Le contrat CPE

ledzep_69 Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 62ans
Posté(e)

Alors puisqu'on me taxe de me debiner. Je me réincruste.

1) Un employeur qui embauche un gars en sachant dès le départ qu'il va le virer au bout de 3, 6 ou même 6 mois, ou avez vous vu ça ?

a) Un employeur embauche quelqu'un de fiable, de compétant et pour du long terme sinon il engage un interimaire ou embauche en CDD.

b) Un employé incompétant, quelqu'un qui n'arrive pas à tenir son poste, on le vire et ce quelque soit le type contrat qu'il a signé,CDI, CDD, CPE, CNE, CES etc etc etc.

c) Un employé débutant, n'est pas une valeur ajouté pour l'entreprise, c'est une charge qu'on doit former et de ce fait un employeur potentiel va lui faire signer un CDD puis un autre avant de peut être lui proposer un CDI classique.

2) la question est de savoir que vaut il mieux ? 2 ans d'interime ? 2 ans de CDD à répétition, 2 ans de chômage sans indemnité ? ou CDI avec un periode d'essai de 2 ans.

3) Un première expérience professionnelle est très rarement la dernière, donc c'est apport d'expérience avant tout.

4) Oui les prof manipulent des gamins en leur fourant leur idées à la con dans le crâne et oui les profs ne connaissent pas la vie, la vie en dehors de leurs lycées et de leurs privilèges, la vie quand on a pas la sécurité de l'emploi, qu'on ne fait pas 18 h/semaine ( ne venez pas me parler des copies à corriger, ils préparent des cours et corrigent des copie pendant, excusez du peu, 17 à 22 h par semaines et ce chaque semaine selon leur dires, ils nous prennent pour des cons en plus), quand on a pas autant de semaine de congés payés qu'il y a de vacance scolaire. Ils ne savent pas que signfie le mot "travail". Il y a 1 profs pour 8 élèves en France et cette bande branleur bon à rien, trouvent qu'ils travaillent encore trop et qu'il ne sont pas assez nombreux. Alors oui les profs envoient les élèves dans la rue, plus sa gueule contre de Villepin plus la gauche se frotte les mains et pour les profs la gauche c'est leurs privilèges et ça leur évite d'y allez trop souvent eux même, certaine personne finiraient par leur mettre sur la gueule.

5) Vous parlez de précarité, mais c'est déjà la précarité, un jeune qui débute, qui commence son parcour professionnel, qui démarre son premier emploi, il est sur la corde raide, s'il ne convient pas, si le patron ne l'aime pas comme tu dit il le virera et ce quelque soit son contrat de travail, simplement le patron lui devra des indemintés de licenciement donc l'équivalent d'1 mois de salaire. Et ce n'est pas ça qui va vous sortir de la merde et ce n'est pas non plus une situations moins précaire

6) J'ai connus la précarité, mon paternel travaillait au jour le jour et ma mère faisait des ménages de temps en temps, on avait pas toujours à bouffer, on a déjeuner avec du pain et de l'eau et on est parti à l'école le ventre vide plus souvent qu'à notre tour, Chez mes parents il n'y avait pas l'eau courante et il n'y avait pas l'électricité non plus, on l'a eu j'avais 14 ans, par contre il y avait les huissiers en permance, et quand ils nous ont dit qu'ils allaient prendre la maison, mon père c'est pendu, on l'a trouver, un soir, avec mon frère, dans le garage et on a perdu la maison malgré tout. Tu vois t'as pas connu ça petit ? Alors ne parles pas des bourgeois occidentaux, l'occident a eu son lot de misère aussi.

La précarité tu 'a pas la moindre idée de ce que mot veut dire. A l'âge de 6 ans j'allais faucher du lait en poudre pour ma soeur, elle supportait pas le lait normal ( le lait en poudre était trop cher à l'époque) et jusqu'a mes 15 ans, pour moi le luxe, c'était de rester plusieurs mois dans la même maison sans qu'on nous mettent dehors.

Tu t'es déjà retrouvés avec tes quelques meubles et tes valises sur le trottoire sans savoir ou dormir ? Moi oui, moi j'ai vu mère supplier à genoux en pleurant un logeur de nous garder une nuit de plus.

Vous n'êtes pas obligés de me croire, pourtant c'est la vérité sur la tête mes enfants. Si vous saviez combien de personnes de ma génération ont vécu ça, vous seriez pas plus étonner que ça.

La précarité, vous ne vous en êtes même jamais approché, vous ne l'avez vu qu'a la télé, à l'étranger comme il dit.

Nous n'avons pas eu la même enfance ni la même jeunesse.

On vous a trop materné, c'est de notre fautes, a nous, vos parents. Je fait pareil mes enfants je les entretiens dans le luxe, ils ont l'habitude qu'on leur donne tout, qu'on leur facilite tout. Et on voit ou ça mène.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

BaH Membre 16 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je ne vais pas répondre à tout puisque ledzep fait preuvre d'une agressivité plutôt grande et que je n'ai pas envie de m'attirer les foudres d'un quiquagénaire qui connaît tout à la vie, lui l'occidental qui n'a pas eu à connaître les horreurs des génocides, famines et autres guerres (mais qui a, je le concède, connu d'autres bêtises).

Je voulais surtout m'attarder sur ce que tu dis des professeurs. Certes ils ne sont pas à plaindre, sur ce point je suis d'accord. Beaucoup ont 15 h par semaine, avec des petits déplacements pénards et 2 h par semaine de copies. Ceux-ci ne sont pas à plaindre. Mais les autres, ceux qui sont dans les banlieus et qui ont affaire à des menaces incessantes (menaces qui parfois sont mises à execution), qui vivent tout les jours non pas dans la peur de perdre son boulot car c'est un boulot stable, mais dans la peur de perdre quelque chose de soi, sa vie au pire. Ceux-ci ne sont pas les petits "branleurs" qui ne "connaissent rien à la vie". Et puis toi qui a eu une enfance si difficile, que sais-tu de la jeunesse de ceux-ci ?

Ceci n'a pas lieu d'être ici, alors passons.

Les profs ne nous martellent rien. Je suis lycéen et aucune fois depuis le début un seul prof nous a dit : allez aux manifs ou autres messages du genre. Au contraire, on a eu droit à plusieurs débats intéressants desquelles je suis sorti en me disant que j'ai appris des choses, mais pas la moindre once de haine envers Villepin ou autres trublions de notre putain de gouvernement. Peut-être qu'avec tes enfants, ca se passe comme ça, mais n'en fait pas une généralité. Ma cité est bloquée depuis plusieurs jours, et j'ai beaucoup d'estime pour tout ce que peuvent faire les bloqueurs pour éviter d'être violents (éviter les violences, plutôt). Meme si je sais que tout cela ne servira à rien car nous ne sommes plus en démocratie, je trouve que manifester contre le CPE par des moyens radicaux, tout en évitant la violence donc, est une bonne chose. Donner son avis sur un contrat con. Mais peut-être que celui-ci est bien.

Mais au final, qu'est ce que l'on sait ? Tout ce qu'a dit Villepin c'est : je ne le virerai pas. On ne sait pas quelles protections on peut avoir. Si par exemple tu es noir, et que t'es en CPE, tu te fais virer par un patron raciste. A-t-on droit à une protection, à un passage aux prudhomes ? On ne sait rien, rien du tout. Peut-être que Chirac s'active, bouge son cul et annonce quelque chose. Ou meme Villepin, l'UMP je ne sais pas. Que quelqu'un calme tout ça en expliquant ce qu'il y a.

Pour moi le CPE a ses avantages et ses inconvénients. C'est toujours mieux qu'un emploi en intérim ou meme en CDD, ou CES appelez les emplois précaires comme vous le voulez, mais ca reste toujours de la merde pas fiable du tout. Etre à l'essai pendant 2 ans, c'est plus ou moins une bonne idée. Mais cette idée de licensiement trop facile est à changer.

Bon, il est 22 h et je crois que tout ça n'est pas très bien rangé. Dans tout les cas je vais finir par réagir par ta dernière phrase, ledzep. Si tu maternes tes enfants, n'est ce pas pour éviter justement qu'il leur arrive la meme chose qu'à toi ? Alors qu'ils soient entretenus dans le luxe c'est toujours mieux qu'être dans la vraie précarité. Après qu'ils manifestent contre le CPE ou autre chose, c'est une histoire de point de vue. On ne pourra jamais faire pire que vous, les anciens, dans les conditions de boulot. Mais regarder en arrière n'a jamais été une bonne chose. Il faut voir dans l'avenir. La société a évolué, et c'est tant mieux. Au moins, le terme précarité s'est attenué. Et dans un certain sens, c'est une bonne chose : signe que tes enfants n'auront pas les memes problèmes que tu as eu auparavant.

Modifié par BaH

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ledzep_69 Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 62ans
Posté(e)

c'est plus subtile que ça l'ami, les profs ne vont pas te dire "allez à la manif" tel quel. Non il vont t'expliquer ce qu'est le CPE mais de façon négative, mais ils vont tourner leur explication de façon à ce que quand tu sort de ta classe tu te dit "c'est vraiment nul ce CPE".

Lit un jour un article sur le même sujet dans le figaro et ensuite dans libé et tu comprendra.

Et même dans les lycées de banlieu les profs sont des branleurs, des bons à rien, ce sont des branleurs et des bons à rien en danger c'est tout.

Mais ce n'est pas le sujet.

Voilà, enfin compte tenu de ce que pense de l'avis d'un mome de 15 ou 16 ans sur le sujet tu comprendra que je n'aille pas plus avant dans notre discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
2) la question est de savoir que vaut il mieux ? 2 ans d'interime ? 2 ans de CDD à répétition, 2 ans de chômage sans indemnité ? ou CDI avec un periode d'essai de 2 ans.

La réponse serait de trouver une autre solution ;)

Personnellement, classer le CPE au dessus d'un CDD ou de l'interim, ce serait comme classer les maladies mortelles de la plus sympa à la moins cool ...

Le CPE n'est pas une solution satisfaisante.

Prof ? Un métier de branleur, donc.

Et patron de grande entreprise ?

Et animateur-télé ?

Et footballeur professionnel ?

Bizarrement, je sais pour qui j'ai le plus d'estime ...

Tu vois t'as pas connu ça petit ? Alors ne parles pas des bourgeois occidentaux, l'occident a eu son lot de misère aussi.

La précarité tu 'a pas la moindre idée de ce que mot veut dire.

Comme je le disais auparavant, je ne nie pas ton expérience : j'ai dit qu'elle était toute relative. Et je ne t'ai jamais taxé de bourgeois.

Maintenant, je répète, l'expérience est une chose relative : ce que tu décris est complétement d'actualité, des tas de famille sont dans le cas de la tienne à l'époque.

Mon père a 58 ans, lui aussi m'a raconté son enfance, en normandie à la campagne, à aller chercher l'eau, le lait ... son apprentissage, ses 6h de transports journaliers pour aller de paname au sud de l'essonne (pas de RER à l'époque ^^). mais ce qui était "banal" à l'époque est manifeste de la précarité aujourd'hui.

Je ne connais pas la précarité directement : je l'ai connu par ma soeur, qui s'est retrouvé en foyer, avec des enfants en bas âge à charge, au chômage. Je l'ai connu avec un ami, qui n'a jamais pu compter sur ses parents et a du déménager autant de fois qu'il est âgé, et cumuler tous les petits boulots imaginables. Je la connaîs également pour avoir vécu en banlieue, en HLM, et avoir vu la situation se dégrader dan smon quartier, pendant mon enfance, mon adolescence.

Et j'en entends également parler, comme vous tous, grâce à des assoc, des organismes (le DAL, les restos, etc ...) qui dénoncent ces problèmes depuis des années.

Aujourd'hui encore, en France, des gens travaillent à plein temps et vivent dans la rue. De nos jours, la précarité est une chose bien palpable, même pour ceux qui ne la vivent pas directement.

c'est plus subtile que ça l'ami, les profs ne vont pas te dire "allez à la manif" tel quel. Non il vont t'expliquer ce qu'est le CPE mais de façon négative, mais ils vont tourner leur explication de façon à ce que quand tu sort de ta classe tu te dit "c'est vraiment nul ce CPE".

Je ne sais pas quelle image du prof tu as.

Pour ma part, si j'ai croisé des profs archétypes du gauchiste ex-soixante-huitard, j'en ai croisé aussi pas mal qui respiraient madame figaro. D'autant plus à la fac.

Ma cousine est prof de français. Et franchement, je n'aimerais pas être à sa place. Lorsque tu choisis prof par vocation, que tu expliques à des gamins que les études sont indispensables pour s'en sortir, et qu'ils te rétorquent qu'en dealant ils gagnent en un jour ce qu'elle se fait en un mois, il faut en avoir de la vocation ...

Bon aparté à part, il faut arrêter les caricatures : j'ai connu des profs agrégés qui faisaient peu d'heure de cours, gagnaient bien leur vie et refilaient année après année les même cours. Mais j'ai connu aussi des profs qui s'investissaient, qui suivaient les élèves après les cours, qui réactualisaient leurs polys tous les ans, bref qui bossaient énormément.

Bref, comme partout, des planqués, des bosseurs invétérés, et un large panel entre ces deux types.

Enfin, avec tout ça, on s'éloigne du sujet : le CPE.

Un contrat fait soi-disant pour les jeunes

=> ils n'en veulent pas, mais on leur impose quand même, sans jamais les avoir concertés auparavant.

Dans le même temps, un contrat soi-disant présent pour lever les inquiétudes des employeurs. Si maintenant l'Etat oeuvre dans du soutien psychologique ....

Un contrat qu'on présente comme une chance pour les moins qualifiés, mais qui saura utilisé en lieu et place du CDI pour les autres (qu'on soit au moins d'accord sur ce point : en tant que patron, les jeunes que je prenais en CDI, j'ai tout intérêt à les prendre en CPE dorénavant).

Juste une idée, pour faire avancer le débat : si au moins le gouvernement revenait sur le licenciement SANS justification, et en imposait une aux entreprises, tout en facilitant cependant les procédures de licenciement, pensez vous, chers défenseurs du CPE, que celui-ci resterait tout de même une bonne solution ?

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ledzep_69 Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 62ans
Posté(e)

Je n'en rajouterait pas d'avantage sur les profs, je ne partage pas le respect que tu a pour eux. Pour moi l'éducation nationale est l'empire de la pauvreté d'esprit, la mentalité de cette administration est la plus basse et la plus méprisable de notre société. L'éducation nationale n'a qu'une seule fonction : protéger les profs et leurs privilèges. L'éducation des mômes ce n'est pas leur problème.

(Je parle des profs du public bien sur pas des prof du privé)

Sinon, pour ce qui est du CPE : OU a tu vu qu'un patron virait un employé sans lui dire pourquoi ??? Je n'ai jamais vu ça et pourtant des enfoirés j'en ai connus, des gars imbuvables avec leurs employés, mais des gars qui virent un employé sans lui dire pourquoi, je n'en ai jamais vu. Et vous savez pourquoi ça n'existent pas ? Parce qu'un employé assez con pour se laisser virer sans explication ça n'existe pas non plus. ( enfin jusqu'a là ça n'existait pas).

Mais vous donc, quand un employeur vous fou dehors sans explication, vous l'insulter mais vous ne lui demandez pas d'explication ? Vous vous laissez faire quoi ? Vous êtes vraiment dans la merde les jeunes.

Franchement les jeunes, je n'arrive pas à vous suivre, vos raisonnements sont incohérents.

On tourne en rond, tu ne veux rien comprendre.

Un employeur ne licenciera jamais un employé sur un coup de sang, un licenciment ne prend pas un employeur comme un envie de chier. S'il vous vire en CPE, il vous aurait aussi virer en CDI classique.

Et quoi qu'il arrive avant de te mettre dehors aujourd'hui il te convoquera dans son bureau pour te dire pourquoi il te vire.

Même si tu es dans la période d'essai d'un CDI classique.

Le mome, parle de racisme, mais dans ce cas, si c'est prouvé on sort du code de travail pour entrer dans le code pénal.

Et vous semblez croire que le CDI est un armure anti-chômage en béton armé, mais c'est faux. Si vous avez un CDI, un patron peut vous mettre dehors du jour au lendemain.

Et un CPE est une forme de CDI. Comment peux tu comparer ça à de l'interime ou un CDD ?

Un CPE, il se transformera en CDI classique avant les deux ans d'essai si vous êtes bon, et sinon au bout de 2 ans vous êtes en CDI de fait. Quoi qu'il en soit si vous ne faites vaiment pas l'affaire vous êtes débarquer dans les 3 premier mois.

Un CDD, c'est ce qui précède un autre CDD puis un autre puis un autre. 80 % des CDD sont utilisés pour combler des trous provisoirs.

Et l'interim c'est pas de vacances ou alors sans soldes, ne jamais savoir quand on va travailler, et comme tu travailles qu'à temps partiel tu a des revenus tout juste suffisant pour vivre.

En CDD comme Interim on ne prête même pas de quoi t'acheter une machine à laver premier prix.

Avec un CPE on te fera un crédit auto et peut être même un crédit immobilier après la première année. Parce qu'un CPE est un CDI. Ok ne te prêtera pas de quoi acheter un 150 m² au centre d'un grande ville.

Franchement, que voulez vous ?

Le CPE n'est le pérou, ce n'est pas la trouvaille du siècle mais ce n'est pas idiot du tout.

Et ton histoire de faire soutiens psychologie au patron. Pauvre vieux.

Un employeur qui engage un débutant, réalise un investissement, d'argent parce qu'il paye son salaire et les charges tout les mois et parce qu'un de ses autres employés va le former et le temps qu'il passera à le former il ne le passera plus à faire son propre travail, il devra faire des heures sup, de temps il faut le former ça prend du temps, d'energie parce que celui qui le forme devra faire son propre travail en plus il aura une plus grosse charge de travail. S'il se plante au recrutement, il doit tout recommencer à zero. Alors le CPE ne vise qu'a les tranquilliser, s'ils se disent je peux le virer quand je veux, sans rien lui devoir, il hésitera beaucoup à l'embauché.

A l'heure actuelle, l'employeur fera signé un CDD, donc la c'est de la précarité programmé tu n'a même pas le contrôle, tu sait quand tu sera à la rue et quoi que tu fasse rien n'y fera. Avec le CPE, l'employeur t'embauche pour du long terme et de ce fait si tu bosse bien, si le patron est satisfait, t'es pénard pendant des années.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 902 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) ouaiche , si tu bosse bien ou plutot si t'est docile et que tu t'ecrase , j'ai une bonne experience des patrons et j'ai jamais eté viré pour ne pas avoir fait mon boulot , mais pour avoir reclamer mes droits la c'est arrivé ou pour avoir dit des gros mots , syndicats , code du travail , augmentation et meme respect des regles de securité , :D

;) tu m'fait marrer Ledzep , si un patron veux voir si un mec bosse y'a les CDD pour ça et apres la porte ou un CDI , le CPE c'est juste plus de precarité et rien d'autre ;)

060322devllepinpatrons7hy.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
4) Oui les prof manipulent des gamins en leur fourant leur idées à la con dans le crâne et oui les profs ne connaissent pas la vie, la vie en dehors de leurs lycées et de leurs privilèges, la vie quand on a pas la sécurité de l'emploi, qu'on ne fait pas 18 h/semaine ( ne venez pas me parler des copies à corriger, ils préparent des cours et corrigent des copie pendant, excusez du peu, 17 à 22 h par semaines et ce chaque semaine selon leur dires, ils nous prennent pour des cons en plus), quand on a pas autant de semaine de congés payés qu'il y a de vacance scolaire. Ils ne savent pas que signfie le mot "travail".

Les professuers ont autant de congés payés que les autres. Les congés supplémentaires dont disposent les professeurs sont des congés non-payés.

Quand au travail fourni par les professeurs, il vaut largement le salaire qui leur est versé.

pour les 18h par semaine, le chiffre est nettement sous-estimé, et ne provient pas d'une étude rigoureuse de la réalité, mais bien d'un simple préjugé.

Il y a 1 profs pour 8 élèves en France et cette bande branleur bon à rien, trouvent qu'ils travaillent encore trop et qu'il ne sont pas assez nombreux.

C'est là un 3ème mensonge : force est de constater que dans les classes il n'y a pas un prof pour 8 élèves. A moins de ne pas avoir été scolarisé en France, je me demande bien comment on pourrait prétendre cela.

Pour information, les classes sont de plus en plus nombreuses, et excède largement le nombre de 8 élèves.

Je suppose que ce chiffre faux fait référence aux personnes succeptibles d'avoir un poste de professeur et non aux professeurs ?

Alors oui les profs envoient les élèves dans la rue, plus sa gueule contre de Villepin plus la gauche se frotte les mains et pour les profs la gauche c'est leurs privilèges et ça leur évite d'y allez trop souvent eux même, certaine personne finiraient par leur mettre sur la gueule.

Les privilèges des professeurs ?

Mais quels sont-ils ?

La sécurité de l'emploi ? Le travail fourni ?

Mais la sécurité de l'emploi est une chose qui se paie très cher : à niveau égal, une personne ayant la sécurité de l'emploi a un salaire bien moindre (ce qui permet d'ailleurs au contribuable et donc à l'Etat de faire des économies substantielles).

La sécurité de l'emploi n'est donc pas un privilège, mais un avantage qui est compensée sur la fiche de paie.

Bref, nous avons donc 3 mensonges (sur la quantité de congés payés, le nombre d'heures et le nombre de professeurs) ainsi qu'une analyse partielle et partiale des faits.

Je ne vois pas l'intérêt de baser son argfumentation sur le mensonge. Tu aurais du te douter que certains se renseigneraient.

A moins que tu n'ai cru que personne ne relèverait de si grosses contre-vérités ?

Je n'en rajouterait pas d'avantage sur les profs, je ne partage pas le respect que tu a pour eux. Pour moi l'éducation nationale est l'empire de la pauvreté d'esprit, la mentalité de cette administration est la plus basse et la plus méprisable de notre société. L'éducation nationale n'a qu'une seule fonction : protéger les profs et leurs privilèges. L'éducation des mômes ce n'est pas leur problème.

(Je parle des profs du public bien sur pas des prof du privé)

Mort de rire...

Les profs du pubic et du privé (du moins du privé sous contrat qui constitue l'essentiel du privé) sont sous le même régime : ils dépendent de la même administration (Education nationale) et sont payés pareil pour un travail identique.

Quand je pense que certain avouent aller dans le privé car c'est plus tranquille (les professeurs peuvent faire correctement leur travail d'enseignant, et n'ont pas besoin de faire en plus un travail de discipline).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

juste pour dire ausi que les profs qui passent de CDD en CDD, ils existent : les remplaçants, dans les lyçées techniques agricoles (ministère de l'Agriculture )

Bref, bcp de profs qui ne sont pas passés par concours vivent l'insécurité

En faculté, dans ma ville natale, les profs n 'ont pas été payés pendant des mois .... La fac n 'avait plus de sous ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BaH Membre 16 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Ma prof d'espagnol est payée à l'heure. Et croyez qu'avec toutes ces grèves, ça la fait bien chier. Alors voici donc une prof qui elle doit batailler ferme pour arriver à avoir un salaire et pour qui les manifestations anti-CPE sont mauvaises. Quand le lycée est bloqué ou que ses élèves ne viennent pas car ils ne sont que deux, elle n'est pas payée.

Je confirme aussi au passage que les profs n'ont que 5 semaines de congés payés, du moins ils ont comme les autres et les vacances ne sont pas payés. Tu es agressif mais sans connaître les vérités...

Et puis, je remarque aussi ton incroyable étroitesse d'esprit. Je crains fort que l'âge n'ait à voir dans la maturité ou dans la capacité à engager le débat. Je ne nie pas que j'ai encore beaucoup de travail dans cela, mais ce que je constate surtout c'est qu'à 50 ans tu es toujours agressif et que beaucoup de tes arguments ne sont pas valables. Alors ne pas parler sous prétexte que ton interlocuteur n'a que 15 ans, c'est une preuve d'un manque ouverture extraordinaire...

Modifié par BaH

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ledzep_69 Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 62ans
Posté(e)

4) Oui les prof manipulent des gamins en leur fourant leur idées à la con dans le crâne et oui les profs ne connaissent pas la vie, la vie en dehors de leurs lycées et de leurs privilèges, la vie quand on a pas la sécurité de l'emploi, qu'on ne fait pas 18 h/semaine ( ne venez pas me parler des copies à corriger, ils préparent des cours et corrigent des copie pendant, excusez du peu, 17 à 22 h par semaines et ce chaque semaine selon leur dires, ils nous prennent pour des cons en plus), quand on a pas autant de semaine de congés payés qu'il y a de vacance scolaire. Ils ne savent pas que signfie le mot "travail".

Les professuers ont autant de congés payés que les autres. Les congés supplémentaires dont disposent les professeurs sont des congés non-payés.

Quand au travail fourni par les professeurs, il vaut largement le salaire qui leur est versé.

pour les 18h par semaine, le chiffre est nettement sous-estimé, et ne provient pas d'une étude rigoureuse de la réalité, mais bien d'un simple préjugé.

Il y a 1 profs pour 8 élèves en France et cette bande branleur bon à rien, trouvent qu'ils travaillent encore trop et qu'il ne sont pas assez nombreux.

C'est là un 3ème mensonge : force est de constater que dans les classes il n'y a pas un prof pour 8 élèves. A moins de ne pas avoir été scolarisé en France, je me demande bien comment on pourrait prétendre cela.

Pour information, les classes sont de plus en plus nombreuses, et excède largement le nombre de 8 élèves.

Je suppose que ce chiffre faux fait référence aux personnes succeptibles d'avoir un poste de professeur et non aux professeurs ?

Alors oui les profs envoient les élèves dans la rue, plus sa gueule contre de Villepin plus la gauche se frotte les mains et pour les profs la gauche c'est leurs privilèges et ça leur évite d'y allez trop souvent eux même, certaine personne finiraient par leur mettre sur la gueule.

Les privilèges des professeurs ?

Mais quels sont-ils ?

La sécurité de l'emploi ? Le travail fourni ?

Mais la sécurité de l'emploi est une chose qui se paie très cher : à niveau égal, une personne ayant la sécurité de l'emploi a un salaire bien moindre (ce qui permet d'ailleurs au contribuable et donc à l'Etat de faire des économies substantielles).

La sécurité de l'emploi n'est donc pas un privilège, mais un avantage qui est compensée sur la fiche de paie.

Bref, nous avons donc 3 mensonges (sur la quantité de congés payés, le nombre d'heures et le nombre de professeurs) ainsi qu'une analyse partielle et partiale des faits.

Je ne vois pas l'intérêt de baser son argfumentation sur le mensonge. Tu aurais du te douter que certains se renseigneraient.

A moins que tu n'ai cru que personne ne relèverait de si grosses contre-vérités ?

Je n'en rajouterait pas d'avantage sur les profs, je ne partage pas le respect que tu a pour eux. Pour moi l'éducation nationale est l'empire de la pauvreté d'esprit, la mentalité de cette administration est la plus basse et la plus méprisable de notre société. L'éducation nationale n'a qu'une seule fonction : protéger les profs et leurs privilèges. L'éducation des mômes ce n'est pas leur problème.

(Je parle des profs du public bien sur pas des prof du privé)

Mort de rire...

Les profs du pubic et du privé (du moins du privé sous contrat qui constitue l'essentiel du privé) sont sous le même régime : ils dépendent de la même administration (Education nationale) et sont payés pareil pour un travail identique.

Quand je pense que certain avouent aller dans le privé car c'est plus tranquille (les professeurs peuvent faire correctement leur travail d'enseignant, et n'ont pas besoin de faire en plus un travail de discipline).

Tu peux dire que je mens, que les profs sont des héros.

En France il y a 1 prof pour 12 élèves et pas 8, milles excuses.

En France il y a dans écoles publiques ,les collèges publics et les Lycées publics : 10 098 000 élèves 800 000 profs alors excuses ce n'est pas 1 prof pour 8 élèves c'est 1 profs pour 12 élèves. Et pourtant il y a des des classes de 30 ! Mais ou sont les profs ! 30 élèves pas prof ça fait quoi 24 millions d'élèves hors même en y ajoutant les classes supérieures et le privé on n'atteind pas les 16 millions d'élèves en France.

http://www.education.gouv.fr/stateval/gran...05/gchif_e1.htm

Encore une fois, je ne parlais que des profs du publics, ceux du privée ne font pas grève et font preuve d'une plus grande compétence.

L'éducation nationale est un machine à protéger ses privilèges, TOUS le congés sont payés, tous sans exeption. Les jours de grèves aussi, d'ailleur quand le gouvernement dit qu'il ne payera pas ils renoncent à leur grève.

Ils ont la retraite à 55 ans et des semaines de 18 heures.

Ils ont la sécurité de l'emploi.

Et tout ceci, aucun d'entre eux ne la mérité.

tu veux qu'on aille dans les zup Lyonnaise, marseillaise et Parisienne ou même strabourgeoises pour que tu discute avec les petits commerçants qui ont perdu tout ce qu'il avait, dans les émeutes ? Tu veux qu'ils te recontent combien de crachats, d'agressions, de braquages ils ont subit ? Quand tu veux, on y va je te présenterait un femme, boulangère, qui a été braqué à mains armées 7 fois en 9 ans, sans parler des menaces, des insultes, etc.

Vérifie c'était dans le progrès de Lyon de l'époque, tu les appels l'article sur la Boulangerie de Rillieux la Pape.

Ils ne font pas grèves eux, parce qu'il ne peuvent pas, sinon c'est la faillite.

Je vais t'emmener faire une tour au cimetière pour te recueillir sur la tombe d'un gars qui est mort à 37 ans assassiner pour 380 ¿, il était resté dans sont bureau de tabac et ça femme avait déjà emmener la recette à la banque il n'avait garder que de quoi rendre la monnaie. Ils sont arrivés à 5 et ont tiré avant de prendre la caisse.

Tu sais combien il y a eu d'agression juste sur Lyon et agglomération chez les petits commerçants en 2005 ?

16500 ! Tu vois même pas le departement 69, non juste dans l'agglomération Lyonnaise.

Mon pauvre vieux, "la sécurité de l'emploi ça se paie cher", tu crois parler à qui là ?

C'est le fruit du lobyisme, les profs déscendent dans la rue dès qu'on sous entends qu'il pourrait éventuellement être question qu'on commence à réflechir à la possibilité d'envisager l'hypothèse de leur demander de travailler 5 mn de plus par an.

Regarde, on leur dit : Quand un prof est absent un de ses collègue va devoir le remplacer et boum grève nationale.

Dans le privé comment ça ce passe dis moi ?

Dans le privé, le patron ne prend même pas la peine de le dire, il dispatch le travail de l'absent à ses collègues point final et si vraiment mais alors vraiment il n'y pas moyen mais vraiment pas, qu'il est au pied du mur il va prendre un CDD ou un interimaire. Mais c'est en dernier recour quand c'est vraiment le seul moyen, et il ne va en prendre qu'un et s'il peut malgré tout dispacher un partie du travail de l'absent et ne prendre qu'un temps partiel il ne va pas se gêner.

Et, il ne demande pas ton avis, si t'es pas content : TU GICLES.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Tu peux dire que je mens, que les profs sont des héros.

Je ne dis pas que les professeurs sont des héros, ce sont des hommes ordinaires comme tout un chacun.

Par contre, je ne peux que constater que ton argumentation est constellée de contre-vérités.

Ces contre-vérités ne me semblent là que pour donner un semblant de justification à un discours haineux au possible.

En France il y a 1 prof pour 12 élèves et pas 8, milles excuses.

En France il y a dans écoles publiques ,les collèges publics et les Lycées publics : 10 098 000 élèves 800 000 profs alors excuses ce n'est pas 1 prof pour 8 élèves c'est 1 profs pour 12 élèves. Et pourtant il y a des des classes de 30 ! Mais ou sont les profs ! 30 élèves pas prof ça fait quoi 24 millions d'élèves hors même en y ajoutant les classes supérieures et le privé on n'atteind pas les 16 millions d'élèves en France.

http://www.education.gouv.fr/stateval/gran...05/gchif_e1.htm

A d'accord, il s'agit d'une exagération et d'une interprétation douteuse des chiffres par toi même.

Tu fait un quotient sans te demander le sens des chiffres ;)

En fait, dans le vrai monde, les professeurs doivent s'occuper de classes autrement plus nombreuses que 8 ou 12.

Le chiffre que tu obtient peut probablement s'expliquer de plusieurs manières :

1/ Au collège, au lycée et après, les élèves ont un professeur par matière

2/ Le nombre de professeur compte peut-être les professeurs non-affecté (c'est à dire des gens qui font un autre métier ou qui sont encore étudiant, mais qui ont réussit le concours d'entrée et qui ont demandé un report)

Encore une fois, je ne parlais que des profs du publics, ceux du privée ne font pas grève et font preuve d'une plus grande compétence.

Avis très arbitraire quand on sait qu'il s'agit exactement des mêmes formations et des mêmes modalités de recrutement.

Ce qui fait l'avantage des profs du lycé privé, c'est que dans un certain nombre de lycés privé, les proffesseurs n'ont pas à accomplir certaines taches ne faisant pas partie de leur métier, comme assurer la discipline par exemple.

Le gain de temps et d'efficacité peu alors être important.

Mais cela ne relève pas du professeur mais bien plutôt des moyens dont il dispose, ainsi que de la présence de personnel non-enseignant.

L'éducation nationale est un machine à protéger ses privilèges, TOUS le congés sont payés, tous sans exeption.

N'importe quoi.

Cette affirmation fausse et gratuite n'est basée que sur ta haine du corps professoral.

Les jours de grèves aussi, d'ailleur quand le gouvernement dit qu'il ne payera pas ils renoncent à leur grève.

Ils ont la retraite à 55 ans et des semaines de 18 heures.

Ils ont la sécurité de l'emploi.

Et tout ceci, aucun d'entre eux ne la mérité.

1/ Il n'ont pas des semaines de 18 heure, c'est un mensonge éculé

2/ Ils ont largement prouvés leurs compétences, il est très difficile de devenir professeur : on rentre ici dans la jalousie primaire de l'incompétent face à celui qui détient la compétence

3/ Comme je l'ai déjà fait remarqué, la sécurité de l'emploi se paie assez cher.

Certains préfèrent partir vers le privé (industries) pour le salaire, d'autre, par goût de l'enseignement et probablement pour la stabilité de l'emploi préfère sacrifier une grosse partie de leur salaire pour devenir professeur.

Mon pauvre vieux, "la sécurité de l'emploi ça se paie cher", tu crois parler à qui là ?
Je pense que je parle à quelqu'un qui n'a aucune notion des salaires que peut décrocher un bac+5 dans l'industrie.

Forcément, quand on a une formation de haut niveau, on obtient des salaires relativement élevé, sauf dans l'éducation nationnale, qui donne à la place la sécurité de l'emploi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jamin Membre 70 messages
Forumeur en herbe‚ 34ans
Posté(e)

en ce qui me concerne, je suis contre leCPE. pourquoi?

je ne connais pas le sujet par coeur, mais je ne vois pas l'intéret d'instaurer ca. je ne veux pas faire comme tout le monde, et dire que les patrons vont virer a tout bout de champ, mais je ne vois pas l'intéret pour le salarié.

si il veut faire un investissement dans l'immobilier, ou dans une voiture, ou je ne sais quoi, et qu'il a besoin d'un crédit; ou sont les garanties pour les banques?

on nous pousse a la consommation, et nous met des batons dans les roues pour consommer, je n'ai peut etre pas tout bien compris, mais je pense qu'il y a un probleme...

j'aimerais qu'on m'explique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Froggy Membre 8 messages
Baby Forumeur‚ 37ans
Posté(e)

Quelques remarques concernant le CPE...

Tout d'abord il y un certain nombre de fausses vérités qui circulent car beaucoup de gens se sont forgé leur opinion sur ce qu'ils ont entendu dire du CPE et non sur le texte du contrat en lui même.

Voyons ces contres vérités une par une:

- "Avec le CPE ont peut être viré du jour au lendemain pendant les 2 premières années"

=> Cela est faux! Le CPE prévoit, comme le CNE d'ailleurs, les délais de préavis suivant:

- Durant le 1er mois: Aucun préavis minimum, rupture imédiate possible

- Du 2ème au 6ème mois du contrat: Délais de préavis de 15 jours minimum

- Du 7ème mois au 23ème mois inclus: Délais de préavis de 1 Mois minimum

- Après, le CPE devient un CDI standard.

De plus, contrairement à ce qu'on peut parfois entendre, il y a des compensations prévus en cas de ruptures du à autre chose qu'une faute grave de l'employé, qui sont alors les suivantes:

-> Le salarié bénéficie d'une indemnité de rupture de 8 % quand l'employeur est à l'origine de la rupture (par ailleurs, l'employeur verse aux Assedics un montant égal « à 2 % de la rémunération brute due au salarié depuis le début du contrat »).

-> Si son contrat est rompu après quatre mois passés dans l'entreprise, le titulaire d'un CPE touchera, en plus de l'indemnité de rupture, une allocation forfaitaire de 490 euros par mois pendant deux mois (16,40 euros par jour).

- "C'est tout benef pour l'employeur mais l'employé n'y gagne rien lui"

=> A moitié vrai, il faut savoir que l'employé a également le droit de partir à tout moment pendant les 2 premières années, et dans son cas du jour au lendemain quelques soit le moment durant les 2 premières années. Ce qui peut être utilisé avantageusement par l'employé dans le cas où il souhaiterait, durant ces deux années, changer d'emploi, car cela lui offre une disponibilité immédiate pour un autre employeur. Cela peut également facilité la mobilité à l'internationale.

Ce qui signifie également qu'embaucher un jeune en CPE represente aussi une petit part de risque pour l'employeur qui peut voir démissionner le jeune à tous moment durant les deux premières années.

- "Les employeurs vont forcément virer les gens dans les 2 premières années, ils seraient bêtent de ne pas en profiter"

=> Ce raisonnement fait preuve d'une grande méconnaissance de la réalité, car dans la quasi totalité des cas, cela sera moins avantageux financièrement et productivement parlant pour un employeur de licencier un employé durant ces 2 ans, à moins que l'employé ne fasse pas correctement son boulot evidement.

En effet, les seuls cas où l'employeur pourrait être interessé de licencié durant ces 2 ans un employé qui pourtant travaille bien, sont les cas où aujourd'hui ces même employeurs choisissent un CDD ou de l'Interim (et encore), donc également des contrats précaires.

- Autres précisions importantes pour le CPE, qui peuvent s'avérer intéressantes pour l'employé:

-> Les stages, CDD et périodes en alternance effectués par le jeune dans la société au cours des deux années précédant la signature du CPE sont décomptés des deux années de « consolidation » du CPE, qui peut être contracté après un CDD, malgré son nom.

=> Donc si vous aviez fait un/des stages, un/des CDD ou une/des périodes d'alternances dans une entreprise et que celle-ci vous propose un CPE moins de deux ans après ces expériences, la durée de ces expériences sont déduite de la période de deux ans de "consolidation".

Par exemple vous avez fait un Stage de 6 mois dans l'entreprise Dupont & Fils et cette entreprise vous propose un CPE moins de 2 ans après ce stage, alors votre CPE aura une période "d'essai" de 1 an et demi au lieu de deux.

-> Le jeune recruté en CPE acquiert un droit individuel de formation, de vingt heures par an dès le deuxième mois passé dans l'entreprise (contre un an en CDI et l'absence de ce droit en CDD).

=> Donc l'employé en CPE a droit à des formations plus rapidement qu'avec un CDI ou un CDD.

- Pour ce qui concerne l'accès au logement en général avec un CPE, voici ce qui est prévu par ce texte:

Les 18-25 ans en CPE seront tous éligibles au Locapass qui consiste principalement en l'avance de la caution et une caution solidaire de l'état sur le versement des loyers pendant dix-huit mois.

=> Donc aucun soucis pour louer un logement.

- Enfin pour l'accès au crédit immobilier (pour un achat donc), Mr Baudouin Prot (BNP Paribas), président de la fédération des banques, a assuré que le CPE permettra l'accès au crédit. Cependant, aucun engagement écrit n'a été contracté...

Je suis personnellement persuadé que la quasi totalité des CPE, lorsque l'employé fait correctement son boulot et lorsque l'employeur souhaitait au départ embaucher à durée indeterminée (i.e: qu'il n'aurait pas choisi un CDD ou de l'Interim sans le CPE), se transformeront en CDI car les employeurs garderont leurs employés au dela de la période de "consolidation" initiale (qu'elle soit de 2 ans ou moins).

Le problèmes des français c'est qu'ils ont souvent la facheuse manie de pré-juger les choses avant même d'essayer. Or comme le dit le proverbe: "Qui ne tente rien n'a rien". Je pense qu'il vaudrait mieux attendre de voir ce que donne ce CPE dans les quelques mois à venir avant de dire que c'est nul, pourri à chier alors qu'on n'en sait en réalité strictement rien puisqu'on n'a pas pu constater ce qu'il donnerait en pratique.

D'autant que d'après l'INSEE, le grand fère du CPE, j'ai nommé le CNE, créé actuellement des emploi et l'INSEE a annoncé qu'il devrait continuer à en créer plusieurs milliers dans les prochains mois... Ce qui est plutôt bon signe à priori pour le CPE... Mais evidement si on n'essait même pas de voir ce que donnera le CPE, on ne saura jamais s'il se serait effectivement avéré bénéfique ou non...

Modifié par Froggy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Candide Membre 98 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
Je suis personnellement persuadé que la quasi totalité des CPE, lorsque l'employé fait correctement son boulot et lorsque l'employeur souhaitait au départ embaucher à durée indeterminée (i.e: qu'il n'aurait pas choisi un CDD ou de l'Interim sans le CPE), se transformeront en CDI car les employeurs garderont leurs employés au dela des 2 ans.

Alors pourquoi pas avoir laissé les choses telles qu'elles le sont actuellement? Si l'employeur est sûr de vouloir créer un CDI, il a qu'a direct employer un jeune sous CDI, je vois pas ce que le CPE pourrait apporter à l'employé dans ce cas!

Et si l'employeur a en effet l'intention d'employer un CDI, mais qu'il fait un CPE, là tout de suite les banques, les propriétaires de logement vont être beaucoup plus suspicieux et méfiants... Donc : précarisation.

Les jeunes ne sont pas des cobayes, notre vie n'est pas un laboratoire.

On ne veut pas essayer ce contrat qui on le sait , sera un avantage plus pour les employeurs que pour les employés, et qui s'il n'est pas retiré maintenant ne le sera jamais car, même si le MEDEF râle et que c'est pas l'idéal pour les patrons, plus de flexibilité c'est mieux que rien pour eux. C'est pour ça que même si on arrive à la conclusion inévitable selon laquelle il ne crée pas d'emplois, il ne sera pas retiré.

Donc non, on ne veut pas être de la "chair à patron", on ne veut pas être soumis à la flexibilité, on ne veut pas de ces solutions qui placent l'économie au centre du débat en oubliant presque l'Homme.

En ce qui concerne les emploi créés par le CNE, je ne suis pas économiste, mais je ne vois pas comment une loi peut générer du travail et par là des emlpois... Si quelqu'un veut bien m'expliquer?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Froggy Membre 8 messages
Baby Forumeur‚ 37ans
Posté(e)
Alors pourquoi pas avoir laissé les choses telles qu'elles le sont actuellement? Si l'employeur est sûr de vouloir créer un CDI, il a qu'a direct employer un jeune sous CDI, je vois pas ce que le CPE pourrait apporter à l'employé dans ce cas!

Et si l'employeur a en effet l'intention d'employer un CDI, mais qu'il fait un CPE, là tout de suite les banques, les propriétaires de logement vont être beaucoup plus suspicieux et méfiants... Donc : précarisation.

Prenons un exemple concret, si une entreprise est nouvellement créée par une personne, mais évidement rien ne dit que cette entreprise arrivera à décoller ou non au final. Or il s'avère que cette entreprise a besoin d'un certain nombre de personne. Puisqu'evidement l'entrepreneur est confiant dans son projet, il souhaite embaucher à durée indéterminé.

Avec un CDI, après la période d'essai legale, si un pépin arrive qui l'oblige à revoir ses ambition à la baisse et malheureusement à licencier, le temps qu'il faudra pour licencier le personnel lui coutant trop cher pour faire face au pépin en question, peut lui couter très cher et voir faire couler sa boite.

Alors qu'avec un contrat plus souple, qui lui permettrait de licencier plus rapidement, il aurait pu la sauver.

C'est d'autant plus pertinent que c'est souvent dans les 2 premières années d'une boite nouvellement créée que tout se joue.

C'est un exemple parmis, d'autre... Il y en a surement bien d'autre. On voit donc que par exemple le CPE peut aider à la création d'entreprise et à l'embauche dans ces cas précis. Car aujourd'hui beaucoup de nouvelles entreprises françaises hésitent à embaucher ou prennent des stagiaires, car cela représente une prise de risque non négligeable avec la forme actuelle du CDI, et cela même si elles en auraient bien besoin.

Donc on voit bien dans cette exemple que si la boite marche bien, les employés en CPE seront gardés, et seront alors ensuite en CDI, alors que dans la situation d'aujourd'hui ces emplois n'auraient pas existés.

Plus précisement, évaluons les différents scenario:

- Scenario 1:

Entreprise est créée -> Elle embauche en CDI -> un pepin suvient dans les 2 premières années -> Elle se voit obliger de licencier -> Plusieurs mois necessaire pour licencier, pendant lesquels elle est toujours dans le rouge et cette durée la pénalise plus qu'autre chose -> La boite coule -> finalement tous le monde est dans la "merde"

- Scenario 2:

Entreprise est créée -> Elle embauche pas ou peu (alors qu'elle a besoin de main d'oeuvre pour s'epanouir correctement) -> Evolution lente -> Risque de couler également pour ne pas avoir réussi à se développer suffisament rapidement

- Scenario 3:

Entreprise est créée -> Elle embauche en CPE -> un pepin suvient dans les 2 premières années -> Elle se voit obliger de licencier (malheureusement) -> Heureusement elle a employé en CPE et donc elle peut licencier assez rapidement -> Augmentation de ses chance de surmonter le pépin et de se développer finalement, puis donc ensuite de créer à nouveau des emplois

- Scenario 4:

Entreprise est créée -> Elle embauche en CPE -> aucun pépin -> les employés en CPE passent mécaniquement en CDI -> Scenario idéal

- Scenario 5:

Entreprise est créée -> Elle embauche en CDI -> aucun pépin -> Scenario idéal

On voit bien que les scenarios idéaux 4 et 5 sont imprévisible au départ (l'avenir ca ne se prévoit pas!!), et qu'il est bien plus risqué de prendre directement en CDI pour l'employeur car en cas de pépin cela peut amener à ce que la boite coule là où le CPE aurait permis de s'en sortir qd même malgré le(s) pépin(s) éventuel(s) qui peuve(nt) survenir. Car malheureusement le scenario N°5 en pratique est assez rare.

Donc il ne faut pas tout confondre, c'est en réalité dans tous ces cas où actuellement les entreprises préfèrent prendre des stagiaires ou ne pas ou peu embaucher, notamment pour éviter d'être coincé ou en situation difficilement surmontable en cas d'imprévus, que le CPE peut aider et si heureusement imprévus il n'y a pas, aboutir sur des CDI au final.

En ce qui concerne les emploi créés par le CNE, je ne suis pas économiste, mais je ne vois pas comment une loi peut générer du travail et par là des emlpois... Si quelqu'un veut bien m'expliquer?

Le CNE est avant tout un contrat de travail.

Modifié par Froggy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Candide Membre 98 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
OUh,, alors là....! Rien à ajouter Peldwyn, aurgumentation en béton trés clean, sans attaque personnelle :D

Ca change d'un certain Mr Coppé que j'ai vu hier sur canal plus s'attaquer à un "petit lycéen" avec pour seul argument "tais toi, je sais mieux que toi je suis plus vieux!"... Trés convaincant! ;)

Vive le gouvernement ! ;)

T'appel ça une "argumentation béton", tu trouve que je lui est dit "je suis plus vieux alors je sais mieux ".

Relis mieux ce que j'ai dit, je ne t'ai absolument pas mis en cause, je voulais juste raconter ce que j'avais vu à la TV la veille.

Deux solutions : soit tu est d'un égocentrisme tel que tu penses que tous ce qu'on dit tourne autour de toi, soit tu te sens trés mal, tu culpabilise, et du coup tu te sens persécuté à la moindre intervention....

D'abord que ça te plaise ou non, un gamin de 15 ans ne sais rien. Il lui arrive encore de regarder scooby doo et il joue a mario sur sa Gamecube ( et oui j'ai des momes je connais, je ne suis pas aussi "has been" que ça comme vous dites).

Alors qu'est qu'il vient ouvrir sa gueule sur le CPE.

Ils sont manipulé par les profs, c'est tout.

S'il ne sait rien, ça devrait être trés facile de lui montrer que ce qu'il dit est faux et stupide. Pourquoi ne pas prendre 2 min pour le faire plutôt que d'invoquer un "argument" pour le moins étrange qu'est celui de l'âge? Dans ce cas, taisons nous tous, et écoutons Jeane Calment! (Dommage qu'elle ne soit plus parmis nous, elle détenait la vérité ! ;) )

Alors puisqu'on me taxe de me debiner. Je me réincruste.

1) Un employeur qui embauche un gars en sachant dès le départ qu'il va le virer au bout de 3, 6 ou même 6 mois, ou avez vous vu ça ?

Non, il ne le sait pas par avance, mais il n'est pas sur de le gardait " ça dépend de la conjoncture"...

a) Un employeur embauche quelqu'un de fiable, de compétant et pour du long terme sinon il engage un interimaire ou embauche en CDD.

Non, c plus rentable et moins cher un CPE. Un "faiseur de profit" digne de ce nom devrait savoir ça.

c) Un employé débutant, n'est pas une valeur ajouté pour l'entreprise, c'est une charge qu'on doit former et de ce fait un employeur potentiel va lui faire signer un CDD puis un autre avant de peut être lui proposer un CDI classique.

ba oui, et alors?

2) la question est de savoir que vaut il mieux ? 2 ans d'interime ? 2 ans de CDD à répétition, 2 ans de chômage sans indemnité ? ou CDI avec un periode d'essai de 2 ans.

La réponse est : si l'employeur projette de toutes façons d'employer un CDI, alors il y a déjà une période d'essai incluse dans son contrat (au pire il peut commencer par un CDD qui représente plus de garanties pour un employé qu'un CPE). Pas besoin de précariser et de bafouer la dignité humaine.

Si l'employeur n'a pas les moyens : intérim ou CDD existent déjà et le CPE n'apporte rien ici puisque l'employeur n'a pas les moyens...

3) Un première expérience professionnelle est très rarement la dernière, donc c'est apport d'expérience avant tout.

Quelle belle expérience sur le CV : "s'est fait licencié" sans motif... Cool!

Et me dis pas que les employeurs donnent tjs un motif, ils ont le droit désormais de pas en donner.

4) Oui les prof manipulent des gamins en leur fourant leur idées à la con dans le crâne et oui les profs ne connaissent pas la vie, la vie en dehors de leurs lycées et de leurs privilèges, la vie quand on a pas la sécurité de l'emploi, qu'on ne fait pas 18 h/semaine ( ne venez pas me parler des copies à corriger, ils préparent des cours et corrigent des copie pendant, excusez du peu, 17 à 22 h par semaines et ce chaque semaine selon leur dires, ils nous prennent pour des cons en plus), quand on a pas autant de semaine de congés payés qu'il y a de vacance scolaire. Ils ne savent pas que signfie le mot "travail". Il y a 1 profs pour 8 élèves en France et cette bande branleur bon à rien, trouvent qu'ils travaillent encore trop et qu'il ne sont pas assez nombreux. Alors oui les profs envoient les élèves dans la rue, plus sa gueule contre de Villepin plus la gauche se frotte les mains et pour les profs la gauche c'est leurs privilèges et ça leur évite d'y allez trop souvent eux même, certaine personne finiraient par leur mettre sur la gueule.

Euh... As tu eu une scolarité mouvementée? Des mauvaises notes (certainement de la faute des profs d'ailleurs) des difficultés à t'insérer dans le milieu scolaire?

En tous les cas, visiblement les profs ne te laissent pas indifférents! Que de haine! Tu dois nourrir ta rage un peu plus tous les jours, à chaque nouvelle occasion... Il serait intéressant de voir d'où ceci te viens, car on ne déteste pas les gens par hasard, au pire ils nous laissent indifférents...

En tous cas, belle preuve de tolérance humaine! On a du boulot... Mais j'y crois, on y arrivera à ce monde solidaire!

5) Vous parlez de précarité, mais c'est déjà la précarité, un jeune qui débute, qui commence son parcour professionnel, qui démarre son premier emploi, il est sur la corde raide, s'il ne convient pas, si le patron ne l'aime pas comme tu dit il le virera et ce quelque soit son contrat de travail, simplement le patron lui devra des indemintés de licenciement donc l'équivalent d'1 mois de salaire. Et ce n'est pas ça qui va vous sortir de la merde et ce n'est pas non plus une situations moins précaire

On n'est pas soumis à notre avenir. C'est pas la conjoncture qui nous guide, c'est nous qui créont notre environement, c'est nous qui décidons des orientations qu'on veut prendre. Le jour où TOUS les hommes auront décidé de ne plus se soumettre à l'économie, il n'y aura plus de précarité.

6) J'ai connus la précarité, mon paternel travaillait au jour le jour et ma mère faisait des ménages de temps en temps, on avait pas toujours à bouffer, on a déjeuner avec du pain et de l'eau et on est parti à l'école le ventre vide plus souvent qu'à notre tour, Chez mes parents il n'y avait pas l'eau courante et il n'y avait pas l'électricité non plus, on l'a eu j'avais 14 ans, par contre il y avait les huissiers en permance, et quand ils nous ont dit qu'ils allaient prendre la maison, mon père c'est pendu, on l'a trouver, un soir, avec mon frère, dans le garage et on a perdu la maison malgré tout. Tu vois t'as pas connu ça petit ? Alors ne parles pas des bourgeois occidentaux, l'occident a eu son lot de misère aussi.

La précarité tu 'a pas la moindre idée de ce que mot veut dire. A l'âge de 6 ans j'allais faucher du lait en poudre pour ma soeur, elle supportait pas le lait normal ( le lait en poudre était trop cher à l'époque) et jusqu'a mes 15 ans, pour moi le luxe, c'était de rester plusieurs mois dans la même maison sans qu'on nous mettent dehors.

Tu t'es déjà retrouvés avec tes quelques meubles et tes valises sur le trottoire sans savoir ou dormir ? Moi oui, moi j'ai vu mère supplier à genoux en pleurant un logeur de nous garder une nuit de plus.

Vous n'êtes pas obligés de me croire, pourtant c'est la vérité sur la tête mes enfants. Si vous saviez combien de personnes de ma génération ont vécu ça, vous seriez pas plus étonner que ça.

La précarité, vous ne vous en êtes même jamais approché, vous ne l'avez vu qu'a la télé, à l'étranger comme il dit.

Nous n'avons pas eu la même enfance ni la même jeunesse.

Et tu voudrais quoi? Qu'on vive ça? C'est ça pour toi le progrès? Non, on veut justement ne plus jamais vivre ça, c'est pour ça qu'on est dans la rue!

Lit un jour un article sur le même sujet dans le figaro et ensuite dans libé et tu comprendra.

Ceci suppose que le figaro est plus objectif que libé?

Quel esprit critique!

Tu sais, des jeunes qui détestent les profs comme toi yen a plein, si tu crois qu'ils vont aller manifester pour leur faire plaisir...

Voilà, enfin compte tenu de ce que pense de l'avis d'un mome de 15 ou 16 ans sur le sujet tu comprendra que je n'aille pas plus avant dans notre discussion.

Non tu as raison, surtout ne te rabaisse pas à son niveau tu risquerais de rajeunir.

J'ai pas bcp plus que 15 ans, mais j'ai une conscience, une mémoire, la possibilité de réfléchir, et surtout je ne me ferme pas à la discussion.

Tu pourras me traiter de tous les noms, m'insulter avec les pires mots que tu trouves, je continuerai à dialoguer avec toi.

Et le jour où tu me prouvera avec des arguments solides que le CPE vaut la peine, alors là je me tairai et saluerai ta victoire.

Mais toutes ces insultes me laissent penser que finalement tu n'as pas beaucoup d'arguments.

J'attends ta réponse.

Modifié par Candide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Candide Membre 98 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
Prenons un exemple concret, si une entreprise est nouvellement créée par une personne, mais évidement rien ne dit que cette entreprise arrivera à décoller ou non au final. Or il s'avère que cette entreprise a besoin d'un certain nombre de personne. Puisqu'evidement l'entrepreneur est confiant dans son projet, il souhaite embaucher à durée indéterminé.

Avec un CDI, après la période d'essai legale, si un pépin arrive qui l'oblige à revoir ses ambition à la baisse et malheureusement à licencier, le temps qu'il faudra pour licencier le personnel lui coutant trop cher pour faire face au pépin en question, peut lui couter très cher et voir faire couler sa boite.

Alors qu'avec un contrat plus souple, qui lui permettrait de licencier plus rapidement, il aurait pu la sauver.

Ah. Donc vaut mieux sauver sa boîte et accepter une précarisation des employés. Aprés tout, pourquoi pas mettre nos vies au service de l'économie, elles ne valent tellement rien comparé au marché...

Et les gars, c'est quoi pour vous vivre? C'est faire marcher sa boite? Pour moi non, on travail pour vivre, on vit pas pour travailler.

Si ya un coup dur comme tu dis, je ne vois pas pourquoi seuls les employés devraient en patir!

Le CPE c'est bcp moins intéréssant au niveau des indémnités que de se faire licencier sous CDI.

En plus de ça, le CPE c'est l'impossibilité de se loger, de faire des projets etc... Alors NON. ON NE VEUT PAS DE CETTE PRECARITE!

Dans tous ces cas où actuellement les entreprises préfèrent prendre des stagiaires ou ne pas embaucher, pour éviter d'être coincé ou en situation difficile en cas d'imprévus, le CPE peut aider et si heureusement imprévus il n'y a pas, aboutir sur des CDI au final.

Les stages utilisés de cette manière sont une honte, et plutôt que de précariser les CDI le gouvernement ferait mieux de prendre des mesures visant à remonter le tout vers plus de sécurité!

Donc il ne faut pas tout confondre, c'est en réalité dans tous les cas où les entreprises hésitent à embaucher en CDI bien qu'ayant besoin de personnel sur une durée indéterminée (et il y a un certain nombre de raison valable à ce qu'une entreprise hésite à embaucher en CDI), que le CPE peut servir.

Oui mais en plus de tous ses inconvénients, le CPE peut être utilisé même quand il ne s'impose pas.

Le CNE est avant tout un contrat de travail.

Et alors? Un contrat de travail crée du travail?

Dans ce cas multiplions les contrats de travail, et le problème du chomage est réglé!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Froggy Membre 8 messages
Baby Forumeur‚ 37ans
Posté(e)
Ah. Donc vaut mieux sauver sa boîte et accepter une précarisation des employés. Aprés tout, pourquoi pas mettre nos vies au service de l'économie, elles ne valent tellement rien comparé au marché...

Oui il vaut mieux sauver une boite et licencier quelques employés, que au contraire la boite coule et que tous les employés se retrouve alors au chomage (c'est si dur que ca comme raisonnement???).

D'autant qu'une boite sauvé est une boite de plus qui peut au final créer des emploi à l'avenir!

Et les gars, c'est quoi pour vous vivre? C'est faire marcher sa boite? Pour moi non, on travail pour vivre, on vit pas pour travailler.

Il faut aussi arreter de croire que puisqu'ils en ont la possibilité les patrons vont forcement licencier pendant la période de 2 ans. Cette facilité de licenciement sert avant tout pour réagir plus rapidement en cas de problème imprévus et ainsi sauver la boite et donc des emplois (les emplois de ceux qui n'ont pas été licenciés, et les futurs nouveaux emplois une fois l'entreprise remise sur pied), et c'est à cela que s'en serviront la quasi-totalité des patrons. Evidement comme je le dis plus bas y'a toujours eu et il y aura toujours des patrons magouilleurs, mais fort heureusement, ca n'est qu'une minorité d'entre eux.

Quoiqu'il arrive même avec un CPE, en cas de licenciement pendant la période de 2 ans initiale (après cette période c'est bien sûr les règles du CDI qui s'appliquent), il y a des indémnité prévu par le CPE. Et même s'ils sont moins bien que pour un CDI, cela reste appreciable surtout si sans le CPE tu n'aurais eu qu'un stage ou un autre type de "contrat" SANS indémnité aucune...

En plus de ça, le CPE c'est l'impossibilité de se loger

Cela est FAUX et je l'ai déjà détaillé, je ne vais pas me répéter, relis mon premier post.

Les stages utilisés de cette manière sont une honte, et plutôt que de précariser les CDI le gouvernement ferait mieux de prendre des mesures visant à remonter le tout vers plus de sécurité!

Tout à fait, cela appuis ce que je dis après d'ailleurs ;) Et comme je l'ai dit, le CPE peut d'ailleurs réduire ce genre de pratique (et oui!).

Oui mais en plus de tous ses inconvénients, le CPE peut être utilisé même quand il ne s'impose pas.

Oui comme tous contrat de travail existant. Et les patrons peu scrupuleux n'ont pas attendu le CPE pour magouiller avec le système. Fort heureusement ce genre de patron ne représentent pas la majorité (car il faut arreter de diaboliser les patrons, ils ne sont pas tous des gros magouilleurs).

Et alors? Un contrat de travail crée du travail?

Dans ce cas multiplions les contrats de travail, et le problème du chomage est réglé!

Je n'ai pas dis ca, je trouve personnellement aussi que multiplier les contrat n'est pas forcément intelligent. Personnellement j'aurai préféré que De Villepin assouplisse le CDI que de faire des eniemes nouveaux contrats... Mais je pense que ca aurait ralé d'autant plus fort dans les chaumières, non?

Modifié par Froggy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jac Membre 7 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

bonjour à tous,

je vis en Belgique et le CPE m'interpelle énormément, je me dis qu'il pourrait arriver chez nous si, par malheur, il "fonctionne" chez vous. Quelque part je parle sans savoir, d'ou le titre du post-it.

En effet, je n'ai pas tout bien compris sur le sujet, alors ququ questions me viennent en mémoire,

le cpe est il renouvelable?

a qui s'adresse exactement ce contrat?

et enfin, quels avantages, pour le patron ainsi que pour l'employé?

Merci de m'éclairer, j'attends bien sur vos avis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Merci Froggy de ton post. Il permet de relativiser calmement, et d'apporter la contradiction posément.

Le problème, pour ma part, ce n'est pas de remettre en cause les éventuels emplois que le CPE pourra créer. Je pense effectivement que ce contrat sera porteur d'emploi, du moins à court terme. Mais ce sont les conditions et les

conséquences qui m'embêtent.

Déjà, par principe, un licenciement sans justification est un non-sens dans une société de droits. Faciliter les licenciements, oui, mais acter du moins leurs raisons (et par exemple, par franchise, introduire une raison : l'entreprise n'a plus besoin de l'employé ou plsu le budget). Posons déjà le licenciement en ces termes (je ne serais toujours pas pour le CPE, mais au moins sur la forme le projet me semblera plus respectable des invidus).

Ensuite, et j'aimerais une réponse à cette question de ta part, dans quel cas un employeur engagera t'il un CDI, alors qu'un CPE (ou un CNE) sera disponible ?

Lorsque l'on dit que ces contrats vont se substituer au CDI, c'est en ce sens : les personnes qui décrochent actuellement un CDI (par leurs qualifications, ou parceque l'entreprise a les moeyns) risquent aujourd'hui de se voir proposer CPE ou CNE.

Qui, à moins de me tromper :

- offrent tout de même moins de garantie qu'un CPE, CNE

- sont peu justifiés car l'employé serait actuellemnt pris en CDI sans problème.

Seconde question pour laquelle j'aimerais avoir ton avis.

J'ai pour ma part dénoté un certain fantasme du travail, à lire certains post, tout le monde est prof ou cadre.

Il existe des tas d'emploi "jetable" (pas dans le sens où ces emplois ne sont pas valorisants), qui de leur nature offrent un temps de formation court, voire inexistant.

Ma crainte concernait les grosse sociétés travaillant dans certains domaines où ces emplois sont légions (restauration rapide, hotline, démarchage téléphonique, etc ...).

Pour ces sociétés importantes, avec une DRH solide et la visibilité par avance de ces nouveaux contrats, est-il si absurde de craindre une utilisation abusive des CPE/CNE pour entretnir un turn over, et avoir une partie des employés toujours en situation d'essai ? (et garder ainsi une grande marche de manoeuvre pour baisser les effectifs pou améliorer la productivité lors de périodes creuses ?)

Un tel système ne me parait pas irréalisable si bien pensé.

Ton avis ?

Ma troisième réaction : j'ai bien compris ton argumentation sur la prise de risque d'un patron. Je ne nie d'ailleurs d'ailleurs pas sa logique : un patron essaie de prendre des risques calculés, ce qui est normal.

Actuellement, en cas de problème ou d'imprévu économique, les patrons peuvent se retrouver en difficulté et ainsi l'entrerpise : ce que tu mets en avant, d'ailleurs.

En réponse à ce problème, la logique que tu décris, et qui est celle du CNE et du CPE, consiste à atténuer ce risque, en admettant qu'en cas de problème externe au patron et à l'employé, c'est l'employé qui se doit d'être flexible.

Bref il s'agit d'accepter que lorsqu'un problème survient, ou que l'entreprise va mal, l'employé va payer les pots cassés pour tout le monde, même s'il a bien fait son travail et qu'on ne peut rien lui reprocher (je reprends tes exemples).

Selon mes convictions, et la raison d'être de l'économie et le rôle des entreprises danc notre société tels que je les perçois, instaurer une telle logique dans le droit du travail relève effectivement de la précarisation des employés (pour les deux points cités), et plus globalement une atteinte aux droits des citoyens.

Je pense que les difficultés des patrons (surtout des petites boîtes) ne doivent pas être niées. Mais que la solution passe par l'augmentation des difficultés des salariés, tu penses bien que ça n'est pas pour me plaire.

Entre un patron qui représente une société, et des employés qui ne représente qu'eux, et qui peuvent beaucoup plus facilement se retrouver en situation difficile - malgré ce que l'on peut dire - là aussi j'ai tendance à balancé d'un côté ...

Enfin bon, la vrai démarche ne passerait elle pas par une politique pour les petites entrerprises, politique qui ne les mettrais pas en opposition avec leurs employés ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant