Vers la guerre civile entre chiites et sunnites ?


Phob Animateur 45 515 messages
Newser‚
Posté(e)
monde.jpg

Vers la guerre civile entre chiites et sunnites ?


Jeudi 23 Février - 11:06

Au lendemain de l'attentat contre le mausolée chiite de Samarra, les affrontements entre chiites et ...





Au lendemain de l'attentat contre le mausolée chiite de Samarra, les affrontements entre chiites et sunnites se multiplient dans tout le pays malgré l'appel au calme des leaders des deux communautés et des principaux responsables politiques.






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: TF1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Castelior Membre 423 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Le spectre de la guerre civile, crainte par les dirigeants du pays et la communauté internationale, se fait de plus en pressant en Irak depuis mercredi. Les affrontements et attentats se multiplient en effet partout dans le pays entre chiites et sunnites. Et la principale liste sunnite, le Front de la Concorde, a annoncé qu'elle suspendait sa participation aux négociations pour la formation du gouvernement irakien.

Au moins 130 personnes - et sans doute plus - ont péri dans des violences confessionnelles sans précédent. A Bagdad, au moins 80 corps de personnes tuées par balles ont été transportés à la morgue alors que 47 ouvriers sunnites et chiites d'une briquetterie, ont été abattus à l'est de la capitale par des hommes armés.

Zarqaoui ?

Point de départ de cette flambée de violences : l'attentat commis mercredi matin contre le mausolée chiite de Samarra, ville à majorité sunnite située au nord de Bagdad. Même si l'action n'a pas encore été revendiquée, elle porte pour de nombreux observateurs la marque du groupe Zarqaoui, le chef de la nébuleuse Al Qaïda en Irak.

L'objectif : déclencher des affrontements entre chiites et sunnites et saboter la création du nouveau gouvernement. Le premier objectif semble atteint puisque les représailles ont débuté dès mercredi après-midi avec une trentaine d'attaques contre des mosquées sunnites. Des dizaines de milliers de chiites ont également manifesté en criant "vengeance". Le deuxième objectif semble aussi en passe d'être atteint avec l'annonce du Front de la Concorde...

La communauté internationale, Etats-Unis en tête, a unanimement condamné cette attaque et mis en garde contre un embrasement général dans le pays, où le scénario de guerre civile inquiète depuis des mois les experts à Washington. Les forces de sécurité ont été placées en état d'alerte maximum en Irak où 150.000 soldats américains déployés. Un couvre-feu renforcé a été imposé à Bagdad et dans les régions situées au nord de la capitale où se trouve Samarra.

Sommet

Pour l'instant, les appels au calme lancés par la plupart des dignitaires religieux des deux confessions et des responsables politiques se sont révélés inefficaces. Pour trouver une solution, le président Djalal Talabani -un sunnite laïc d'origine kurde- les a convoqués à un sommet. Un sommet qui n'aura sûrement servi à rien puisqu'il était boycotté par les principaux partis sunnites.

Djalal Talabani a néanmoins tiré la sonnette d'alarme sur les risques d'un embrasement généralisé. "Eteindre le feu de la sédition est un devoir sacré et passe par l'unité nationale", a-t-il notamment déclaré.

Couvre-feu

Un couvre-feu a été imposé vendredi durant la journée jusqu'à 16H00, heure locale, à Bagdad ainsi que dans trois autres provinces, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Ibrahim Jaafari. Il est interdit de circuler jusqu'à 16H00. La mesure est appliquée à Bagdad ainsi que dans les provinces de Diyala, Babylone et Salaheddine, où se trouve Samarra, où un lieu saint chiite a été dynamité mercredi. Des barrages ont été mis en place pour empêcher tout déplacement entre les différents quartiers de la ville.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Je suis assez réservé sur tes conclusions.

J'ai deux hypothèses à te soumettre :

- Comment serait l'irak aujourd'hui, ainsi que cette région du monde si l'intervention américaine et internationnale n'avaient pas eu lieu lors de l'invasion du Koweit par les troupes de Saddam ?

- Comment serait l'Irak aujourd'hui, ainsi que cette région du monde, si les Etats-unis n'avaient pas occupé l'Irak "en quête d'armes de destruction massive", et capturé Saddam ?

A ton avis :

et l'avis des autres également bien-sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 727 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) Ben Laden disait de Saddam que c'etait un chien d'athés et que le Baas etait un parti d'apostas :D et petit detail les gens d'Al-Quaïda etaient seulement au nord du pays dans la zone Kurdes ou l'aviation US interdisait aux troupes de Saddam d'entrées apres 91 ;)

:D maintenant l'Irak est en train de se transformer en republique islamique , avec des Chiites ( 60% de la population )qui regardent Ali Khamenei comme leur guide

;) plus des escadron de la mort , formés et armés par les troupes US , qui sement la terreur chez les sunnites et les chretiens , :D

:D une solution !!! ben il y en avait peut etre une en 2003 , mais maintenant ??? comme dit un proverbe , une fois que l'on a laisser le diable sortir de sa bouteille , c'est une autre histoire de l'y faire rentrer :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Deja posté, je fusionne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
althem Membre 79 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
Le spectre de la guerre civile, crainte par les dirigeants du pays et la communauté internationale, se fait de plus en pressant en Irak depuis mercredi. Les affrontements et attentats se multiplient en effet partout dans le pays entre chiites et sunnites. Et la principale liste sunnite, le Front de la Concorde, a annoncé qu'elle suspendait sa participation aux négociations pour la formation du gouvernement irakien.

Au moins 130 personnes - et sans doute plus - ont péri dans des violences confessionnelles sans précédent. A Bagdad, au moins 80 corps de personnes tuées par balles ont été transportés à la morgue alors que 47 ouvriers sunnites et chiites d'une briquetterie, ont été abattus à l'est de la capitale par des hommes armés.

Zarqaoui ?

Point de départ de cette flambée de violences : l'attentat commis mercredi matin contre le mausolée chiite de Samarra, ville à majorité sunnite située au nord de Bagdad. Même si l'action n'a pas encore été revendiquée, elle porte pour de nombreux observateurs la marque du groupe Zarqaoui, le chef de la nébuleuse Al Qaïda en Irak.

L'objectif : déclencher des affrontements entre chiites et sunnites et saboter la création du nouveau gouvernement. Le premier objectif semble atteint puisque les représailles ont débuté dès mercredi après-midi avec une trentaine d'attaques contre des mosquées sunnites. Des dizaines de milliers de chiites ont également manifesté en criant "vengeance". Le deuxième objectif semble aussi en passe d'être atteint avec l'annonce du Front de la Concorde...

La communauté internationale, Etats-Unis en tête, a unanimement condamné cette attaque et mis en garde contre un embrasement général dans le pays, où le scénario de guerre civile inquiète depuis des mois les experts à Washington. Les forces de sécurité ont été placées en état d'alerte maximum en Irak où 150.000 soldats américains déployés. Un couvre-feu renforcé a été imposé à Bagdad et dans les régions situées au nord de la capitale où se trouve Samarra.

Sommet

Pour l'instant, les appels au calme lancés par la plupart des dignitaires religieux des deux confessions et des responsables politiques se sont révélés inefficaces. Pour trouver une solution, le président Djalal Talabani -un sunnite laïc d'origine kurde- les a convoqués à un sommet. Un sommet qui n'aura sûrement servi à rien puisqu'il était boycotté par les principaux partis sunnites.

Djalal Talabani a néanmoins tiré la sonnette d'alarme sur les risques d'un embrasement généralisé. "Eteindre le feu de la sédition est un devoir sacré et passe par l'unité nationale", a-t-il notamment déclaré.

Couvre-feu

Un couvre-feu a été imposé vendredi durant la journée jusqu'à 16H00, heure locale, à Bagdad ainsi que dans trois autres provinces, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Ibrahim Jaafari. Il est interdit de circuler jusqu'à 16H00. La mesure est appliquée à Bagdad ainsi que dans les provinces de Diyala, Babylone et Salaheddine, où se trouve Samarra, où un lieu saint chiite a été dynamité mercredi. Des barrages ont été mis en place pour empêcher tout déplacement entre les différents quartiers de la ville.

Xcuses !

Mauvaise manip.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLISKIN Membre 1 046 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

mais que racontez-vous !!!

les américains , elus de dieu on apporter la paix ,la libertée et la prospéritée en ce lieu et vous parler de guerre civil ;)

Modifié par PLISKIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant