme cela, car cela ne sera pas "vendeur", et il ne sera pas élu.

Bonnes réflexions ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil66 Membre 119 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Le problème en France s'est pas le travail qui manque s'est des salaires convenable qui manque et aussi le courage l'envie de réussite tout simplement de l'ambition .

Les jeunes et moin jeune maintenant,veulent tout et sans effort , pour la plupart bien sur , mais i n'y a rien dans la vie qui sois facile et malgré mon jeune age 33 ans j'en sais quelque chose.

L'un ne veut pas travaillé dans tel secteur d'activité parce qu'il a fait des études dans une autre branche l'autre pas assez payé , trop loin de chez lui le boulot , trop dur , pas de véhicule , etc¿.. Voila se que j'attend autour de moi , encore aujourd ¿huis un type me regarde travaillé et me dit ¿ s'est bien de travaillé moi j'ai perdu l'habitude , pas de voiture , pas de boulot' mais bon sans comment c'est possible d'en arrivé là , ta pas de voiture achète un vélo , mobylette change de village mais ne reste pas fataliste .

Combien de personne bosse deux fois plus pour sans sortir le résultat s'est l'objectif que l'on se fixe , je ne conte que sur moi-même , pas sur un contrat pas sur une bonne ou mauvaise place .

SI TU VEUS TU PEU .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil66 Membre 119 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

malice le principal s'est que tous les mois tu as eu un salaire et si la place des employeurs et si bonne et grattifiante pour quoi ne t'ais tu pas m'y a ton compte.tu attends trop des autres si tu une plus grosse part du gateau faut prendre des risques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

bonjour,

voici mes solutions pour un marché du travail meilleur :

  • l'Enseignement primaire et secondaire :

organiser l'Ecole en fonction du marché du travail. le primaire et le collège doivent se concentrer sur les "fondamentaux", tels que la lecture/l'écriture, le calcul écrit/mental, le Respect, l'Histoire et les activités manuelles (dont le sport, l'art, la menuiserie, etc). à partir du lycée il faut former les élèves dans tous les domaines, sans distinction, pour qu'ainsi à la fin du Secondaire, ils soient capables de s'orienter vers n'importe quelle voie (l'astronomie, le jardinage, le sport, etc). les formations professionnelles doivent être disponibles dès le lycée.

le redoublement doit rester possible. il ne doit pas correspondre à l'avis des professeurs, voire des parents, mais au contraire il ne doit correspondre qu'à la moyenne de l'élève sur l'année scolaire, afin d'être objectif et non contestable (les parents non pas leur avis à donner).

le soutien scolaire doit être développé. il doit être développé au sein-même des établissements scolaires, avec des professeurs et/ou des étudiants (payés) et/ou des élèves du même établissement mais ayant un niveau supérieur.

l'orientation doit être développée. pendant les trois années que composent le lycée, il doit y avoir un (vrai) cours d'une heure chaque semaine consacré à l'orientation et un (vrai) bureau d'orientation avec un "professeur d'orientation".

  • l'Université :

l'Université doit rassembler tout le monde, études "courtes"/"longues", scientifiques, artisanales, électroniques, artistiques, sportives, etc. il faut épurer l'Université de toutes ces filiales dont on sait à l'avance que les débouchés sont inexistantes et se concentrer sur les filières qui embauchent.

il faut développer les formations professionnelles spécifiques à un domaine bien précis. par exemple une personne étudiant l'Histoire (ce qui est mon cas) devrait pouvoir faire des formations en informatique, en gestion, en maçonnerie, en boulangerie, etc etc. et il faudrait que ces formations soient reconnues officiellement au niveau national, et quelles ne soient pas justes des "options". une sorte de "label", avec plusieurs niveaux genre : "Informatique logiciel niveau moyen certifié" ou "Management entreprises niveau débutant certifié". en fait il faudrait que chaque étudiant, dans quelque filière que ce soit, puisse accumuler des formations spécifiques, afin de pouvoir trouver du boulot dans le plus de domaines possibles, s'il n'en trouve pas dans son domaine/sa filière principale.

l'Université doit être accessible à tous ceux qui en veulent. aujourd'hui seul 37% d'une génération en France accèdent à l'enseignement supérieure (contre 64% aux Etats-Unis). il faut développer le système de bourses universitaires. par exemple pour les élèves des classes sociales pauvres et moyennes, plus leur moyenne de la dernière année du lycée serait élevée, plus leur bourse, donnée par l'Etat, devrait être "grosse". en contre-parti, s'ils échouent lamentablement à l'Université, ils devront rembourser leur bourse à l'Etat. plus les notes à l'Université sont élevées, plus la bourse doit l'être également. le remboursement de cette bourse doit se faire en ce sens : plus la moyenne des années universitaires au total est élevée, plus le remboursement sera minimal.

  • le Code du travail :

il faut un contrat de travail unique et flexible. il faut un contrat de travail à durée indéterminée où les libertés pour le patron seront grandes et constantes, alors que les garanties pour l'employé seront sécurisantes et grandissantes au fur et à mesure de la durée de l'emploi. un patron doit pouvoir virer un employé quand il veut du jour au lendemain, et pour des raisons minimes. le salaire devra être assuré par l'Etat avec un pourcentage et une durée variant selon la durée de l'emploi précédent. en revanche les impôts pour le salarié doivent être élevés. évidemment il faut mettre fin à la limitation hebdomadaire de la durée du travail mais instaurer dans le contrat de travail une durée limite fixée par le patron, et éventuellement par l'employeur, où une heure supplémentaire coûtera bien sûr plus cher qu'une heure "normale". il faut que l'Etat fixe un coût général pour une durée de travail (genre, par exemple : 1 heure égale au moins 10 € pour tous les métiers). le système de prime doit être généralisé afin redonner sa valeur au travail.

on doit lutter contre la discrimination à l'embauche et à la promotion professionnelle. la diversité au sein de l'entreprise doit être une valeur importante. les entreprises qui possèdent la population la plus diversifiée, aussi bien au niveau des cadres et des non-cadres, doivent être récompensées. par "diversifiée" j'entends une population avec des personnes aux âge divers, aux couleurs de peau diverses, au milieu ethnique et à l'origine sociale divers, ce qui sous-entend un recensement approprié.

il faut organiser des formations pendant le temps même de l'emploi, payées par les entreprises et les salariés, et organisées par des organismes publics/privés. le raisonnement reste le même que celui que j'ai évoqué plus haut pour l'Université.

  • le chômage :

les bénéficiaires des aides de l'Etat, soit des aides de tous les citoyens, doivent être hyper-"surveillés". on ne doit pas focaliser la recherche d'un nouvel emploi avec un nouveau salaire identique au précédent, ou dans le même domaine d'activité. plus la période de chômage dure, plus la recherche doit s'élargir, aussi bien au niveau du salaire que du domaine d'activité. le montant des aides de l'Etat données aux demandeurs d'emploi doit diminuer en fonction du nombre d'offres d'emploi refusées et/ou en fonction de la durée du chômage. le chômage ne doit pas être une période de "glandage", en clair, le demandeur d'emploi devra venir pointer (en posant son index sur un appareil de reconnaissance digitales par exemple) tous les matins à l'ANPE et suivre toutes les formations qui leur seront proposées. à chaque rendez-vous de son conseiller, le demandeur d'emploi devra s'y rendre. à chaque entretien d'embauche, le demandeur d'emploi devra s'y rendre. tout ceci devra être prouvé (par une confirmation écrite [une signature sur un document prévu à cet effet] de l'employeur par exemple). les aides de l'Etat diminuront en fonction des infractions. ceux qui seront "réglo" obtiendront plus de temps avec et de la part de leur conseiller, plus de formations, et des aides qui pourront se maintenir plus longtemps. (n'oubliez pas que ces aides de l'Etat, sont des aides des contribuables, c'est-à-dire des personnes qui sacrifient une partie de leur salaire, donc de leur labeur, pour la Fraternité, et que donc on doit leur garantir que leur argent sera bien utilisé, et qu'il ne servira pas à financer le "glandage" de certains.)

  • la retraite :

l'âge de la retraite doit être repoussé. cet âge doit être établi en fonction de la durée moyenne de la vie, sans distinction entre les femmes et les hommes. l'âge de la retraite doit être établi en fonction de cet âge moyen de mort. la durée du travail (dont les années d'études réussies à partir de 16 ans) doit être égale aux deux tiers de la durée moyenne d'une vie, plus 16 années. il faut également réformer le financement des retraites (actuellement ceux qui travaillent paient pour la retraite des retraités actuels, sans financer leur propre prochaine retraite). mais là il s'agit plus de technique que de logique, et je ne possède pas les connaissances techniques pour proposer une solution alternative.

  • les syndicats et les grèves :

l'Etat ne doit plus financer au deux tiers les syndicats de salariés. ils doivent se financer par leurs propres moyens. le droit de grève doit être maintenu, mais à des conditions bien précise : si un employé entre en grève sans avoir en informé son patron il perdra deux jours de salaire pour une journée de grève, et ceci pourra être un motif de licenciement ; s'il en informe son patron, il perdra une journée de salaire pour une journée de grève, et selon les conséquences de cette grève sur l'entreprise, il pourra être licencié.

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
malice le principal s'est que tous les mois tu as eu un salaire et si la place des employeurs et si bonne et grattifiante pour quoi ne t'ais tu pas m'y a ton compte.tu attends trop des autres si tu une plus grosse part du gateau faut prendre des risques

Ce Topic est consacré aux propositions de chacun et chacunes, ici, nous ne jugeons pas la vie des autres.

Merci d'en prendre note.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cette pensée Membre 164 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Marché de l'emploi ??

Putain j'essaierais pas d'en vendre sur le marché !!

T'as meilleur temps de te foutre au RMI depuis tout

petit plutôt que de chercher du travail pour ne pas

gagner plus !!

(Ce que je dis est vrai)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant