Villiers-le-Bel, un an après


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
villiers-le-bel.jpg

Villiers-le-Bel, un an après


Mardi 25 novembre - 18:21

Le 25 novembre 2007, à Villiers-le-Bel, dans le Val d'Oise, une collision entre une mini-moto et une voiture de police causait la mort de deux adolescents, et provoquait des émeutes d'une violence inouïe



Le 25 novembre 2007, à Villiers-le-Bel, une collision entre une mini-moto et une voiture de police causait la mort de deux adolescents de 15 et 16 ans, Moshin et Lakami. Une étincelle qui mit le feu à la cité du Val d'Oise. Quatre jours durant, des violences éclatèrent, des policiers finirent blessés par des tirs d'armes à feu, un commissaire fut roué de coups, une école, une bibliothèque, une antenne de police et des commerces furent incendiés.

Un an après le drame, cinq informations judiciaires ont été ouvertes pour ces violences et 27 personnes ont été mises en examen dont cinq écrouées. Mais aucune enquête n'a été bouclée et aucun procès n'est en vue. "Nous avons été reçus par le juge une fois. Depuis, pas de nouvelle. L'enquête va trop lentement. Cela me fait de la peine que la justice ne passe pas", estime Araf Sehhouli, le père de Moshin, un des deux adolescents tués il y a un an.

L'antenne de police incendiée a été remplacée en mai, comme cela était prévu de longue date, par un grand commissariat aux allures de bunker noir. Ouvert la nuit et le week-end contrairement à l'ancien établissement, il abrite 57 agents dont 31 affectés à la sécurité de Villiers contre 28 auparavant. Le ministère de l'Intérieur a annoncé l'implantation d'une unité territoriale de quartier (Uteq) au premier semestre 2009. Depuis les évènements, les policiers tentent de mettre fin à des bagarres récurrentes entre bandes de quartiers de la ville qui "débouchent quasi systématiquement sur des affrontements avec la police", selon le cabinet du préfet pour qui "ces actes hostiles sont plus fréquents en 2008".

Il y a dorénavant une "étiquette Villiers-le-Bel"

La bibliothèque Louis Jouvet partie en fumée pendant les émeutes urbaines a cédé sa place à une nouvelle, baptisée "Aimé Césaire", inaugurée en septembre. L'école mitoyenne a été rasée et remplacée en mai par des préfabriqués en attendant l'ouverture d'une nouvelle école en 2010. "é part l'école et la bibliothèque, rien n'a changé. Les évènements sont toujours dans les têtes. La colère a laissé place à l'incompréhension. On se demande où sont passés les gens qui avaient promis d'investir ici", remarque Thibaut Baka, un "grand frère" qui vient de monter une structure pour favoriser l'implantation d'entreprises à Villiers.

Thibaut Baka souligne qu'il y a dorénavant une "étiquette Villiers-le-Bel" difficile à porter quand on demande un prêt à la banque ou qu'on envoie son CV. "Les politiques et les médias ont fait de l'émotion mais rien n'a suivi, c'est un peu désespérant", relève Marie-Michèle Pisani, directrice de la mission locale. Depuis un an, la mission locale a mis en place des aides pour passer le permis de conduire et favoriser l'accès des jeunes aux entreprises, "mais sans moyens exceptionnels", précise-t-elle. "Ce qui s'est passé en 2007, ce n'est pas le Villiers de tous les jours. La ville est toujours en déficit de services publics, mais on a progressé", estime le maire, Didier Vaillant (PS), qui s'apprête à inaugurer en janvier une chambre de commerce.



lepoint.fr (avec agence)
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

C'est quand même triste de voir une ville entière privée de bibliothèque, d'école, de police, d'emploi, de services... et de se voir privée d'aide quand elle commence à se relever...

TOUT CA A CAUSE DE QUELQUES ABRUTIS !!!

Des gens en marge de notre société, qui se croient au-dessus des lois, et qui détruisent les biens publics et rendent la vie impossible aux simple citoyens qui voudraient bien être tranquilles !!!

Je ne sais pas ce que je leur ferait si j'en avait le pouvoir, mais HEUREUSEMENT qu'il y a la police et la justice pour régler ça, parce que si c'était au peuple de choisir leur sort, je ne pense pas qu'on les laisserait sortir, peut-être même pas vivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Villiers le Bel. 2010

Visiblement, les abrutis changent de camps.

Après le non-lieu prononcé en faveur des policiers en octobre 2009, la justice, fait rarissime, ordonne un complément d'information visant à établir la responsabilité des policiers en vue d'une mise en examen du conducteur pour homicide involontaire.

Il y avait eu in non lieu pour eux. Mais force est de constater qu'ils ne sont pas blanc comme neige, d'où la colère légitime des riverains confrontés à une police au dessus des lois tuant en toute impunité leurs enfants.

Je ne puis qu'encourager la police et la justice dans ce sens. Les banlieues bruleraient moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

il semble que la vérité aie du mal à sortir...en tout cas, il y a des gamins morts mais aussi des policiers qui doivent souffrir... :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant