Pourquoi encense-t-on le sport à ce point?

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
:snif:

C'est la faute au sport ou a celui qui le pratique ?

Avant tout aux pratiquants, bien sûr. Mais c'est aussi à cause de l'image valorisante qu'on donne au sport. Il rendrait plus beau, plus fort, plus sain, plus vivant quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Mais on parle bien de d'encensement du sport, par qui si ce n'est la société ?

Toi peut-être, je n'ai pas le souvenir d'avoir traité là dessus.

Il rendrait plus beau, plus fort, plus sain, plus vivant quoi.

C'est pas faux non plus.

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Mais le sport n’a pas de sens si on ne se donne pas à fond.

J’imagine mal une handballeuse sur le terrain expliquer à son entraineur qu’aujourd’hui elle n’a pas envie de courir.

Par contre j’imagine qu’après le sport, on n’ait plus envie de râler. On se vide, et on fini par accepter sa condition. Est il normal d’être stresser par la vie, et de l’évacuer par ce biais ?

Je ne crois pas. Je préfère être cool et faire du sport pur le plaisir, pas pour remédier (et quel remède) à mon stress quotidien.

Et désolé, mais tous les gros sportifs que je connais, passé trente ans, sont généralement en miettes.

PS. L'encensement est le sujet.

Modifié par PASDEPARANOIA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Je dirai le traitement social du sport.

Pourquoi prend il une telle place dans nos vies pour si peu de pratiquants ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
... si peu de pratiquants ...

Bah voilà, tu as tout faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jadus Membre 398 messages
Forumeur survitaminé‚ 108ans
Posté(e)
Tout comme certains intellectuels ne sont pas souvent des sportifs si on prends ton raisonnement :snif:

L'expérience et la logique me feraient plutôt dire qu'ils ne sont "jamais" des sportifs. A vrai dire, je n'ai jamais rencontré un seul intellectuel qui soit sportif. Evidemment je parle du véritable intellectuel et du véritable sportif. On peut faire un peu de tout à petite échelle, mais c'est une autre histoire...

Tu prends des exemples extrêmes, tout le monde ne passe pas tout son temps libre à faire du sport, je dirais même plus, personne. Pas même les pro. Tout le monde a le temps de se cultiver donc, après c'est une question d'envie :snif:

Rien d'extrême, juste un constat. C'est logique. On ne peut pas tout faire, les journées ne font que 24 heures. Une fois rentrés du travail, les bibliophiles ne vont pas s'amuser à courir après la baballe et les sportifs vont profiter du peu de temps qu'ils ont pour pratiquer leurs activités.

De plus je pense pas que ce soit une question de capacité, mais une question de plaisir. Certains prendront du plaisir à lire Descartes, d'autres à faire du sport. Normal donc qu'ils privilégient une activité à l'autre. Et l'un n'empêche pas l'autre.

Il y a d'indéniables prédispositions au travail intellectuel ou sportif. Il est certain que l'une ou l'autre activité sera privilégiée et phagocytera la seconde. Vu le peu de temps libre pour les loisirs, un sportif ne sera jamais un intellectuel, tout comme l'inverse est vrai. Un subtil mélange amènera tout au plus une médiocrité dans les deux domaines. Alors être moyen partout ou bon dans un seul domaine, à chacun de choisir :snif:

Entièrement faux. Le sport est un apprentissage puis une maitrise de son corps. Pour ceux qui penseraient que l'absence de sport permet de connaitre son corps également, je répondrais une nouvelle fois : entièrement faux. Et pour cause : connaitre la réaction de son corps durant un effort sportif sans le pratiquer est impossible, par exemple.

Le sport n'a pas l'apanage de l'apprentissage corporel et heureusement.

Un exemple très simple : la "mindfulness meditation", développée à partir des méthodes méditatives du bouddhisme theravada et qui permet à chacun de prendre conscience de son corps, de mouvements involontaires et insoupçonnés jusque là, du fonctionnement de ses pensées, de ses gestes et même du travail des organes internes, bref, de se redécouvrir. Inutile d'être un sportif pour avoir la maitrise de son corps. Il suffit d'être observateur et attentif. Ca n'est pas pour rien qu'on appelle cette technique : "la pleine conscience". Elle est utilisée en thérapie dans de nombreux pays et démontre que dans l'absence totale de mouvement, l'on peut apprendre à domestiquer son corps dans des proportions inimaginables, même pour un sportif. :snif:

Le sport permet tout au plus de connaitre ses limites "mécaniques" et de tester sa résistance mentale à l'effort et à la douleur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)
Bah voilà, tu as tout faux.

De nombreux pratiquant ? Juste pendant la scolarisation. La vie active met un frein à ce genre de loisir. L'âge aussi.

Et le jeune sportif prêt à en découdre commence lentement à tisser sa chrysalide. Quand il se réveille, il est assis devant sa TV, une bière à la main. Puis il va s'inscrire dans un club, plus pour mater des culs que pour le sport.

Il n'y a pas de raison d'encenser cette pratique qui pour moi reste de l'hygiène de vie du quotidien. Certainement pas une fin en soi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Jadus,

L'absence totale de mouvement se traduit par la mort. De plus je parle d'un apprentissage et d'une maitrise, ces mots excluent-ils d'autres possibilités ?

"la pleine conscience", impossible dans l'absence du mouvement. Sans vouloir rejeter les vertus de cette pratique, le nom donné est d'une prétention grotesque.

De nombreux pratiquant ? Juste pendant la scolarisation. La vie active met un frein à ce genre de loisir. L'âge aussi.

Tu as raison, plus de 16 millions de licences en France pour l'année 2007 c'est peu (sans compter la pratique sans licence...).

Look !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Non, c'est proportionnellement ce que j'avance. Les moins de 20 ans représente 25 % de la population. 16 millions de licenciés sur 64 millions d'habitants, ça fait ?

Et de toute façon, je ne remets pas en cause le nombre de pratiquant, mais la motivation de ceux ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Non, c'est proportionnellement ce que j'avance. Les moins de 20 ans représente 25 % de la population. 16 millions de licenciés sur 64 millions d'habitants, ça fait ?

Et de toute façon, je ne remets pas en cause le nombre de pratiquant, mais la motivation de ceux ci.

Ah, parce que tu connais leur motivation ?

Comment fais-tu ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)
Je sais bien que le sport c'est bon pour la santé, mais on peut aussi s'en passer. J'ai toujours eu dans mon entourage une majorité de gens qui disent que le sport c'est indispensable et qui finissent par mépriser ceux qui n'en font pas. Mon ex-mari passait plus de temps en salle de musculation qu'avec moi et pas question de faire du sport ensemble de toute façon. On m'a toujours pratiquement "reproché" de ne pas être sportive alors que ma santé et mon poids ne le rendaient pas indispensable.

Je ne comprends pas.

Je vois des sportifs couturés de partout, des sportifs qui meurent jeunes, du dopage dans le sport, etc.

Lien vers un sujet sur le sport et ses excès

Alors, pourquoi encense-t-on le sport à ce point?

...compliqué à expliquer ton truc,mais pour moi,je dirais que je dois beaucoup au sport :snif: .la vie sans sport,je ne la conçois que difficilement :snif:

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jadus Membre 398 messages
Forumeur survitaminé‚ 108ans
Posté(e)
Jadus,

L'absence totale de mouvement se traduit par la mort. De plus je parle d'un apprentissage et d'une maitrise, ces mots excluent-ils d'autres possibilités ?

"la pleine conscience", impossible dans l'absence du mouvement. Sans vouloir rejeter les vertus de cette pratique, le nom donné est d'une prétention grotesque.

Méthode au nom "grotesque" qui est utilisée par les thérapeutes pour guérir les dépressifs, pour diminuer les douleurs des malades chroniques, pour ancrer les rêveurs et pour bien d'autres choses, en leur donnant la "pleine conscience" de leur corps et de leurs mouvements, par l'écoute et l'attention. Un nom parfaitement bien choisi qui reflète très bien ce que cette technique amène. On ne pouvait trouver plus approprié en réalité. En réalisant chaque geste de manière consciente, on sort de l'automatisme et l'on acquiert un réel éveil corporel.

A contrario, le sportif est bien souvent dans un schéma où il ne fait que répéter mécaniquement un geste ou réagir à un même stimuli. C'est d'ailleurs cette répétitivité qui amène un bien-être grâce à l'état second qui est provoqué.

Le sport vide l'esprit, l'activité mentale le stimule.

L'absence de mouvement amène l'être à se recentrer sur sa vie intérieure, c'est un "retournement". On en apprend bien plus sur soi-même grâce à ça, qu'en courant après une balle. Cette technique a fait ses preuves durant les quelques milliers d'années où elle a été pratiquée par les bouddhistes.

Maintenant, chacun fait ce qu'il veut et pense ce qu'il veut. C'est une autre histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Exactement.

Je me souviens quand je pratiquais du wind surf, nous faisions de la méditation transcendantale.

Allongé sur le sable, immobile, il fallait ressentir son corps au plus profond de l'organisme, sentir littéralement le sang couler dans tous ses organes.

Bon, il est vrai aussi que ce genre de pratique sportive demande une interface corps machine très aiguisé. Pas de répétition, du feeling. Et pas fatiguant. Bref, du bonheur.

A contrario il faut me dire ce qui motive à se faire mal sans autre bénéfice que de rentrer chez soi en compote.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
L'absence de mouvement...

N'existe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jadus Membre 398 messages
Forumeur survitaminé‚ 108ans
Posté(e)
N'existe pas.

Contredire pour contredire... C'est un pur troll, d'autant que tu as très bien compris ce que je voulais dire. Si c'est pour en arriver là, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de continuer...

Exactement.

Je me souviens quand je pratiquais du wind surf, nous faisions de la méditation transcendantale.

Allongé sur le sable, immobile, il fallait ressentir son corps au plus profond de l'organisme, sentir littéralement le sang couler dans tous ses organes.

Ce n'est pas de la méditation transcendantale :snif:

La MT consiste à répéter mentalement un mantra donné par un professeur certifié. Ce que tu dis décris ressemble plus à une technique de relaxation ou de sophrologie, mais c'est tout aussi bénéfique.

Modifié par Jadus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Contredire pour contredire... C'est un pur troll, d'autant que tu as très bien compris ce que je voulais dire. Si c'est pour en arriver là, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de continuer...

Donc selon toi l'absence de mouvement existe. Bien, peux-tu me le prouver ?

Modifié par SN3 The last.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jadus Membre 398 messages
Forumeur survitaminé‚ 108ans
Posté(e)

Donc selon toi l'absence de mouvement existe. Bien, peux-tu me le prouver ?

Ca devient ridicule. J'ai expliqué une technique de méditation ou l'on apprend à s'éveiller à son corps en restant immobile et en s'écoutant. Si tu veux t'amuser à contredire en défendant l'idée que dans l'absolu, l'immobilité n'existe pas, grand bien t'en fasse. Va en parler à un prof de philo. Ce genre de discussions vides de sens, dont le seul but est de montrer que l'on peut défendre un point de vue absurde, ne m'intéresse absolument pas. Donc, ignore moi et ne t'attends pas à ce que j'entre dans ton jeu :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Ca devient ridicule. J'ai expliqué une technique de méditation ou l'on apprend à s'éveiller à son corps en restant immobile et en s'écoutant. Si tu veux t'amuser à contredire en défendant l'idée que dans l'absolu, l'immobilité n'existe pas, grand bien t'en fasse. Va en parler à un prof de philo. Ce genre de discussions vides de sens, dont le seul but est de montrer que l'on peut défendre un point de vue absurde, ne m'intéresse absolument pas. Donc, ignore moi et ne t'attends pas à ce que j'entre dans ton jeu :snif:

Ton refus d'écouter ce que j'ai à te dire, en tout bien tout honneur, n'est qu'une manifestation de ton égo. D'ailleurs, le fait de refuser une contrariété, tel que le représentent mes réponses, prouve que ta méditation est infructueuse. En effet, accepter la contrariété permet d'accéder à un niveau supérieur de sagesse.

la "mindfulness meditation", développée à partir des méthodes méditatives du bouddhisme theravada...

Le bouddhisme est basé sur l'acceptation de l'impermanence :" Tout est changement à l'exception du changement", Bouddha. La méditation rend le corps immobile en apparence, cependant, même en ce cas, sa totalité est un ensemble de mouvement. La concentration est un effort mental, rien que ça est mouvement. D'ailleurs, et tu dois en avoir déjà fait l'expérience, tout ce qui est éprouvant mentalement se ressent physiquement, et inversement.

La méditation sert à séparer la compréhension des actions et des pensées, pour n'en garder que l'essence, mais ne peut en aucun cas les annihiler.

Bref, rentrer dans mon jeu eut été bien plus sage, la méditation n'est autre qu'un sport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Bref, rentrer dans mon jeu eut été bien plus sage, la méditation n'est autre qu'un sport.

sport n.m. (mot anglais, de l'ancien français desport, amusement): ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, pouvant donner lieu à compétition et pratiqués en observant certaines règles ; chacun des formes de cet exercice.

source: Larousse

La méditation se fait avec l'esprit. Restons dans le sujet, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant