Aller au contenu

Moriarty

Banni
  • Contenus

    3624
  • Inscription

  • Dernière visite

7 abonnés

À propos de Moriarty

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 1 janvier

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. "Grand journal" ? Rien que le titre qu'il s'accorde est une publicité mensongère...(sourire)
  2. De toute façon, ce mecton se fera dévoilé. Les hackers de l'équipe d'en face finiront à coup certain, par le loger et le balancer. Objectivement, le calvaire de cette initiative qui cherche à pratiquer sa propre justice risque de bientôt démarrer. De surcroît, il semblerait que cela concerne, en plus, un nombre non négligeable de personnes. La constitution de partie-civile va être particulièrement relevée. J'ai mal pour son palpitant.
  3. Il faut bien qu'on se rencontre de temps en temps, vous, qu'on a tendance à retrouver à tous les coins de rue.(clin d'oeil). J'aurais plutôt dit pétard mouillé, vous connaissant. Attention, néanmoins, il y a des artificiers qui se sont retrouvés victime de leurs effets pyrotechniques. Concernant le sujet, ce hacker s'expose à de graves sanctions. Derrière ces agissements "Robin des bois d'occasion", en cas d'identification, ce monsieur pourrait bien se retrouver derrière une barre de justice.
  4. ...N'intéresse que les fans ? Vous apportez fagots pour nourrir le feu, malgré tout. Dois-je en conclure que vous êtes membre des adorateurs complexés ?
  5. J'espère que vous vous portez bien, mon ami.

      aa
  6. Moriarty

    De la République…

    Fataliste, voire même catastrophiste, je pense que vous sous-estimez l'Utopie (repenser, émergence d'un concept idéal pour le bien être du plus grand nombre). Localiser, analyser les failles systémiques sont déjà des préambules dynamiques pouvant ouvrir des voies vers de nouvelles normes organisationnelles, structurelles originales, voire juste repensée. Personnellement, j'ai du mal à croire que nous marchions inexorablement vers une soumission destructrice à grande échelle orchestrée par la seule et insidieuse technicité. De surcroît, cette fatalité qui se ferait fi de l'humain n'est pas à l'abri d'une transcendance parasite morale (recherche du bien) philosophique (recherche du bien universelle) ou encore religieuse (recherche du salut) et je ne parle pas de l'effet engendré par le principe de rétro-action qui peut largement briser cette mécanique auto-destructrice ou la faim d'une technicité anthropophage... Pour le reste, vous avez raison, "le politique" n'est point le problème de tous les maux...Seule son éthique en est responsable.(morale de comportement)
  7. Moriarty

    Nelson Mandela : quel bilan ?

    Un large coup de chapeau à Favras et son courage concernant le lancement de ce sujet-contrepoids à un hommage que j'ai noté un peu lourdingue, voire même trop mielleux pour être finalement honnête. On imagine, néanmoins, que l'idéologie internationaliste a due se lâcher autant dans les larmes que dans les formules déprimées surjouées. Terrible de voir se déverser en ces lieux une telle exportation de sentiments surjoués pour un symbole, qui, même si on ne peut lui ôter ses années de prisons pour ses convictions laisse derrière lui une Afrique du Sud marquées par les déséquilibres sociaux (les blancs sont 6 fois plus riches que les noirs, Moyenne de vie ayant baissée de manière significative : Merci le SIDA ndlr). Toute cette ondée affective mièvre pour un homme d'une autre contrée me rappellent l'élection d'un Obama dont tout le monde croyait naïvement qu'il glisserait le bonheur tant souhaité au pied de chaque conifère lors du premier noël de sa présidence. Quelle belle candeur d'âme ces français... Les symboles partent mais la pauvreté reste. Mandela honoré ? Bof...
  8. Moriarty

    De la République…

    Bon, en préambule, et aussi afin de dissiper ce brouillard qui vous enveloppe dans le ridicule (Mes croyances enfantines (sic !)), sachez, jeune fille que je ne suis ni passéiste, ni monarchiste. Tout comme vous, je n'aime guère perdre mon temps à rappeler aux autres ce qui pour moi est évident et qui a déjà été inscrit 20 fois en ces lieux, toutefois, il me fallait, afin que cesse cette comédie dont vous aviez le premier rôle, vous prévenir de ce fait. Voyez, comme vous n'avez que peu d'instinct, en sus.(sourire). Agnostique, faible catholique mais respectueux de cette enseigne et de sa culture, en bon anarchiste de droite, grand admirateur de Charles de Gaulle (il paraît que mon galbe politique ressemble à cela) et écrivain arsouilleur, je préfère, chahuter, tracer des horizons dans les interventions dénuées de bon sens que de mener, lorsqu'il est question de nos rois, une véritable passe d'armes politisées. Je déteste juste, en fait, les inspecteurs des travaux finis et ceux qui réécrivent l'Histoire avec leurs panards. Sinon, je me suis fait la même remarque que vous, concernant le tenue d'écriture. " Avec elle, cela doit être du "à poil" à toutes les sauces. Assez obscène malgré une hypocrite retenue. Du primaire enrobé et refoulé. Sans respect du délicat et des indispensables convenances.(rictus)
  9. Moriarty

    Nelson Mandela : quel bilan ?

    Voilà que tombe le masque de cette légendaire ouverture d'esprit qui ne souffre point de voir s'exprimer l'autre tant qu'il n'est pas contredis. (sourire) Un beau réflexe de dénonciation (Ultime rempart des sempiternels mouchés ?) de votre part qui ne matérialise, en fait, que votre réelle et triste incapacité à contredire ou contre écrire, argument à l'appuie.
  10. Moriarty

    De la République…

    Vous avez tout à fait raison : C'est ainsi que naquit le traité de Lisbonne malgré le "non" populaire à la constitution européenne, en 2005. (sourire)
  11. Moriarty

    De la République…

    Revoyez les sens des mots au lieu de vous empaler bêtement et maladroitement sur vos propres interprétations ridicules. Concernant cette partie de votre intervention, je n'ai tenu, et c'est pourtant flagrant, à contredire l'essence vos écrits mais juste vous inviter, avec rudesse, je le conçois, à nous en fournir un peu plus, histoire de voir si vous étiez capable de vous dresser un peu plus haut que les sempiternels loqueteux ignorants qui viennent souvent hanter les débats autour de la royauté. Il n'en demeure pas moins, après avoir lu l'entièreté de votre message, que je trouve que vous êtes toujours un fake culturel, veuillez me pardonner, finalement, plus encline - vu vos propos calibrés, sans originalité - à brailler la classique et soporifique litanie des hystériques républicains sans véritable substrat, que d'apporter une véritable consistance au débat, qui pourtant pourrait être intéressant. En effet, l'ancien régime ne fût pas parfait, d'ailleurs, bien que ce précédent terme m'horripile, aucune forme de gouvernance ne le sera jamais, l'amour de la sagesse impose ce constat, qui vous fait défaut. En effet, les vicissitudes et déculottées rencontrées par les différentes républiques le prouvent copieusement. Véritablement, il n'y a plus que les esprits érodés, gangrenés tel que le votre pour croire au sirupeux miracle de l'égalité pour tous. Réaction-synthèse typiquement médiocre... résultant d'une médiocre réflexion... même si largement assistée. (sourire) Concernant l'ode à l'inceste (sic !), il ne me semble pas avoir fait la promotion de la défloraison de petite nièce ou encore du troussage de grande-tante. Vous serez donc assez aimable de ne point me confondre avec les libertains libertaires qui fleurissent très souvent à l'opposé de mes morales (mais qui roupillent à l'ombre de vos chevets, peut-être ?). Pour le reste, si le mariage cousin/cousine vous irrite l'âme, je vous invite à passer votre brevet de législateur pour légiférer ou de vous rapprocher du conseil "des sinistres" pour en toucher deux mots à votre gros poussa préféré et démocratiquement élu.(clin d'oeil). Sinon, pour revenir à notre affaire de Roy, il est fort dommageable, pour une personne qui prétend invoquer la robe de l'Histoire pour s'en faire le meilleur des avocats, que vous preniez la peine de faire la pire et la plus lamentable des erreurs quand on approche un tel sujet, à savoir confondre les contextes, regarder avec ses yeux de veau peu éclairés le passé avec l'oeil du présent. En effet, si on peut reconnaître, car c'est historiquement vrai, le rapprochement familial (éloigné cependant et toujours consenti de nos jours en République) de Louis XIV et de son épouse Marie-Thérèse d'Autriche, il serait de bon ton de mettre en évidence que ses alliances conjugales faisaient partie intégrante de calculs politico-économiques qui ne duraient que le temps de quelques coucheries pour bâtir une descendance, qui, une fois établie, marquaient la fin des entreprises sexuelles amplement réservées aux maîtresses qui incarnèrent les véritables amours, certes, parfois capricieux, des rois. (Montespan, La Vallière, Madame de Ludres etc... pour Louis XIV). Peut-être nous expliquerez-vous que le Grand Dauphin était particulièrement apte à régner ? Voyons ce qu'en disait Saint Simon : "De caractère, il n’en avait aucun; du sens assez, sans aucune sorte d’esprit, comme il parut dans l’affaire du testament du roi d’Espagne; de la hauteur, de la dignité par nature, par prestance, par imitation du roi; de l’opiniâtreté sans mesure, et un tissu de petitesses arrangées qui formaient tout le tissu de sa vie; doux par paresse et par une sorte de stupidité; dur au fond, avec un extérieur de bonté qui ne portait que sur des subalternes et sur des valets, et qui ne s’exprimait que par des questions basses. Il était avec eux d’une familiarité prodigieuse, d’ailleurs insensible à la misère et à la douleur des autres, en cela peut-être plutôt en proie à l’incurie et à l’imitation qu’à un mauvais naturel; silencieux à l’incroyable, conséquemmént fort secret, jusque-là qu’on a cru qu’il n’avait jamais parlé d’affaires d’État à la Choin, peut-être parce que tous [deux] n’y entendaient guère. " Aouch ! Quel partialité. Il va falloir faire mieux si vous voulez, en ces lieux, baigner dans la crédibilité. Saint-Simon fût bien le seul à critiquer "Monseigneur", ce grand amateur d'Art et d'antiquité, qui avait su se faire apprécier du peuple et en même temps, ce fût un grand exploit, par la cours Louis Quatorzienne. Plus enclin à être dressé pour se plier à l'obéissance vis à vis de Louis le Grand, son père, ses qualités mises en exergue par Saint-Simon (depuis quand l'avis d'un seul, même si connu, demeure vérité incontestable ?) tranchent littéralement avec les responsabilités politiques et armés qui lui ont été confiées et qui lui vaudront le respect et l'admiration des épées dont il prendra le commandement. Quant à ce portrait dessiné au vitriole par Saint-Simon, il y a là une explication rationnelle, que, si vous me le demander gentiment, je m'empresserais de faire porter à vos connaissances modestes et arrogantes mais, définitivement... ô combien perfectibles, comme vous venez de le démontrer, car en deçà de la vérité, comme toujours. Est-il besoin d'épiloguer sur les capacités politiques de Louis XVI ? Veuillez donc nous démontrer quelles étaient les caractéristiques merveilleuses des derniers Bourbons qui illustraient, de façon éclatante, la manifestation du droit divin ? Louis XV fut-il d'une intelligence politique redoutable ? A part laisser ses ministres gouverner durant les deux tiers de son règne, être pusillanime quand il fallait être fort et "travailler pour le roi de Prusse", on cherche encore ses grands succès. Encore une fois, vous vous jetez avec avidité mais sans intelligence sur les failles des règnes...Mais combien pourrions nous en déceler dans chacun conduit par les éminences régnantes du passée et cela, sans aller trop loin, depuis l'époque du néolithique...?(sourire). Dois-je faire le listening des sorties de route de certaines présidences de la quatrième République (affaire des fiches etc..??) ? (rire) Combien pourrais-je en relever sur l'année et demie du règne de ce bon gros sac de flamby Ier , Mitterrand et consort ?(clin d'oeil). Epiloguez, épiloguez, même si, décidément, vous n'êtes pas une cliente sérieuse. Je pourrais vous dresser une liste des évolutions, améliorations qui virent le jour sous la domination de ces rois que vous conspuer sans véritable talent. Si vous le désirez, je serais très heureux, de vous raboter la guiche, tout en la dressant.
  12. Moriarty

    De la République…

    Perfection antérieure ? Vous voulez simplement dire une Histoire de France non idéologisée, non biaisée, non dogmatique ? Veuillez me pardonner, mais si la dissidence n'était point présente, certains comme vous auraient grand coeur et élan pour tenter d' épater une galerie avec un large assortiments de stupidités et d'oripeaux du genre Charlemagne a inventé l'école ou encore saviez -vous que Dagobert a toujours mis sa culotte à l'envers ?(clin d'oeil) Concernant le dégénérescence génétique : Comme ce fût le cas Pour Einstein (Dont la dégénérescence génétique, on n'en doute point, a largement influé sur la pertinence de ses résultats concernant la relativité générale...sourire) ou encore Edgar Allan Poe (monarchiste ?), Jerry Lee Lewis (monarchiste ?) André Gide (Monarchiste ?) et que dire de Roosevelt (monarchiste ?), qui, s'il ne l'a pas épousé, batifola copieusement avec sa cousine Daisy...(sourire) Il était évident que vous alliez avoir recours à cette fragile attelle anthropologique pour vous maintenir dans le débat qui tient plus, finalement de la Catholicophobie primaire et purulente Sinon, connaissant malgré tout les attachements de ces rois que vous évoquiez, puisqu'il faut tout vous expliquer, j'attendais plus que vous mettiez scientifiquement en exergue les effets, les répercutions de cet abominable mélange sur les régences de "ces trois personnalités royales". A part une fistule et quelques inclinaisons à la bonne chaire, je n'ai pas souvenance d'écrits d'historiens (Rue 89 et wikipédia ne peuvent pris en ligne crédible de compte ndlr..) énumérant crises de folie, de débilités aigües ou autres prises de décisions fantasques qui auraient pu justifier une destitution. (qui était largement prévue, cependant : Régence) Sinon, dois-je vous rappeler que le mariage entre cousins germains est largement autorisé par les lois Républicaines ? (sourire). Je perçois votre malaise en prenant conscience que le régime politique auquel vous êtes fortement attaché fasse ainsi la promotion d'un tel ligotage de globules surtout quand on sait que seule l'Eglise émet le plus restrictif des obstacles en réclamant une autorisation papale pour cette forme de mariage. Savez-vous que la plupart des états aux USA autorisent ou autorisent sous condition le mariage entre cousin/cousine ? L'oncle Sam, un dégénéré ? Je vais me garder de poster les écrits de l'anthropologue Robin Fox, par soucis de ne point vous faire transpirer un peu plus.
  13. Moriarty

    De la République…

    Voilà bien une détumescence culturelle Républicaine...(sourire) Voulez-vous bien nous citer les ascendants et provenances des géniteurs de ces royautés que vous venez de désigner pour que nous nous rendions bien compte de vos incapacités à fortifier vos écrits, fondamentalement et finalement chancelants ? Il ne suffit point de balancer vos pelures en terme de connaissances pour vous donner une contenance, une crédibilité, il faudrait aussi, pour donner un peu de coffre à votre argumentation, divorcer de la propagande.
  14. Moriarty

    De la République…

    Votre anthropocentrisme exacerbé vous aveugle... Fouillez l'histoire de l'humanité, le divin, même si assassiné par l'homme, a pendant des siècles générés des stabilités et des gouvernances. Il y eu pendant des siècles ingérence du religieux, du divin dans la politique ou les relations européennes. La laïcité, que vous défendez, surement, n'est qu'une autre religion tourné exclusivement vers l'homme mais sans rituel, finalement. En effet, quelle joie de goûter à cet esprit démocratique européen tout en étant dirigés par une assemblée (commission européenne) de non-élus.(made in GeorgeTown University, of course (Barosso))
  15. Vous êtes bien indulgent... Dans le cas de M'sieur Grandfred, ce n'est pas du négationnisme, c'est juste de l'ignorance. Voir Staline et l'affaire Nazi(no), sinon : http://www.youtube.com/watch?v=WSZuRk_g530
×