Les serveurs P2P eDonkey Razorback saisis


Phob Animateur 45 461 messages
Newser‚
Posté(e)
internet.jpg

Les serveurs P2P eDonkey Razorback saisis


Mardi 21 Février - 16:40

Est-ce un nouveau coup dur pour le Peer To Peer ? Un an après la vague d'actions judiciaires lancées...





Est-ce un nouveau coup dur pour le Peer To Peer ? Un an après la vague d'actions judiciaires lancées contre les sites BitTorrent, notre confrère Ratiatium nous apprend que les serveurs Razorback qui étaient [...]






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: Clubic.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Encore une fois, ils se sont trompés de cible, c'etait l'un des seuls serveurs Edonkey aidant a la diffusion de contenu légal.

De plus, ils avaient demandé au major de leur donné une liste des fichiers a blacklistert, ce qui n'a jamais été fait..

De toute facon c'est bien connu, les majors preferent les proces pour se remplir, encore un peu plus, les poches!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack Bauer Membre 1 312 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Il semblerait qu'il y est des contrefaçons de razorback qui traîne sur la mule, si vous en voyez ne vous connectez pas dessus.

Razorback est désormais Américain et appartient à la Mpaa.

64.34.161.177:5661 Razorback 2.4 United States 564743 44617688 8 days ++ 59 61 Yes Yes 17.7 144 35 Yes Yes www.razorback2.com - dual opteron 248 16gb

64.34.165.203:5306 Byte Devils United States 532825 42095464 8 days ++ 59 61 Yes Yes 17.7 146 35 Yes Yes http://www.bytedevils.com/

64.34.162.148:5661 Razorback 2.3 United States 465223 36754706 8 days ++ 59 61 Yes Yes 17.7 149 36 Yes Yes www.razorback2.com - dual opteron 248 16gb

64.34.162.138:5661 Razorback 2.0 United States 364775 28820061 8 days ++ 59 61 Yes Yes 17.7 141 36 Yes Yes www.razorback2.com - dual opteron 248 16gb

64.34.165.204:5306 Byte Devils United States 320573 25331691 8 days ++ 59 61 Yes Yes 17.7 145 35 Yes Yes http://www.bytedevils.com/

Modifié par Jack Bauer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

C'est serveur sont ancien et datent de quelques mois, les Sony Boys sont egalement à éviter

Seul les serveur

Razorback 2.0 (IP: 195.245.244.243)

Razorback 2.1 (Ip: 195.245.244.244)

sont ceux de l'association Razorback. ( www.razorback2.com HS pour le moment, les serveurs ont été saisis)

Un serveur Razorback 3 (http://www.razorback3.com/) , existe aussi mais ne fait pas parti de l'association, il se sert du nom uniquement.

Une news a été postér a ce sujet, il y a quelques temps:

http://www.forumfr.com/sujet-4794-hl-razorback.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)
La police a saisi à Zaventem, en Belgique, deux des serveurs peer-to-peer (P2P) les plus importants au monde. Ils permettaient l'échange illégal de millions de fichiers audio-visuels de particulier à particulier. La police fédérale a saisi mardi les plus importants serveurs Razorback à Zaventem, a indiqué ce mercredi la Belgian Anti-Piracy Federation (BAF) dans un communiqué.

Ces serveurs sont responsables d'un tiers des téléchargements sur le réseau e-Donkey, principalement utilisé pour l'échange de fichiers illégaux. Le gestionnaires de ces serveurs a été emmené pour subir un interrogatoire, précise le communiqué, ajoutant que le propriétaire suisse avait également été arrêté.

Les deux serveurs Razorback, créés en 2000 et établis à Zaventem, comptaient chacun plus d'un million d'utilisateurs en simultané et donnaient accès à plus de 140 millions de fichiers illégaux parmi lesquels des films, des séries télévisées, de la musique, des jeux et des logiciels. Juste après leur mise hors ligne, plus de 500.000 utilisateurs ont arrêté d'utiliser le réseau e-Donkey.

Razorback fonctionne comme une sorte d'annuaire téléphonique, explique la BAF. Les serveurs répertorient tous les fichiers présents sur les ordinateurs des personnes qui s'y connectent, même brièvement. Si quelqu'un souhaite télécharger un fichier déterminé, le serveur le renvoie et le connecte aux ordinateurs des autres utilisateurs qui mettent ce fichier à disposition.

Pour se connecter à Razorback, il est nécessaire de disposer d'un logiciel tel que e-Mule. La police suisse avait lancé une enquête l'année dernière à l'encontre du propriétaire des serveurs. La BAF a participé à l'opération en collectant des preuves. Les autorités belges ont également été impliquées et le parquet de Bruxelles a mandaté la Federal Computer Crime Unit de la police fédérale pour procéder à la saisie des serveurs.

La Motion Picture Association, qui défend les intérêts de l'industrie cinématographique américaine en dehors des Etats-Unis, a pour sa part introduit une plainte au pénal contre le propriétaire des serveurs, qui habite en Suisse.

500 000, le temps que des users se connectent a un autre serveur, ce n'est pas razorback le centre du réseau Ed2k.

Apparement, ca s'annonce tres mal parti de revoir Razorback un jour.... ;)

Au moins les prochains seront ce qu'il faut faire, il faut mieux rester dans l'illégalité total que d'essayer de faire du P2P legal et gratuit qui ne plait pas du tout aux Majors, vu que c'est encore un manque a gagné.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Modérateur- Membre 187 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

En même temps, ça va ressember à une histoire.. belge.

Avec un bon avocat, les administrateurs pourront faire valoir leur droits..

A moins de modifier la consitution ou de s'arranger avec les lois, le P2P n'est pas illégale en lui-même. (A la limite le P2P destiné au téléchargement, et pourtant..).

Reproché a un serveur edk d'être un "Annuaire" de liens, c'est du grand nimporte quoi. Nul hebergeur n'est censé controlé la nature des échanges sur sont serveur, si du reste cela est possible.

Car la en effet, je sais pas exactement comment ça fonctionne, mais je crois pas qu'on trouvera la moindre référence à un fichier illégal sur ces serveurs, Razorback connecte les utilisateurs (a responsabilité égale avec le logiciel du reste), pas les fichiers..

De plus, ces infos de connection semblent contenues dans la mêmoire vive du serveur.. les Hdd risquent d'être bien vides.. ;)

Je pronostique une nouvelle victoire du P2P dans cette affaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack Bauer Membre 1 312 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
C'est serveur sont ancien et datent de quelques mois, les Sony Boys sont egalement à éviter

Seul les serveur

Razorback 2.0 (IP: 195.245.244.243)

Razorback 2.1 (Ip: 195.245.244.244)

sont ceux de l'association Razorback. ( www.razorback2.com HS pour le moment, les serveurs ont été saisis)

Un serveur Razorback 3 (http://www.razorback3.com/) , existe aussi mais ne fait pas parti de l'association, il se sert du nom uniquement.

Une news a été postér a ce sujet, il y a quelques temps:

http://www.forumfr.com/sujet-4794-hl-razorback.html

Non Caez ça date seulement depuis la saisie de Razorback, donc attention à ceux qui téléchargent des choses pas toujours très légale, car si vous avez le malheur de vous connectez sur ce nouveau Razorback, votre IP et le contenu de la liste de vos téléchargements seront entre leurs mains.

Modifié par Jack Bauer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Oui, jack pour Le razorback 2.0 et 2.1, mais avant la saisie la mpaa avait mis un 2.2 , 2.3 , 2.4 ....

En meme temps que les Sony Boy & co ;)

Nouvelle news provenant de Ratiatum.com:

L'industrie du cinéma avait salué une "victoire majeure" en évoquant la saisie des serveurs eDonkey/eMule de Razorback. Mais comme prévu, la chute du plus gros serveur mondial n'a eu aucun effet sur le niveau d'utilisation des réseaux P2P...

Nous révélions la semaine dernière la saisie des serveurs Razorback, les plus gros serveurs eDonkey/eMule du monde, qui accueillaient plus d'un million d'utilisateurs. Mais immédiatement nous avions indiqué que "la disparition de Razorback ne changera absolument rien pour les millions d'utilisateurs d'eMule, qui bénéficient déjà depuis de très nombreux mois d'un réseau entièrement décentralisé baptisé 'Kad'". La MPAA, l'association américaine de l'industrie cinématographique, s'était bien sûr aussitôt réjouie de cette opération suisso-belge, et avait salué "une victoire majeure dans [leur] combat pour arrêter la fourniture de contenu illégal qui circule sur l'internet via les réseaux peer-to-peer". En réalité, comme nous l'indiquions alors, "avec la saisie des serveurs de Razorback, seule la partie légale du P2P a été atteinte".

CacheLogic, la très sérieuse firme britannique spécialisée dans l'étude et la gestion du traffic P2P, récemment associée à NTL pour mettre en place un réseau BitTorrent légal, confirme nos pensées sur eCommerce Times. "Nous n'avons vu aucun effet [de l'arrêt de Razorback] sur les niveaux de traffic eDonkey", confie au magazine Andrew Parker, responsable technique de CacheLogic. "Au niveau technique ça n'est pas particulièrement surprenant, le serveur Razorback est simplement un serveur d'index eDonkey. Il ne contient en réalité aucun contenu illégal en soit, mais uniquement les détails sur qui partage quel contenu".

A l'heure où nous écrivons ces lignes, 3,4 millions d'utilisateurs s'échangent des fichiers sur eMule, soit sensiblement le même nombre qu'un lundi matin traditionnel.

Accusé par l'industrie, Razorback devra défendre son innocence

Dans une interview accordée au journal suisse Le Nouvelliste, Maître Sébastien Fanti, l'avocat de l'association Razorback et de son administrateur Bile666, affirme que ses clients "sont innocents". "Ils ne sont pas fous non plus et ont demandé des avis de droit dans toute l'Europe pour savoir si leur activité était légale ou non", indique l'avocat. "On ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir pris de précautions, que ce soit au niveau légal ou technique (développement et mise en place d'un filtrage par algorithmes, par «hash» en termes techniques)".

"Il faudra [que les plaignants] viennent nous prouver qu'il y avait quelque chose d'illicite sur ce serveur qui appartient à l'association de droit suisse Razorback et que mon client qui n'est que membre du comité en a eu connaissance", ajoute Me Fanti. "De surcroît, il n'est pas responsable du reste du réseau".

"Aujourd'hui on ne peut pas dire que mon client a commis quelque chose d'illicite", martelle l'homme de loi. "Et aujourd'hui on le présente comme LE gros pirate. Mais quel pirate ? Seule son activité professionnelle l'empêche d'apparaître au grand jour et de s'expliquer".

Il faudra néanmoins attendre de nombreux mois avant que Razorback ne puisse se défendre face à un tribunal et peut-être prouver son innocence au regard du droit d'auteur. Techniquement, Razorback ne semble pas plus responsable de l'indexation de fichiers illicites véhiculés sur le réseau eDonkey que Google n'est responsable de l'indexation de contenus illicites diffusés sur le web. C'est en tout cas ce que devra juger la justice suisse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant