Faut-il interdire les jeux videos violents?

Faut-il interdire les jeux videos violents?   165 membres ont voté

  1. 1. Faut-il interdire les jeux videos violents?

    • [img]http://image.jeuxvideo.com/imd/p/pegi_violence.gif[/img] Oui
      29
    • [img]http://image.jeuxvideo.com/imd/p/pegi_violence.gif[/img] Non
      124
    • [img]http://image.jeuxvideo.com/imd/p/pegi_violence.gif[/img] Sans avis
      12

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

KRIEGG Membre 374 messages
Forumeur survitaminé‚ 28ans
Posté(e)

c'est pire pour la santé mental des français que les jeux violents :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Pour moi interdire ces films et jeux télévisés débiles relève de la santé publique et me parait bien plus prioritaire que de faire la guerre à GTA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)
Pour moi interdire ces films et jeux télévisés débiles relève de la santé publique et me parait bien plus prioritaire que de faire la guerre à GTA.

De plus, Gta, il y a un scenario dedans, enfin, meme s'il y en avait pas, j'emmerde "Familles de France".

à l'époque des premiers Doom, les bien pensants ont tenté d'interdire ça. Id Software s'est défendu, en disant que le but du jeu, était de tuer des démons, pour sauver le monde.

J'aime le fait d'entendre des bébés pleurer dans Doom 3, c'est dans le contexte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

J'adore les bébé de doom 3 :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Faut les buter?

J'ai pas joué à Doom 3, mais c'est pas l'exemple le plus flagrant de "jeu violent" je pense, à cause du coté très peu réaliste (c'est pas un reproche) de son univers.

Je pensais plus à des trucs comme Counter Strike ou Soldier of Fortune 2 (et uniquement le 2) qui allie un univers amoral et malsain à une violence visuelle extrême (le 3 est nul et le premier très bande dessinée).

Quake III était très gore mais foutrement bestial, totalement surréaliste...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

Ouai, c'est des espèces de petite merde avec une paire d'ailes a la place des jambes et ils t'attaquent meute en chialent... c'est assez dérangeant au début..... après un passage ou deux a la tronçonneuse moins :snif:

Mais les 2 premiers doom reste les meilleurs, ne serai-ce que niveau ambiance avec un level design comme on en fait plus :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

En fait pour moi Wolf3D était un jeu de merde mais une bonne démo technique pour voir la puissance du moteur "3D" (en fait de la 2D avec perspective en profondeur) de IDsoft. DOOM a bénéficié en revanche du boulot de John Carmack et surtout de l'ENORME level design de Sandy Petersen (monsieur Call of Cthulhu pour les amateurs de JDR papier), et de ce fait c'est un jeu qui a fait très peur à ceux qui l'ont découvert à sa sortie. Il a une ambiance de malade...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

De malade mentale, tu arrive dans un niveau et il y a des gars empalé sur des pieux devant toi, d'autres, le tronc découpé et crucifié ofert en sacrifice devant un pentacle. C'était un mix entre couloir labyrinthique et sombre et espace vaste remplis de lac d'acide. Tu découpe des "facocheres" a la tronçonneuses pour arriver dans une salle a plusieurs passerelles ou tu démonte en pièce coup de fusil a pompe des soldats ennemis e finir dans des étendus désertique remplis de démons haut de 5 mètres balançant des boules de feu avec pour sa defence l'arme ultime du jeu: le BFG 9000, le Big Fucking Gun!..... Ha! Quelle folie... Le bon vieux temps :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je crois qu'il a fallu attendre Duke Nukem 3D pour avoir un jeu qui t'offrait une ambiance aussi trippante, un peu avant Quake...

par contre très différent, beaucoup plus second degré, hystérique et décalé, limite je préfère d'ailleurs car malgré des passages à te chier dessus tellement ça fait peur (le level design est hallucinant), DN3D avait ce coté totalement con/humour à deux balles/répliques de films (le cultissime "I'm here to kick some asses and chew bubblegum... and I'm out of gum !" d'Invasion Los Angeles) qui en a fait un des meilleurs jeux de tir qui soient. Sans parler des graphismes novateurs pour l'époque !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

Pour l'époque.... je n'y ai pas joué ;) Mais j'avais testé la non suit: Time to kill :snif::snif::snif::snif: Bon délire avec mes potes (Je me rappelle nos fantasmes d'ado prés puber quant on entendais lara parlé de manière... "langoureuse" au téléphone :snif:;) ) :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Bah moi j'y ai joué des centaines d'heures avec Kriegg devant son PC en 99 quand il est passé en game "pas cher" et franchement qu'est ce qu'on a pu s'éclater ! et pourtant malgré la grande violence du jeu on a jamais tué ni agressé personne :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Pour la déréalisation, personne ne sais ce que c'est et tu ne veux toujours pas nous expliqué

Il s'agit d'un trouble psychologique. La personne n'a plus l'impression que la réalité est bien réel, tout semble "comme dans un brouillard" ou irréels (selon les témoignages.

La définition du Grand Dictionnaire Terminologique canadien :

déréalisation n. f.

équivalent(s)

English derealization

.

Définition :

Sentiment d'irréalité à l'égard du monde ambiant, pouvant être associé à la dépersonnalisation.

Bob Razowski dramatise beaucoup les faits.

A ma connaissance, aucune étude n'a conclu que les jeux vidéos pouvait entrainer ce type de pathologie.

Quelques témoignages de victimes de ce trouble :

Quand au trouble psychique et l'épilepsie, ils sont deja present chez la personne et ce n'est pas les jeux vidéo qui en seront reponsable... contrairement a la drogue.... ou l'alcool.... ou la cigarette

ceci est completement faux car il est averé aujourd'hui qu'un grand nombre des épilepsies de l'enfant sont idiopathiques.

Les crises peuvent être communément provoqué par le jeu vidéo et donc en être la cause (et oui monsieur :snif: , et je te conseille de parler de sujet que tu connais avant de t'avancer a de telles divagations) . C'est un peu la même chose d'ailleurs pour la drogue ou l'alcool, le terrain est primordial et définie le type d'atteinte final.

Que disent vraiment ces études ? A ma connaissance, seules des personnes ayant des prédispositions peuvent avoir une crise d'épilepsie dans ces conditions. Là encore, le jeu vidéo ne créé pas l'épilepsie à partir de rien. Un individu sain (ne présentant pas de telles prédispositions) ne pourra pas devenir épileptique en jouant à un jeu vidéo.

C'est d'ailleurs ce qui est actuellement inscrit sur les boîtes de jeu vidéo (il y a des avertissements sur l'épilepsie).

La politique actuelle est de prévenir que le jeu vidéo peut être dangereux pour ces personnes fragiles. C'est un peu comme les allergies : on prévient les gens, et ceux qui sont sensibles n'en consomment pas.

On ne va pas interdire certains jeux vidéo ou certains fromages sous prétexte que chez quelques individus ça pose des problèmes de santé. Il est par contre nécessaire d'avoir des avertissements et une bonne information, pour que les personnes fragiles puissent reconnaître les produits qui leur sont dangereux.

Pour la plupart de la population, le jeu vidéo ne représente aucun danger lié à l'épilepsie.

Enleve les jeux vidéo a un joueur et il n'y aurra pas de phénomène de manque comme avec un fumeure de shit....

bien sur que si, il existera aussi un manque, même si la symptomatologie sera moins marquée ou differente. :snif:

(bien sur cela ne concerne pas tous les joueurs, comme les symptomes de manque ne concerne pas tous les fumeurs, tout reste une question de quantité...)

Il n'y a pas, entre le jeu vidéo et la drogue, de phénomène comparable de dépendance.

La drogue entraîne une dépendance psysique et psychique qui peut être très violente.

Pour plus d'information, consulter ce site : http://www.drogues-dependance.fr/s_informer-dependance.html

Je n'ai jamais entendu parler d'une dépendance au jeu vidéo qui serait comparable à celle du tabac ou de l'alcool. De plus, on imagine assez mal par quel moyen le jeu vidéo pourrait causer une dépendance physique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mister_fye Membre 403 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)

et ben quand tu fait une rencontre entre une pêrsonne dépandante des jeux et une personne dépandante du shit par exemple, et ben ils se rendent comptent que c'est la même chose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
Pour la déréalisation, personne ne sais ce que c'est et tu ne veux toujours pas nous expliqué

Il s'agit d'un trouble psychologique. La personne n'a plus l'impression que la réalité est bien réel, tout semble "comme dans un brouillard" ou irréels (selon les témoignages.

La définition du Grand Dictionnaire Terminologique canadien :

déréalisation n. f.

équivalent(s)

English derealization

.

Définition :

Sentiment d'irréalité à l'égard du monde ambiant, pouvant être associé à la dépersonnalisation.

Bob Razowski dramatise beaucoup les faits.

A ma connaissance, aucune étude n'a conclu que les jeux vidéos pouvait entrainer ce type de pathologie.

Quelques témoignages de victimes de ce trouble :

Interressant...

et ben quand tu fait une rencontre entre une pêrsonne dépandante des jeux et une personne dépandante du shit par exemple, et ben ils se rendent comptent que c'est la même chose

Mais encore? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PuLP Membre 151 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

Pour moi c'est pipo tout ça, déjà pour plus faire la différence entre le jeu et la réalité faut qu'a la base il manque une case et de plus c'est la responsabilité des parents de surveiller un peu à quoi ils jouent...

Enfin bon...

GTA par ci par là, mais que dire de ManHunt ?

Le scenario du jeu est le suivant: un meurtrier est recruté par un réalisateur de film afin de commettre des meurtres de la manière la plus spectaculaire possible. Plus les meurtres sont extrêmes, plus le joueur amasse des points. On se souvient qu'à la sortie du jeu, la controverse avait même provoqué un débat chez les amateurs de ce type de jeux vidéo ultra violent.

---

Stuart Harling, âgé de 18 ans, a été condamné pour avoir poignardé mortellement l'infirmière Cheryl Moss. La mère de l'accusé a affirmé que ce comportement violent a été déclenché par des jeux vidéo malsains tels que Manhunt.

Stuart Harling a poignardé Cheryl Moss 72 fois, "comme s'il le pratiquait sur la PlayStation de sa chambre". Selon News of the World, "chaque nuit il s'enfermait dans sa sombre chambre et entrait dans un monde virtuel effroyable prônant le sadisme, les rituelles effusions de sang et la mort. Juste comme des millions d'autres jeunes. Un des jeux favori de Harling était Manhunt, dans lequel les joueurs coupent et découpent leurs victimes avec des hâchoirs à viande, des fils tranchants et des tronçonneuses, ou les faire suffoquer avec des sacs en plastique".

(pulp: je trouve ça hilarant ce passage dans sa sombre chambre..haha)

--

Manhunt retiré de la vente

Les parents de la victime, Stefan Pakeerah, 14 ans, ont demandé que le jeu soit retiré de la vente. Leur fils a été assassiné par un garçon de 17 ans, fan de Manhunt, après l'avoir invité à le suivre dans un parc public.

manhunt.jpg

Warren Le Blanc, le meurtrier, a reconnu avoir frappé Stefan Pakeerah avec un marteau avant de l'achever au couteau par des coups portés à plusieurs reprises. Le jeune homme a reconnu être un fan de Manhunt. Les charges qui pèsent contre lui pourraient le faire condamner à la prison à vie.

"Je n'avais pas l'intention de le tuer, mais quand j'ai vu le sang, je me suis laissé aller et j'ai frappé plusieurs fois" a t il déclaré à la police.

Rockstar Games, l'éditeur du jeu Manhunt est connu pour son penchant pour des jeux violents, telle que la série "Grand Theft Auto". La compagnie n'a pour l'instant fait aucun commentaire.

émes sensibles, s'abstenir :snif:

C'est vrai que un gamin jouant à ça... tu te demanderais mais que font les parents? Mais c'est pas pour autant qu'il va devenir un psycopathe.

Modifié par PuLP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Moi je trouve ça facile de balancer un cas isolé comme ça, d'un gamin qui avait probablement déjà un problème latent avant. Qu'il s'agisse alors d'un catalyseur pour ses fantasmes ou ses pulsions je ne le nie pas, la violence de ces jeux étant bien réelle. Ceci dit, je pense pas qu'un individu sain puisse passer à l'acte après avoir joué à un jeu violent. Sinon nos rues ne seraient plus qu'un gigantesque champ de bataille, vu le nombre de personnes qui jouent à ces jeux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Je suis stupéfaite par la petite video qu'a mis Pulp. J'y connais rien en jeux, mais effectivement les images sont assez violentes là, pi il attaque toujours par derrière :snif: .

Le jeu Manhunt, c'est un des plus violents qui existent ou ya pire (ou mieux :snif: )? Il y a une limite d'age pour y jouer? si oui, laquelle?

En tout état de cause, j'ai lu tout le monde, je n'avais pas d'avis, les arguments de ceux tendant à défendre la non interdiction me parraissent plus convaincants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Pour la déréalisation, personne ne sais ce que c'est et tu ne veux toujours pas nous expliqué

Il s'agit d'un trouble psychologique. La personne n'a plus l'impression que la réalité est bien réel, tout semble "comme dans un brouillard" ou irréels (selon les témoignages.

La définition du Grand Dictionnaire Terminologique canadien :

déréalisation n. f.

équivalent(s)

English derealization

.

Définition :

Sentiment d'irréalité à l'égard du monde ambiant, pouvant être associé à la dépersonnalisation.

Bob Razowski dramatise beaucoup les faits.

A ma connaissance, aucune étude n'a conclu que les jeux vidéos pouvait entrainer ce type de pathologie.

Quelques témoignages de victimes de ce trouble :

Quand au trouble psychique et l'épilepsie, ils sont deja present chez la personne et ce n'est pas les jeux vidéo qui en seront reponsable... contrairement a la drogue.... ou l'alcool.... ou la cigarette

ceci est completement faux car il est averé aujourd'hui qu'un grand nombre des épilepsies de l'enfant sont idiopathiques.

Les crises peuvent être communément provoqué par le jeu vidéo et donc en être la cause (et oui monsieur :snif: , et je te conseille de parler de sujet que tu connais avant de t'avancer a de telles divagations) . C'est un peu la même chose d'ailleurs pour la drogue ou l'alcool, le terrain est primordial et définie le type d'atteinte final.

Que disent vraiment ces études ? A ma connaissance, seules des personnes ayant des prédispositions peuvent avoir une crise d'épilepsie dans ces conditions. Là encore, le jeu vidéo ne créé pas l'épilepsie à partir de rien. Un individu sain (ne présentant pas de telles prédispositions) ne pourra pas devenir épileptique en jouant à un jeu vidéo.

C'est d'ailleurs ce qui est actuellement inscrit sur les boîtes de jeu vidéo (il y a des avertissements sur l'épilepsie).

La politique actuelle est de prévenir que le jeu vidéo peut être dangereux pour ces personnes fragiles. C'est un peu comme les allergies : on prévient les gens, et ceux qui sont sensibles n'en consomment pas.

On ne va pas interdire certains jeux vidéo ou certains fromages sous prétexte que chez quelques individus ça pose des problèmes de santé. Il est par contre nécessaire d'avoir des avertissements et une bonne information, pour que les personnes fragiles puissent reconnaître les produits qui leur sont dangereux.

Pour la plupart de la population, le jeu vidéo ne représente aucun danger lié à l'épilepsie.

Enleve les jeux vidéo a un joueur et il n'y aurra pas de phénomène de manque comme avec un fumeure de shit....

bien sur que si, il existera aussi un manque, même si la symptomatologie sera moins marquée ou differente. :snif:

(bien sur cela ne concerne pas tous les joueurs, comme les symptomes de manque ne concerne pas tous les fumeurs, tout reste une question de quantité...)

Il n'y a pas, entre le jeu vidéo et la drogue, de phénomène comparable de dépendance.

La drogue entraîne une dépendance psysique et psychique qui peut être très violente.

Pour plus d'information, consulter ce site : http://www.drogues-dependance.fr/s_informer-dependance.html

Je n'ai jamais entendu parler d'une dépendance au jeu vidéo qui serait comparable à celle du tabac ou de l'alcool. De plus, on imagine assez mal par quel moyen le jeu vidéo pourrait causer une dépendance physique.

Cela existe bien pourtant. C'est une addiction psychologique, une désocialisation. Mais la cause n'en est pas le jeu video, celui-ci n'est que le révélateur comme le pourrait être l'alcool...

Pour revenir encore au sujet des jeux, je trouve qu'il n'est pas bon que nos jeunes y soient confrontés de plus en plus tôt et que ces jeux de tueries atteignent des raffinements inégalés dans le réalisme, la jouabilité et la liberté de faire tant de trucs gore.

De plus, la tendance à l'hyper-réalisme (je ne sais plus quel est ce jeu super beau avec un berbère tueur... assassin creed ?) va à l'encontre de la notion de fiction. la violence fictionnelle (celle des mangas ou des contes) est symbolique et pédagogique. Elle est ausi encadrée.

De même pour des vieux jeux comme Street Fighter (auquel j'ai pas mal joué) ou la part fictionnelle était importante et bien nette.

On essaye de faire réel. La perception de cette violence peut être très perturbante. Et comme ce phénomène est encore relativement récent, les effets d'une exposition trop récurrente et forte à ces jeux à part ne se sont peut être pas encore faits sentir !

Amen !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Le jeu Manhunt, c'est un des plus violents qui existent ou ya pire (ou mieux :snif: )? Il y a une limite d'age pour y jouer? si oui, laquelle?

Ya pire visuellement mais niveau ambiance je crois qu'on a rarement fait plus malsain. Il est déconseillé aux moins de dix-huit ans.

Perso j'aime bien celui-ci :

la suite est un peu moins bien par contre elle est beaucoup plus violente :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Humm oui, la deuxieme video est bien violente! Et sur les 3 videos ce qui m'a interpellé c'est l'acharnement du "héro" (?) sur ses victimes.

Bref, c'est pas forcément cela qui va générer un tueur réel, mais effectivement, ce n'est pas a mettre entre de trop jeunes mains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant