A quelle époque auriez vous aimé vivre?

Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)
@Olivier : c'est marrant, quand les mecs comme toi disent qu'ils veulent vivre sous Napoléon, c'est jamais en tant que troufion qui se fait dézinguer sur le champ de bataille. On se demande bien pourquoi tiens.

Je pense la même chose des royalistes qui veulent un retour à la monarchie, mais avec leurs titres de noblesse bien sûr :smile2:

sinon pour le débat, à la préhistoire....là où tout restait à découvrir à apprendre, un terrain vierge...bon sans les dinosaures pour me croquer ou les tribus rivales pour me massacrer dès que je fais un feu......le sang bleu bouillonne t-il en moi ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

danya Membre 1 673 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)
Je pense la même chose des royalistes qui veulent un retour à la monarchie, mais avec leurs titres de noblesse bien sûr :smile2:

sinon pour le débat, à la préhistoire....là où tout restait à découvrir à apprendre, un terrain vierge...bon sans les dinosaures pour me croquer ou les tribus rivales pour me massacrer dès que je fais un feu......le sang bleu bouillonne t-il en moi ? ;)

:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)

...à l'epoque de louis XIV,à la cour bien sur :smile2:

schaller

ridicule_1995_diaporama_portrait.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Caller of the Storms
Invité Caller of the Storms Invités 0 message
Posté(e)

D'un autre coté ça se comprend, et je ne parle pas de ça moi, mais bien de ceux qui auraient aimé être dans la peau de militaires. Je vois pas l'intérêt de vivre comme un maréchal de merde qui affronte jamais le feu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rammstein88 Membre 306 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)

J'aurais aimé vivre sois entre les 2 guerres ou genre 70-80.

Alors qui je suis ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 420 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
Quand on aura le vaccin contre le SIDA.

Quand les enfants ne feront plus la guerre.

Quand la famine ne tuera plus, ni la soif.

Autrement dit, jamais... Une époque où il n'y avait ni SIDA ni enfants-soldats ni famine serait sûrement plus envisageable, comme avant la naissance de l'Homme...

:mur:

j'aurais aimé pouvoir leur dire d'en faire quelques dizaines comme toi.

:smile2: Le frigo serait toujours vide... :o tu veux me tuer? ;) :D

Modifié par konvicted

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juana Membre 1 211 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

Pas d'époque en particulier mais j'aimerai bien un machine à remonter le temps juste pour comprendre toutes ces civilisations dans leur réalité , voir par moi même , me balader d'une époque à l'autre .

celle de demain

Aucune nostalgie .. résolument tourné vers le futur ... Mais de quoi sera fait demain ?

Connais ton passé , ton vrai passé

afin de mieux construire ton présent

et appréhender sereinement l'avenir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)
Ah ce bon vieux Cioran.

"Je vous avait prévenu qu'il valait mieux que je ne revienne pas".

@Olivier : c'est marrant, quand les mecs comme toi disent qu'ils veulent vivre sous Napoléon, c'est jamais en tant que troufion qui se fait dézinguer sur le champ de bataille. On se demande bien pourquoi tiens.

Mais de toute façon c'est vraie pour tout le monde. Même Napoléon lui même était 1 piètre soldat au début de sa carrière. Et ils était incontestablement meilleur en commandant. Un autre exemple, le fils de louis XV non plus avait peur des champs de bataille et ne voulait jamais s'y rendre. mais sinon troufoin cela faire pas rêver quelque soit l'époque. Pour ma part c plus le manque de prestige que la mort qui me dérange

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

j'aurais aime vivre en amerique parmis les cheyennes a l'epoque ou aucun blanc n'avait foule le sol americain...lepeu que je connaisse de ce peuple me correspond bien :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
New comer Membre 1 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Celle que nous vivons me convient parfaitement. Entre choisir de vivre comme un sauvage, un esclave ou un colonisé, c'est vite décidé!

Mais bon, il y a aussi la grande époque égyptienne qui n'aurait pas été mal non plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Caller of the Storms
Invité Caller of the Storms Invités 0 message
Posté(e)
Mais de toute façon c'est vraie pour tout le monde. Même Napoléon lui même était 1 piètre soldat au début de sa carrière. Et ils était incontestablement meilleur en commandant. Un autre exemple, le fils de louis XV non plus avait peur des champs de bataille et ne voulait jamais s'y rendre. mais sinon troufoin cela faire pas rêver quelque soit l'époque. Pour ma part c plus le manque de prestige que la mort qui me dérange

Perso je m'en fous du prestige, quitte à porter l'uniforme autant ressembler à ça :

starship.jpg

Que :

Joseph_Joffre.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danya Membre 1 673 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

En 2008 ca ma vas bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
D'un autre coté ça se comprend, et je ne parle pas de ça moi, mais bien de ceux qui auraient aimé être dans la peau de militaires. Je vois pas l'intérêt de vivre comme un maréchal de merde qui affronte jamais le feu.

Napoleon n'hésitait pas à affronter l'ennemi sur le terrain, ses maréchaux non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

Le Maréchal Lannes en est la preuve :smile2: il a terminé amputé des 2 jambes lors de la bataille d'Aspern-Essling et décéda peu après.

Vive l'Empereur, Vive le maréchal Lannes, à mort l'empereur Francois I

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Flowright Membre 994 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)
Napoleon n'hésitait pas à affronter l'ennemi sur le terrain, ses maréchaux non plus.

Trop un mec frais ce Napoléon! C'est pas le mec qui a été président de l'Empire ou un truc comme ça? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

"président de l'Empire" :smile2: ;) il peut se retourner dans ses 6 cercueils le pauvre Napoléon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Le puritanisme, j'insiste, le lyrisme mal placé c'est la réalité du romantisme.

Le XIXe siècle c'est le temps de la haine du corps, du retour à la pudibonderie bien protestante, c'est la fin de la tolérance vis à vis de l'homosexualité notamment. C'est également le siècle des boucheries napoléoniennes, de la merde dans les bas de soie et de façon plus générale c'est un siècle de décadence.

Heureusement, il y eut Nietzsche Wagner ou Beethoven pour relever le niveau général.

Siècle de décadence, comme tu dis!

Il n'y a jamais eu autant de demi-mondaines que sous ce siècle!

Le puritanisme concernait surtout la Bourgeoisie, pas les écrivains.

Boucherie napolonienne ? C'est encore l'Empereur qui veillait le plus à la vie de ses soldats, en Europe!

Lors de la bataille d'Austerlitz, le génie de l'empereur ne fit "que" 8000 morts ou blessés, contre

35000 morts du côté des alliés austro-russes. Napoleon eut toujours à coeur de préserver le plus grand nombre de vies possibles (du côté de ses soldats, bien-sûr, n'exagérons rien! :D ).

A noter que, durant cette bataille, les adversaires étaient bien supérieurs en nombre. Cela n'empêcha pas l'Empereur de déclarer (le 1er décembre 1805, veille de la bataille) : "Avant demain, cette armée sera à moi!"

C'est à l'issue de celle-çi qu'il lança à ses soldats : "Soldats, je suis content de vous!" :smile2:

Quant à l'évocation de Nietzche, Beethoven et Wagner (ce dernier était cher à mon roi, Louis II ;) ), ce sont, comme par hasard, des prussiens!

Comme si ces derniers étaient les seuls à voir naître des génies (oui, je reconnais tout de même leur génie.)! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
"président de l'Empire" :smile2: ;) il peut se retourner dans ses 6 cercueils le pauvre Napoléon.

:o

J'aurais vraiment tout lu!

Ah, Olivier, dans quel monde vivons-nous... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Le Maréchal Lannes en est la preuve ;) il a terminé amputé des 2 jambes lors de la bataille d'Aspern-Essling et décéda peu après.

Vive l'Empereur, Vive le maréchal Lannes, à mort l'empereur Francois I

Et que dire de Oussino, "l'homme aux trente deux blessures", de Ney dit "le brave des braves", de Murat ou de Soult, tous de vaillants guerriers... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Hugo, un salaud réac qui traitait sa femme en esclave et qui avait une vision phallocrate de la société qui en écoeurait pas mal aujourd'hui. Et qui en plus trempait dans un misérabilisme et un romantisme écoeurant.

Ce fils d'un général de Napoleon (rappelons-le, au passage... ;) ), était d'une terrible inconstance au niveau politique : tantôt de droite, tantôt de gauche, il en vint même à écrire un livre frisant l'hérésie et la mauvaise foi sur notre cher empereur.

Mais son talent était réel.

Zola, une écriture lourde, bourrative et oppressante, qui n'a d'intérêt que dans la description de la condition ouvrière de l'époque.

Alternant confort matériel et misère, tantôt bon élève, tantôt cancre, ce génie (oh, que je l'aime, cet homme! :smile2: ) fut conteur, journaliste, critique d'art et accusateur (Affaire Dreyfus).

"Je n'ai pas voulu que mon pays restât dans le mensonge et dans l'injustice. On peut me frapper ici. Un jour, la France me remerciera d'avoir aidé à sauver son honneur".

La description de la condition ouvrière...et de la Bourgeoisie.

Balzac, insignifiant.

On doit à cet épicurien, bourreau du travail, la naissance du roman feuilleton et, en partie, à la création de la protection du droit d'auteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant