Objectivité/Subjectivité, comment faire la part des choses ?


Invité Kemper Boyd
Invité Kemper Boyd Invités 0 message
Posté(e)

Un petit problème en passant :

Dans l'absolu, la réponse à un problème donné devrait rester strictement objective, laissant de côté tout parasite superflu (expérience perso, ressenti...).

Dans les faits ce genre de procédé sans nuance semble bien froid et, au minimum, difficile à atteindre.

Comment peut-on donc "doser" objectivité et subjectivité pour obtenir le juste milieu ?

A vos claviers !!!

Modifié par Kemper Boyd

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 138 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

En analysant nos propres arguments, et en les jugeant déjà, subjectivement, par nous même, afin de les épurer d'une grande dose de subjectivité. Cela demande un certain sens de l'abstraction, une introspection afin de comprendre notre jugement, notre solution sans doute subjective.

Ensuite, en confrontant nos arguments face à ceux des autres, en les comparant, et en analysant leur critique vis à vis de nos arguments ... bref, l'objectivité ne devient crédible que lorsqu'elle tend à être le dénominateur commun à plusieurs subjectivité.

Enfin, bon, je m'embrouille, mais on rejoint un peu le thème du forum sur la Vérité, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
New comer Membre 1 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Cela nécessite beaucoup de recul, savoir quand intervient notre subjectivité et donc notre expérience face au problème qui se pose à nous. Il faut donc forcément confronter notre expérience à celle des autres pour ne garder que ce qu'elle a de commun et de plus impersonnel avec les autres.

Bref, je rejoins un peu le point de vue de Pheldwyn... :snif:

Modifié par New comer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 741 messages
Θεία‚ 123ans
Posté(e)

Up !

Une remarque : Dans un débat, la subjectivité de l'interlocuteur a tendance à nous amener nous-même à moins d'objectivité. (Je dis "nous" mais en réalité je parle de moi. J'imagine que c'est une tendance partagée)

Je n'aime pas ça. Je trouve que ça double la difficulté et qu'on n'avance pas. Non seulement ça demande de faire l'effort d'amener l'autre à plus d'objectivité, mais en plus il faut lutter contre sa propre tendance à perdre une certaine objectivité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sandmann Membre 245 messages
Forumeur activiste‚ 29ans
Posté(e)
Une remarque : Dans un débat, la subjectivité de l'interlocuteur a tendance à nous amener nous-même à moins d'objectivité. (Je dis "nous" mais en réalité je parle de moi. J'imagine que c'est une tendance partagée)

Je partage ton analyse. C'est une raison pour laquelle, lorsque je réagis à un avis qui me semble subjectif (tranché), le mieux a faire, me semble-t-il est de dissociés les faits dont ont parle de la part personnelle de l'interlocuteur (j'ai tendance à penser émotive dans certains cas).

Je ne crois pas en l'objectivité absolue car nous avons tous nos parcours, nos vécus, etc.

Le soucis est qu'ensuite peut arriver des intervenants qui confrontent leur vision subjective (qui peuvent se valoir tout autant l'une que l'autre parfois) et s'enfermer dans un échange interminables et plutôt stérile sur le qui a raison ou tort. C'est domage quand çà arrive je trouve car cela polarise le débat plus que de raison et laisse peu de place ou de visibilité a des avis plus nuancés et tout aussi valables.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 741 messages
Θεία‚ 123ans
Posté(e)

Je ne crois pas en l'objectivité absolue car nous avons tous nos parcours, nos vécus, etc.

Sans doute oui. La subjectivité va de soi, l’objectivité demande toujours un effort, celui de justement se détacher de soi.

Le soucis est qu'ensuite peut arriver des intervenants qui confrontent leur vision subjective (qui peuvent se valoir tout autant l'une que l'autre parfois) et s'enfermer dans un échange interminables et plutôt stérile sur le qui a raison ou tort. C'est domage quand çà arrive je trouve car cela polarise le débat plus que de raison et laisse peu de place ou de visibilité a des avis plus nuancés et tout aussi valables.

Ce que tu décris là ressemble terriblement à ce qui se passe dans les débats de Ffr dès ils durent un peu trop longtemps^^. Ils se transforment en oppositions d’idées puis de personnalités (ou de "clans").

De toute façon, dès qu’on glisse vers une relation d’affrontement, on n’est plus dans l’échange ni dans l’auto-questionnement, on est juste dans l’esprit de convaincre (parfois même celui de paraitre). Et il n'y a rien de moins objectif que celui qui veut convaincre. La difficulté pour l'autre dans ces situations-là, c'est de ne pas se laisser aller à prendre la même posture.. Pas toujours facile.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sandmann Membre 245 messages
Forumeur activiste‚ 29ans
Posté(e)
Ce que tu décris là ressemble terriblement à ce qui se passe dans les débats de Ffr dès ils durent un peu trop longtemps^^. Ils se transforment en oppositions d’idées puis de personnalités (ou de "clans").

De toute façon, dès qu’on glisse vers une relation d’affrontement, on n’est plus dans l’échange ni dans l’auto-questionnement, on est juste dans l’esprit de convaincre (parfois même celui de paraitre). Et il n'y a rien de moins objectif que celui qui veut convaincre. La difficulté pour l'autre dans ces situations-là, c'est de ne pas se laisser aller à prendre la même posture.. Pas toujours facile.

Je pense que c'est humain de vouloir défendre sa position surtout lorsque celle-ci s'est construite sur des éléments tangibles et/ou parlant pour nous. Cette envie de se défendre peut être très vif lorsque l'on est remis en cause, par surprise ou violement, par l'autre. Or c'est précisément à ce moment que l'on est le plus vulnérable et tomber dans le piège que l'on nous tend (pas forcément toujours à dessein je veux être clair là-dessus). Dans ce genre de situation, je suis convaincus, mais ce n'est que m'on avis, que ce n'est qu'une question de vanité. D'une part, celle de convaincre (ou convertir si je veux être un peu taquin XD) et la vanité de ne pas donner l'impression de se laisser "convaincre" par l'autre. Or, on peut très bien être d'accord avec certains éléments présentés par l'autre, sans forcément arriver aux mêmes conclusions ou adhérer aux mêmes idées.

Maintenant, je suppose que, ici comme ailleurs, se sont souvent les mêmes qui tiennent le crachoir. Il suffit juste d'ignorer leur pique dé lors que tu as exprimé ton opinion (au pire, tu peux juste constater a quel point cette personne ne partage pas ton avis et en rester là). Moi c'est ce que je ferrai, mais je t'avouerai aussi que je ne suis pas à l'abris de tomber dans ce piège (je ne suis qu'un être humain après tout XD). C'est ce qui me fait dire que c'est un travail permanent sur soi-même.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

...

Modifié par nietzsche.junior

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant