Les transports new-yorkais en grève


Castelior Membre 423 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

NEW YORK (Reuters) - Pour la première fois depuis 25 ans, les employés des transports new-yorkais ont cessé le travail pour la défense des salaires et des retraites, laissant en souffrance plusieurs millions d'usagers du plus grand réseau de bus et de métro du monde.

Le syndicat des transports en commun, la Transport Workers Union (TWU), a rejeté une offre de l'Autorité des transports métropolitains (MTA) lundi soir peu avant minuit.

Trois heures plus tard, le syndicat a appelé ses 34.000 membres à cesser le travail, entraînant l'arrêt complet du réseau de transports, qui achemine sept millions de passagers chaque jour. La dernière grève de ce genre, qui remonte à 1980, avait duré 11 jours.

Tombant au plus fort de la période de Noël, ce mouvement pourrait coûter jusqu'à 400 millions de dollars par jour à la ville, ont averti des responsables municipaux.

"Les employés des transports en commun en ont assez d'être méprisés", a expliqué le chef du syndicat, Roger Toussaint, aux premières heures de mardi, après plusieurs jours de négociations infructueuses.

La police a érigé des barrages aux tunnels et aux ponts d'accès à Manhattan, ainsi que sur la 96e rue, sommant les véhicules transportant moins de quatre passagers, et les camions, de rebrousser chemin.

COVOITURAGE

De longues files de voitures et de taxis se sont rapidement formées, attendant jusqu'à 40 minutes parfois pour accéder à Manhattan, où le trafic était fluide du fait du nombre de véhicules refoulés à l'entrée.

De nombreux bus, trains et bateaux interurbains circulaient quant à eux normalement et certaines entreprises de Wall Street ont mis des navettes à la disposition de leurs employés. L'activité des marchés financiers n'est pas perturbée par le mouvement.

Pour Joy Bennett, une Américaine d'origine jamaïcaine vivant dans le Bronx, la grève fournit pour la première fois l'occasion de voir "à la surface" cette ville dont elle traverse quotidiennement les boyaux, pour aller travailler, dans des rames de train et de métro.

"C'est beau", s'étonnait-elle en empruntant les trottoirs de Times Square avant le lever du jour. "J'aime bien ce qu'il y a là-haut."

Mais ce lyrisme n'était pas de mise chez tous les usagers, dont certains s'empressaient de rappeler en des termes peu amènes que les employés des services publics n'ont pas le droit de faire grève.

"Ils méritent tous d'aller en prison", lance Jim Giannella, 53 ans, furieux de ne pouvoir accéder à la station de métro de Times Square, barrée par un cordon de ruban adhésif rouge.

"Ils auraient dû rester à leur poste. Cela va pourrir la vie de tout le monde."

Mais pour Everick Jacobs, chargé de l'entretien dans les bus, cette grève vise à ce que les employés des transports "obtiennent de meilleures conditions". "Je suis désolé pour les usagers mais il faut que l'on se défende", explique cet homme de 57 ans rencontré dans un dépôt de bus de Manhattan.

UNE GREVE "ILLEGALE", SELON LE MAIRE

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a immédiatement dénoncé une grève "illégale et moralement répréhensible" qui relève pour lui d'une "lâche tentative de chantage" du syndicat à la table de négociations.

"Nous ne pouvons donner au TWU la satisfaction de laisser le chaos s'installer", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Nous ne pouvons laisser ces désagréments, si massifs soient-ils, bloquer notre économie, fermer nos écoles ou menacer la sécurité publique."

La grève enfreint une loi fédérale interdisant aux employés du secteur public de cesser le travail. La MTA et la municipalité ont immédiatement demandé à la justice d'ordonner la reprise du travail et de sanctionner le syndicat et les grévistes.

Le conflit porte sur les salaires, les cotisations salariales et l'âge du départ à la retraite, le syndicat refusant les efforts demandés par la MTA dans la mesure où celle-ci affiche une trésorerie excédentaire d'un milliard de dollars.

La Metropolitan Transport Authority souhaite augmenter les cotisations de santé et de retraite de ses nouveaux embauchés et porter à 62 ans l'âge de leur départ à la retraite, contre 55 ans pour les salariés actuels.

Son porte-parole Tom Kelly a assuré qu'une offre "équitable" avait été présentée lundi soir. "Elle a été malheureusement rejetée par le Transport Workers Union", a-t-il dit avant d'ajouter que la MTA restait "disposée à poursuivre les négociations".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Phob Animateur 45 740 messages
Newser‚
Posté(e)
monde.jpg

New York: grève du métro


Mercredi 21 Décembre - 10:52

Privés de bus et de métro, de nombreux habitants doivent se remettre à la marche et au vélo. Ou prat...





Privés de bus et de métro, de nombreux habitants doivent se remettre à la marche et au vélo. Ou pratiquer le covoiturage.

Une loi de l'Etat de New York interdisant aux employés du secteur public de faire grève, le syndicat des transports en commun (TWU) a été condamné à verser une amende de 1million de dollars par jour de grève.






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: France 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

Le MTA doit verser 1 M$/jour de grève étant donné que les grèves dans le service public sont interdites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant