Elle tue son mari mais conserve son droit à l'héritage


konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
dollars_4465_w185.jpg

Elle tue son mari mais conserve son droit à l'héritage


Mardi 11 novembre - 12:44

Norwalk, Connecticut, états-Unis ¿ Une femme qui a tué son mari pourra bénéficier de son héritage : une propriété d'une valeur de 1,2 million de dollars (plus de 941 000 ¿).



Si Mary Ann Langley a été reconnue coupable d'homicide sur son mari, les lois de l'Etat du Connecticut lui permettent de garder son héritage. James, le mari de Mary Ann, est mort en décembre 2006 après qu'elle a jeté 2 tasses d'essence sur lui et lui a mis le feu dans leur maison.

Le procès a duré sept jours et a conclu à la culpabilité de la suspecte pour homicide volontaire au premier degré. Willie Langley, le frère de James, raconte : « Si vous tuez quelqu'un, pourquoi devriez-vous en profiter ? Je pense que si vous versez de l'essence sur un homme, vous avez pour but de le tuer, mais [l'accusation] ne pouvait pas le prouver ».


Suite de l'article...
Source: Zigonet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Ben....faudra m'expliquer la différence entre un homicide et un assassinat....help!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
Ben....faudra m'expliquer la différence entre un homicide et un assassinat....help!

Un homicide est l'action de tuer quelqu'un volontairement ou pas. Un assassinat est un homicide non seulement volontaire mais aussi prémédité. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant