La fessée interdite

kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
Je n'ai pas dit que c'est une connerie, j'ai dit qu'il ne faut pas l'élever au rang de suprêmatie de la pensée, on est passé d'une (longue) période "0 psychologie" à une époque du "tout psychologie", il faudrait un juste milieu afin de ne pas tomber dans l'exclusif, c'est tout ce que j'ai dit....et c'est vrai qu'à titre personnel -et ça n'engage que moi- je suis un peu fatiguée d'entendre sans cesse les leçons de pseudo-psychologues qui ont bien appris leurs cours de fac et bien tout digéré Dolto....

Mai 68, que vous soyez d'accord ou non, c'est quand même bien le point de départ d'un changement radical de société, surtout en ce qui concerne les enfants et l'éducation, en cela je ne transforme pas vos propos, je dis seulement ce qui est.....

non, c'est vrai, c'est ericlagaffe qui a dit qu'il croyait lire une 68arde en parlant de nochaga; il a évoqué le "interdire d'interdire" alors qu'on ne parle pas du tout de ça. Je suis d'accord avec toi, il y a eu un bouleversement des mentalités depuis mai68, et évidemment, ça a entrainé des extrèmes. Je ne me considère personnellement pas dans cet extrème! je me trompe peut-être mais pour moi, je suis dans ce juste milieu dont tu parles, enfin du moins c'est ce vers quoi je souhaite aller.

Pour moi, le juste milieu, c'est imposer un cadre, des limites, tout t'en écoutant l'enfant, ses sentiments.

Quand aux bouquins, oui c'est bien d'en lire, j'en ai moi-même lu un tas quand j'attendais mon 1er enfant, puis quand j'ai commencé le vrai "travail" d'éducation...et finalement j'ai abandonné, parce que j'avais l'impression de toujours mal faire, et j'ai suivi un conseil avisé donné un jour par une personne de mon entourage qui a élevé 6 enfants: "fais comme tu le sens, ne cherche pas les solutions dans les livres ou chez les autres, fies-toi à ton instinct...comme tout le monde tu feras des erreurs et tu te remettras souvent en question... le plus important c'est que tu aimes ton enfant, le reste n'est que la cerise sur le gâteau"....et depuis je ne panique plus à l'idée de mal faire, je fais selon ma conscience, et c'est pour ça que j'apprécie peu que des inconnus critiquent en toute impunité ma façon de faire et de voir les choses.....

Je comprends ce que tu veux dire mais je t'explique ce que j'en pense:

comme je l'ai dit, je n'applique pas ce que je lis à la lettre, comme des faits tout établis.

Se fier à son instinct, c'est pour moi aussi un but; sauf que, qu'on le veuille ou non, nous sommes conditionnés et largement influencés par notre culture, l'opinion générale. C'est pour ça que je ressens personnellement le besoin de contre-balancer tout ça, par des lectures et surtout ma propre réflexion. J'ai ainsi (mais peut-être n'est-ce qu'une impression) l'impression de prendre mes propres décisions.

Je te donne un exemple (c'est hors-sujet, car ce n'est pas à proprement parler de l'éducation, c'est juste pour illustrer ce que je dis):

dans notre culture, ça ne se fait pas de dormir avec ses enfants. C'est comme ça; nos habitations sont construites de telle manière que chacun à sa chambre (ou du moins, les enfants séparés des parents). Pourtant, que nous dirait notre instinct dans ce cas précis? ne sommes-nous pas à la base, des mammifères qui sont sensés rester près de leurs petits jour et nuit? D'ailleurs, c'est prouvé, le cododo (ou co-sleeping) améliore le sommeil de chacun. Dans beaucoup de pays, ça se fait, les bébés puis enfants dorment près de leurs parents; ici, non, c'est assez tabou comme pratique; ça se fait mais c'est "mal vu".

autre exemple: laisser pleurer les bébés. Si on y réfléchit, c'est une aberration. Notre instinct nous pousse à ne pas laisser pleurer. D'ailleurs, souvent les parents qui le font, disent souvent que ça leur déchire le coeur d'entendre leur bébé pleurer. Pourtant, beaucoup de parents vont régulièrement à l'encontre de cet instinct, car ils ont peur de rendre ainsi l'enfant capricieux...

Sans écouter ce que les gens disent, ce sont des choses que l'on entend, que l'on finit par intégrer et du coup, notre instinct est comme faussé.

Voilà pourquoi, pour moi, l'instinct devrait suffire, mais ne suffit pas. Et les livres ne suffisent pas non plus, ce n'est pas ce que je dis. Mais au moins, ça aide à se détacher de cette culture beaucoup trop encombrante à mon sens dans une chose qui devrait être naturelle....

Et je ne suis pas terrifiée à l'idée de faire des erreurs! car je ne suis pas de recette... Je m'efforce seulement de voir les enfants comme ils le sont vraiment, et pas comme on voudrait m'imposer de les voir. Et je vous assure que de les voir de la manière dont je les vois (c'est pas toujours évident, parfois ma "culture" revient au galop), ça aide énormément à être plus patiente.

voilà ma démarche, j'espère que je me suis bien expliquée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ixtab Membre 1 162 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

Bah alors, finalement, on est d'accord :smile2: .....et c'est bien pour ça que je suis contre une loi anti-fessée, car là encore ce serait la société qui voudrait brider mon instinct ou ma conscience, et c'est pénible....l'exemple que tu donnes (le co-sleeping) éclaire le sujet, personnellement je ne suis pas pour le co-sleeping, et ce pas parce que la société le voit d'un mauvais oeil, mais parce que je ne veux pas que les enfants prennent une place trop importante au sein du couple, donc je ne le pratique pas, mais je n'irais pas dire à des parents qui le font que ce n'est pas bien....pareil pour le bébé qui pleure, je n'écoute que mon instinct, si je suis sûre que c'est un caprice je laisse courir, mais si j'ai le moindre doute, je ne me prive pas d'aller chercher bébé pour le prendre dans les bras, et qu'importe si je m'entends dire que je cède trop facilement!

Et pour revenir à la fessée, j'agis selon le même principe, je ne me félicite jamais d'y avoir recours, mais je n'en éprouve pas de honte non plus, sur l'instant j'ai trouvé que c'était une solution (et pas LA solution, nuance), j'ai réagi instinctivement, point barre, et si une loi veut baillonner mon instinct, je lui souhaite bonne chance..... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
Bah alors, finalement, on est d'accord ;) .....et c'est bien pour ça que je suis contre une loi anti-fessée, car là encore ce serait la société qui voudrait brider mon instinct ou ma conscience, et c'est pénible....l'exemple que tu donnes (le co-sleeping) éclaire le sujet, personnellement je ne suis pas pour le co-sleeping, et ce pas parce que la société le voit d'un mauvais oeil, mais parce que je ne veux pas que les enfants prennent une place trop importante au sein du couple, donc je ne le pratique pas, mais je n'irais pas dire à des parents qui le font que ce n'est pas bien....pareil pour le bébé qui pleure, je n'écoute que mon instinct, si je suis sûre que c'est un caprice je laisse courir, mais si j'ai le moindre doute, je ne me prive pas d'aller chercher bébé pour le prendre dans les bras, et qu'importe si je m'entends dire que je cède trop facilement!

Et pour revenir à la fessée, j'agis selon le même principe, je ne me félicite jamais d'y avoir recours, mais je n'en éprouve pas de honte non plus, sur l'instant j'ai trouvé que c'était une solution (et pas LA solution, nuance), j'ai réagi instinctivement, point barre, et si une loi veut baillonner mon instinct, je lui souhaite bonne chance..... :sleep:

non, on n'est pas tout à fait d'accord (désolée, je te jure je fais pas exprés :smile2: )

parce que je pense que ce que tu dis (en gras) est dû à notre culture et non à ton instinct.

Pour les pleurs, ce n'est jamais un caprice (on parle bien de bébé là)! Le bébé ne fonctionne que par besoins, pas par manipulation.

pour la fessée, ton instinct ne serait pas bailloner si tu voyais les choses autrement!

je ne sais pas si je suis très claire...

je pense que tu réagis plus par réflexe (car ça fait parti de notre façon normale d'éduquer nos enfants) que par instinct.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Réponse a kinoton (en vrac):

_Je persiste a dire que, dans la majorité des cas, les parents qui maltraitent leurs enfants en ont conscience, ils peuvent le regrétter, le faire sous le coup de la colère ou d'émotions encore plus noire, ils peuvent le justifier tout en sachant trés bien ce qu'ils font.

Mon avis n'est que le résultat de la facon dont je définie la maltraitance.

_L'enfant est confronté dés le plus jeune age (a l'école par exemple) à la violence mais pas autant au sex me semble t'il. Vouloir préserver l'enfant contre la violence de la même facon que pour le sex, sa revient à le laisser découvrir ailleur la réalité de la violence, il faut donc la lui éxpliquer rapidement.

_La loi du plus fort, c'est pas seulement un concept abstrait, c'est aussi une réalité dans beaucoup de situation. Tu peux vouloir que ton enfant dépasse cette réalité. Mais tu peux aussi vouloir lui apprendre a s'en défendre. L'idée que toute violence est condamnable, qu'elle n'est jamais justifié, c'est un point de vue, pas une vérité absolue. Et beaucoup de parent préfèrent voir leur enfant se défendre plutot que de refuser toute violence.

_Je suis d'accord qu'on peut aborder un sujet sans l'appliquer, je pense pourtant que de vivre une éxpérience est bien plus parlant pour l'enfant. Apprendre que la violence peut être un argument d'autorité, je pense que c'est util pour aborder la vie.

_Pour moi, plutot que la non violence sans concession, c'est surtout la justice qu'il faut que l'enfant assimil. Je pense d'ailleur qu'une punition injustifié (ou non comprise par l'enfant) et la cause principale d'un traumatisme chez l'enfant, et ce, peut importe la nature de la punition.

Bien sur, j'inclus dans punition injustifié les punitions démeusuré au vues de la faute.

Et je tiens a préciser que je ne suis pas adepte des punitions corporels, mais je constate que les gens jugent néfaste toutes pratiques éducatives qui diffèrent des leur, sur un sujet aussi sensible et personel que l'éducation, il me semble que la tolérance et l'humilité sont de mise.

Pour en revenir au sujet du débat.

Vouloir imposer par la loi quelquechose d'aussi subjectif (et même pas partagé) est celon moi parfaitement totalitaire

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
Réponse a kinoton (en vrac):

_Je persiste a dire que, dans la majorité des cas, les parents qui maltraitent leurs enfants en ont conscience, ils peuvent le regrétter, le faire sous le coup de la colère ou d'émotions encore plus noire, ils peuvent le justifier tout en sachant trés bien ce qu'ils font.

Mon avis n'est que le résultat de la facon dont je définie la maltraitance.

et moi, persiste, je ne suis pas d'accord. Les parents maltraintants ne se rendent pas automatiquement compte de quand ils franchissent la limite (où est-elle la limite d'ailleurs?). Passer de la fessée occasionnelle, à une fessée de plus en plus souvent, puis de plus en plus fort... Je pense que ces parents sont encore dans une démarche éducative, et donc le font pour le bien de l'enfant et le pensent sincèrement!

Ca doit arriver évidemment que certains parents maltraitants savent qu'ils le sont, mais je suis sure que c'est plus rare.

_L'enfant est confronté dés le plus jeune age (a l'école par exemple) à la violence mais pas autant au sex me semble t'il. Vouloir préserver l'enfant contre la violence de la même facon que pour le sex, sa revient à le laisser découvrir ailleur la réalité de la violence, il faut donc la lui éxpliquer rapidement.

oui à lui expliquer, non à en être l'initiateur.

_La loi du plus fort, c'est pas seulement un concept abstrait, c'est aussi une réalité dans beaucoup de situation. Tu peux vouloir que ton enfant dépasse cette réalité. Mais tu peux aussi vouloir lui apprendre a s'en défendre. L'idée que toute violence est condamnable, qu'elle n'est jamais justifié, c'est un point de vue, pas une vérité absolue. Et beaucoup de parent préfèrent voir leur enfant se défendre plutot que de refuser toute violence.

ce n'est pas très logique ça. Si je voulais apprendre à mon enfant à se défendre d'un plus fort, ça reviendrait à lui autoriser à nous frapper en retour non?

_Je suis d'accord qu'on peut aborder un sujet sans l'appliquer, je pense pourtant que de vivre une éxpérience est bien plus parlant pour l'enfant. Apprendre que la violence peut être un argument d'autorité, je pense que c'est util pour aborder la vie.

je ne suis pas mais alors pas du tout d'accord! "vivre une expérience est bien plus parlant pour un enfant", on parle de coups là!! :smile2:

pour lui expliquer la mort, tu vas aller buter le chat? c'est plus parlant non?

et non, je ne souhaite pas du tout apprendre à mon enfant que la violence peut être un argument d'autorité car c'est faux!! il n'y a que dans la relation parent/enfant que l'on considère normal de taper pour se faire obéir. Aucune autre autorité n'a le droit de frapper!!!

_Pour moi, plutot que la non violence sans concession, c'est surtout la justice qu'il faut que l'enfant assimil. Je pense d'ailleur qu'une punition injustifié (ou non comprise par l'enfant) et la cause principale d'un traumatisme chez l'enfant, et ce, peut importe la nature de la punition.

Bien sur, j'inclus dans punition injustifié les punitions démeusuré au vues de la faute.

d'accord avec toi; la justice est une notion importante. Par contre, pour moi, un coup est toujours démesuré, quelque soit la faute.

Et je tiens a préciser que je ne suis pas adepte des punitions corporels, mais je constate que les gens jugent néfaste toutes pratiques éducatives qui diffèrent des leur, sur un sujet aussi sensible et personel que l'éducation, il me semble que la tolérance et l'humilité sont de mise.

ça va dans les 2 sens ;)

et je ne jugent pas néfastes les pratiques des autres parce qu'elles diffèrent des miennes, mais parce que c'est prouvé quelles sont néfastes (mais bon, personne ne semble vouloir y croire)

Pour en revenir au sujet du débat.

Vouloir imposer par la loi quelquechose d'aussi subjectif (et même pas partagé) est celon moi parfaitement totalitaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité amayaelle
Invité amayaelle Invités 0 message
Posté(e)
Pour les pleurs, ce n'est jamais un caprice (on parle bien de bébé là)! Le bébé ne fonctionne que par besoins, pas par manipulation.

d'accord avec toi un bébé ne fait pas de caprice mais c'est certains il ne faut pas le prendre à chaque fois qu'il pleure car si il n'y a aucune raison(faim, pipi dans la couche ... et j'en passe :smile2:) qu'il pleur c'est qu'il a besoin de pleurer enfin je pense

pour en revenir à un de tes posts précédents sur la baisse de la violence en suède après là loi antiféssé je pense que cette loi et surtout la campagne qui c'en est suivi à concerner tout les parents non?donc ceux aussi qui laissaient tout faire à leur enfants n'est ce pas ? ;) donc elles à aidés tout les parents cette campagne pas seulement les parents donneurs de féssé ?

alors pour moi c'est chiffre ne veulent pas dire grand chose parcque sur cette baisse de violence combien de parents donnaient une féssé et combien faisaient de leur enfant un "enfant roi"(je parle de ces enfants qui ne recoivent aucun chatiments corporels et que les parents laissent tout faire qui sont très violent car ils ne supportent pas la frustration)

en conclusion ces chiffres montrent une baisse de violence oui mais pas pour qu'elle raison elle a baissé car tout les parents ont été aidé pour l'education de leur enfants non?

je sais pas si je suis très clair c'est pas facile à expliquer par écrit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)

intéressant ce que tu dis ;)

en effet, il est probable que les parents laxistes aient été également touchés par ces mesures. J'essaierai de faire quelques recherches pour voir si on en parle quelque part.

pour ce que tu dis sur les bébés, le truc c'est comment savoir qu'il n'y a aucune raison? Il y a les besoins évidents et faciles à cerner comme la faim, changer la couche. Puis le fait qu'il aie froid, chaud, qu'il aie mal quelque part, déjà ça c'est moins facile à savoir. Et puis, enfin, le bébé a besoin de contact, d'affection. Il peut avoir tout simplement envie d'être pris dans les bras et d'être contre sa mère ou son père :sleep:

Pour moi, on ne devrait jamais laissé un bébé pleurer. Comme tu dis, le bébé peut avoir besoin de pleurer, mais dans ce cas-là, le fait de le prendre dans les bras ne le calme pas, rien ne le calme! on peut alors parler de pleurs de "décharge", mais là encore, le bébé doit pleurer dans les bras d'un de ses parents, et pas seul dans son lit :smile2: voilà, ce que j'en pense

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
j'ai bien aimé ton post nogacha. franchement.

Merci

sauf que à la fin du post je me suis posée une question:

_mais au fait, elle parle d'un enfant de quel age là?

2ans, 6ans, 10ans, 14ans?

J'ai des enfants de 2, 6, 10 ans et je l'applique à tous et je le ferais éternellement puisque on le fait entre adulte.

Entre mon mari et moi nous nous exposons nos sentiments et nous réglons les problèmes de la même manière.

A part qu'entre un mari et une femme cela s'appelle faire preuve d'attention, de tolérance et faire des compromis.

oui un enfant est en construction de lui même,

oui on peut communiquer à un enfant,

oui un enfant comprend...

mais ca dépend à quel age, et ca dépend du caractère de l'enfant!

C'est aux parents d'avoir un vocabulaire adapté à son âge.

J'ai ma plus petite qui va avoir 2 ans qui fait des phrases courtes et comprend tous ce qu'on lui dit.

Un enfant de trois ans, même qui parle peu, comprend 1500 mots.

Quand au caractère, Les petits enfants sont en pleine construction de leur personnalité, le caractère dépend énormément de ce qu'il vit. L'enfant prend exemple sur ses parents ou les personnes qui l'entourent.

Ainsi si vous vous énervez facilement, il fera de même.

Si vous êtes toujours calme et posé vos enfants feront pareil.

"les chiens ne font pas des chats"

Elever ses enfants c'est parfois montrer le bonne exemple.

Ainsi de nombreux parents vont cesser de dire des "gros-mots".

Pourquoi ne pas faire attention aussi a l'ensemble de ses manières?

En ce qui me concerne je suis en train de me remettre en question en ce moment.

Mon fils de 6 ans est souvent en train de râler ou gindre.

Quand je lui demande d'arrêter, il râle de plus belle.

(une bonne fessée? :smile2: )

J'en est discuté avec mon mari et je me suis aperçu que je soufflais souvent quand j'étais fatigué.

Alors, avant d'exiger de lui d'être plus agréable, je devais moi aussi m'améliorer.

Mon fils n'aurait jamais commencé à râler si quelqu'un à la maison avais commencé à le faire.

Et non moi non plus je ne suis pas une maman parfaite, mais je m'efforce à le devenir même si c'est impossible.

car pour moi c'est là l'objet du débat;

selon ces deux paramètres les resultats seront differents pour un féssée.

comme je n'ai de cesse de le répéter, lorsqu'on parle de parents sains et exemplaires (pas des tortionnaires) la féssée ne sera appliquée quand ultime recours;

solution nette, vive, et efficace si elle est placé au bon timing sans excès mais avec fermeté.

qu'a cela ne déplaise je prend pour comparaison la discipline militaire; sévère mais juste! (en théorie en tout cas).

certains crieront qu'ils ne veulent pas "de petits soldats" au sens robotique Je te fais pas dire!!! je reponds:

_"le petit soldat" peut AUSSI faire preuve d'initiative, de curiosité et d'esprit critique.

Enfin evitons les raccourcis faciles:

l'absence de féssée ne rend pas l'enfant anarchiste (il y a la communication entre les deux)

la fessée ne rend pas l'enfant automate (il y a TOUJOURS la MEME communication entre les deux)

Non mais les effets négatifs on déjà été exposé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Comme je l'ai déjà exposé, élever ses enfants sans châtiment corporel ne veut pas dire sans cadre. Au contraire, nous les élevons avec beaucoup de sévérité. Nous avons des règles et des principes.

Et je vais encore redire que même maltraités ou pas les enfants ne peuvent faire autrement que d'aimer leurs parents. Et que les parents qui frappent pour éduquer, le font pas parce qu'ils n'aiment pas leurs enfants mais parcequ'ils pensent que c'est normal et qu'ils ne connaissent pas d'autres manières de se faire obéir.

Aucune personne ici n'a émit d'insulte en vers les personnes qui donnent des fessées à leurs enfants. (l'inverse, oui. je pourrais faire une liste. Mais je préfère m'en foutre, car ça ne fait pas avancer le débat)

Au contraire, nous n'avons de cesse affirmé que cette loi contre la fessée ne servirait pas à culpabiliser les 85% des parents qui utilisait la fessée comme "mode d'éducation", mais de les informer et de leur offrir la possibilité de pouvoir élever leurs enfants autrement.

Cette loi serait accompagnée d'informations et de conseils et de mesure pour aider les parents comme il y eu dans les 18 pays qui ont adopté cette loi.

Et c'est ça que nous attendons avec impatience, il est simplement dommage que ces informations et ces conseils seront donnés qu'après un vote d'une loi.

"...tu focalises sur un geste qui comme le dis Femzi est une façon de dernière chance de maintenir mon fils dans le droit chemin, je déteste le gifler (il n'a plus l'âge des fessées), cela me fait plus de mal qu'à lui mais s'il n'y a plus d'alternative, il y a droit..."

J'aimerai savoir, Jusqu'a qu'elle age un enfant à encore la "chance" de recevoir des fessées avant de passer à la gifle?

Et à quand la prochaine étape?

Si tu ne sais pas l'encadrer sans en venir aux mains comment feras-tu quand il aura 16 ans et qu'il sera plus grand que toi?

Des enfants ne naissent pas plus sage que d'autres, c'est parce qu'on les élèvent dans le respect qu'ils sont sage.

Quand on respecte les enfants, ils nous respectent en retour.

C'est pas une question de malléabilité, ni d'intellect de certains c'est juste une question de communication.

Car des sentiments biens exprimés, des paroles bien expliquées, et un peu de fermeté suffise pour éduquer n'importe quels enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ericlagaffe Membre 739 messages
Forumeur forcené‚ 51ans
Posté(e)
Ericlagaffe,

tu crois que tu peux prendre ce ton avec moi, seulement parce que tu as 20 piges de plus que moi?? Bientot, tu vas me traiter d'insolante parce que j'ose remettre en question ce que tu penses? ouh là là

Je suis désolée mais l'expérience ne fait pas tout en matière d'éducation... Tu penses que je me trouve plus intelligente, et meilleure que les autres, c'est faux. En revanche, je pense avoir fait une démarche importante, celle de prendre du recul sur ma propre enfance. Contrairement à ce que tu dis, je ne l'ai pas oublié non mon enfance...Mais je ne place pas mes parents sur un pied d'estal ainsi que leur éducation, j'ose remettre en question ce que j'ai reçu.

Et excuse moi, mais quand on voit comment les gens sont épanouis à l'age adulte, je pense qu'on a tout interet à réfléchir à une meilleure façon d'élever nos enfants, adultes de demain.

L'éducation que tu appliques et que tu décris est l'éducation que j'ai reçu et que la plupart des enfants recoivent. Peut-on dire qu'il y a des bons resultats?

Je ne dis pas que MA façon de voir est la meilleure, mais au moins j'ai le mérite d'essayer de voir et de faire autrement.

Tu restes bloquer sur le fait que ce que je fais ne marche pas avec tous les enfants... Comment peux-tu savoir? vu qu'au bout de 3 "non", ça tombe?...Quand je parle de "nons" constants, ce n'est pas: mon enfant va faire une connerie, je lui dis "non", 1 , 2, 3, 4 fois etc... Non, mon enfant va faire une connerie, je dis "non" 2 ou 3 fois, puis si il persiste à vouloir faire, je l'éloigne. Le lendemain ou une semaine plus tard, lorsqu'il reessaira sa même connerie, pareil. Et ainsi de suite, et un jour, alors qu'on ne s'en rend même pas compte, l'enfant a compris. Il ne cherche plus à faire cette connerie. As-tu déjà fait cette démarche? (et avant que tu montes sur tes grands chevaux, je précise, c'est une question, tout ce qui a de plus sérieux, pas de jugement)

Et en effet, mon "blabla" a plus de chances de marche quand on a le temps, la patience etc mais il faut aussi vouloir le prendre de temps en temps, le temps. Je ne dis pas ça particulièrement pour toi, calme toi.

Je n'ai jamais eu la prétention de connaitre ton enfant mieux que toi; je ne sais pas ce qu'il ressent, je te dis juste que tu ne peux pas l'affirmer toi non plus comme ça si surement.

Les personnes qui ont une autorité naturelle, comme tu dis, pour moi, se font obéir parce qu'ils inspirent la peur. Mais je me plante peut-être hein je ne veux SURTOUT pas affirmer quelque chose face à toi...

Et ce que tu ne comprends pas c'est qu'on peut avoir de l'autorité tout t'en écoutant et en laissant exprimer les sentiments de l'enfant; ça parait paradoxal ou incompatible pour toi?

Si les pays qui appliquent cette loi ont peu de procès, c'est que cette loi est inefficace parce que les fessées doivent sûrement être faite de façon plus discrète.

là, tu insinues clairement qu'il est impossible d'élever son enfant sans fessées! Ca ne t'ai pas venu à l'esprit que plutot qu'ils le fassent plus discrètement, ils ne le font peut-être moins ou plus du tout?....

si la loi anti-fessée avait existé, peut-être que ce papa aurait réfléchi à une autre mannière de punir son enfant; au lieu de ça, il est allé au plus simple. Après, je n'ai jamais dit que je cautionnais la personne qui a porté plainte!

Et vu que tu me connais si bien, sache que je ne m'acharne pas sur quelqu'un si je le vois donner une fessée à son enfant en public. Tu crois toujours que je vous prends pour je sais pas quoi... Je crois que tu as sauté les lignes où je disais que je comprenais qu'on puisse en venir à ce geste (ça t'arrange bien, comme ça tu peux te défouler à fond sur moi car j'ai tous les tords...)

On a déjà parlé plus tot dans le sujet, que cette loi et les mesures autours surtout, ont fait changé les mentalités, et que maintenant la majorité des gens ne voient plus la fessée comme un moyen éducatif.

ixtab

mais oui...quelle belle connerie la psychologie; on était bien mieux avant quand on ne se souciait pas de ce que pense ou ressent l'enfant. Quelles bandes de morveux. Le but, c'est que l'enfant soit sage et ne moufte pas non? alors, c'est vrai qu'est-ce qu'on s'en fout de la méthode employée tant qu'il y a un résultat.

Vous n'avez rien compris, vous parlez de mai 68, on n'a jamais dit qu'il ne fallait jamais interdire, vous lisez bien ce que vous voulez dans nos propos.

Non, il ne suffit pas de lire tous les bouquins du monde pour arriver à la perfection, on n'applique pas un bouquin comme une recette de cuisine. Ca amène à la réflexion. Ca aide à voir les choses autrement, sans ce travail, tout le monde pense et agit pareil.

Je prend ce ton parce que tu te permet de croire que tu sais mieux que moi ce que ressent mon fils. Que tu dises des inepties ne m'atteint pas mais gardes tes distances par rapport à mon fils même et surtout dans tes paroles...

Et si on parlait de toi, qu'est ce qui te permet de croire que tu as raison sur des milliers d'années de fessées ? Qu'est ce qui te permet de donner des leçons aux autres avec une connaissance tirée de livres et de réflexions personnelles ? Qui te crois tu ?

Prendre exemples sur des adultes qui luttent et qui sont frustrés, pas franchement heureux n'est pas valable, l'homme (en temps qu' espèce) a toujours lutté depuis la nuit des temps...

Personne (sensé) ne donne une fessée à un enfant sans avoir auparavant essayé l'explication, la persuasion puis la menace, il y a eu des gens avant toi qui ont pensé que si on pouvait éviter ce geste, ce serait mieux mais malheureusement les enfants ne sont pas tous les mêmes...

Toujours par rapport à sa magnificence qu'est kinoton, oui, j'ai essayé de prendre le temps, j'essaye toujours mais ce n'est pas facile...

Tu n'as pas reflechi que l'enfant avait peut-être besoin dans son cheminement de se confronter jusqu'à l'extrême aux parents...

Juste un petit mot sur la "psychologie", ce n'est qu'un art de l'interprétation, pas une science donc tu peux ériger ça devant toi, ça n'a que peu de valeur et souvent les thérapeutes sont plus dérangé que leur patients, j'ai travaillé pour ces pseudos sorcier de l'âme et de ses mystères, c'est édifiant...

La fessée n'est pas un geste agréable, c'est surtout la dernière façon de corriger une faute afin d'éviter la récidive voir le danger...

mais, toi, kinoton, tu es au dessus de ça, je n'ai rien contre toi mais je suis heureux de ne pas te connaître et de ne pas te côtoyer, continues de vivre à travers tes bouquins...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
Réponse a kinoton (en vrac):

_Je persiste a dire que, dans la majorité des cas, les parents qui maltraitent leurs enfants en ont conscience, ils peuvent le regrétter, le faire sous le coup de la colère ou d'émotions encore plus noire, ils peuvent le justifier tout en sachant trés bien ce qu'ils font.

Mon avis n'est que le résultat de la facon dont je définie la maltraitance.

La plus part des parents qui maltraite n'ont aucune conscience qu'ils le font. Ils commencent avec une fessée et montent petit à petit dans l'échelle de la maltraitance, avec l'excuse que leur enfant est difficile.

_L'enfant est confronté dés le plus jeune age (a l'école par exemple) à la violence mais pas autant au sex me semble t'il. Vouloir préserver l'enfant contre la violence de la même facon que pour le sex, sa revient à le laisser découvrir ailleur la réalité de la violence, il faut donc la lui éxpliquer rapidement.

Expliquer oui, montrer non. à l'école il est interdit de frapper. Pourquoi les enfants devrait connaitre la violence?

_La loi du plus fort, c'est pas seulement un concept abstrait, c'est aussi une réalité dans beaucoup de situation. Tu peux vouloir que ton enfant dépasse cette réalité. Mais tu peux aussi vouloir lui apprendre a s'en défendre. L'idée que toute violence est condamnable, qu'elle n'est jamais justifié, c'est un point de vue, pas une vérité absolue. Et beaucoup de parent préfèrent voir leur enfant se défendre plutôt que de refuser toute violence.

La meilleur défense est l'intelligence, pas la violence. C'est grasse à ça que l'espèce humaine est devenue l'espèce dominante.

Je préfère que mon enfant sache se sortir d'une situation difficile avec de l'humour et du répondent que part des coups.

Et si plus tard il veut avoir confiance en lui sur un plan physique, il pourra faire un sport de combat si il le veut.

_Je suis d'accord qu'on peut aborder un sujet sans l'appliquer, je pense pourtant que de vivre une éxpérience est bien plus parlant pour l'enfant. Apprendre que la violence peut être un argument d'autorité, je pense que c'est util pour aborder la vie. :smile2: comment?

Moi je préfère que mes enfants apprennent à se faire obéir et respecter sans avoir recours à la violence.

Je suis chef d'entreprise et je ne fais pas obéir mes employées en leurs frappant dessus.

_Pour moi, plutot que la non violence sans concession, c'est surtout la justice qu'il faut que l'enfant assimil. Je pense d'ailleur qu'une punition injustifié (ou non comprise par l'enfant) et la cause principale d'un traumatisme chez l'enfant, et ce, peut importe la nature de la punition.

Bien sur, j'inclus dans punition injustifié les punitions démeusuré au vues de la faute.

OUI là je suis d'accord.

Et je tiens a préciser que je ne suis pas adepte des punitions corporels, mais je constate que les gens jugent néfaste toutes pratiques éducatives qui diffèrent des leur, sur un sujet aussi sensible et personel que l'éducation, il me semble que la tolérance et l'humilité sont de mise.

Sauf que nous avons aujourd'hui assez d'études sérieuses et assez de recule sur certaines pratiques.

Les enfants n'appartiennent pas aux parents. Les parents ont seulement la responsabilité d'en faire des adultes responsables, respectueux des autres, et surtout bien dans leurs peaux.

Et donc, c'est le devoir des parents d'étudier la meilleur façon d'y parvenir.

Même si nous ne sommes pas parfait nous devons essayer d'y parvenir, faire de son mieux même sachant que c'est impossible.

Pour en revenir au sujet du débat.

Vouloir imposer par la loi quelquechose d'aussi subjectif question de point de vue(et même pas partagé) est celon moi parfaitement totalitaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
Je prend ce ton parce que tu te permet de croire que tu sais mieux que moi ce que ressent mon fils. Que tu dises des inepties ne m'atteint pas mais gardes tes distances par rapport à mon fils même et surtout dans tes paroles...

Et si on parlait de toi, qu'est ce qui te permet de croire que tu as raison sur des milliers d'années de fessées ? Qu'est ce qui te permet de donner des leçons aux autres avec une connaissance tirée de livres et de réflexions personnelles ? Qui te crois tu ?

Prendre exemples sur des adultes qui luttent et qui sont frustrés, pas franchement heureux n'est pas valable, l'homme (en temps qu' espèce) a toujours lutté depuis la nuit des temps...

Personne (sensé) ne donne une fessée à un enfant sans avoir auparavant essayé l'explication, la persuasion puis la menace, il y a eu des gens avant toi qui ont pensé que si on pouvait éviter ce geste, ce serait mieux mais malheureusement les enfants ne sont pas tous les mêmes...

Toujours par rapport à sa magnificence qu'est kinoton, oui, j'ai essayé de prendre le temps, j'essaye toujours mais ce n'est pas facile...

Tu n'as pas reflechi que l'enfant avait peut-être besoin dans son cheminement de se confronter jusqu'à l'extrême aux parents...

Juste un petit mot sur la "psychologie", ce n'est qu'un art de l'interprétation, pas une science donc tu peux ériger ça devant toi, ça n'a que peu de valeur et souvent les thérapeutes sont plus dérangé que leur patients, j'ai travaillé pour ces pseudos sorcier de l'âme et de ses mystères, c'est édifiant...

La fessée n'est pas un geste agréable, c'est surtout la dernière façon de corriger une faute afin d'éviter la récidive voir le danger...

mais, toi, kinoton, tu es au dessus de ça, je n'ai rien contre toi mais je suis heureux de ne pas te connaître et de ne pas te côtoyer, continues de vivre à travers tes bouquins...

Qu'est ce qui te permet de dire que Kinodon dit des inepties?

Qu'est ce qui te permet d'insulter?

Qu'est ce qui te permet de dire que les thérapeutes sont plus dérangé que leur patients?

Qu'est ce qui te permet de mettre en doute les centaines de livre qui traite ce sujet?

Qui te crois-tu?

Un enfants habitué à recevoir une gifle pour obéir, finira par attendre la gifle pour obéir par habitude.

Je peux comprendre que les habitude ne sont pas facile à changer, mais se conforter en disant qu'on a essayé l'explication mais les enfants ne sont pas tous les mêmes et que le sien en à besoin pour obéir, c'est insulter l'intelligence de son propre enfant.

Tu as raison de dire que tu es heureux de ne pas connaître Kinoton, car savoir que tu gifle ton enfant à sa place je ferais un signalement car selon le 119 la gifle pour se faire obéir c'est de la maltraitance.

Et je comprend que quelqu'un comme toi met en doute toute les découvertes psychologiques pour pouvoir continuer à croire que son enfant en a besoin.

Pauvre enfant. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)
intéressant ce que tu dis :D

en effet, il est probable que les parents laxistes aient été également touchés par ces mesures. J'essaierai de faire quelques recherches pour voir si on en parle quelque part.

pour ce que tu dis sur les bébés, le truc c'est comment savoir qu'il n'y a aucune raison? Il y a les besoins évidents et faciles à cerner comme la faim, changer la couche. Puis le fait qu'il aie froid, chaud, qu'il aie mal quelque part, déjà ça c'est moins facile à savoir. Et puis, enfin, le bébé a besoin de contact, d'affection. Il peut avoir tout simplement envie d'être pris dans les bras et d'être contre sa mère ou son père :bad:

Pour moi, on ne devrait jamais laissé un bébé pleurer. Comme tu dis, le bébé peut avoir besoin de pleurer, mais dans ce cas-là, le fait de le prendre dans les bras ne le calme pas, rien ne le calme! on peut alors parler de pleurs de "décharge", mais là encore, le bébé doit pleurer dans les bras d'un de ses parents, et pas seul dans son lit :sleep: voilà, ce que j'en pense

Je vais encore faire ma fille obtue et incompréhensive (mais respectueuse)... :o°

Même si je suis d'accord que "bébé" a besoin d'affection, suis pas sûre que le contact ait un rapport avec ça... ;) (et encore moins le "co sleeping"......

Pour te rassurer, Kinoton, je suis en train "d'étudier" le livre "la fessée" par olivier maurel......

En même temps, soit je suis très conne, soit j'ai bien compris, dans l'intro, cet auteur dit, je cite : "Dans beaucoup de pays aussi, le châtiment le plus usité est la bastonnade ( coups de bâton, de canne, de pagaie, de fouet, de ceinture, de liane, de tuyau de plastique ou de câble électrique)

Pour justifier mon propos je vais oser citer le début du paragraphe (et même sa suite..... :smile2: )

Qui est concerné par la fessée?

"D'après un sondage SOFRES de janvier 1999 (soit il ya 10 ans), 84% des enfants français sont frappés par leurs parents. Seules 16 % des personnes interrogées (mais qui sont elles?) ayant des enfants (manque une virgule...)ne leur donnent jamais de coups. Dans un grand nombre de pays du monde, la proportion des enfants frappés s'élève à 90 ou 95 % et les enfants sont frappés à la fois dans leur famille et à l'école. (Un grand nombre, certes, mais lesquels?) Cela signifie que la quasi-totalité de l'humanité a été soumise à l'âge où elle est le plus fragile et influençable à des coups plus ou moins violents. (sur quelle base??? en bonne scientifique, ni les pays, ni les études ne sont donné(e)s à titre indicatif...) Dans beaucoup de pays aussi, le châtiment le plus usité est la bastonnade (si c'est pas un terme excessif, ça, je me demande pourquoi j'éxiste) pour le détail de la bastonnade, cf ci dessus ma seconde réaction..... ;):|:|

Aucun animal, si féroce soit-il, ne fait subir un tel traitement à ses petits pour les éduquer (permet moi un bémol, dans le règne animal, le plus faible se fait souvent "manger" par les parents, aurais-je donc dû avorter de ma fille, "imparfaite"?????)

Et pourtant presque personne ne se soucie de la violence éducative préconisée (je rêve la violence serait-elle préconisée?????) ou tolérée (pas mieux.....) , et de ses ravages.

Lesquels, aucune étude scientifique sérieuse ne peut, aujourd'hui dire que si je suis stricte (ou éxigente, ou folle, ou psychopathe, ou violente, ou extrémiste, ou ..... tous types de caractères et comportement), c'est la faute à la fessée de maman ou papa......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Je vais encore faire ma fille obtue et incompréhensive (mais respectueuse)... :sleep:

Même si je suis d'accord que "bébé" a besoin d'affection, suis pas sûre que le contact ait un rapport avec ça... ;)peux-tu me dire la différence? comment peut on porter de l'affection à un enfant sans contact?(et encore moins le "co sleeping"......

Pour te rassurer, Kinoton, je suis en train "d'étudier" le livre "la fessée" par olivier maurel......

En même temps, soit je suis très conne, soit j'ai bien compris, dans l'intro, cet auteur dit, je cite : "Dans beaucoup de pays aussi, le châtiment le plus usité est la bastonnade ( coups de bâton, de canne, de pagaie, de fouet, de ceinture, de liane, de tuyau de plastique ou de câble électrique)

Pour justifier mon propos je vais oser citer le début du paragraphe (et même sa suite..... :smile2: )

Qui est concerné par la fessée?

"D'après un sondage SOFRES de janvier 1999 (soit il ya 10 ans), 84% des enfants français sont frappés par leurs parents. Seules 16 % des personnes interrogées (mais qui sont elles?)Je suis un exemplaire. Maman de trois enfants je n'ai jamais frappé. ayant des enfants (manque une virgule...)ne leur donnent jamais de coups. Dans un grand nombre de pays du monde, la proportion des enfants frappés s'élève à 90 ou 95 % et les enfants sont frappés à la fois dans leur famille et à l'école. (Un grand nombre, certes, mais lesquels?) Tu veux qu'on t'apporte quelle précision suplémentaire? Cela signifie que la quasi-totalité de l'humanité a été soumise à l'âge où elle est le plus fragile et influençable à des coups plus ou moins violents. (sur quelle base??? en bonne scientifique, ni les pays, ni les études ne sont donné(e)s à titre indicatif...) 90 ou 95% c'est quasi la totalité mondiale. Dans beaucoup de pays aussi, le châtiment le plus usité est la bastonnade (si c'est pas un terme excessif, ça, je me demande pourquoi j'éxiste je ne comprens pas!!!) pour le détail de la bastonnade, cf ci dessus ma seconde réaction..... :o°;):|

Aucun animal, si féroce soit-il, ne fait subir un tel traitement à ses petits pour les éduquer (permet moi un bémol, dans le règne animal, le plus faible se fait souvent "manger" par les parents, aurais-je donc dû avorter de ma fille, "imparfaite"?????)à ma connaissance il y a le requin, des reptiles aussi. mais aucun mamifère ne corige son petit avec des coups.

Et pourtant presque personne ne se soucie de la violence éducative préconisée (je rêve la violence serait-elle préconisée?????) ou tolérée (pas mieux.....)C'est de l'ironie , et de ses ravages.

Lesquels, aucune étude scientifique sérieuse ne peut, aujourd'hui dire que si je suis stricte (ou éxigente, ou folle, ou psychopathe, ou violente, ou extrémiste, ou ..... tous types de caractères et comportement), c'est la faute à la fessée de maman ou papa......

Non mais la maltraitance des parents qui a commencé par des fessées. Car on ne tabasse pas un enfant du jour au lendemain, il y a toujours un début. et le début c'est la fessée. quote]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)

Je vais encore faire ma fille obtue et incompréhensive (mais respectueuse)... :sleep:

Même si je suis d'accord que "bébé" a besoin d'affection, suis pas sûre que le contact ait un rapport avec ça... ;)peux-tu me dire la différence? comment peut on porter de l'affection à un enfant sans contact?(et encore moins le "co sleeping"......

Dois je en déduire, qu'un enfant se sentira mieux au contact d'un parent??? (vas donc en parler à Rachida Dati....MDR, et pourtant, elle peut "instaurer" une loi.....)

Pour te rassurer, Kinoton, je suis en train "d'étudier" le livre "la fessée" par olivier maurel......

En même temps, soit je suis très conne, soit j'ai bien compris, dans l'intro, cet auteur dit, je cite : "Dans beaucoup de pays aussi, le châtiment le plus usité est la bastonnade ( coups de bâton, de canne, de pagaie, de fouet, de ceinture, de liane, de tuyau de plastique ou de câble électrique)

OH Grands Dieux , ou juste Grande Moi... Aucun reproche là dessus, aurais je raison????....

Pour justifier mon propos je vais oser citer le début du paragraphe (et même sa suite..... :smile2: )

Qui est concerné par la fessée?

"D'après un sondage SOFRES de janvier 1999 (soit il ya 10 ans),

Pourquoi aucun autre sondage que celui ci???? 84% des enfants français sont frappés par leurs parents. Seules 16 % des personnes interrogées (mais qui sont elles?)Je suis un exemplaire. Maman de trois enfants je n'ai jamais frappé.

Excuse NOCHAGA, mais explique le comment du pourquoi, et surtout justifie moi que tu as fait partie de ces personnes interrogées.....

ayant des enfants (manque une virgule...)ne leur donnent jamais de coups. Dans un grand nombre de pays du monde, la proportion des enfants frappés s'élève à 90 ou 95 % et les enfants sont frappés à la fois dans leur famille et à l'école. (Un grand nombre, certes, mais lesquels?) Tu veux qu'on t'apporte quelle précision suplémentaire?

Juste "le grand nombre".... Quand on sait que le monde comporte 226 pays , à fin juillet 2003, peut être M. Maurel pourrait il préciser un pourcentage??? non?......

Cela signifie que la quasi-totalité de l'humanité a été soumise à l'âge où elle est le plus fragile et influençable à des coups plus ou moins violents. (sur quelle base??? en bonne scientifique, ni les pays, ni les études ne sont donné(e)s à titre indicatif...) 90 ou 95% c'est quasi la totalité mondiale.

Je réitère, chez moi, un grand nombre n'est sûrement pas une réalité, mais plutôt une idée.....Un "xx"% m'aurait satisafaite, mais..... Y'en a pas, y'a juste une idée de "la majorité".....C'est pas jouable, désolée!

Dans beaucoup de pays aussi, le châtiment le plus usité est la bastonnade (si c'est pas un terme excessif, ça, je me demande pourquoi j'éxiste je ne comprens pas!!!)

Désolée de te confronter à la vérité, NOCHAGA, mais le sujet du topic reste une loi "anti-fessée", quel rapport avec la bastonnade de M. Maurel??????

pour le détail de la bastonnade, cf ci dessus ma seconde réaction..... :o°;):|

Aucun animal, si féroce soit-il, ne fait subir un tel traitement à ses petits pour les éduquer (permet moi un bémol, dans le règne animal, le plus faible se fait souvent "manger" par les parents, aurais-je donc dû avorter de ma fille, "imparfaite"?????)à ma connaissance il y a le requin, des reptiles aussi. mais aucun mamifère ne corige son petit avec des coups.

Ben, ma grande t'as du loupé un ou deux cours de biologie..... Car si t'avais essayer d'entendre avant d'essayer de "corriger", ben t'aurais connu un principe fondamental, celui de la loi du plus fort.

Explication : sur une portée de 8 chatons, la "mère" sachant ne pouvoir en allaiter que 7, va forcément tuer le plus faible.

Merci la science, sans elle, ma fille détectée "bec de lièvre" n'aurait du survivre.....Je ne suis ni requin (travaille pas dans a finance) ni reptile (j'aime le soleil et la chaleur....) Pas de problème, je ne t'en veux absolument pas, NOCHAGA.....

Et pourtant presque personne ne se soucie de la violence éducative préconisée (je rêve la violence serait-elle préconisée?????) ou tolérée (pas mieux.....)C'est de l'ironie ,

Absolument pas, NOCHAGA, je fais juste comme toi, et cite une ligne, une phrase, voire un paragraphe d'un bouquin... dont tu assumes l'application!!!et de ses ravages.

Lesquels, aucune étude scientifique sérieuse ne peut, aujourd'hui dire que si je suis stricte (ou éxigente, ou folle, ou psychopathe, ou violente, ou extrémiste, ou ..... tous types de caractères et comportement), c'est la faute à la fessée de maman ou papa......

Non mais la maltraitance des parents qui a commencé par des fessées. Car on ne tabasse pas un enfant du jour au lendemain, il y a toujours un début. et le début c'est la fessée.

Et non........ tu auras beau porter comme étendard la défense du droit des enfants, tu ne seras jamais mieux placée que les vrais défenseurs à ce niveau là.... Je te reconnais une qualité, (déjà citée plus haut dans le topic, c'est de te battre pour tes idées).... maintenant, prouve moi qu'un enfant ayant reçu une "tape sur la main", ou une "fessée" deviendra forcément, fondamentalement, et foncièrement quelqu'un de mauvais.... Là, je prendrais tes arguments en compte et me battrais pour une "défense des droits de l'homme idéal" .....quote]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)

Et pis d'abord, je vais faire ma vilaine petite peste de fille mal éduquée (sans fessée, dois je le préciser???) :smile2:

Qui en plus ne répond pas aux critères de la "société actuelle" du BIEN FAIRE, et BIEN PENSER.. :|

Moi qui suis une marâtre en puissance, élevant de futurs tyrans, psychopathes, adultes violents et mal dans leur peau...

(Comme il est beau mon decrescendo...... ;) )

Et bien, je me souhaite un joyeux anniversaire à moi même... :|

En même temps, quand on devient un despote car on a pris une "tape sur la main" ou bien pire, une "fessée"

et bien oui, KINOTON, et NOCHAGA, nous n'avons plus que ça.... :o°:hu: :D :D :D :p :D :D :D :D

J'oserais même pô vous causer des dessins colorés et colliers de pâtes reçus de la part de mes enfannts, qui malgré une fessée, m'aiment..... :D

Pauvres petits :bad:

Pour KINOTON, j'ai moins de souci, mais pour NOCHAGA, c'est pas gagné, quant à saisir l'ironie de ce post....... ;):sleep::o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
maintenant, prouve moi qu'un enfant ayant reçu une "tape sur la main", ou une "fessée" deviendra forcément, fondamentalement, et foncièrement quelqu'un de mauvais...

je veux bien attendre la réponse :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Je suis peut-être bête mais je ne comprends pas ou tu veux en venir avec les bébés qui ont besoin d'affection???

Que tu lise "la fessée" par Olivier Maurel est très bien, mais que tu cherches à le discréditer sur un forum en chipotant sur les chiffres et des détails, je ne comprends pas ????

On s'en fou de savoir de savoir qui à répondu au sondage.

On s'en fou de savoir de quand datte les chiffres.

On s'en fou de savoir comment se comporte le règne animal.

On s'en fou de savoir si les statistiques sont exacte ou pas.

Idée ou réalité on s'en cogne.

Lis le entièrement avant d'émettre la moindre critique.

Et discute, sur ce le sujet: "le châtiment corporelle"

(Personnellement je ne l'ai pas encore lu, mais j'envisage de le faire. Je suis en train de lire "parents toxiques")

Et arête d'inverser le problème. On n'a jamais dit que les parents qui donne des fessée étaient fous, psychopathe, violent, ou extrémiste, ou ..... tous types de caractères et comportement.

"maintenant, prouve moi qu'un enfant ayant reçu une "tape sur la main", ou une "fessée" deviendra forcément, fondamentalement, et foncièrement quelqu'un de mauvais.... "

On a jamais dit ça non plus.

Ce que je dis c'est que les personnes qui ont était maltraité par leurs parents, l'ont était en commençant par la fessée.

"...Car on ne tabasse pas un enfant du jour au lendemain, il y a toujours un début. et le début c'est la fessée. "

Et pas la peine d'être mieux placée que les vrais défenseurs du droit des enfants pour discuter avec toi sur ce forum.

ha oui... bon anniversaire.

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité amayaelle
Invité amayaelle Invités 0 message
Posté(e)
pour ce que tu dis sur les bébés, le truc c'est comment savoir qu'il n'y a aucune raison? Il y a les besoins évidents et faciles à cerner comme la faim, changer la couche. Puis le fait qu'il aie froid, chaud, qu'il aie mal quelque part, déjà ça c'est moins facile à savoir. Et puis, enfin, le bébé a besoin de contact, d'affection. Il peut avoir tout simplement envie d'être pris dans les bras et d'être contre sa mère ou son père

Pour moi, on ne devrait jamais laissé un bébé pleurer. Comme tu dis, le bébé peut avoir besoin de pleurer, mais dans ce cas-là, le fait de le prendre dans les bras ne le calme pas, rien ne le calme! on peut alors parler de pleurs de "décharge", mais là encore, le bébé doit pleurer dans les bras d'un de ses parents, et pas seul dans son lit voilà, ce que j'en pense

désolé là dessus je ne suis pas d'accord on à tous besoin de solitude et pleurer seul en fait parti qu'on soit petit ou grand :smile2: on en à besoin enfin moi dans mon enfance je me rappelle d'avoir eu besoin de m'isolé pour pleurer car desfois etre seul eh ben ca fait du bien je ne dit pas que des que le bébé pleur sans raison il ne faut pas le prendre mais de le laisser pleurer de temps en temps seul ne lui fait pas de mal et a mon sens il en à besoin c'est tout

On s'en fou de savoir comment se comporte le règne animal.

c'est faux nochaga autrement personne n'aurais fait le rapprochement (sutout pas celui qui a ecrit le livre)

et pour précision vivant dans un élevage de chien je peut vous dire qu'il y a un rapport de force entre les chiots et leur mère (coups de dents ou de pattes pour un rappel à l'ordre si on peut dire lol) et dans la vie animal c'est comme ca dans la majorité des cas en tout cas ;)

bonne anniversaire zazou :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ixtab Membre 1 162 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
Je suis peut-être bête mais je ne comprends pas ou tu veux en venir avec les bébés qui ont besoin d'affection???

Que tu lise "la fessée" par Olivier Maurel est très bien, mais que tu cherches à le discréditer sur un forum en chipotant sur les chiffres et des détails, je ne comprends pas ????

On s'en fou de savoir de savoir qui à répondu au sondage.

On s'en fou de savoir de quand datte les chiffres.

On s'en fou de savoir comment se comporte le règne animal.

On s'en fou de savoir si les statistiques sont exacte ou pas.

Idée ou réalité on s'en cogne.

Lis le entièrement avant d'émettre la moindre critique.

Et discute, sur ce le sujet: "le châtiment corporelle"

(Personnellement je ne l'ai pas encore lu, mais j'envisage de le faire. Je suis en train de lire "parents toxiques")

Et arête d'inverser le problème. On n'a jamais dit que les parents qui donne des fessée étaient fous, psychopathe, violent, ou extrémiste, ou ..... tous types de caractères et comportement.

"maintenant, prouve moi qu'un enfant ayant reçu une "tape sur la main", ou une "fessée" deviendra forcément, fondamentalement, et foncièrement quelqu'un de mauvais.... "

On a jamais dit ça non plus.

Ce que je dis c'est que les personnes qui ont était maltraité par leurs parents, l'ont était en commençant par la fessée.

"...Car on ne tabasse pas un enfant du jour au lendemain, il y a toujours un début. et le début c'est la fessée. "

Et pas la peine d'être mieux placée que les vrais défenseurs du droit des enfants pour discuter avec toi sur ce forum.

ha oui... bon anniversaire.

:smile2:

N'empêche, quand même, beaucoup d'énergie dépensée pour peu de choses....qu'est-ce qu'une fessée, comparée aux guerres, aux famines, aux massacres, aux viols et autres tortures infligées chaque seconde à un être humain, enfant ou adulte, dans le monde?....une petite fessée en regard a presque l'air d'une marque de tendresse (et quelque part, ne l'est-elle pas?)...tout ça pour dire qu'il faut relativiser......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant